Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2022 3 03 /08 /août /2022 06:33
Les dessous du dynamitage de Georgia Guidestones

Je voudrais revenir sur un événement passé presque inaperçu, le dynamitage et destruction du monument des Georgia Guidestones.

Les Georgia Guidestones, késaco ?

Monument érigé en mars 1980 dans l’état de Géorgie aux Etats-Unis. C’est la société Elberton Granite Company qui s’en ait chargé à la demande d’un certain Robert C. Christian, dont on soupçonne qu’il s’agit d’un pseudonyme. Dans la nuit du 5 au 6 juillet 2022, l’ouvrage a été dynamité. Par la suite, ce qui en restait a été détruit à coups de bulldozer pour des raisons de sécurité. Cette destruction a été filmée par les auteurs et de nombreuses vidéos sont présentes sur la toile.

Pour résumer le monument se compose de 6 blocs de granite affichant un message en plusieurs langues. La plaque du sol donne 10 préceptes en anglais uniquement.
Maintenez l’humanité en dessous de 500 millions d’individus en perpétuel équilibre avec la nature
Guidez la reproduction intelligemment en améliorant la forme physique et la diversité
Unissez l’humanité avec une nouvelle langue mondiale
Traitez de la passion, de la foi, de la tradition et de toutes les autres choses avec modération
Protégez les personnes et les nations avec des lois et des tribunaux équitables
Laissez toutes les nations gérer leurs affaires intérieures, et régler les dissensions externes devant un tribunal mondial
Évitez les lois et les fonctionnaires inutiles
Équilibrez les droits personnels et les devoirs sociaux
Faites primer la vérité, la beauté, l’amour en recherchant l’harmonie avec l’infini
Ne soyez pas un cancer sur la terre, laissez une place à la nature

Quand on lit bien ces préceptes, on s’aperçoit qu’ils préparent l’humanité à ce que notre société est en train de devenir. Une feuille de route en quelque sorte. Je ne vais pas rentrer dans le détail, mais entre l’eugénisme présent dans le 2, la suppression des inutiles dans le 7, l’effacement de tout ce qui caractérise un peuple dans le 4, la surreprésentation de l’anglais, même au sein de l’Europe dans le 3, la suppression progressive des droits individuels dans le 8, le but du fil conducteur donné par ces 10 commandements n’échappera à personne. Bien sûr l’interprétation peut varier en fonction de la vision de chacun.

Au-delà de tout ceci, cette destruction marque peut-être le début d’une nouvelle ère, le début de la fin de la domination des mondialistes, une justice divine, la main de Dieu ou je ne sais quoi.
Ceux qui ont fait ça, n’ont pas agi au hasard ni par plaisir. Leur acte correspond à une réaction de survie qui risque de devenir mondiale. Il est temps que les choses changent. Le peuple en a assez d’être dominé, contrôlé, fliqué, par des élites mondialistes qui les considèrent comme des pions.

Regardez les évènements qui se passent en ce moment même en hollande, où la police tire à balle réelle sur des fermiers qui manifestent. Evénements passés sous silence par la presse aux ordres. On n’a jamais vu ça. La cause de ces manifestations : des technocrates ont décidé la réduction d’émission de gaz à effet de serre dans le monde agricole, ce qui va entrainer la suppression de centaines exploitations. Ceux qui décident ça, ce sont les mêmes qui sont contents de trouver leur frigo plein de lait de soja. Cela risque de ne pas durer. Trop de monde à nourrir ? Tiens donc, on rejoint le précepte 1 des guidestones.

Le monde prend l’eau de toutes parts. Tout va à vau l’eau. Nos politiques font ce qu’ils veulent sans tenir compte du choix du peuple. Une affaire de sexe ? Pas de problème tu es reconduit dans tes fonctions. Une affaire de conflits d’intérêts ? Aucun souci tu es également reconduit dans tes fonctions. Tu es nul(le) et incompétent(e), super tu es reconduit dans tes fonctions car tu as droit à une seconde chance.

Pour en revenir aux Guidestones et pour conclure, leur destruction a beaucoup plus de signification que cela peut laisser paraitre. Elle représente plus que l’écroulement de quelques pierres et marque le début d’une nouvelle époque et d’un vent nouveau pour l’humanité. Enfin j’espère.

Robert CLORIC

Partager cet article
Repost0
3 août 2022 3 03 /08 /août /2022 04:37
À 4h du matin une explosion a endommagé le Monument Satanique Georgia Guidestones qui a été ensuite entièrement démoli par les Autorités ! 
États-Unis : Attentat au Monument Georgia Guidestones

Nous parlons les Georgia Guidestones depuis des années !
Alors que la plupart des Américains n'en ont jamais entendu parler, nous les couvrons depuis des années et nous vous en parlons.
Voici l'un de nos articles les plus récents : 
Eh bien, les Guidestones ont été au centre de l'actualité aujourd'hui car ils ont été bombardés pendant la nuit !
Les premiers rapports indiquaient que la police enquêtait sur une possible explosion.
L'incident s'est produit vers 4 heures du matin le 6 juillet 2022.
Les enquêteurs pensent que quelqu'un a pu faire détoner un engin explosif qui a provoqué l'effondrement de l'une des pierres.
Alors que certains considèrent les Georgia Guidestones comme une simple attraction touristique, d'autres pensent qu'il s'agit de quelque chose de plus malfaisant.
Certains les ont même appelées les 10 commandements de Satan.

 

 

 

Fox 5 Atlanta rapporte que la police enquête sur une possible explosion : 

Le Georgia Bureau of Investigation a déclaré qu'une explosion a endommagé un point de repère controversé du nord-est de la Géorgie. 

 

Les Georgia Guidestones, une attraction en granit dans le comté d'Elbert, sont situées sur Guidestone Road, à l'est de la Ga. Highway 77. Le vice-président exécutif de l'association Elberton Granite, Chris Kubas, a déclaré que des images de drone ont montré que le monument était considérablement endommagé. 

 

Les enquêteurs ont déclaré que des inconnus ont fait détoner un engin explosif vers 4 heures du matin. Les enquêteurs du comté d'Elbert sont arrivés et ont constaté une grande partie de la structure.

 

 

Fox News also reported on the incident:

Fox News a également rapporté l'incident : 

Le bureau du shérif du comté d'Elbert fait partie des forces de l'ordre qui enquêtent et une équipe de démineurs a été appelée sur les lieux, selon Fox5 Atlanta. 

"Connu sous le nom de Stonehenge américain, ce monument de 19 pieds de haut affiche en 12 langues un message en 10 parties prônant la conservation de l'humanité et des générations futures", selon une description figurant sur le site Web touristique de l'État de Géorgie. 

Quels sont donc les dix "commandements" des Georgia Guidestones ? 

Voici ce qu'en dit la New Georgia Encyclopedia : 

1. Maintenir l'humanité en dessous de 500 000 000 en équilibre perpétuel avec la nature. 

2. Guidez la reproduction à bon escient - en améliorant la forme physique et la diversité. 

3. Unir l'humanité avec une nouvelle langue vivante. 

4. Régir la passion, la foi, la tradition et toutes choses avec une raison tempérée. 

5. Protéger les personnes et les nations avec des lois équitables et des tribunaux justes. 

6. Laisser toutes les nations gouverner à l'intérieur en résolvant les conflits extérieurs dans un tribunal mondial.  

7. Éviter les lois mesquines et les fonctionnaires inutiles. 

8. Équilibrer les droits personnels et les devoirs sociaux. 

9. Privilégier la vérité - la beauté - l'amour - en recherchant l'harmonie avec l'infini.

10. Ne soyez pas un cancer sur la terre - Laissez la place à la nature - Laissez la place à la nature.

Ce premier commandement saute vraiment aux yeux...
"Maintenir l'humanité en-dessous de 500.000.000 en équilibre perpétuel avec la nature." 
Ca ressemble au Nouvel Ordre Mondial pour moi. 
Explosion ou pas, je dis bon débarras à celui qui s'est effondré.

 

 

 

Et maintenant ce soir nous avons une mise à jour encore plus importante.... 

Les Guidestones seraient maintenant ENTIEREMENT détruites ! 

Jetez-y un coup d'œil :

 

Plus ici :

 

Et ici :

 

De WJBF:

 

Le Georgia Bureau of Investigation a déclaré que le monument Georgia Guidestones près d'Elberton a été endommagé par un engin explosif. 

Le vice-président exécutif de l'association Elberton Granite, Chris Kubas, a déclaré aux médias locaux que le monument avait été considérablement endommagé. Des photos et des images de drone montrent l'un des quatre panneaux de pierre en ruines sur le sol. 

L'énigmatique attraction routière a été construite en 1980 à partir de granit local, à la demande d'une personne ou d'un groupe inconnu sous le nom de R.C. Christian. Les panneaux de 4 mètres de haut portent un message en 10 parties, en huit langues différentes, qui donne des conseils pour vivre dans un "âge de raison". 

Une partie appelle à maintenir la population mondiale à 500 millions ou moins, tandis qu'une autre appelle à "guider la reproduction avec sagesse - en améliorant la santé et la diversité". 

Il sert également de cadran solaire et de calendrier astronomique. 

L'attraction routière a fait l'objet d'un regain d'attention lors des primaires du 24 mai 2022 en Géorgie, lorsque la candidate républicaine Kandiss Taylor, arrivée en troisième position, a déclaré que ces pierres de guidance étaient sataniques et que leur démolition faisait partie de son programme. 

Un piéton frappé mortellement à deux reprises sur l'île James était un membre de l'équipage des Outer Banks.

Le site se trouve à environ 11 kilomètres au nord d'Elberton, près de la frontière avec la Caroline du Sud. L'extraction de granit est une industrie locale importante. 

Selon le GBI, la bombe semble avoir explosé vers 4 heures du matin, et les adjoints du shérif sont intervenus pour constater les dégâts. Certains résidents ont dit aux médias locaux qu'ils avaient entendu une explosion à ce moment-là. 

Les adjoints du shérif du comté d'Elbert, la police d'Elberton et le Georgia Bureau of Investigation sont parmi les organismes qui tentent de comprendre ce qui s'est passé.

Le monument avait déjà été vandalisé. 

Partager cet article
Repost0
3 août 2022 3 03 /08 /août /2022 01:42
Partager cet article
Repost0
27 janvier 2022 4 27 /01 /janvier /2022 10:54
L’Organisateur de l’assassinat de Kennedy aurait été le Cardinal Spellman de New York ! 
 La véritable histoire de l’assassinat de Kennedy ?
Offres du Neuvième Cercle du Culte Satanique !
Un document provenant des archives secrètes du Vatican et conservé par la Cour Internationale de Justice Générale (CIGC) de Bruxelles indique que le pape et les cardinaux étaient tenus de participer à des rites sataniques. 
Un Sacrifice Satanique d’enfants par le Neuvième Cercle dirigé par le pape François Jorge Mario Bergoglio a été réalisé le 21 juin 2018, car c’est la date du Solstice d’Été. 
Les enfants destinés à ce rite satanique sont fournis par un réseau international d’exploitation des enfants, financé par l’élite mondiale, mis en œuvre par la mafia et organisé par le Vatican. 
Ce n’est pas la première fois que le pape François est accusé de viol, ou de viol planifié et de meurtre d’enfants. 
En juillet 2014, deux adolescentes ont témoigné devant le tribunal de l’ICLCJ, alléguant que le pape François les avait violées lors de cérémonies de sacrifice d’enfants au printemps 2009 et 2010. 
Selon un ancien employé de la Curie à Rome, les viols et les meurtres ont eu lieu au château de Carnarvon au Pays de Galles et dans un Château français non identifié. 
L’accusation a présenté les déclarations notariées de huit autres personnes qui ont affirmé avoir été témoins de crimes similaires. 
La Cour a reçu des documents provenant des archives secrètes du Vatican, dont le Privilège Magistral, daté du 25 déc. 1967. 
Ce statut de Droit Canonique stipulait que chaque nouveau pape, avant de prendre ses fonctions, devait participer aux rites de sacrifice d’enfants du culte satanique du Neuvième Cercle. 
Le document fait spécifiquement référence aux meurtres cérémoniels de nouveau-nés, suivis de la consommation de leur sang. 
Des témoins oculaires du procès ont également affirmé que la Reine Elizabeth, son mari le Prince Philip, des membres des Familles Royales Britannique et Néerlandaise et le Supérieur Général Jésuite Catholique Adolfo Pachon étaient présents avec le pape François et l’ancien pape Ratzinger lors des sacrifices d’enfants du Neuvième Cercle.

Grâce à tous ces témoignages, ces faits horribles ne sont plus une conspiration : 
“Une conspiration est rarement, voire jamais, prouvée par un témoignage positif. 
Lorsqu’un crime de grande ampleur est sur le point d’être commis par une combinaison d’individus, ceux-ci n’agissent pas ouvertement, mais secrètement et en cachette. 
L’objectif visé n’est connu que des personnes concernées. 
À moins que l’un des conspirateurs initiaux ne trahisse ses compagnons et ne témoigne contre eux, leur culpabilité ne peut être prouvée que par des preuves indirectes. et les circonstances ne peuvent pas mentir.” Comme cité dans The Trial of the Conspirators
L’Organisateur de l’assassinat de Kennedy était le Cardinal Spellman de New York.

 
 
Les centaines de publications sur l’assassinat de Kennedy peuvent être réduites à quelques faits simples. 
Celles-ci mènent au “Lion” dans sa “Tanière d’Iniquité” qui avait le pouvoir d’exécuter et de couvrir avec succès l’assassinat de Kennedy. 
Le Lion était le Cardinal Spellman de New York et son repaire d’iniquité était la Cathédrale Saint-Patrick, “le petit Vatican”, et le siège de la Branche Américaine des Chevaliers de Malte. 
Depuis la mort du Cardinal Spellman en 1967 jusqu’à aujourd’hui, les “Lions” qui se sont succédé sont ceux qui ont gardé le meurtre secret : le Cardinal Cooke, Chevalier de Malte, et le Cardinal O’Connor, archevêque de New York de 1984 à sa mort en 2000. 
Ancien Aumônier de la Marine pendant la Guerre du Vietnam de Spellman, le Cardinal Timothy Dolan lui a succédé. 
Sachant que le président Kennedy ne laisserait pas la Guerre du Vietnam s’intensifier, la communauté du renseignement a commencé à se préparer à son assassinat. 
Le catholique romain Lee Harvey Oswald a été choisi comme bouc émissaire. – Agent de la CIA, il avait été envoyé par Allen Dulles en Russie Soviétique en 1959, soi-disant comme transfuge. 
Sachant que la CIA (OSS) et le KGB (NKVD) ont travaillé ensemble pendant la Seconde Guerre Mondiale. Oswald aurait été en vacances pendant presque deux ans. 
Pendant cette période, il a épousé une Russe, dont l’oncle était un Colonel du KGB. 
À son retour en Amérique en 1962, Oswald s’associe aux agents de la CIA Howard Hunt, Frank Sturgis, David Ferrie, Guy Banister, le Comte George De Mohrenschildt et Clay Shaw. 
Oswald était un agent de la CIA, lié aux Jésuites. 
Son neveu aurait été un jésuite. 
L’implication des Jésuites est cohérente avec celle dans l’assassinat de Lincoln. – Expliqué dans le livre The Federal Reserve Conspiracy and Rockefellers, par Emanuel M. Josephson, 1968.

L’auteur Jim Garrison, dans son livre On theTrail of theAssassins, 1991, a clairement prouvé que la CIA était impliquée dans l’assassinat par l’intermédiaire de Clay Shaw
Il écrit : 
“…nous avons découvert le rôle international étendu de Shaw en tant qu’employé de la CIA. 
La vie secrète de Shaw en tant qu’employé de la CIA à Rome, où il a tenté de ramener le fascisme en Italie, a été révélée dans des articles de la presse italienne….. 
Pour moi, les révélations les plus importantes… ont été la confirmation par Victor Marchetti et Richard Helms que Clay Shaw avait été un agent de la Central Intelligence Agency.”

Et qui était le directeur de la CIA en 1963 ? 
C’était le Chevalier de Malte John McCone. 
Avant cela, M. McCone était un entrepreneur de la défense qui avait officiellement dirigé la Commission de l’Énergie Atomique. 
Plus tard, en 1970, il est devenu membre du conseil d’administration d’ITT tout en restant conseiller de la CIA. Dis de Marchetti : 
“[Le] membre du conseil d’administration d’ITT qui a admis plus tard devant une commission d’enquête du Sénat qu’il avait joué le rôle clé dans la mise en relation des responsables de la CIA et d’ITT était John McCone, directeur de la CIA pendant l’administration Kennedy et, en 1970, consultant de la CIA.” [La CIA et le Culte du renseignement”, par Victor Marchetti, 1975]. 
Sachant que les blessures de Kennedy étaient des blessures d’entrée, il a tout rapporté à son supérieur. 
Le supérieur de Shubert était l’évêque de Dallas, le Révérend Thomas Kiely-Gorman, DD. 
Il est connu que plusieurs Chevaliers de Colomb ont été impliqués dans l’assassinat de Kennedy. 
En particulier, ils ont travaillé pour le FBI. 
Mais le seul Chevalier digne de mention qui a été impliqué est le frère de Kennedy, le sénateur Edward Kennedy, et ce dans le sens où, par son silence, il a consenti au meurtre de son frère. 
C’est peut-être ce qui a conduit l’éternel sénateur du Massachusetts à sa vie alcoolique destructrice ?
 
 
 
Enfin, on a su que la mafia était impliquée dans l’assassinat de Kennedy. La mafia, la CIA, le FBI et les services de renseignement de la marine travaillaient ensemble depuis la Seconde Guerre Mondiale. 
Jack Ruby était un mafioso et David E. Scheim, dans son livre “Contract on America”, explique très clairement que la mafia avait au moins deux motivations, à savoir : 
L’attaque des frères Kennedy contre le crime organisé, et la perte du paradis du jeu de la mafia à Cuba. 
Mais ce n’était pas les raisons de l’adhésion. 
La mafia des Dons s’est vu promettre qu’elle gagnerait plus d’argent que les casinos de La Havane ne pourront jamais en gagner, en raison de l’explosion du commerce international de la drogue rendue possible par la guerre au Vietnam. 
S’ils aidaient à éliminer Kennedy, Johnson intensifierait la guerre, facilitant le commerce de la drogue. 
La CIA ferait venir les drogues du Triangle d’Or, les distribuerait aux familles de la mafia, et tout le monde en profiterait. 
Plus important encore, la Commission de la Mafia a dû rendre une faveur au Cardinal Spellman, par l’intermédiaire de Roosevelt, car il avait organisé la libération de “Lucky” Luciano dans le cadre de l’opération “Under World”. 
Maintenant, le Cardinal avait besoin d’une faveur. 
En cas de refus, Spellman pourrait utiliser l’ensemble des services de renseignements pour éliminer tous les mafieux. 
En cas d’accord, de nouveaux centres de jeux, notamment à Atlantic City et à Las Vegas, seraient ouverts. 
Il est clair que si le président Kennedy était destitué, tout le monde gagnerait en pouvoir et en richesse. 
La communauté du renseignement gagnerait en signification, et le Cardinal serait encore plus respecté par ses pairs à Rome. 
Le reste appartient à l’histoire. 
 
Plus tard, en 1964, le pape de Rome a eu une influence sur le quatorzième Quatorzième Amendement de l’Amérique pour la première fois dans l’histoire. 
Le Cardinal Spellman s’est bien comporté et a été récompensé par une visite de son maître, compagnon de guerre et manipulateur des Rats du Vatican, le Cardinal Montini, qui deviendra plus tard le pape Paul VI. 
www.en.wikipedia.org/wiki/Ratlines_ (suite de la Deuxième Guerre Mondiale) 
On peut affirmer sans risque de se tromper que le Général Jésuite, utilisant le Pape avec son plus puissant Cardinal Spellman dans l’Empire Américain, a ordonné l’assassinat du Président John F. Kennedy en 1963. 
C’est le Cardinal Spellman, “le Pape Américain”, qui a commandé ses soldats, les Chevaliers de Malte, qui ont supervisé l’exécution de l’assassinat. 
Le Président Kennedy a été assassiné. 
La conclusion était donc évidente. Que la CIA, avec son agent, E. Howard Hunt, avait assassiné le Président. 
Dans les mots de la présidente du jury, Leslie Armstrong, dans le Déni Plausible, il est noté : 
“M. Lane nous a demandé de faire quelque chose de très difficile. 
Il nous a demandé de croire que John Kennedy a été tué par notre propre gouvernement. 
Lorsque nous avons examiné les preuves (pendant 65 minutes), nous avons été contraints de conclure que la CIA avait effectivement tué le président Kennedy.” 
Hunt en avait fait partie, et ces preuves, si soigneusement présentées, devraient maintenant être examinées par les institutions compétentes du gouvernement des États-Unis afin que les responsables de l’assassinat puissent être traduits en justice.
Presque dès le début, beaucoup ont pensé que l’assassinat du jeune président populaire était le résultat d’une conspiration et non l’acte d’un seul individu, malgré les conclusions de la Commission Warren (1964), créée par le successeur de Kennedy, le président Lyndon B. Johnson, pour enquêter et superviser l’assassinat. 
L’incident a fait l’objet de nombreuses spéculations jusqu’à aujourd’hui.
Partager cet article
Repost0
18 novembre 2021 4 18 /11 /novembre /2021 02:06
Le discours de John F. Kennedy révélant l'existence des sociétés secrètes 10 jours avant son assassinat

En ces temps où le Covid fait apparaître en pleine lumière le mensonge, où des forces peuvent agir dans tous les pays du monde dans un timing parfait, afin de mettre en place restrictions, confinement... où les géants d'internet s'associent aux gouvernements du monde et aux laboratoires pharmaceutiques, afin que la liberté d'expression soit strictement encadrée... où Joe Biden retarde la publication des dossiers d'assassinat de JFK à cause de la pandémie de covid-19...

Voici le discours de John F. Kennedy, donné le 12 novembre 1963 à l'université de Columbia, dix jours avant son assassinat le 22 novembre 1963. Un discours où les mots de JFK prennent vie en ces jours troubles que nous vivons depuis le début de cette pandémie. Ce sont les paroles d'un homme qui a eu le courage d'alerter ses concitoyens en son temps et qui vous avertit, vous, 58 ans plus tard, d'ouvrir les yeux.

« Le simple mot de secret est inacceptable dans une société libre et ouverte. Et nous sommes, en tant que peuple, intrinsèquement et historiquement opposé aux sociétés secrètes, aux serments secrets, aux réunions secrètes. » John F. Kennedy


Discours de John F. Kennedy, à l'université de Columbia, le 12 novembre 1963, 10 jours avant son assassinat.

La question de la survie de notre société fait apparaître deux nécessités, qui concernent à la fois le président et la presse, deux gageures qui peuvent sembler contradictoires, mais qui peuvent être conjuguées et remplies si nous nous groupons face à ce péril national. Je me réfère ici à l'importance d'informer largement le public et à la nécessité de refuser la politique officielle du secret.

Le simple mot de secret est inacceptable dans une société libre et ouverte. Et nous sommes en tant que peuple intrinsèquement et historiquement opposés aux sociétés secrètes, aux serments secrets, aux réunions secrètes. Nous avons décidé il y a longtemps que les dangers de la dissimulation excessive et injustifiée de faits pertinents dépassent de loin les dangers que l'on cite pour les justifier. Même aujourd'hui il est peu justifié de résister à la menace d'une société fermée en imitant ses restrictions arbitraires. Même aujourd'hui, il est peu justifié d'assurer la survie de notre nation si nos traditions ne survivent pas avec elle. Et il y a un danger très grave qu'un besoin annoncé de sécurité accrue soit l'opportunité que saisiront ceux soucieux d'étendre sa portée aux limites extrêmes de la dissimulation et de la censure officielle. Voilà ce que je n'ai pas l'intention de laisser faire dans la mesure où j'en ai le contrôle. Et aucun officiel de mon administration, quel que soit son rang, qu'il soit civil ou militaire, ne devrait interpréter mes paroles ici ce soir comme une justification pour censurer la presse, étouffer la dissidence, cacher nos erreurs ou soustraire au public et à la presse les faits qu'ils méritent de savoir.

Mais je demande à tout publiciste, tout éditeur, tout journaliste dans ce pays de réexaminer ses propres principes moraux et de reconnaître la nature du péril qui menace notre pays. En temps de guerre, le gouvernement et la presse ont traditionnellement mis en commun leurs efforts reposant largement sur l'autodiscipline, pour empêcher la divulgation d'informations non-autorisées à l'ennemi. En temps de danger « clair et présent », les tribunaux ont maintenu que même les droits privilégiés du premier amendement doivent céder devant le besoin commun de sécurité nationale.

Aujourd'hui, aucune guerre n'a été déclarée, et aussi féroce le combat puisse-t-il être, elle pourrait bien ne jamais se déclarer à la façon habituelle. Notre mode de vie est attaqué. Ceux qui se veulent nos ennemis progressent partout dans le monde. La survie de nos amis est menacée. Et pourtant, aucune guerre n'a été déclarée, aucune frontière n'a été franchie par des troupes en marche, aucun missile n'a été tiré.

Si la presse attend une déclaration de guerre avant d'imposer l'autodiscipline qui s'impose dans ces conditions, alors peut seulement dire que aucune guerre n'a jamais autant menacé notre sécurité. Si vous attendez une situation de « danger clair et actuel », alors je peux seulement dire que le danger n'a jamais été aussi clair et sa présence plus imminente.

Cela requiert un changement de perspective, un changement de tactique, un changement de missions, par le gouvernement, par le peuple, par tout homme d'affaires ou chef d'entreprise et par tout journaliste. Car nous sommes confrontés dans le monde à une conspiration monolithique et implacable qui repose essentiellement sur des moyens secrets pour étendre sa sphère d'influence ( par l'infiltration au lieu de l'invasion, la subversion au lieu d'élections, l'intimidation au lieu d'un choix libre, des guérillas de nuit au lieu d'armées en plein jour).

C'est un système qui a mobilisé de vastes ressources humaines et matérielles dans la construction d'une machinerie très efficace et au maillage très serré qui combine opérations militaires, diplomatiques, de renseignement, économiques, scientifiques et politiques.

Ses plans sont dissimulés, non publiés. Ses erreurs sont cachées, non affichées. Ses dissidents sont réduits au silence, pas félicités. Aucune dépense n'est mise en question, aucune rumeur ne circule, aucun secret révélé. Il conduit la guerre froide, bref, avec une discipline de temps de guerre aucune démocratie ne pourrait jamais espérer ou désirer bien se porter.

Cependant, toute démocratie reconnaît les restrictions nécessaires liées à la sécurité nationale (et la question demeure de savoir si ces restrictions doivent être plus strictement observées si nous devons faire face à ce genre d'attaque et d'incontestable invasion.)

À vrai dire c'est un fait que les ennemis de cette nation se sont ouvertement vantés d'acquérir dans nos journaux les informations qu'ils auraient dû obtenir dans le cas contraire en engageant des agents, par le vol, la corruption et l'espionnage; que les détails des plans secrets de cette nation pour contrer les opérations secrètes de l'ennemi ont été mis à la portée de chaque lecteur de journal, ami autant qu'ennemi ; que les effectifs , la puissance, l'emplacement et la nature de nos forces et armes, et nos plans et stratégie pour leur utilisation ont tous été précisés dans la presse et autres médias à un degré suffisant pour satisfaire n'importe quelle puissance étrangère ; et que dans au moins un cas, la publication de détails concernant un mécanisme secret, par lequel les satellites étaient suivis, a demandé sa modification au prix de beaucoup de temps et d'argent.

Les journaux qui ont imprimé ces histoires étaient loyaux, patriotes, responsables et de bonne volonté. Si nous avions été engagés dans une guerre ouverte, ils n'auraient sans aucun doute pas publié ces faits. Mais en l'absence de guerre ouverte, ils ne reconnaissaient que les contrôles du journalisme et non ceux de la sécurité nationale. Et la question que je pose ce soir est de savoir si des contrôles additionnels ne devraient pas être adoptés maintenant.

À vous seuls d'y répondre. Aucun officiel ne devrait le faire à votre place. Aucun plan gouvernemental ne devrait imposer ses restrictions contre votre volonté. Mais je manquerais à mon devoir envers la nation, considérant toutes les responsabilités que nous assumons maintenant et tous les moyens dont nous disposons pour remplir ces responsabilités, si je n'attirais pas votre attention sur ce problème et ne conseillais vivement sa prise en compte réfléchie.

En de nombreuses occasions auparavant, j'ai dit (et vos journaux ont constamment dit) que nous sommes en des temps qui font appel au sens du sacrifice et à l'autodiscipline de chaque citoyen. Ils demandent que chaque citoyen mette en balance ses droits et son confort avec ses obligations au bien commun. Je ne peux pas croire maintenant que ces citoyens qui travaillent dans le journalisme se considèrent non concernés par cet appel.

Je n'ai pas l'intention de mettre en place un nouveau bureau d'information sur la guerre pour canaliser le flot des nouvelles. Je ne suggère pas de quelconques nouvelles formes de censure ou quelconques nouveaux niveaux de secret. Je n'ai pas de réponse évidente au dilemme que j'ai soulevé, et ne chercherais pas à l'imposer si j'en avais une. Mais je demande aux membres de la profession journalistique et de l'industrie dans ce pays de réexaminer leurs propres responsabilités, de considérer le degré et la nature du danger présent, et de respecter le devoir d'autorestriction que ce danger nous impose à tous.

Tout journal maintenant se demande, par rapport à chaque histoire : « S'agit-il de nouvelles informations ? » Tout ce que je suggère est que vous ajoutiez la question : « Est-ce dans l'intérêt de la sécurité nationale ? » Et j'espère que tout groupe en Amérique (associations et hommes d'affaires et officiels à tous niveaux) poseront la même question sur les efforts à accomplir, et soumettront leurs actions aux mêmes justes contrôles.

Et si la presse américaine considérait et recommandait la mise en place volontaire de nouveaux éléments spécifiques dans les rouages du gouvernement, je peux vous assurer que nous coopérerons de tout cœur et prendrons en considération ces recommandations.

Peut-être n'y aura-t-il pas de recommandations. Peut-être n'y a-t-il pas de réponse au dilemme auquel se trouve confrontée une société libre et ouverte dans une guerre froide et secrète. En temps de paix, toute discussion sur ce sujet, et toute action qui en résulte, sont à la fois douloureuses et inédites. Mais nous vivons un temps de paix et de péril tel qu'on n'en a jamais connu dans l'histoire.

C'est la nature sans précédent de ce défi qui aussi exige de vous de répondre à une deuxième obligation, une obligation que je partage. Et c'est celle d'informer et d'alerter le peuple américain, de s'assurer qu'il possède tous les éléments d'information nécessaires et qu'il les comprenne également (les périls, les perspectives, les objectifs de notre programme et les choix qui se présentent à nous.)

Aucun président ne devrait craindre que le public ne scrute son programme. Car cet examen approfondi permet la compréhension. Et la compréhension autorise le soutien ou l'opposition. Les deux sont nécessaires. Je ne demande pas à vos journaux de soutenir l'administration, mais je demande votre aide dans la tâche énorme d'informer et d'alerter le peuple américain. Car j'ai toute confiance en la réponse et le dévouement de nos citoyens dès qu'ils sont pleinement informés.

Non seulement je ne pourrais pas réprimer la controverse entre vos lecteurs, mais je dis qu'elle est la bienvenue. Cette administration a l'intention d'être franche concernant ses erreurs car comme un homme sage a dit un jour : « Une erreur ne devient une faute que lorsqu'on refuse de la corriger. » Nous avons l'intention de prendre la pleine responsabilité de nos erreurs. Et nous attendons de vous que vous les pointiez du doigt quand nous manquerons à cet engagement.

Sans débat, sans critique, aucune administration et aucun pays ne peuvent réussir, et aucune république ne peut survivre. C'est pourquoi, selon ce que le législateur athénien décréta, c'est un crime qu'un citoyen se dérobe à la controverse. Et c'est pourquoi notre presse fut protégée par le premier amendement (le seul business en Amérique spécifiquement protégé par la Constitution), pas en premier lieu pour amuser ou divertir, pas pour exacerber le trivial et le sentimental, pas pour simplement « donner au public ce qu'il veut », mais pour informer, stimuler, réfléchir, faire état des dangers et opportunités, montrer nos crises et nos choix pour mener, façonner, éduquer et parfois même provoquer la colère de l'opinion publique.

Cela signifie une plus vaste couverture et analyse des nouvelles internationales (car elle n'est plus lointaine et étrangère, mais à portée de main et locale). Cela signifie une attention accrue à une compréhension améliorée des actualités autant qu'une meilleure transmission. Et cela signifie, enfin, que le gouvernement, à tous les niveaux, doit remplir son obligation de vous fournir l'information la plus complète possible en dehors des limites les plus étroites de la sécurité nationale (et nous avons l'intention de le faire). C'est au tout début du 17e siècle que Francis Bacon remarqua trois inventions récentes qui étaient déjà en train de transformer le monde : la boussole, la poudre à canon et l'imprimerie. Maintenant le lien entre les nations, qui a été d'abord accompli par la boussole, a fait de nous tous des citoyens du monde, les espoirs et les craintes d'un seul devenant les espoirs et les craintes de tous. Tandis que les efforts se poursuivent pour vivre ensemble dans ce monde unique, l'évolution de la poudre à canon jusqu'à ses limites ultimes a mis en garde l'humanité contre les terribles conséquences d'un dérapage.

C'est donc de la machine à imprimer (de la mémoire des actions des hommes, la gardienne de leurs consciences, la messagère de leurs nouvelles) que nous attendons de la force et de l'assistance, qu'elle nous donne confiance qu'avec votre aide, l'Homme sera ce pourquoi il est né : libre et indépendant.

John F. Kennedy

Partager cet article
Repost0
2 août 2021 1 02 /08 /août /2021 11:25
LE BOHEMIAN CLUB AURAIT FERMÉ LE 21 JANVIER
Washington DC qui a été clôturé à tout jamais. Cette société a été dissoute par Trump.

 

Le Bohemian Club, créé en 1872 par des journalistes du San Francisco Chronicle et situé à San Francisco en Californie, est l'un des clubs politiques américains les plus fermés du monde. Il regroupe l'élite et des personnes d'influence, il compte quelque 2.000 membres (uniquement des hommes, pour la plupart des Américains, mais aussi quelques Européens et Asiatiques) qui se réunissent tous les ans lors des dernières semaines du mois de juillet au Bohemian Grove.

Alex Jones les dénonce et les filme depuis longtemps
https://www.youtube.com/watch?v=wtSVBTne-KY&ab_channel=theofumar

«Araignées qui tissez, ne venez pas ici.» Ce vers, extrait de la scène 2 du deuxième acte du "Songe d’une nuit d’été" de William Shakespeare, est aussi la devise du club politique le plus fermé du monde : le Bohemian Club.

 

Il ordonne à ses membres, qui se réunissent chaque été au bord du lac arti­fi­ciel de Bohe­mian Grove, vaste terrain boisé du comté de Sonoma, en Cali­for­nie, d’aban­don­ner leurs soucis et de se lais­ser aller durant deux semaines. Tout comme le rituel du «Bûcher des soucis», qui inau­gure leur réunion et lors duquel une effigie d’en­fant est brûlée au pied d’une statue de hibou, animal emblème du club. Mais ses membres, dont le nombre est estimé à 2.000, figurent parmi les hommes les plus puissants, et les plus conser­va­teurs de la planète. Et beau­coup doutent de leur volonté à cesser de tisser leur toile le temps d’un séjour en forêt. D’au­tant que ce dernier est ponc­tué par de pres­ti­gieuses discus­sions sur les poli­tiques publiques.

L’his­toire du Bohe­mian Club commence en 1872 à San Fran­cisco, et plus préci­sé­ment dans les locaux du San Fran­cisco Chro­nicle, à en croire le fonda­teur de ce jour­nal, Michael Henry de Young. «Le Bohe­mian Club a été lancé dans les bureaux du Chro­nicle par Tommy Newcombe, Suther­land, Dan O’Con­nell, Harry Dam, J.Limon et d’autres employés», affirme-t-il en effet dans une inter­view datant de 1915.

«Les garçons voulaient un endroit où ils pour­raient se retrou­ver après le travail et ils ont pris une chambre dans la rue de Sacra­mento, au-dessous de Kearny. C’était le début du Bohe­mian Club, et cela n’a pas été une béné­dic­tion imma­cu­lée pour le Chro­nicle parce qu’il arri­vait que les garçons y aillent au lieu de se rendre au bureau. Très souvent, lorsque Dan O’Con­nell s’y asseyait pour un bon dîner, il oubliait qu’il avait les poches pleines de notes pour un article impor­tant. »

Mais bien­tôt les dîners ne suffisent plus aux «garçons». Par un beau jour de l’été 1873, plusieurs membres du Bohe­mian Club orga­nisent un pique-nique dans la char­mante petite ville de Sausa­lita, et s’y rendent par la suite à de nombreuses occa­sions. Puis, en 1878, ils découvrent Bohe­mian Grove, alors connu sous le nom de Meeker’s Grove. «Vous tombez dessus soudai­ne­ment», écrit à son sujet le poète Will Irwin en 1908. « Un pas et sa gloire est sur vous. »


Séduit, le Bohe­mian Club loue Meeker’s Grove chaque été tout au long des années 1880, puis l’achète en 1899. Entre-temps, il s’est ouvert aux artistes. Mais aussi aux hommes d’af­faires. Car comme l’écrit un membre dans ses mémoires, «il était appa­rent que le talent, sans l’argent, ne soutien­drait pas le club», et les fonda­teurs prirent la déci­sion de recru­ter des hommes «qui avaient autant d’argent que de cervelle». Comme l’af­firme le socio­logue George William Domhoff, et «contrai­re­ment à ce qu’on prétend souvent, il ne s’agit pas d’un club d’ar­tistes qui aurait été “repris” plus tard par les riches. Le Bohe­mian Club est un club social d’élite depuis le début et il était consi­déré comme tel par les San-Fran­cis­cains de l’époque.» Ainsi que par les étran­gers : après l’avoir visité en 1882, Oscar Wilde aurait sarcas­tique­ment déclaré que de sa vie il n’avait jamais vu «autant de bohé­miens bien habillés, bien nour­ris, et ressem­blant autant à des hommes d’af­faires». Aujourd’­hui, son siège se trouve à quelques rues du Finan­cial District de San Fran­cisco. C’est un immeuble de six étages en briques qui comporte des salles à manger et de réunion, une salle de bal, un bar, une biblio­thèque, une gale­rie d’art, un théâtre et des chambres d’hôtes, mais aucune salle de sport. Les membres du Bohe­mian Club peuvent néan­moins pous­ser la porte de l’Olym­pic Club voisin s’il leur prend l’en­vie de faire de l’exer­cice. Pour en faire partie, il faut y être invité. «Un membre poten­tiel doit être nommé par au moins deux membres régu­liers du club qui donne­ront des garan­ties sur son carac­tère et décri­ront les quali­tés qui feront de lui un “bon bohé­mien”», précise George William Domhoff. Et pour faire partie du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion du Bohe­mian Club, il faut être élu par les autres membres. «N’im­porte qui peut aspi­rer à être président des États-Unis, mais peu ont l’es­poir de deve­nir président du Bohe­mian Club»disait Richard Nixon. Lui-même en a été membre. Comme au moins quatre autres prési­dents des États-Unis.
Théo­dore Roose­velt est devenu membre du Bohe­mian Club en 1901. Herbert Hoover, en 1913. D’après le jour­na­liste Jeffrey Frank, il a toujours «chéri» cette adhé­sion. Et c’est lui qui a invité Richard Nixon à se rendre pour la première fois à Bohe­mian Grove, en 1950. Lui devient membre du club en 1953. Mais contrai­re­ment à son initia­teur, il ne lui conserve pas une affec­tion sans borne toute sa vie durant. «
Bohe­mian Grove, où je vais de temps en temps, est l’en­droit le plus sacré­ment pédé que vous puis­siez imagi­ner», peut-on l’en­tendre dire sur l’un des enre­gis­tre­ments qui ont fait explo­ser le scan­dale du Water­gate en 1974. Le comité natio­nal du parti Répu­bli­cain, égale­ment écla­boussé, était d’ailleurs dirigé par un autre membre du club, et un futur président des États-Unis, George H.W. Bush. L’an­née suivante, c’était au tour de Ronald Reagan de rejoindre le club. Comme Richard Nixon, il finira par éviter Bohe­mian Grove, mais seule­ment lors de l’élec­tion prési­den­tielle de 1980, et parce qu’il pensait «être un embar­ras pour [ses] compa­triotes bohé­miens à cause de la surveillance de la presse 24 heures sur 24» selon le livre Reagan : A Life in Letters.

Les prési­dents améri­cains Ronald Reagan et Richard Nixon au Bohe­mian Club
La saillie homo­phobe et gros­sière de Richard Nixon à l’égard du camp d’été du Bohe­mian Club est en partie due au fait qu’au­cune femme, aussi riche ou puis­sante soit-elle, n’en a jamais été membre. Mais en 1986, la Cour d’ap­pel de Cali­for­nie a jugé que le droit des membres du Bohe­mian Club à la liberté d’as­so­cia­tion et à la vie privée ne suffi­sait pas à justi­fier son oppo­si­tion à l’em­bauche de femmes. 
Le bûcher des soucis, à Bohe­mian Grove

En 2011, le Bohe­mian Grove attire l’at­ten­tion du collec­tif d’hack­ti­vistes Anony­mous. «Ces réunions secrètes ne doivent plus être tolé­rées», scande-t-il dans une vidéo postée sur YouTube. «Ces réunions secrètes doivent deve­nir trans­pa­rentes. Nous ne devons plus permettre aux membres du gouver­ne­ment de rencon­trer les PDG de grosses compa­gnies, des mili­taires, des magnats du pétrole et des banques trop grosses pour s’ef­fon­drer sans le consen­te­ment du peuple.»

Notre "sympathique" ex président Giscard D'Estaing qui vient d'être éliminé en faisait partie.

 

 

 
Partager cet article
Repost0
19 janvier 2020 7 19 /01 /janvier /2020 13:42

Les Georgia Guidestones, un monument érigé en l’honneur du Nouvel Ordre Mondial voulu par les "Élites" qui dirigent le Monde !


Au moment du vote pour l'Union Européenne créée par les Élites du Nouvel Ordre Mondial afin de détruire les pays qui sont un obstacle à la mondialisation et à leur pouvoir qui veulent réduire la population avec les vaccins stérilisateurs, les produits nocifs comme les pesticides, les OGM, les Ondes des Linky et du réseau 5G, des médicaments toxiques, une alimentation dénaturée… 
Seule la sortie de l'Europe et son démantèlement peut réduire le pouvoir des Élites du Nouvel Ordre Mondial Nazi et Satanique (Elles pratiquent de nombreux sacrifices d'enfants, mais aussi les guerres et les attentats permettant de grands sacrifices pour leurs Dieux démoniaques). 

Le Nouvel Ordre Mondial des Georgia Guidestones

R. C. Christian, le nom du commanditaire des Georgia Guidestones évoque Christian Rosenkreutz ou Christian Rose-croix (R.C.), le mythique fondateur de la société secrète des rose-croix et fait allusion au 18ème degré de la franc-maçonnerie (chevalier rose-croix). 
 


La franc-maçonnerie a toujours été présente dans les coulisses du pouvoir républicain et ploutocratique.
Des francs-maçons occupent des postes importants dans le gouvernement actuel.
La cérémonie de la pyramide du Louvre inaugure un quinquennat totalement contrôlé par la loge (ou la synagogue) de Satan.
D’ailleurs, à peine élu et selon le 1er commandement des Georgia Guidestones, Macron projette d’empoisonner lentement les enfants avec 11 vaccins obligatoires bourrés d’adjuvants toxiques.
Le nombre 11 est un nombre maçonnique qui symbolise le chaos et l’instauration du nouvel ordre mondial.
"Le 11 exprime l’ambivalence, le débordement, la violence d’un renouveau, la rupture de l’unité, et annonce un conflit virtuel, une faille de l’univers."
Voir :
http://homme-et-espace.over-blog.com/article-le-11-septembre-a-la-lumiere-des-nombres-58249780.html

 

 

 




Les Georgia Guidestones par Claire Séverac :
Les Georgia Guidestones, appelé aussi le Stonehenge américain, c’est un monument en granite érigé le 22 mars 1980 aux États-Unis, près d’Elberron en Géorgie. Commandé par un homme s’étant présenté sous le nom de R. C. Christian, il a été construit par la firme Elberton Granite Finishing Company.
Le banquier qui s’est occupé de la transaction a dû signer une clause de confidentialité et a reçu l’argent et les documents relatifs à cette transaction de diverses banques et villes des États-Unis afin que les commanditaires ne soient jamais localisés, identifiés ou divulgués.
C’est un ensemble de six blocs de granite de 5,87 mètres de haut pour un poids total de 107.840 kg, sur lesquels sont gravés "dix commandements" en huit langues modernes différentes : l’anglais, l’arabe, le chinois/mandarin, l’espagnol/castillan, l’hébreu, l’hindi, le russe et le swahili.
Et sur la pierre du haut, une courte inscription en quatre langues anciennes : babylonien, grec ancien, sanskrit et hiéroglyphe égyptien. 

La plaque sur le sol donne les explications avec des références astronomiques, et indique la présence d’une capsule temporelle enterrée deux mètres en dessous, "à ouvrir le …" sans préciser de date. 
 


 
Ces "dix commandements", censés nous guider vers un "Âge de Raison" et aider les survivants d’une probable apocalypse à reconstituer une meilleure civilisation, sont :

1. Maintenir l’humanité en dessous de 500.000.000 d’individus, en perpétuel équilibre avec la nature. (Il y avait, à l’époque, 4,5 milliards d’humains sur la planète, ce qui voulait dire que huit sur neuf devaient disparaître ; aujourd’hui ce serait environ 12 sur 13 !)

2. Guider la reproduction avec sagesse en améliorant l’aptitude et la diversité.

3. Unifier l’humanité avec une nouvelle langue vivante. (Certains craignent le Livre des Révélations, qui prévenait qu’une langue commune et un gouvernement mondial verrait l’accomplissement de l’Antéchrist.)

4. Gouverner la passion, la foi, la tradition et toutes les autres choses (qui divisent) par l’usage de la raison et de la modération.

5. Protéger le peuple et les nations par des lois équitables et des tribunaux justes.

6. Laisser toutes les nations gérer les problèmes internes, et régler les conflits internationaux devant un tribunal mondial.

7. Éviter les lois insignifiantes et les fonctionnaires inutiles.

8 . Contrebalancer les droits personnels par les devoirs sociaux.

9. Privilégier la vérité, la beauté, l’amour, et chercher l’harmonie avec l’infini.

10. Ne sois pas un cancer sur la Terre. Laisse de la place à la nature !

 

 



Il est évident que ces commandements vont dans le sens du Nouvel Ordre mondial, comme la réduction massive des populations, le contrôle de la reproduction, un gouvernement mondial unique, la raison froide qui doit prendre le pas sur toute individualité, sur notre héritage… 


 


 
En fait, sous le vernis écaillé de la démocratie, c’est bien une dictature mondiale absolue qui est en train de se mettre en place, où une hyperclasse fasciste dominera des hordes de pauvres exécutants, et où, dissimulé (pour l’instant) derrière des déclarations d’intention humanistes ou des prétextes bidons, tout est mis en œuvre pour atteindre ce but en repérant, écartant et supprimant tous les dissidents jusqu’à extinction de la race !


 
"Ce que nous voulons ne compte plus. Ce qui compte, c’est leur propre agenda", nous avertissait Aaron Russo dans America : Freedom to Fascism peu avant sa mort dans une interview pour Alex Jones.
"Ils ont les imprimantes à billets. Ce n’est pas une question d’argent, ils ont tout l’argent qu’ils veulent. C’est une histoire de pouvoir et de leur vision du monde !"



Source :
https://bouddhanar.blogspot.fr/2017/07/les-georgia-guidestones.html
Trouvé sur https://changera.blogspot.com/2017/07/claire-severac-les-georgia-guidestones.html
Partagé par www.eveilhomme.com.

Par Eveil Homme
https://eveilhomme.com/2019/05/26/les-georgia-guidestones-un-monument-erige-en-lhonneur-du-nouvel-ordre-mondial-voulu-par-les-elites-qui-dirigent-le-monde/

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2019 2 17 /12 /décembre /2019 02:38

Pourquoi y a-t-il tant de photos de célébrités qui cachent un œil ? Ce n’est certainement pas un hasard. En fait, le signe de l’Œil unique ou œil qui voit tout a une signification fondamentale et démontre quelque chose de fondamental sur les pouvoirs établis dans la société. Cet article se penche sur les origines et la signification de l’incontournable signe de l’Œil qui voit tout.

Le signe de l’œil qui voit tout : ses origines et sa symbolique occulte

Le signe de l’Œil est l’un des thèmes les plus récurrents sur Vigilant Citizen car c’est aussi l’un des thèmes les plus récurrents dans les médias du monde entier. Au fil des ans, ce site a fait ressortir des centaines et des centaines de situations où des artistes, des mannequins, des célébrités, des politiciens et des personnalités publiques ont fait une pose en cachant un oeil.

Le signe est littéralement partout : Dans les vidéoclips, sur les couvertures de magazines, sur les posters de films, dans la pub, etc. Le nombre de ces photos est tout simplement stupéfiant. Compte tenu de ces faits, la récurrence du signe de l’œil ne peut tout simplement pas être le résultat d’une coïncidence. En effet, il y a un effort manifeste pour qu’il soit affiché partout.

Alors, pourquoi ce signe est-il partout et qu’est-ce qu’il signifie ? Voici un aperçu du symbole intemporel et transcendantal de l’Œil.

Un symbole archétypique

 

Une amulette turque « nazar » servait autrefois à repousser les maléfices du « mauvais œil ». Des charmes similaires peuvent être trouvés au Portugal, au Brésil, en Arménie, en Arménie, en Azerbaïdjan, en Albanie, en Algérie, en Algérie, en Tunisie, au Liban, en Turquie, en Grèce, en Israël, en Égypte, en Arabie Saoudite, en Jordanie, au Bangladesh, en Iran, en Irak, au Pakistan, dans certaines parties du Nord de l’Inde, en Palestine, au Maroc, au Sud de l’Espagne, en Italie, en Roumanie, dans les Balkans, dans les Levant, en Afghanistan, en Syrie et au Mexique.

L’œil humain a été utilisé comme un symbole depuis l’aube de la civilisation. On le trouve dans tous les âges et dans toutes les cultures. Carl Jung a identifié l’œil comme un « symbole archétypique » classique – une image qui est ancrée dans l’« inconscient collectif » de l’humanité. Selon sa théorie, l’homme réagit instinctivement aux symboles archétypaux et leur attribue inconsciemment une signification spécifique.

« Les yeux sont probablement l’organe sensoriel symbolique le plus important. Ils peuvent représenter la clairvoyance, l’omniscience et/ou une porte d’entrée dans l’âme. D’autres qualités auxquelles les yeux sont généralement associés sont : l’intelligence, la lumière, la vigilance, la conscience morale et la vérité. Regarder quelqu’un dans les yeux est une coutume occidentale d’honnêteté. De cette façon, se couvrir les yeux, en portant une casquette, des lunettes de soleil, etc. peut désigner un mystère, ne pas voir la vérité complète, ou la tromperie. L’œil signifie souvent jugement et autorité. »
– Dictionnaire du symbolisme, Université du Michigan

Dans presque toutes les cultures, le symbole de l’œil est associé à des concepts spirituels tels que la divinité (l’œil de la Providence), l’illumination spirituelle (le troisième œil) ou la magie (le mauvais œil).

« L’œil symbolise la vue et la lumière, et donc la conscience elle-même. L’œil est la partie de nous qui contemple l’univers et y voit notre place. C’est la connaissance, la conscience et la sagesse. L’œil capte la lumière, l’énergie pure de l’univers, et la présente à l’esprit intérieur. C’est la porte, voire l’union même entre le moi et le cosmos. »
– Peter Patrick Barreda, L’archétype de la plénitude – Jung et le Mandala

Dans la Bible, Jésus parle de l’œil comme une « lampe pour le corps ».

Les yeux sont comme une lampe pour le corps; si donc tes yeux sont en bon état, ton corps entier jouira de la lumière. Mais si tes yeux sont malades, tout ton corps sera plongé dans l’obscurité. Si donc la lumière qui est en toi est obscurcie, dans quelles ténèbres profondes te trouveras-tu!
– Matthieu 6:22-23

Le symbole de l’œil a toujours revêtu une dimension mystique et spirituelle. Comme le dit le vieil adage populaire : Les yeux sont les fenêtres de l’âme. Pour cette raison, le symbole de l’œil est particulièrement important dans les cercles occultes et les écoles de mystère.

Dieu Soleil

Depuis l’aube de la civilisation, le symbole de l’œil et du soleil (alias « l’œil dans le ciel ») sont associés à Dieu. Dans l’Egypte ancienne, les symboles du Ouadjet, de l’Œil d’Horus et de l’Œil de Ra sont tous associés au dieu solaire.

 

Une représentation classique de l’Oeil Egyptien de Ra et de l’Oeil d’Horus.

« Le dieu du soleil primitif s’appelait Horus. Quand Ra reprit le titre de dieu soleil, on l’appelait aussi « Rê-Horakhty ou Rê, qui est Horus des 2 horizons ».

C’est dans une bataille avec Seth qu’Horus perdit l’usage d’un œil. Thot restaura l’œil, et c’est alors qu’Horus fut aussi appelé Ouadjet. »
– Ancient Pages, Oeil d’Horus – Puissant, Symbole de l’Egypte Ancienne avec une signification profonde

Parce que le symbole de l’œil est associé au soleil – un substitut de la divinité – l’œil ésotérique a une qualité particulière : « il voit tout »

L’archétype du dieu soleil borgne qui voit tout peut aussi être trouvé dans d’autres cultures anciennes. En Perse, Ahura Mazda était considéré comme le créateur de la Terre, des cieux et de l’humanité, ainsi que la source de toute bonté et de bonheur sur terre. On disait qu’il avait « le soleil pour œil ».

« Le dieu suprême Ahura Mazda a aussi un Oeil, ou bien on dit qu’avec ses yeux, le soleil, la lune et les étoiles, il voit tout. »
– Manly P. Hall, The Secret Teachings of All Ages

 

Une ancienne représentation d’Odin.

Odin est encore une autre représentation d’un dieu créateur solaire borgne.

« Le Créateur Suprême et invisible de toutes choses s’appelait Allfather. Son représentant dans la nature était Odin, le dieu borgne. Les Norvégiens considéraient Balder le Beau comme une divinité solaire, et Odin est souvent relié à l’orbe céleste, surtout à cause de son oeil unique. »
– Ibid.

Occultisme occidental

Considérant le fait que l’occultisme occidental a été fortement influencé par les enseignements ésotériques des civilisations ci-dessus, le symbole de l’Oeil qui voit tout s’est frayé un chemin dans les ordres tels que les Rose-Croix, les Illuminati, et les francs-maçons.

 

 

Symboles maçonniques de l’œil qui voit tout.

« Albert Mackey a écrit que l’œil qui voit tout est ‘un symbole important de l’Être Suprême, emprunté par les francs-maçons aux nations de l’Antiquité’. L’œil qui voit tout est un symbole représentant le regard vigilant de Dieu. Il nous rappelle que chaque pensée et chaque action doit être enregistrée par le Grand Architecte de l’Univers, et que nous sommes liés à nos obligations aussi bien par nos esprits que par notre sang. »
– James E Frey, 32°, Midnight Freemasons

En raison de la forte influence de la franc-maçonnerie sur les événements historiques des siècles passés, le symbole de l’œil qui voit tout a été inclus sur des documents importants tels que le revers du grand sceau des États-Unis et la Déclaration des droits de l’homme.

 

 

Gauche : Le revers du Grand Sceau des États-Unis. Droite : La Déclaration des droits de l’homme.

« Si quelqu’un doute de la présence d’influences maçonniques et occultes au moment où le Grand Sceau a été conçu, il devrait tenir compte des commentaires du professeur Charles Eliot Norton de Harvard, qui a écrit au sujet de la pyramide inachevée et de l’œil qui voit tout qui ornait le verso du grand sceau, comme suit : ‘Le sceau adopté par le Congrès est pratiquement incapable d’un traitement efficace ; il ne peut guère (même s’il est traité artistiquement par le concepteur) paraître autrement qu’en tant qu’emblème terne d’une fraternité maçonnique' ».
– Manly P. Hall, op. cit.

Le symbole de l’œil a également été adopté par plusieurs sociétés secrètes puissantes telles que l’O.T.O.

 

 

Le sceau de l’O.T.O (Ordo Templi Orientis).

Cela étant dit, le symbole de l’Oeil qui voit tout représente-t-il réellement Dieu – comme pour le Dieu judéo-chrétien ? Eh bien, c’est ici que les choses prennent un virage… occulte (ce mot signifie « caché »). L’éminent franc-maçon américain Albert Pike a écrit que la véritable signification des symboles occultes n’est révélée qu’aux initiés des plus hauts degrés de la franc-maçonnerie.

« Il est dans ses symboles antiques et leur signification occulte que les véritables secrets de la franc-maçonnerie consistent. Mais ceux-ci n’ont aucune valeur si nous ne voyons rien dans les symboles de la loge bleue au-delà des interprétations imbéciles qu’en font nos observateurs. Les gens ont négligé la vérité que les symboles de l’antiquité n’ont pas été utilisés pour révéler mais pour dissimuler. Chaque symbole est une énigme à résoudre, et non une leçon à apprendre. Comment le franc-maçon intelligent ne peut-il pas voir que les degrés bleus ne sont que des préparatifs, pour enrôler et rassembler la base de l’armée maçonnique à des fins qui ne leur sont pas révélées, qu’ils sont les petits mystères dans lesquels les symboles sont utilisés pour dissimuler la vérité ? »
– Albert Pike, Legenda and Readings of the Ancient and Accepted Scottish Rite of Freemasonry

Manly P. Hall, un autre franc-maçon éminent a écrit que le l’oeil qui voit tout représente ésotériquement le but ultime de l’occultisme : Atteindre la divinité par ses propres moyens. Cela se fait par l’activation de la glande pinéale – le Troisième Œil.

« La Maçonnerie Opérative, au sens le plus large de ce terme, signifie le processus par lequel l’Oeil d’Horus est ouvert. Dans le cerveau humain, il y a une petite glande du nom de corps pinéal, qui est l’œil sacré des anciens, et qui correspond au troisième œil des Cyclopes. »
– Manly P. Hall, op. cit.

Dans l’Islam

Dans l’eschatologie islamique, le personnage de fin-des-temps nommé Al-Masi? ad-Dajjal (« le faux messie, le menteur, le trompeur ») est aveugle de l’oeil droit. En se faisant passer pour le Messie, le Dajjal trompera et s’emparera du monde. Pour ces raisons, le Dajjal présente de grandes similarités avec l’Antéchrist dans le christianisme.

La venue du Dajjal sera précédée de plusieurs signes tels que : Les gens cesseront de prier ; la malhonnêteté sera le mode de vie ; le mensonge deviendra une vertu ; les gens hypothéqueront leur foi pour des gains matériels ; l’usure et la corruption deviendront légitimes ; il y aura une famine à ce moment-là ; il n’y aura aucune honte parmi les gens ; de nombreuses personnes adoreront Satan ; on ne respectera plus les personnes âgées et on s’entre-tuera sans aucune raison.

Le signe moderne de l’œil

Considérant que le monde d’aujourd’hui est gouverné par ce que nous appelons « l’élite occulte » (en raison de ses liens avec les ordres occultes), il n’est pas étonnant que son symbole principal se trouve partout. Cependant, tout cela est fait d’une manière trompeuse. L’industrie du divertissement d’aujourd’hui prospère grâce au contrôle, à la manipulation et à la déformation. Il s’agit aussi de discréditer tout ce qui est vrai, pur et sain aux yeux des masses. Aujourd’hui, le symbole de l’Œil qui voit tout est devenu le symbole d’un groupe choisi de personnes qui oppriment, surveillent et contrôlent la population mondiale.

 

 

Le livre de George Orwell, 1984, est un plan pour le contrôle et la censure de l’élite. Comme il se doit, presque toutes les éditions comprennent un Œil qui voit tout.

Alors que l’Oeil qui voit tout est ésotériquement associé à l’ouverture du Troisième Œil pour atteindre l’illumination spirituelle, le signe de l’Œil Unique fait par les célébrités est exactement le contraire : Cacher et neutraliser un oeil. Le symbolisme de ce geste est puissant.

 

 

Katy Perry se cachant l’œil avec l’Œil d’Horus dans sa vidéo Dark Horse.

Lorsque vous cachez un œil, vous bloquez effectivement la moitié de votre vision. En termes symboliques, vous devenez à moitié aveugle face à la vérité. En cachant un œil, les célébrités « sacrifient » symboliquement une partie vitale de leur être pour un gain matériel temporaire. Et, puisque les yeux sont les « fenêtres de l’âme », ce geste symbolise la perte partielle ou la disparition totale de l’âme.

Contrôle de l’esprit

Le signe de l’œil qui voit tout est aussi un symbole important dans l’obsession secrète de l’élite occulte : Le contrôle de l’esprit Monarque. Connu par beaucoup sous le nom de projet MKULTRA, le contrôle de l’esprit vise à transformer les humains en esclaves par l’abus, le traumatisme et la programmation. Il y a une culture réelle qui gravite autour du contrôle mental Monarque, avec son propre univers de symboles. Et le signe de l’oeil en fait partie

 

Il s’agit d’une peinture de Kim Noble, une survivante du contrôle de l’esprit basé sur le traumatisme. Ce tableau s’appelle ‘The Naming’ et se rapporte au nom d’un alter ego.

 

 

Ce tableau nommé I-Test décrit aussi visuellement le traumatisme et la programmation d’une esclave du projet MK Ultra.

Preuve du contrôle absolu par l’élite occulte

 

 

L’omniprésence du symbole de l’œil qui voit tout dans les médias de masse sert également un autre objectif : elle prouve que tous les médias de masse sont la propriété d’un très petit groupe élitiste. En effet, pour que le même exact symbole apparaisse de façon constante et répétée sur toutes les plateformes médiatiques et dans le monde entier, il faut qu’il y ait une source d’énergie centralisée qui le fasse de force.

Pensez à la somme d’argent, de pouvoir et d’influence qu’il faut pour que toutes ces célébrités accomplissent ce geste spécifique dans des vidéos et des photoshoots. Maintenant, réfléchissez au montant d’argent, au pouvoir et à l’influence qu’il faut pour que ce signe spécifique soit apposé sur les couvertures de magazines, les affiches de films, les vidéoclips et tout ce qui peut atteindre les yeux des masses.

Pour finir, ce symbole représente l’élite mondiale et l’ensemble de son agenda : La dégradation de la psyché humaine, la promotion du satanisme, la normalisation du contrôle de l’esprit, la normalisation du transhumanisme, le brouillage des genres et plus encore. Le but ultime : éloigner le plus possible les masses de la vérité, du bien-être et de l’équilibre.

Pour conclure

Le symbole de l’œil est un archétype qui transcende le temps et l’espace. Peut-être parce que les humains réagissent instinctivement aux yeux qui les observent, il y a quelque chose dans ce symbole qui est à la fois bouleversant et fascinant. Alors que, dans l’Antiquité, le symbole de l’Oeil qui voit tout était souvent assimilé à une divinité solaire, il est progressivement devenu un symbole de la puissance des sociétés secrètes qui ont façonné l’histoire au cours des siècles passés.

De nos jours, l’industrie du divertissement se délecte de la déformation et de la corruption de symboles puissants dans la poursuite de son programme dégradant. L’omniprésence du symbole de l’Œil unique symbolise maintenant l’omniprésence de l’élite occulte. Ce sont eux qui disent : « Regardez qui nous contrôlons ».

Cela dit, il y a une lueur d’espoir. Le signe d’un œil est un moyen pratique d’identifier les médias à éviter parce qu’il est très probablement versé dans l’agenda avilissant de l’élite occulte.

Source: Vigilant Citizen, le 7 juin 2019Traduction par Nouvelordremondial.cc

Partager cet article
Repost0
1 mai 2019 3 01 /05 /mai /2019 02:36
Le 1er Mai

Voila un bel exemple de conspirationnisme, enjoy!-1er Mai 2012

La raison pourquoi vous fêtez le 1er Mai n’est pas celle que vous pensez…

L’histoire officielle de la fête du travail ou personne ne travail, c’est un peu comme une fête de la musique sans musique, doit être retracé jusqu’en 1886 à  Chicago pour les USA,

Aux États-Unis, au cours de leur congrès de 1884, les syndicats américains se donnent deux ans pour imposer aux patrons une limitation de la journée de travail à  huit heures. Ils choisissent de débuter leur action le 1er mai parce que beaucoup d’entreprises américaines entament ce jour-là  leur année comptable, et que les contrats ont leur terme ce jour-là .

C’est ainsi que le 1er mai 1886, la pression syndicale permet à  environ 200 000 travailleurs d’obtenir la journée de huit heures. D’autres travailleurs, dont les patrons n’ont pas accepté cette revendication, entament une grève générale. Ils sont environ 340 000 dans tout le pays. (wiki)

Et pour la France, en 1890, Le 1er mai en France:

En France, dès 1890, les manifestants du 1er mai ont pris l’habitude de défiler en portant à  la boutonnière un triangle rouge. Celui-ci symbolise la division de la journée en trois parties égales : travail, sommeil, loisirs.

Le triangle est quelques années plus tard remplacé par la fleur d’églantine. En 1907, à  Paris, le muguet, symbole du printemps en Île-de-France, remplace cette dernière. Le brin de muguet est porté à  la boutonnière avec un ruban rouge (*)… (herodote)

Maintenant tout cela si joli soit-il n’explique pas pourquoi nous les esclaves avons une journée “off” par an et internationalement parlant, que se soit au Vietnam, en Chine, en Amérique du Sud, en Europe, et aux USA et partout ailleurs, tout le monde fête le 1er mai, même la Russie Communiste de Staline fêtait le premier mai.

La raison pourquoi nous fêtons le premier mai et appelons ça la fête du travail est simple. L’idée d’avoir une démocratie (la loi du peuple) a été développée par un groupe de Jésuite et de Franc-Maçon sous les ordres d’Adam Weishaupt dans les années 1774-1775, ce groupe d’intellectuel fut renommé plus tard sous le nom d’Ordre des Illuminatis de Bavière et fut fondé le 1er Mai 1776. L’idée de ce groupe était de créer le concept des révolutions en faisant croire au peuple qu’il allait sortir de l’obscurité afin d’être amener vers la “liberté” et la lumière (du savoir, spirituel, illumination). En gros les Illuminés voulaient allé plus loin dans la “science” et le contrôle mondial, donc les Illuminés ont anéanti toute forme de monarchies en Europe et dans le monde en faisant croire aux peuples qu’ils allaient être l’égaux de la noblesse, ce qui n’est qu’une illusion, car la noblesse existe toujours, c’est l’élite.

Donc quand vous fêtez le premier mai vous honorez ce plan de détruire les monarchies du monde avec le concept de “révolution” afin que l’élite puisse créer un nouvel ordre mondial sur les ruines de l’ancien ordre mondial. En gros vous n’avez qu’à  regarder le billet de 1 dollar pour comprendre le plan des Illuminatis, les USA seront surement ce nouvel ordre mondial.

Vous fêtez le succès des révolutions Illuminatis et non pas une pseudo fête du travail où personne ne travaille! Même les vieilles personnes ne savent pas vraiment pourquoi nous fêtons le premier mai, et personne ne sait vraiment pourquoi aussi, maintenant vous savez.

Connaissez-vous l’origine du brin de muguet offert le premier mai ?

Connaissez-vous l’origine du brin de muguet offert le premier mai ?

Pour vous, un brin de muguet pour beaucoup de bonheur..

 

En 1560, le roi Charles IX, en visite avec sa mère Catherine de Médicis dans la Drôme, se vit offrir par le chevalier Louis de Girard de Maisonforte un brin de muguet, cueilli dans son jardin à Saint-Paul-Trois-Châteaux. Dès le 1er mai 1561, le roi se mit alors à distribuer des brins de muguet aux dames de la cour en leur disant: « Qu’il en soit fait ainsi chaque année. »

 

Aussi, poursuivant modestement cette belle initiative, voici quelques brins – cueillis dans mon recueil de poèmes “L’interminable attente de l’aube” – pour porter mes vœux de bonheur et fêter les beaux jours qui s’annoncent (On espère !)…

 

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2018 4 06 /12 /décembre /2018 20:11

…les mégabanques françaises sont en danger !

 

Lazare : Et les Italiens essayent de se débarrasser de l'influence des Illuminati dans leurs banques comme a fait Poutine en Russie.

277 milliards de raisons pour lesquelles la France s’inquiète tant de l’affrontement de l’Italie avec Bruxelles

La France vient de recevoir un rappel brutal d’une vérité incommode : 277 milliards d’euros de dette publique italienne, soit l’équivalent de 14 % du PIB français, sont dus aux banques françaises. Étant donné que le gouvernement italien est actuellement enfermé dans une impasse existentielle avec la Commission européenne et la BCE au sujet de son plan budgétaire pour 2019, cela pourrait être un gros problème pour la France.

Vendredi, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a exhorté la Commission à “tendre la main à l’Italie” après avoir rejeté le projet de budget 2019 du pays pour violation des règles européennes sur les dépenses publiques. Le Maire a également concédé que si la contagion dans la zone euro a été définitivement contenue, la zone euro “n’est pas suffisamment armée pour affronter une nouvelle crise économique ou financière”. Comme Le Maire le sait bien, une véritable crise financière en Italie finira par s’étendre à l’économie française, les banques françaises étant le principal mécanisme de transmission.

La France n’est pas le seul pays de la zone euro à avoir des niveaux d’exposition malsains sur la dette italienne, même si elle est de loin la plus vulnérable. Selon la Banque des règlements internationaux, les prêteurs allemands sont exposés à 79 milliards d’euros de dette italienne et les prêteurs espagnols, à 69 milliards d’euros. En d’autres termes, les secteurs financiers des principales économies de la zone euro – l’Allemagne, la France et l’Espagne – détiennent ensemble plus de 415 milliards d’euros de dette italienne dans leurs bilans, soit les deuxième, quatrième et quatrième plus grandes économies de la zone euro.

Alors que les prêteurs allemands ont vu leur exposition à la dette italienne diminuer ces dernières années, celle des prêteurs français s’est en fait accrue, ce qui va à l’encontre de l’affirmation de longue date de la BCE selon laquelle son programme QE contribuerait à réduire le niveau d’interdépendance entre les banques et les États européens.

C’est plutôt le contraire qui s’est produit : grâce aux efforts inlassables de la BCE pour soutenir les marchés obligataires de la zone euro (en faisant “tout ce qu’il faut” pour rendre les obligations souveraines pratiquement sans risque), les banques ont été en mesure de faire une marge nette en achetant simplement en gros des obligations gouvernementales à risque officiellement nulles.

Il y a quelques années, des pays de la zone euro comme l’Allemagne, les Pays-Bas et la Finlande ont fait pression pour mettre fin à cette pratique en supprimant le statut sans risque de certaines obligations souveraines à risque. Mais les politiciens et banquiers français, italiens et espagnols s’y sont fermement opposés, craignant qu’une telle décision n’entraîne un bouleversement du marché.

Aujourd’hui, le chaos du marché n’est pas à l’ordre du jour. Le différend sur le projet de budget de l’Italie inquiète les investisseurs. Cela se reflète non seulement dans l’écart entre les rendements obligataires italiens et allemands à dix ans, qui a atteint des plus hauts sur quatre ans il y a quelques semaines, mais aussi dans le sentix Euro Break-up Index, qui a atteint en octobre son plus haut niveau depuis avril 2017, en raison principalement de la forte hausse du sous-indice italien.

Sur une note plus positive, les investisseurs ne semblent pas encore craindre d’effets de contagion négatifs, comme en témoignent la faible hausse du sous-indice grec et l’indice du risque de contagion, qui a même légèrement baissé de 36 % à 33 %. En d’autres termes, les investisseurs ne craignent pas encore pour la stabilité de la zone euro. Mais comme le souligne Bloomberg, l’exposition des banques françaises et allemandes à la dette italienne incite fortement les dirigeants de ces pays à rechercher un compromis dans l’impasse actuelle sur le budget de l’État italien.

Les partenaires de la coalition italienne en sont parfaitement conscients. Ils savent que pendant la crise grecque de 2010-11, les banques françaises et allemandes détenaient environ 115 milliards de dollars de dette grecque. Cela a suffi à convaincre les gouvernements français et allemand de l’époque d’offrir à la Grèce un renflouement partiel des détenteurs d’obligations, même si, finalement, certains détenteurs d’obligations du secteur privé ont reçu une importante ristourne dans le cadre de cette opération.

Tout cela est parfaitement compris par le gouvernement italien, de même que le fait que les banques françaises, allemandes et espagnoles sont maintenant beaucoup trop exposées à la dette italienne pour que leurs gouvernements respectifs puissent même envisager l’idée de pousser l’Italie à bout. Cette connaissance alimente la bravade du gouvernement de coalition, et certains législateurs parlent même maintenant d’étendre les fonds du gouvernement italien aux banques italiennes en difficulté si les conditions économiques continuent à se détériorer.

“Bruxelles aimerait voir notre défaite”, a déclaré Claudio Borghi, responsable économique et président du budget de la Lega au parlement italien.

“Ils pensent que nous nous rendrons s’ils provoquent une crise pour nos banques. Mais il nous reste encore 15 milliards d’euros dans le fonds de sauvetage des banques de l’ère Renzi. Ce n’est pas une grande situation, mais nous sommes encore relativement à l’aise. A la fin, ce sera eux qui devront reculer.”

Lorenzo Bini-Smaghi, ancien membre du directoire de la BCE, n’est pas d’accord. Selon lui, les événements suivent un scénario similaire à celui du début de la crise de la dette de la zone euro en 2011, lorsque la flambée des taux obligataires a provoqué une contraction massive du crédit.

“L’Italie va droit dans le mur”, dit-il.

“L’économie risque de basculer dans une récession au quatrième trimestre. Les banques ont déjà réduit les prêts au cours de l’été, dès que les écarts ont commencé à augmenter. Le gouvernement italien n’a pas compris cela. On ne voit pas encore le mur, mais le crash va être violent.”

Cela peut paraître comme une peur féroce de la part d’un eurocrate teinté dans la laine, mais Bini-Smaghi est aussi l’actuel président de la Société Générale, la deuxième plus grande banque française, dont la dette italienne est sans doute saturée. En tant que tel, il a probablement encore plus à craindre d’une crise de la dette italienne à grande échelle.

Mais en dehors de l’Italie, les marchés du crédit sont optimistes, et personne ne dit, “quoi qu’il en coûte.” Lire…. La crise de la dette de l’Italie s’aggrave (en anglais).

Sources: Wolf Street & Zero Hedge, le 2 novembre 2018Traduction Nouvelordremondial.cc

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog