Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2017 2 05 /12 /décembre /2017 01:08
Voici une multitude de bienfaits auxquels vous accédez si vous mangez 5 noix par jour, vous risquez d’être surpris(e). Hormis le fait qu’elles soient délicieuses, les noix regorgent de nutriments, antioxydants, fibres, protéines et bons gras. Ce sont des atouts dans l’assiette pour lutter contre le cancer, l’inflammation, pour gérer le diabète de type 2, et bien plus encore. Sans conteste, la noix fait parti de ces super-aliments naturels dont on aurait tort de se passer.
Mangez 5 noix par jour : un super-aliment naturel aux mille et une vertus

LA NOIX a mille et une vertus à vous offrir

 

Manger des noix toute l’année pour être en pleine santé

 

Les noix fraîches se ramassent de mi-septembre à mi-octobre. Les noix sèches se conservent parfaitement toute l’année, à condition de les garder à l’abri de la chaleur et de la lumière. Vous pouvez consommer des noix dans des mets salés et sucrés, cuites ou crues.

Il n’est pas possible de faire l’impasse sur ce super-aliment. Pour résumer son descriptif, sans en oublier, je dirais que le noix est une bombe nutritionnelle, 100% naturelle aux propriétés exceptionnelles pour la santé. Pas moins.

Petite astuce : pour retrouver le goût des noix fraîches, trempez les cerneaux séchés toute une nuit dans du lait.

mangez 5 noix par jour

 

Les études épidémiologiques et cliniques recommandent la consommation régulière de noix pour ses bienfaits sur notre santé. La quantité hebdomadaire idéale pour ressentir les effets de ces propriétés, est de 30 g, soit environ 5 noix. Sur ma table, il y a chaque matin quelques cerneaux de noix dans une coupelle ou se mélangent graines, amandes et fruits secs.

Je ne doute pas qu’après lecture de cet article, lorsque vous connaîtrez la multitude de principes actifs contenus dans la noix, vous n’hésiterez plus à l’intégrer dans votre alimentation quotidienne.

5 noix par jour

Les noix favorise le transit

 

La noix est une véritable source de fibres, d’où leur intérêt contre la constipation. Les fibres alimentaires ne possèdent pas de valeur nutritionnelle apparente, mais elles tiennent un rôle essentiel dans le bon fonctionnement du transit intestinal.

Rappelons qu’il est recommandé de consommer 25 g de fibres par jour pour les femmes de 19 ans à 50 ans, et 38 g par jour pour les hommes du même groupe d’âge.

Les noix font baisser le mauvais cholestérol

 

Les noix sont riches en stérols végétaux qui aident à diminuer le taux de mauvais cholestérol dans le sang. Les stérols végétaux sont des substances naturelles présentes dans les parois cellulaires des plantes. Leur structure chimique, très proche du cholestérol, leur permet de baisser le taux de cholestérol dans le sang.

Les noix permettent donc d’augmenter le cholestérol HDL (appelé « bon » cholestérol) et diminuer le LDL (appelé « mauvais » cholestérol).

Excellentes pour le cœur

 

Riches en acides gras oméga-3, les noix participent au bon fonctionnement du cœur. Elles sont également dotées d’un fort taux de magnésium, qui permet la régulation du rythme cardiaque et protège les artères. Les propriétés de la noix améliorent aussi le profil des lipides sanguins et l’élasticité des vaisseaux, ce qui contribue à une bonne santé cardiovasculaire.

C’est pourquoi l’American Heart Association demande de consommer des noix, ainsi que d’autres aliments riches en acides gras oméga 3 pour protéger votre cœur. La noix contient la proportion idéale d’acides gras oméga-3 recommandée dans notre alimentation.

Réduisent le diabète de type 2

 

La consommation de noix, sur une longue période, améliore la santé des personnes souffrant de diabète de type 2, révèle une étude menée par des chercheurs de l’Université de Toronto.

Lors de cette étude médicale, on a donné à des adultes atteints de diabète de type 2 un quart de tasse de noix à manger tous les jours pendant plusieurs mois. En trois mois, ils ont vu une baisse significative de leur glycémie. Grâce à leur action anti-inflammatoire, les noix peuvent offrir une protection contre la résistance à l’insuline et même contre les diabètes, deux conséquences d’une inflammation légère.

Un anti-âge naturel

 

Les noix contiennent des vitamines dont notre peau a besoin pour garder une apparence jeune. Elles représentent un complément nutritif de qualité très intéressant.

Une petite portion de noix couvre 15% de nos besoins quotidiens en vitamine E, une vitamine anti-âge. Les noix sont de puissants antioxydants qui aident à lutter contre les dégâts des radicaux libres, responsables du vieillissement de la peau et de l’apparition de rides.

Contre les rhumatismes

 

La noix fait partie des puissants anti-inflammatoires naturels. C’est un fruit riche en cuivre, oligo-élément qui enraye le processus inflammatoire, augmente la quantité d’antioxydants et répare le cartilage. Les oméga-3, aux fonctions anti-inflammatoires, permettent aussi de traiter les problèmes de rhumatismes.


Article à voir : Les solutions naturelles contre l’inflammation chronique si néfaste


 
Améliorent la santé de notre cerveau

 

Manger des noix entraîne le ralentissement de la détérioration du cerveau liée à l’âge. Des chercheurs américains expliquent dans un article, paru dans Journal of Alzheimer’s Disease, qu’un régime riche en noix réduirait le risque de développer les symptômes de la maladie d’Alzheimer. Leurs études montrent également que les noix peuvent ralentir les progrès de cette maladie.

Les noix contiennent des composants neuro-protecteurs comme les polyphénols qui disposent des propriétés antioxydantes, comme l’acide gras oméga-3, le folate, et la vitamine E. Il a été prouvé que ces propriétés améliorent les capacités de raisonnement.

5 noix par jour

Les noix se ramassent en septembre/octobre… et il y a des amateurs !

Luttent contre le cancer

 

La noix contient de l’acide ellagique, un antioxydant qui neutralise les radicaux libres responsables de l’apparition des processus cancéreux. L’acide ellagique possède une action détoxifiante contre les substances cancérigènes, notamment en empêchant les cellules cancéreuses de se diviser.

Les fibres contenues dans la noix contribuent également à diminuer le risque de cancer du côlon.

Un sommeil apaisé

 

Les noix contiennent de la mélatonine, l’hormone qui aide à réguler les cycles de sommeil-éveil.

Les taux de mélatonine sont naturellement élevés dans le corps durant la nuit, lorsqu’il vous faut vous endormir. Le docteur Patrick Lemoine, spécialiste du sommeil, à la Clinique Lyon-Lumière à Meyzieu, a démontré que la mélatonine pouvait réduire le temps nécessaire à l’endormissement, permettant un sommeil moins perturbé.


Article à découvrir : 9 astuces simples pour retrouver une bonne qualité de sommeil


 
Réduisent l’inflammation et les symptômes de l’arthrite

 

L’Arthritis Foundation recommande les noix à ceux qui souffrent d’arthrite, une maladie caractérisée par des inflammations dans le corps, provoquant douleurs et gonflements des articulations. Les noix contiennent des acides gras oméga-3 qui peuvent réduire les marqueurs d’inflammation, comme la protéine C réactive.

Pour de beaux cheveux

 

Les acides gras oméga-6 des noix, tout comme la vitamine B7 aide à prévenir la chute des cheveux et à renforcer les follicules. La déficience en vitamine B7 étant impliquée dans la perte de cheveux, consommer des noix, est donc bénéfique.

Les noix préviennent également l’apparition de pellicules et les infections fongiques, dont la dermatomycose.

Pour faire le plein d’oligo-éléments, de minéraux et de vitamines

 

Utile pour les végétariens, les noix renferment 15% de protéines, dont 9 acides aminés essentiels. La noix apporte également des minéraux, oligo-éléments et vitamines en abondance.

Les minéraux et oligo-éléments dans les noix (quantité pour 100g):
  • calcium (98 mg) : il participe à la croissance des os et des dents, ainsi qu’au maintien de leur santé.
  • cuivre (1,586 mg) : Il est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène, protéine servant à la structure et à la réparation des tissus, dans l’organisme.
  • fer (2,91 mg) : Il est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang.
  • magnésium (158 mg) : Il participe au développement osseux, à la construction des protéines, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire.
  • manganèse (3,414 mg) : Il participe également à la prévention des dommages causés par les radicaux libres.
  • phosphore (346 mg) : Il joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents.
  • potassium (441 mg) : Il aide à abaisser la tension artérielle.
  • sélénium (4.9 µg) : Il aide le corps à fabriquer des enzymes antioxydants, qui aident à prévenir les dégâts causés aux cellules par les radicaux libres.
  • sodium (2 mg) : Il joue un rôle dans l’opération des enzymes et dans la contraction des muscles.
  • zinc (3,09 mg) : Il participe, entre autres, aux réactions immunitaires, à la fabrication du matériel génétique, à la perception du goût, à la cicatrisation des plaies et au développement du fœtus.
Les vitamines et assimilés présentent dans les noix :
  • Vitamine C (1,3 mg)
  • Vitamine B1 (0.341 mg)
  • Vitamine B2 (0.15 mg)
  • Vitamine B3 ou PP
  • Vitamine B (50.57 mg)
  • Vitamine B (60.537 mg)
  • Vitamine B (120 µg)
  • Vitamine K (2.7 µg)
  • Vitamine A et provitamine A, en équivalents d’activité du rétinol (1 µg)
  • Équivalents de folate alimentaire (98 µg)
5 noix par jour

Une idée repas aux noix sur le pouce

Mangez 5 noix par jour !

Les noix se consomment fraîches, de mi-septembre à mi-octobre. Les noix sèches se conservent parfaitement toute l’année, à condition de les garder à l’abri de la chaleur et de la lumière. Vous pouvez consommer des noix dans des mets salés et sucrés, cuites ou crues.

Petite astuce : Pour retrouver le goût des noix fraîches, trempez les cerneaux séchés toute une nuit dans du lait.

>> Le petit + qui fait tout : Je vous conseille un petit livre de recettes, sympa et vraiment pas cher, pour vous donner des idées ! Cuisiner la noix de Grenoble tout simplement…, de Philippe Barret

 

Un texte de Sophie Guittat

Vous mangez 5 noix par jour, participant ainsi aux apports nécessaires journaliers en vitamine B, potassium, fer, cuivre et zinc… vous prenez soin de vous et vous avez bien raison ! Dites-le à vos amis : 

 

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2017 4 02 /11 /novembre /2017 21:18

Infusion à base de fleurs d’hibiscus aussi appelée ‘karkadé’ en Égypte, ‘agua de Jamaica’ au Mexique, ‘foléré’ au Cameroun, ou encore ‘bissap’ au Sénégal, cette boisson rafraîchissante aux mille noms arbore un rose soutenu et regorge de vertus. Zoom sur la ‘boisson des pharaons’

Le jus de bissap, un nectar africain aux multiples vertus

Originaire d’Afrique de l’Ouest, le jus de bissap est préparé à partir d’une plante appelée Oseille de Guinée, bien connue aussi sous le nom de fleur d’hibiscus.

Le bissap : une infusion africaine aux fleurs d’hibiscus

 

Poussant exclusivement dans des régions au climat tropical, ce sont les calices rouges de la plante qui permettent de préparer le jus de bissap. Au Mali, en Côte d’ivoire ou encore au Burkina Faso, c’est une boisson traditionnelle très répandue. Il est bien connu aussi en Martinique et en Guadeloupe sous le terme de “groseille pays“. Son goût acidulé et son parfum de fruits rouges en font une boisson agréable et désaltérante, qui se consomme aussi bien chaude que froide.

bissap

Fleurs d’hibiscus fraîches © Yatra

Les bienfaits du jus de bissap

 

Le jus de bissap est une boisson réputée pour ses nombreux bienfaits sur la santé. Riche en polyphénols, il joue tout d’abord un rôle favorable dans l’élimination des toxines, permettant ainsi à notre corps de se débarrasser de nombreuses substances nocives.

Favorisant également la fluidité du sang, il est excellent pour les personnes souffrant d’hypertension, permettant ainsi de diminuer les risques de maladies cardio-vasculaires. Une récente étude de l’Université de Boston a en effet confirmé que boire 3 tasses de jus de bissap par jour pendant au moins 6 semaines permettait de réduire la tension artérielle systolique de plus de 7 %.

bissap

Le bissap se consomme chaud ou froid © Efired

Également riche en vitamines, protéines, minéraux et antioxydants, ce dernier possède de nombreuses autres vertus ; diurétiques, digestives ou encore antiseptiques. Il est très efficace notamment pour lutter contre les problèmes digestifs et les troubles du transit mais aussi pour prévenir les infections urinaires.

La recette du bissap

 

La recette du jus de bissap, qui s’apparente en fait plus à une infusion, est vraiment très simple. Pour la réaliser, vous devrez vous procurer des fleurs séchées d’hibiscus, que vous trouverez assez facilement en magasin bio ou sur des boutiques en ligne.

La sélection de consoGlobe

 

Pour 1 litre de jus de bissap, vous aurez besoin des ingrédients suivants :

  • 200 g de fleurs séchées d’hibiscus
  • 100 g de sucre semoule
  • 2 sachets de sucre vanillé
Préparation de la boisson

 

Commencez par rincer les fleurs d’hibiscus puis faites chauffer un litre d’eau bouillante. Plongez les fleurs dans l’eau et laissez bouillir durant 20 minutes. Le liquide prend alors une belle couleur rouge.

Laissez refroidir puis filtrez afin de recueillir le jus. Ajoutez enfin le sucre semoule et le sucre vanillé. Mélangez le tout puis (consommez chaud ou) versez dans une bouteille que vous conserverez au réfrigérateur. Dégustez le jus bien frais.

Des variantes de la recette existent : vous pouvez notamment ajouter des feuilles de menthe ainsi que du citron ou encore de la fleur d’oranger. À vous de tester et de vous régaler, tout en prenant soin de votre santé !

Illustration bannière : Infusion de fleurs d’hibiscus – © Svetlana Klementyeva
Partager cet article
Repost0
2 novembre 2017 4 02 /11 /novembre /2017 16:22
Comment éliminer les toxines de son corps et mettre fin aux allergies

LE TRINÔME SODIUM - POTASSIUM - IODE

J’ai eu beaucoup de difficultés à comprendre la chose. Au cours des traitements que j’avais mis au point pour la tuberculose, j’ai dû ajouter du potassium et de l’iode pour aider le corps et le foie à rétablir le niveau de potassium. Au début, on donne au patient un régime qui contient le moins de sel (sodium) possible, afin que le corps puisse en évacuer le maximum. Pendant les premiers jours, le corps en évacue 3, 5 et même jusqu’à 8 grammes par jour, alors que les patients ne reçoivent qu’un demi gramme de sodium dans leur nourriture. On donne également une solution de Lugol. Les expériences de Gudenath m’ont appris que l’iode est nécessaire pour faciliter et accroître le phénomène d’oxydation. Nous avons aussi donné d'importantes quantités de potassium. Il nous a fallu procéder à environ 300 expériences pour trouver la bonne combinaison de potassium. Il s’agit d’une solution à préparer dans 1 litre d’eau avec : 33 gr de gluconate de potassium.33 gr de phosphate de potassium (monobasique) 33 gr d'acétate de potassium Attention, vous ne trouverez pas ces produits en pharmacie, mais le mélange tout prêt est (légalement) diffusé par Source Claire (T 01 64 58 64 82) sous le nom de KALI’CLAIRE. Il convient de prendre 2 cuillères à café de ce mélange en même temps que 5 jus de légumes. On introduit ainsi effectivement, une grande quantité de potassium dans le corps. Il faut prendre aussi 5 fois 3 gouttes de Solution de Lugol demi-force (se fait préparer en pharmacie), en même temps que le potassium, mais à part dans un peu d’eau.

NOTA : Personne n'a jamais eu de palpitations cardiaques à cause de cette prise d’iode et, de plus, toutes les allergies disparaissent ! Lorsque la détoxification intervient, accompagnée de grandes quantités de potassium, les gens ne sont plus allergiques. Allergies et hypersensibilités sont éliminées. Quand elle est introduite dans le corps, la solution de Lugol pénètre immédiatement la masse cancéreuse. Ces cellules matures la prennent rapidement, et grossissent peut-être un peu vite en absorbant tout ce quelles peuvent avec une grande avidité, et vraisemblablement, avec aussi un peu de sodium. Mais rapidement, le sodium venant à manquer, ces cellules prennent le potassium ainsi que les enzymes oxydantes et finissent par mourir. Il faut bien réaliser que les cellules cancéreuses vivent essentiellement de fermentations, alors que le potassium et les enzymes oxydantes introduisent l’oxydation. Et c’est ainsi que nous tuons ces cellules cancéreuses, parce que nous éliminons les conditions qui leur sont nécessaires pour continuer à vivre. 

LES CONDITIONS D'ÉLIMINATIONS

²Et nous voilà maintenant confrontés à une masse de cellules mortes dans tout le corps et dans le flux sanguin, doivent être éliminées, où qu’elles soient. Les cellules matures ne sont pas normales du tout et peuvent être beaucoup plus facilement détruites que les autres cellules qui ne sont pas encore très développées, donc pas encore matures. Il y a aussi des cellules cancéreuses dans les vaisseaux lymphatiques, bloquées de toutes parts, qui ne peuvent être atteintes ni par la lymphe ni par le sang ; il y en a aussi dans les glandes, qui se cachent là, protégées du reste de la circulation et pas faciles à débusquer ! C’est d’abord une grosse masse de cellules qui est détruite et qui doit être résorbée où qu’elle se trouve -peut-être dans l’utérus, les reins, les poumons ou le cerveau - qu’importe, cette masse doit être résorbée. Cette résorption n’est possible que dans le flux sanguin, et je l’ai baptisée « digestion parentérale ». La digestion habituelle se passe dans le tractus intestinal, alors que la digestion parentérale se passe à l’extérieur du tractus, dans le flux sanguin. C’est pour cela qu’il est important de poursuivre jour et nuit la détoxification pour permettre à la digestion parentérale d’atteindre son plus haut niveau, même jusqu’à « l’hyperfonctionnement ». 

UNE ALIMENTATION BIO INDISPENSABLE

J’ai découvert que, pour permettre à la digestion parentérale de fonctionner de façon optimale, il fallait tout d’abord s’occuper... de la terre ! On doit maintenir la terre dans son état naturel, sans fertilisants artificiels, sans poisons, sans pulvérisations qui pénètrent le sol et l’empoisonnent. Tout ce qui pousse sur une terre empoisonnée porte aussi du poison. Il en est ainsi de notre nourriture, de nos fruits, de nos légumes. Je suis convaincu que la terre constitue notre métabolisme EXTERNE. Elle n’est pas si éloignée de nos corps, nous en dépendons. Mais notre nourriture moderne, la nourriture « normale », habituelle, n’est plus normale du tout ! Elle est mise en bouteilles, en conserves, elle est aspergée, empoisonnée, colorée, surgelée, imprégnée d’acides et d’additifs. Nous n’avons plus accès à une nourriture normale, vivante. Notre nourriture et nos boissons sont des matériaux morts, empoisonnes. Il n’est pas possible de guérir des gens très malades en mettant des poisons dans leur organisme. Il nous est impossible de détoxifier nos corps quand la nourriture apporte régulièrement de nouveaux poisons. Ceci est une des raisons qui expliquent pourquoi le taux de cancers ne cesse d’augmenter. Economiser du temps à la cuisine est magnifique, mais les conséquences sont terribles. Au début du XXe siècle, le cancer était  essentiellement une maladie de personnes âgées, et seules celles dont le foie ne fonctionnait plus très bien - dont le foie était « usé » - devenaient malades et développaient un cancer à 60 ou 70 ans, mais le cancer restait, malgré tout, une maladie rare. Tout le monde sait cela, alors qu’aujourd’hui, une personne sur trois meurt du cancer et dans les générations suivantes, cela risque d’être pire.

UNE EXPÉRIENCE QUI DONNE À RÉFLÉCHIR

Pour prouver l'exactitude de ma théorie, j'ai eu l'idée de réaliser une expérience animale dans laquelle on reliait un rat cancéreux à un autre qui était en bonne santé. Par une ouverture sur le flanc, on reliait les vaisseaux sanguins de ces deux rats et on recousait. Le sang du rat en bonne santé circulait jour et nuit chez le rat malade et finissait par le guérir. Nous avons donc montré qu'avec un métabolisme sain on peut guérir le cancer. Mais ce type d’expérience n'a, en fait, jamais été réalisé jusqu'ici sur des humains...

Comment éliminer les toxines et les éléments de décomposition des tumeurs.

L’alimentation thérapeutique détoxifiante et les lavements au café permettent de garder l’intestin libre des déchets et toxines qui se trouvent à l’origine de nombreuses maladies, de garder le foie propre et de jouir d’un corps vigoureux. C’est le célèbre hydrothérapeute allemand Louis KUHNE qui disait déjà : « Seule la pureté guérit ». Les lavements au café ont régulièrement permis d’arrêter quasi instantanément la prescription de médicaments antidouleur et de calmants. La caféine administrée par voie rectale stimule l'action du foie, augmente le flux de bile chargée de toxines, ouvre les canaux biliaires et stimule le système enzymatique connu sous le nom de « glutathione S- Transférase » (GST). L'activité de ce système qui permet l'élimination des radicaux libres est augmentée de 650 à 700%. Aucun autre produit ou médicament ne peut sur ce point rivaliser avec le café, même pas le co-enzyme Q-10. Pendant le lavement, le café est retenu dans les intestins et durant ce temps, tout le sang du corps est filtré au moins 5 fois par le foie . Le lavement au café est utilisé dans un but bien spécifique dans les maladies dégénératives : faire baisser le taux de toxines du sérum sanguin et débarrasser de leurs poisons les fluides qui 27 nourrissent les cellules. Ce sont les systèmes enzymatiques du foie et de l'intestin grêle qui assurent la neutralisation de la plupart des toxines. Le rôle de ces systèmes est fortement activé par les lavements au café. Ceux-ci permettent le soulagement de la tension nerveuse, de la dépression, des symptômes allergiques et surtout la sédation de fortes douleurs .

NOTA. Petit truc pour retenir le café ; Souvent il se produit de furieux spasmes pour éjecter le café. Pour éviter cela, laisser la canule en place durant les 15 minutes - étonnant, mais ça marche. C’est un fait connu en physiologie que la bile est normalement réabsorbée jusqu’à 10 fois avant de sortir des intestins. L’intensification de l’activité enzymatique que permettent les lavements au café est unique, parce qu’elle empêche la réabsorption de la bile toxique par le foie au travers de la paroi intestinale. Elle constitue donc un moyen extrêmement efficace de détoxifier le sang. Le lavement est généralement tenu 12 à 15 minutes. Comme la totalité du sang traverse le foie toutes les 3 minutes, on peut affirmer que les lavements au café présentent véritablement une forme de dialyse. L’atténuation du taux des toxines dans le sang par l’administration des lavements au café contribue de façon majeure à la production d’énergie, à l’amélioration de la circulation et de l’immunité, à une meilleure réparation et  régénération tissulaire

Merci à Michel Dogna

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 08:04
Le sélénium, un oligo-élément antioxydant indispensable aux nombreuses propriétés

Il semble avoir un petit côté tendance : mais au-delà de l’effet de mode, le sélénium est reconnu pour son rôle protecteur contre certains cancers. 
Petit tour d’horizon de cet oligo-élément incontournable !

Le sélénium fait partie des oligo-éléments antioxydants : il intervient dans l’activité des enzymes antioxydants de notre corps. 

Ainsi joue-t-il un rôle de prévention du cancer de la prostate, du cancer colorectal, de la vessie, et du cancer du poumon. De fait, grâce à lui, notre organisme produit un enzyme, le "glutathion-peroxydase", qui protège la membrane de nos cellules contre l’oxydation provoquée par les radicaux libres : en effet, l’excès de radicaux libres entraîne le vieillissement et l’apparition de certains cancers. 


 

 


 

Un oligo-élément indispensable aux nombreuses propriétés !


Une action de métabolisme que le sélénium mène de concert avec la vitamine E : et qui est valable pour l’ensemble de notre organisme. 
En outre, le sélénium réduit aussi le risque de maladies cardiovasculaires.
Et il jouerait un rôle dans le ralentissement de l’apparition de la cataracte et le traitement de l’asthme.
Dans quels aliments trouve-t-on du sélénium ?
L’organisme ne le synthétique pas : cet oligo-élément fourni par l’alimentation est présent dans l’écorce terrestre, avec des régions plus ou moins riches. 

Ainsi la Nouvelle-Zélande, la Chine et l’Europe sont-elles pauvres en sélénium, tandis que le Brésil en regorge.
D’où la fameuse noix du Brésil, qui détient le palmarès du fruit antioxydant : elle est à la fois riche en sélénium et en vitamine E. 

Le Graal de l’antioxydant ! 
Ceci reste valable pour une noix du Brésil déshydratée. 


 

 

Un oligo-élément indispensable présent aussi dans les aliments locaux !


Chez nous, le sélénium est plus particulièrement présent dans le jaune d’œuf, dans le poisson (le thon y compris en conserve, le cabillaud, le flétan, les huîtres) et dans une moindre mesure, les céréales complètes. 
Une alimentation équilibrée pourvoit aux besoins de l’organisme : 55 µg (microgrammes) par jour.
Compléments alimentaires : quand supplémenter son alimentation ?
Des pays tels que la Finlande ont choisi d’en enrichir leurs sols. 

Mais avouons que la Finlande ne représente pas une zone arable démesurée. 
En revanche, bien des terres de la Politique Agricole Commune sont de plus en plus pauvres en oligo-éléments, au profit des pesticides.

 

 

http://www.biogelule.com/images/SELENIUM_GELULES.jpg

 


A l’opposé, l’excès de sélénium peut être toxique pour le corps humain. 
Des études ont démontré un lien entre l’excès de sélénium et diabète de type 2. 
En France, la teneur en sélénium de l’eau du robinet a été limitée à 10 µg par litre.
Certaines pathologies (maladie de Crohn) exposent à une carence en sélénium, faute de bien l’assimiler. 

De même le sportif qui élimine les sels minéraux par la transpiration, peut être sujet à ds carences.
Mais, faute de ces cas précis, une supplémentation en sélénium mérite au préalable de faire l’état des lieux de sa propre santé, avant de se ruer sur le rayon des compléments alimentaires. 

N’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel de santé avant d’entamer une cure.
 


Par  Pascale Marcaggi pour https://www.toutvert.fr/ 

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2017 7 01 /10 /octobre /2017 11:11
La prune : un fruit aux multiples bienfaits

Si l’expression « ne pas compter pour des prunes » est familière au plus grand nombre, le fruit, en lui-même, l’est parfois moins. En effet, s’il existe une seule espèce de prune, il existe plus de 2 000 variétés du fruit.

Ainsi, on ne trouve pas les mêmes variétés de prunes, en Europe ou aux États-Unis. Pas facile de se retrouver dans ce gigantesque chantier fruitier ! Quelles sont les principales variétés de prunes ? Quels sont les apports nutritionnels de ce fruit ? Quels plats pouvez-vous réaliser, en y intégrant l’une des variétés du fruit ?

Distinguer les variétés de prunes

Un article ne suffirait pas à recenser les 2 000 variétés de prunes, qui poussent à la surface du globe. Toutefois, il est tout de même possible de citer quelques variétés qui sont consommées en Europe, sur le territoire français ou ailleurs. Issue du prunier, la prune prend différentes appellations, selon son lieu de croissance.

Tous les secrets de la prune
Tous les secrets de la prune
Quelques variétés européennes

En Europe, on trouve des prunes appartenant à la famille des quetsches et des mirabelles :

  • la prune Mirabelle de Nancy, de couleur dorée est une variété sucrée, ferme et très riche en goût. Sa saveur et sa qualité lui ont valu l’octroi de l’appellation Label Rouge.
  • la Quetsche d’Alsace, prune de couleur noire, est moyennement sucrée. Peu acide, elle est généralement utilisée pour réaliser, gâteaux, confitures et autres desserts.
  • la prune d’Ente, de couleur orangée, rouge ou violacée, est très sucrée. Juteuse, elle est destinée à être séchée (on obtient ainsi les pruneaux d’Agen, en séchant des prunes d’Ente).
Quelques variétés américano-japonaises
  • La prune Quetsche, de couleur violette, est la variété la plus consommée, mondialement. Elle produit peu de jus, sa chair est ferme et elle bien sucrée. Utilisée dans le cadre de la confection de pruneaux ou destinée à être mise en vente en supermarché.
  • la Golden Japan de couleur dorée, présente une chair de couleur jaunâtre, également. Leur particularité est d’arriver à maturité dès le début de l’été (en juillet). En effet, selon leur variété, les prunes poussent d’août à mi-septembre.
Tous les secrets de la prune
Tous les secrets de la prune

Les vertus de la prune

La prune et le pruneau sont peu caloriques : environ 30 kCal/10 g pour la prune et 60 kCal/ 100 g pour le pruneau. La charge glycémique de la prune est peu élevée.

Riche en vitamines, en antioxydants et en fer, la prune apporte de nombreux bienfaits à l’organisme :

  • ses propriétés antioxydantes permettent de limiter la croissance de cellules cancéreuses. Ses effets anti-cancer sont donc mis en avant.
  • effets de lutte contre les maladies cardio-vasculaires (elle limite l’absorption du mauvais cholestérol)
  • effets laxatifs. Consommer des prunes, des pruneaux permet de lutter contre la constipation
  • diminue les symptômes d’ostéoporose, en limitant la baisse de la densité des os

Recettes à base de prunes

Marmelade toute simple

Préparez une onctueuse marmelade de prunes. Prenez 1,2 kg de prunes, que vous prendrez soin de dénoyauter.



Faire cuire les prunes, à feu doux, dans 100 ml d’eau, pendant 20 minutes. Passer le mélange au moulin à légumes et le déposer dans une cocotte-minute ou une marmite à confiture. Ajouter 750 g de sucre.

Faire bouillir feux vifs jusqu’à ce que le mélange reste accolé sur la cuillère. Laisser froidir, mettre en pot et déguster !

Le Parfait - 6585019.0 - Confituriers - Verre - Lot de 6
 
Original : une glace à la prune

 

Pour concocter une glace aux prunes, achetez 400 g de prunes, deux cuillères à soupe de jus de citron, 100 g de sucre, 4 sachets de sucre vanillé, 60 cl de crème liquide.

Déposez les prunes dénoyautés, le jus de citron et le sucre dans un mixeur. Mixez le tout. Faites bouillir 20 cl de crème avec les sachets de sucre vanillé. Mélangez cette crème avec le mélange de prunes et autres ingrédients, obtenu auparavant.

Puis ajouter le reste de crème, que vous aurez fouetté, au préalable, à la mixture. La déposer dans un bac et mettre au congélateur pendant 7 heures. Il est impératif de mélanger la composition plusieurs fois, au cours du processus de refroidissement.

Servez dans des petites coupes et épatez vos amis !

La rédaction de Toutvert vous suggère de consulter d’autres articles sur l’alimentation :

 

 
Partager cet article
Repost0
16 août 2017 3 16 /08 /août /2017 17:05

Quand, rarement, la réalité se heurte à des croyances de longue date, il arrive que seuls quelques rares individus soient épargnés d'un apprentissage très douloureux. 
Ces réveils ne sont nulle part plus dramatiques que quand ils se produisent au sein d'une communauté médicale contrainte de modifier ses croyances invétérées. 

Un médecin prend l'engagement de ne plus vacciner : "Je ne veux plus participer à ce génocide !"

Dr Daniel KalbLes aux États-Unis et le reste du monde sont en train de vivre une évolution rapide qui les éveille à la dure réalité que les produits pharmaceutiques peuvent mettre la santé en péril, et à la prise de conscience que les vaccins ne sont pas efficaces, ni sans danger.
Le mouvement qui entend traiter les causes de la maladie par un régime alimentaire et des méthodes naturelles, ainsi que par une profonde compréhension du fonctionnement du corps ne cesse de se développer. 

Ce mouvement n'en est pas moins combattu par certains. 
Cependant, comme c'est le cas pour le Dr Travis Stork (dans "Les médecins") - et d'innombrables autres qui ne veulent pas faire face à la réalité - leur raisonnement égoïste, leurs éclats de crises de colère ne servent qu'à illustrer l'absurdité du système conventionnel de santé dont le temps est révolu. 
Un appui de taille, mais aussi de pardon a été donné au coprésentateur du Dr Stork, le Dr Rachel Ross quand elle a eu le courage de déclarer publiquement ce qui suit à un public de Chicago dont les familles avaient des enfants handicapés par les vaccins :
"Regardant maintenant les choses de l'extérieur, j'ai maintenant l'impression de me sentir presque comme un âne... 

C'est un peu aussi comme si, un jour, vous vous réveilliez en vous imaginant être Dieu ! 
Je me suis évertuée à suivre aveuglément comme un robot tout ce qui concerne la vaccination sans chercher à disposer de nouvelles informations, de nouvelles données, sans même savoir ce que ces vaccins contenaient... 
Tout ceci fait partie des raisons qui font que les médecins sont tellement résistants à cette information parce qu'il s'agit en fait de réapprendre et digérer tout ce qu'ils avaient jadis appris, comme aussi de se réconcilier avec les dégâts qu'ils auraient possiblement causés au cours de leur carrière."
 

 

http://www.autismone.org/sites/default/files/u1/aolive.png

 



Il n'y a pas si longtemps que la quatorzième conférence annuelle sur l'autisme (AutismOne) à Chicago s'est terminée. 
La marque laissée par les messages d'espoir et les échos révolutionnaires continue à résonner dans toutes les parties de la société, comme dans la communauté médicale. 
Au carrefour d'une épidémie d'autisme, l'élan grand public commence à mettre en lumière ce qu'ont annoncé les lanceurs d'alerte quant à la corruption et aux dommages causés par les vaccins. 
Toutes les personnes présentes à la conférence de Chicago ont pu sentir que quelque chose d'énorme était en train de se passer. 
Au fil de la conférence de cinq jours, des rapports racontant l'histoire de nombreux professionnels de santé qui avaient commencé à circuler, ont fait comprendre au public qu'on leur avait menti.

Il est possible que ce soit le succès grand public du film VAXXED qui ait attiré ces médecins, ces infirmières et ces chercheurs désireux de démystifier, une fois pour toutes, les dommages causés par les vaccins, dénoncés par tant de lanceurs d'alerte. 

C'est ainsi que la plupart des personnes qui assistaient à cette conférence ont, à leur corps défendant, fait l'expérience d'un douloureux et rapide apprentissage.

 


 
Le film Il est possible que l'éveil du public se soit principalement produit quand le Dr Daniel Kalb a assisté à la conférence : Dissecting Whistleblower Documents : A Story of Corruption, (la dissection des documents des lanceurs d'alerte : une histoire de corruption) au cours de laquelle, le Dr Brian Hooker, le Dr Judy Mikovitz et Michael Hugo ont présenté des preuves accablantes et quantités de documents à une salle pratiquement debout qui n'a pas cessé d'applaudir pendant une heure et demi. 
Il est aussi possible que quantités de personnes se soient réveillées au cours de la session "questions-réponses" qui a suivi la projection du film documentaire VAXXED
Peu importe. 
Ce qui est certain, c'est que le Dr Kalb ne sera plus jamais le même médecin de famille. 
La preuve de sa transformation est le document qui a été rendu public et qui dit : "Plus jamais de vaccins à la Médecine Familiale de Cool Springs !"
 

 

https://cdn-az.allevents.in/banners/abb6a9bc51d81fc46247ca24356840c6

 


Dans le document, "Cool Springs Family Medicine" présente huit raisons pour lesquelles les soignants ne feront plus vacciner leurs patients.

Le document rendu public conclut par ces mots : "...Comme je l'ai toujours fait, et comme c'est ma responsabilité en tant que médecin de famille, je serai, le mieux que je pourrai, le défenseur de chacun de mes patients. Je continuerai toujours à respecter les choix éclairés de mes patients."

Nous avons tous, au cours de notre vie vécu des événements si puissants qu'ils laissent une impression permanente. 

Dans ces cas, il y a toujours un avant et un après. 
Une fois que pareil événement est gravé dans notre âme, il nous devient impossible de comprendre pourquoi nous n'avons pas pu voir clair plus tôt. 
La communauté médicale, et toutes les personnes touchées par son influence, sont en train de connaitre un réveil rapide vers une conscience plus élevée et la véritable guérison. 
Il appartient à la masse critique de l'opinion publique de soutenir avec pardon et amour ceux qui se trouvent encore au sein de ce système médical étroitement contrôlé et qui veulent se lever pour sortir de ce sombre âge médical et prendre distance de toutes ces forces qui en sont responsables.

Commentaire : Tous nous devons voir plus clair et rendre cette planète un peu plus saine !


Source :
https://fr.sott.net/article/30853-Un-medecin-prend-l-engagement-de-ne-plus-vacciner-Je-ne-veux-plus-participer-a-ce-genocide


Lire aussi :
Le problème des vaccins approfondis
Des « vaccins sûrs » qui n'existent pas
Les 7 ingrédients les plus répugnants dans la fabrication des vaccins
Vaccins : des médecins parlent...
Les nanoparticules sont dangereuses ! Donc aussi dans les vaccins...
Une étude démontre que les bébés qui reçoivent le plus de vaccins ont plus de chances d'être hospitalisés et de mourir
Ce que les médecins pensent de la vaccination : l'enquête-choc, non publiée, de l'INPES
 

Partager cet article
Repost0
4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 18:59

cet article, nous allons vous proposer une boisson qui est 100% naturelle et qui peut nettoyer efficacement vos artères de toutes les toxines et les graisses pouvant nuire à votre santé. En outre, le présent remède vous aide à lutter contre le rhume et la grippe, vous permet de prévenir de nombreuses conditions qui affectent le système circulatoire, nettoyer votre foie et réduire l’impact des radicaux libres.

 

Nettoyer vos artères de toutes les toxines et les graisses pouvant nuire à votre santé.

 

Ingrédients :

* 8 gousses d’ail

* 8 unités de citron

* Racine de gingembre (4-5cm)

* 4 litres d’eau

Méthode de préparation :

Pour commencer, lavez et pelez le gingembre. Ensuite, faites la même chose avec l’ail. Hachez les gousses d’ail en petits morceaux.

 

 

Mettez tous les ingrédients dans un mixeur en gardant les citrons avec leurs pelures et bien mélanger.

Puis, prenez un pоt et y versez de l’eau que vous allez porter à ébullition. Une fois bouillie, retirez l’eau du feu et y ajouter le mélange de vos ingrédients. Enfin, laissez le mélange refroidir et stockez-le dans un bocal en verre ou des bouteilles.

Consommez cette boisson tous les jours 2 heures avant vos repas. Après peu de temps, vous allez remarquer une nette amélioration de votre état de santé !

Partager cet article
Repost0
4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 11:57

Fruit du corossolier, le corossoI graviola peut mesurer jusqu’à 30 cm de long et peser jusqu’à 4-5 kg. Le corossol possède des vertus énergétiques de par sa forte teneur en glucides. Biologiquement.com vous fait découvrir les nombreux bienfaits que procure la consommation du corossol, surtout sur le plan de la santé.

Un puissant anti-cancer

Dès aujourd’hui, ne manquez plus une occasion de consommer du corossol graviola dont les vertus demeurent méconnues du grand public. Il s’avère que ce fruit possède des vertus anti-cancéreuses, scientifiquement prouvées. En effet, l’écorce, les fruits, les feuilles et les racines agissent sur les cellules de l’organisme. Les feuilles de l’arbre détruisent les cellules cancéreuses et agissent beaucoup plus efficacement que la chimiothérapie et en plus, sans effets secondaires (perte de poids, perte de cheveux, etc.). C’est d’ailleurs pourquoi, le corossol graviola est très prisé pour la guérison et la prévention du cancer du sein, des intestins, des ovaires, du foie et des poumons ect.

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », une maxime de Lavoisier cadrant parfaitement avec le corossol graviola. Dans la médecine traditionnelle, toutes les parties de l’arbre sont utilisées, écorce, racines, fruits, pépins et surtout les feuilles. A en croire les résultats des recherches de quelques universités américaines, les feuilles du corossolier sont les plus efficaces dans les traitements des cancers.

Le fruit du graviola corossol et sa feuille anti cancer naturel

Le fruit du graviola corossol et sa feuille anti cancer naturel

Un excellent digestif !

L’infusion des feuilles de corossolier favorise la digestion. Prenez un verre après les repas (3 à 6 feuilles suffisent pour une tasse). Cette potion est efficace contre les insomnies.

Un bon relaxant !

Pour calmer les enfants trop agités, lavez-les avec une décoction à part égale de feuilles fraîches et de feuilles tombées au sol.

Un médicament pour les irritations gastriques ?

Si vos intestins sont irrités, coupez en deux un petit corossol vert. Puis, laissez-le macérer dans 1 à 2 litres d’eau pendant une heure. Buvez la mixture obtenue après chaque repas. Bon à savoir, la macération des feuilles de corossolier dans l’eau tiède est utilisée en guise de cataplasme pour soulager les brûlures solaires.
L’huile, obtenue en pressant des corossols verts et les feuilles, est également utilisée en frictions contre les névralgies et rhumatismes, ainsi que dans le traitement des parasites.

Anti-diarrhéique

Pour stopper les diarrhées, infusez trois feuilles de corossolier dans un verre d’eau pour un adulte et d’un tiers de la feuille pour un enfant.

Comment le consommer?

La feuilles de graviola corossol peut être consommée en gélules, le matin avec un verre d’eau, en feuilles entières pour des tisanes anti cancer, ou enfin en poudre (de feuilles)  qui peut être ajoutée aux yaourts ou à toutes les préparations culinaires, salades…

Partager cet article
Repost0
4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 03:04

Très apprécié en Asie, le wakamé fait honneur aux plats et épate les papilles. Mais derrière ses propriétés gustatives, cette algue cache des vertus thérapeutiques insoupçonnées.

Origine du wakamé

Encore appelé fougère de mer, le wakamé est une algue marine alimentaire très appréciée dans la cuisine nipponne. Originaire du Japon, de la Corée et de la Chine, il est bien connu en Asie et s’est peu à peu répandu en Europe et dans une partie du continent américain. La demande mondiale sans cesse croissante de cette algue brune, bonne pour la santé, a fait naître des sites d’élevage industriel sur les côtes tempérées de certaines parties du monde, notamment en Bretagne.

Le wakamé, une algue aux propriétés thérapeutiques étonnantes

Récolte et traitement du wakamé

La récolte de cette algue comestible remonte à plusieurs milliers d’années. Elle se cultive principalement en milieu marin, dans des concessions maritimes ou sur terre, dans des stations de culture. En pleine mer, les jeunes plantes sont accrochées à des structures faites de cordages, dans des conditions qui favorisent leur croissance. Elles atteignent 2 à 3 mètres à la récolte qui survient environ 5 mois plus tard, le printemps et l’hiver étant les périodes les plus propices. Elles sont ensuite stockées fraîches, avant d’être séchées ou conservées dans du sel.

Comme toutes les algues marines, le wakamé est riche en anti-oxydants, vitamines, oligo-éléments, protéines, oméga3

Consommation du wakamé

La fougère se consomme souvent en salade, mais elle est aussi très appréciée dans les sushis, en velouté ou en soupe. Vous pouvez aussi la savourer avec d’autres types de mets comme les pâtes et les légumes, sur lesquels vous l’aurez préalablement saupoudrée. Avec sa saveur qui rappelle celle de l’huître, cette plante se marie très bien avec le poisson et les légumes.

Enfin, le wakamé se prend également sous forme de complément alimentaire.

Où trouver cette plante marine ?

Consommer cette plante, c’est profiter des nombreux bienfaits des algues sur la santé et le bien-être. Il est plus courant de la trouver séchée ou déshydratée, mais elle se vend également sous forme de gélule ou de poudre. Vous pouvez vous en procurer dans les boutiques alimentaires asiatiques. Il est aussi possible d’en trouver en ligne chez les producteurs ou autres magasins spécialisés. Mais comme toujours, soyez prudents lorsque vous achetez en ligne. Privilégiez les sites connus.

Comme toutes les algues marines, le wakamé est riche en anti-oxydants, vitamines, oligo-éléments, protéines, oméga3

Les bienfaits du wakamé

Très en vogue dans l’industrie cosmétique et alimentaire, les algues sont réputées pour leurs actions bienfaitrices sur la peau et l’organisme. Comme ses cousines, la fougère marine est riche en antioxydants, en fibres, en calcium et autres oligoéléments. Elle renforce de ce fait le système immunitaire et joue un rôle détoxifiant.

Le wakamé est également un allié de votre beauté, car il est capable de traiter les problèmes de peau telle que l’acné et de vous aider dans le cadre d’un régime amincissant. Sa faible teneur en calorie lui permet d’être consommé sans modération !

Par ailleurs, le wakamé a un effet positif sur les maladies cardiovasculaires et sur le cancer. Il constitue également un excellent anti-âge.

 

Riche en vitamines et en antioxydants entre autres, le wakamé est un véritable atout santé qui devrait se retrouver plus souvent dans votre cuisine. Il est cependant conseillé aux personnes souffrant de thyroïde d’être prudentes, la plante étant très riche en iode.

 

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 18:37
L’huile de roucou, l’inconnue aux multiples vertus
L’huile de roucou cache de nombreuses vertus. Colorant alimentaire E160, usage cosmétique et médicinale, découvrez ce qui se cache derrière ce drôle de nom

L’huile de roucou, une huile végétale issue d’un fruit

Le roucou provient d’un arbuste, le rocouyer, originaire d’Amérique du Sud. Il est désormais aussi cultivé dans d’autres régions tropicales ou subtropicales du monde (Amérique centrale, Afrique, Asie, etc.).

roucou fruit rocouyer

Le roucou, fuit du rocouyer

Le fruit produit par le roucoyer, aussi appelé urucum, est en forme de coeur. Il devient brun rougeâtre à maturité et est couvert de poils raides, un peu comme une châtaigne. À pleine maturité, la coque se fend et laisse apparaître de nombreuses graines rouges sombres à l’intérieur. Ce sont ces graines qui disposent du pouvoir colorant.

roucou-peinture-indiens-amazonie_shutterstock_382956343Certains historiens supposent que le terme « Peaux-Rouges », provient de l’utilisation du roucou comme peinture de corps par les indiens d’Amazonie. En effet, il est traditionnellement utilisé afin de protéger la peau contre le soleil, les insectes et les mauvais esprits.

Les nombreuses vertus du roucou

Surtout connu pour son pouvoir colorant, l’huile de roucou a aussi d’autres atouts. Examinons sa composition en nutriments :

Principes actifs en mg pour 100 g de roucou :

  • Provitamine A (bêta-carotène) : 3200 mg
  • Calcium : 206 mg
  • Soufre : 87 mg
  • Magnésium : 70 mg
  • Sélénium : 0,41mg
  • Zinc : 2,6 mg
  • Cuivre : 1.3 mg
  • Manganèse : 0,49 mg
  • Cellulose

L’huile extraite des graines est la principale source de pigments caroténoïdes tels que la bixine et norbixine.

La bixine, est utilisée comme colorant alimentaire, est aussi reconnue comme un agent protecteur contre les rayons ultraviolets et comme un antioxydant.

Les usages cosmétiques de l’huile de roucou

100 fois plus riche en bêta-carotène que les carottes, l’huile de roucou stimule la production de mélanine.

Elle contient également de l’acide ellagique, qui neutralise les radicaux libres et a des propriétés antioxydantes qui protègent contre les rayons UV. C’est donc un excellent préparateur pré- et post- soleil.

Elle est également utilisée dans d’autres produits cosmétiques (fard à paupière, poudre, rouge à lèvre etc.) pour ses propriétés :

  • antibactérienne et antiseptique,
  • émolliente,
  • astringente et antiacnéique.

Ses usages alimentaires

Utilisé en cuisine surtout comme colorant, dont le code européen est E160b, le roucou contribue à la coloration naturelle de produits industriels comme les fromages, les sauces, les confitures, les potages, les beurres, ou encore les bonbons et chocolats. Économique, il constitue une alternative au safran.

En termes de saveur, lorsqu’il est utilisé à petite dose, son goût n’est pas discernable. En revanche, lorsqu’il est utilisé en plus grande quantité, il est décrit comme légèrement poivré avec une note de noix de muscade et d’amertume.

roucou e160b

Le roucou : colorant alimentaire E160b

Comment concevoir votre propre huile de roucou ?

Tout simple ! Il suffit de mélanger une cuillère à soupe de graines de roucou avec 10 cl d’huile vierge (type huile de tournesol). Secouer vigoureusement et laisser reposer 3 à 7 jours. Vous obtiendrez alors une huile colorée qui agrémentera vos plats d’une jolie couleur rouge orangée.

Certains préconisent de faire chauffer l’huile légèrement ou même d’écraser les graines pour accélérer le processus… À vous de voir quelle méthode vous préférez

Les usages médicinaux de l’huile de roucou

Dans les pays en développement et en particulier en Colombie, le roucou est utilisé dans la médecine traditionnelle comme remède naturel pour le traitement des infections courantes. Le roucou est utilisé pour traiter les infections d’origine microbienne.

Ses propriétés :

  • anti-inflammatoire pour traiter les problèmes de peau, les fièvres, la dysenterie et l’hépatite
  • antifongique
  • antimicrobienne
  • antivenin, les guérisseurs traditionnels l’utilisent dans les cas de morsure de serpent.
  • expectorante.

En somme, de beaux attributs pour ce produit qui ne demande qu’à se faire connaître davantage.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog