Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 10:48
 codes bible       

Évangile selon Jean 1:1,5

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement en Dieu. Tout par lui a été fait, et sans lui n’a été fait rien de ce qui existe. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes, Et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue.

 

Les adeptes de la Kabbale sont familiers de l'activité qui consiste à interpréter la en associant un code, un symbole, un chiffre à chaque lettre de l'alphabet hébreu, pour en interpréter la signification.

 

Le premier savant moderne, celui qui comprit la mécanique du système solaire et découvrit la gravité, Sir Isaac Newton, était certain qu'il y avait un code secret dans la Bible qui révélerait l'avenir. Il apprit l'hébreu et passa la moitié de sa vie à tenter de le trouver.
En fait, c'était pour Newton, selon son biographe, une obsession… le grand physicien croyait qu'il existait dans la Bible, une prophétie cachée de l'histoire de l'humanité.
« Newton, » écrit Keynes, « était certain que la Bible, en fait, l'univers entier, était un cryptogramme rédigé par le Tout-Puissant et voulait "déchiffrer l'énigme du cerveau de Dieu, l'énigme des événements passés et futurs divinement conçus" ». Newton cherchait toujours le code de la Bible quand il mourut…

 

L’existence de ce code a été découverte par le Dr Elyahu Rips, mathématicien israélien considéré par ses pairs comme un génie des mathématiques, expert international de la Théorie des groupes sur laquelle se fonde la physique quantique. Depuis cette étonnante déclaration de Rips, l’existence d’un code dans la Bible a été confirmée par des mathématiciens de grand renom, parmi lesquels des mathématiciens des Universités américaines de Harvard et de Yale, ainsi que de l’Université Hébraïque. Il est capital de savoir qu’aucune réfutation officielle de cette découverte n’a été émise depuis, car la science traditionnelle est impuissante face à ce phénomène qu’elle n’est pas en mesure d’expliquer, ni d’ailleurs de contester sur des bases scientifiques.

La découverte qui a échappé à Isaac Newton fut faite par Rips parce que ce dernier avait à sa disposition un outil que Newton n'avait pas : un ordinateur. Le texte caché de la Bible était codé à l'aide d'un système si complexe qu'il ne pouvais être découvert qu'après que le premier ordinateur aurait été inventé…



2012_Code Secret de la Bible_Introduction - 1 de 4 par Introcrate

 
 

La méthode utilisée pour retrouver ce code est de prendre le texte de la Bible et de chercher les combinaisons de lettres qu'il est possible d'extraire en partant d'une lettre, puis en sautant 20 lettres plus loin, par exemple et en recommençant ainsi de suite. Cependant, la recherche ne s'effectue pas totalement au hasard : il faut commencer par choisir un mot bien précis, suffisamment long, et le chercher en premier. Une fois ce mot trouvé, d'autres mots sont cherchés dans la zone ainsi définie.

 

La Bible est construite comme de gigantesques mots croisés. Elle comporte, du début à la fin, des mots codés qui nous racontent une histoire cachée…
Mais c'est plus qu'un simple code alterné. S'entrecroisant tout au long du texte connu de la Bible dans son intégralité, caché dans le texte hébreu de l'Ancien Testament, se trouve un réseau complexe de mots, de phrases : une nouvelle révélation.

 
 
        
Partager cet article
Repost0
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 13:59
 bible-vs-coran.jpg 
 

 




 
 
    

 
 
 



 
Par discomiaou

La Bible est loin du Coran

Les textes fondateurs du judaïsme, du christianisme et de l'islam ne sont pas comparables. C'est cette « fausse symétrie » que décrypte Christian Makarian dans Le Choc Jésus-Mahomet (Lattès). Extraits.

LA PATERNITÉ D'ABRAHAM

Le Coran rediscute l'histoire d'Israël, non pas à partir de l'avènement de Mahomet, mais dès l'origine, dans la nuée des siècles écoulés. C'est pourquoi la nature du lien qu'institue Mahomet avec les chrétiens est, hélas, conflictuelle par essence. On ne discute pas le Coran; or il contient des versets parfois accablants. Nous savons que Mahomet fait du patriarche Abraham le premier "soumis" au Dieu unique. Comme "soumis" se dit en arabe muslim (musulman en français), cela fait habilement d'Abraham le premier musulman de l'Histoire.

C'est ainsi que le Prophète opère une "captation à la source" de l'épopée biblique. Sur ce point, le christianisme est en contradiction parfaite avec l'islam par l'effet d'une parole cinglante de Jésus. "Ne vous avisez pas de dire en vous-même: Nous avons pour père Abraham; car je vous le dis, des pierres que voici, Dieu peut susciter des enfants à Abraham" (Matthieu 3, 8-9). Jésus dit ici le contraire de ce que soutiendra Mahomet: cette fracture-là est irréductible. Autrement dit, la paternité abrahamique n'est pas une garantie d'élection ou de salut, ni un avantage au ciel, ni encore une faveur divine accordée à certains élus au détriment des autres....

Le livre de Christian Makarian, directeur délégué de la rédaction de L'Express

LES " RELIGIONS DU LIVRE "

L'expression "gens du Livre" (Ahl al-Kitab), c'est-à-dire les juifs et les chrétiens, revient une trentaine de fois dans le Coran : si l'islam n'occulte pas ces derniers, s'il accepte en grande partie leur héritage, s'il se situe dans leur lignage, que leur reproche-t-il donc au final ? En vérité, le Coran accuse les "gens du Livre" d'avoir falsifié (tahrîf) leurs Ecritures, ni plus ni moins, et d'avoir perverti la vérité qu'elles contenaient. "Ô gens du Livre! Pourquoi dissimulez-vous la Vérité sous le mensonge? Pourquoi cachez-vous la Vérité alors que vous la savez ?" (3, 71).

La preuve de leur mensonge est offerte par le fait que les juifs et les chrétiens se sont divisés, opposés, au lieu d'offrir à Dieu le spectacle de la paix et de l'unité. Le Coran est très clair sur ce point: "Certains juifs altèrent le sens des paroles révélées... Ils tordent leurs langues et ils attaquent la Religion" (4, 46). La sourate 5, qui pratique un curieux amalgame entre chrétiens et juifs, étant définitive : "Ils [les juifs] altèrent le sens des paroles révélées ; ils oublient une partie de ce qui leur a été rappelé. Tu ne cesseras pas de découvrir leur trahison" (v. 13)... Parmi ceux qui disent: "Nous sommes chrétiens, nous avons accepté l'alliance", certains ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé. Nous avons suscité entre eux [les juifs et les chrétiens] l'hostilité et la haine jusqu'au jour de la Résurrection (v. 14)... Ceux qui disent: "Dieu est, en vérité, le Messie, fils de Marie", sont impies. Dis: "Qui donc pourrait s'opposer à Dieu s'il voulait anéantir le Messie, fils de Marie, ainsi que sa mère, et tous ceux qui sont sur terre " (v. 17)... Les juifs et les chrétiens ont dit: "Nous sommes les fils de Dieu et ses préférés. " Dis : " Pourquoi, alors, vous punit-il pour vos péchés" (v. 18). La conclusion de cette sourate terrible se passe de commentaires: "Si les incrédules possédaient tout ce qui se trouve sur la terre, et même le double, et s'ils l'offraient en rançon pour éviter le châtiment au jour de la Résurrection, on ne l'accepterait pas de leur part : un douloureux châtiment leur est réservé. Ils voudront sortir du feu, mais ils n'en sortiront pas : un châtiment leur est réservé" (5, 36-37). Le mot châtiment est prononcé trois fois, bien que Dieu soit désigné, deux versets plus loin, comme "celui qui pardonne" et qu'il soit qualifié de "miséricordieux".

L'exaltation du discours fait ressortir la nature extrêmement ambiguë, torturée, des rapports entre l'islam et les deux autres monothéismes. Le verset essentiel - "Nous avons suscité entre eux l'hostilité et la haine" - démontre au passage une conception très offensive de la bonté et de la miséricorde divines. Louis Massignon fera remarquer que "la tendance générale de la théologie islamique va à affirmer Dieu plutôt par la destruction que par la construction des êtres" (Passion, p. 631, n° 4). Le résultat en est une série de sourates particulièrement dérangeantes qui instaurent une tension permanente dans le rapport avec les juifs et les chrétiens.

A ce stade, il est utile de dissiper une opinion répandue, si souvent invoquée par les musulmans réformateurs comme par bon nombre d'intellectuels occidentaux : la Bible contiendrait encore plus de violence que le Coran, dans la mesure où elle contiendrait encore plus de passages où Dieu se montre cruel que le Livre saint de l'islam. C'est l'exemple type de l'incompréhension qui règne entre l'Occident et l'Orient, idée fixe que l'on retrouve tant dans le discours interreligieux que dans la doxa nihiliste. La Bible = le Coran est un faux-semblant qui suffit à illustrer l'impasse que constitue le "dialogue des civilisations".

Mettre tous les textes dos à dos, quelle harmonie parfaite! Le chrétien sécularisé tend la main en effaçant sa propre personnalité; l'athée résout toutes les différences en démontrant l'inanité universelle du fait religieux. Une telle "symétrie" a tout pour plaire. Elle est pourtant contraire à la vérité et a pour principaux effets d'éviter à la religion musulmane d'entreprendre l'effort d'interprétation moderne dont elle a tant besoin et de détruire la communauté de valeurs des sociétés postchrétiennes, actionnant du même coup des extrémismes fondés sur le rejet de l'autre. Il faut sérieusement réviser cette opinion.

La Bible présente trois différences de taille avec le Livre saint de l'islam. D'abord, elle n'est pas directement dictée par Dieu, surtout pas "incréée", mais écrite par des hommes inspirés par Dieu, ce qui l'autorise à contenir des erreurs et, par conséquent, fait appel à l'esprit critique du croyant. Il y a, par exemple, des incohérences manifestes, donc assumées en matière de chronologie dans plusieurs passages de l'Ancien comme du Nouveau Testaments. On y trouve également un grand nombre d'approximations qui montrent que l'exactitude n'est pas le but du texte, au bénéfice de la morale qu'il faut tirer de l'épisode. Au contraire du Coran, la Bible ne se récite pas, elle demande une "lecture", c'est-à-dire un processus de distanciation, un effort de déchiffrage, une capacité à dépasser la lettre.

Ensuite, la Bible relate l'histoire du peuple hébreu, narration parfois fastidieuse de mille pérégrinations effectuées sous le regard de Dieu. Que le texte comporte des scènes de massacre collectif, des meurtres, des viols, des supplices et des bains de sang est choquant à l'aune de l'universalisme contemporain tout en étant rigoureusement conforme à la tristesse du champ historique concerné. Mais jamais il n'est dit: "Nous avons suscité la haine entre eux" à destination des siècles à venir, comme nous pouvons le trouver dans le Coran.

Enfin, la Bible contient en elle-même la notion d'évolution comme celle d'interprétation. Plus qu'un livre, c'est un ensemble de livres, une véritable bibliothèque dont la définition fait justement débat depuis des lustres entre juifs et chrétiens, entre catholiques et protestants. Au cours des mille ans qu'a duré sa rédaction, cette "centrale documentaire de Dieu" n'a cessé de s'enrichir de nouveaux textes qui comportent des réflexions sur les épisodes antérieurs, les commentent, y renvoient. La Bible est ouverte à la spéculation intellectuelle, l'esprit des hommes est incité à investiguer. Même Dieu y trouve sa science: la théologie, invention chrétienne qui n'aura pas d'équivalent exact dans l'islam.

Partager cet article
Repost0
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 10:51

 

    Lucifer

 

 

La Bible nous avertie de la venue d'une Grande Apostasie qui surviendra avant le Retour du Christ.

Est elle déjà venue ? Mais, d'abord, que signifie le mot Apostasie ?

 

Définition du Dictionnaire : Abandon public d'une religion ou d'une doctrine par un individu adulte, hors contrainte.

 

Bien, mais qu'en dis la Bible ?

 

2 Timothée 4 : 3,4

Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.

 

2 Pierre 2:1

Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine

 

De plus, elle nous annonce la venue de l'Esprit de l'Antéchrist qui est le moteur de cette Grande Apostasie.

 

Première épître de Jean 4:1,3

Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. Reconnaissez à ceci l'Esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu ; et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde.

 

Quand cette Apostasie a commencé ? Dés l'époque apostolique !

 

1er Épître de saint Jean 2 : 8,26 .

Petits enfants, c'est la dernière heure, et comme vous avez appris qu'un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists : par là nous connaissons que c'est la dernière heure. Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n'étaient pas des nôtres ; car s'ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous, mais cela est arrivé afin qu'il fût manifeste que tous ne sont pas des nôtres.

Pour vous, vous avez reçu l'onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance. Je vous ai écrit, non que vous ne connaissiez pas la vérité, mais parce que vous la connaissez, et parce qu'aucun mensonge ne vient de la vérité.

Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l'antéchrist, qui nie le Père et le Fils. Quiconque nie le Fils n'a pas non plus le Père ; quiconque confesse le Fils a aussi le Père.

Que ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous. Si ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous demeurerez aussi dans le Fils et dans le Père. Et la promesse qu'il nous a faite, c'est la vie éternelle. Je vous ai écrit ces choses au sujet de ceux qui vous égarent.

 

Elle nous mets sérieusement en garde contre cette Apostasie, mais je précise que cela ne concerne que les Chrétiens; En effet, les Juifs, les adeptes des Religions Polythéistes ne peuvent pas apostasier par définition, puisque cela signifie avoir accepté Jésus Christ puis l'avoir rejeté.

 

2ème Épître de saint Jean 5,11
Et maintenant, ce que je te demande, Kyria, non comme te prescrivant un commandement nouveau, mais celui que nous avons eu dès le commencement, c'est que nous nous aimions les uns les autres.
Et l'amour consiste à marcher selon ses commandements. C'est là le commandement dans lequel vous devez marcher, comme vous l'avez appris dès le commencement.
Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c'est le séducteur et l'antéchrist.
Prenez garde à vous-mêmes, afin que vous ne perdiez pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense. Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n'a point Dieu; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas: Salut! car celui qui lui dit: Salut! participe à ses mauvaises œuvres.

 

Cela a le mérite d'être clair, mais quel est le sens de tout cela ?

Le prophète Amos nous l'a annoncé depuis longtemps !

 

Amos 8:11,12

Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, l’Éternel, où J'enverrai la famine dans le pays, non pas la disette du pain et la soif de l'eau, mais la faim et la soif d'entendre les paroles de l’Éternel. Ils seront alors errants d'une mer à l'autre, du septentrion à l'orient, ils iront çà et là pour chercher la parole de l’Éternel, et ils ne la trouveront pas.

 

Cette prophétie concerne les Juifs qui n'ont plus connus de prophète pendant 2000 ans, mais pour les Chrétiens, cette période se nomme : la Grande Apostasie.

Jésus nous l'explique par le moyen d'une Parabole.

Parabole du bon grain et l'ivraie

Matthieu 13:24,43

Il leur proposa une autre parabole :

 

"Il en va du Royaume des cieux comme d'un homme qui a semé du bon grain dans son champ. Pendant que les gens dormaient, son ennemi est venu; par dessus, il a semé de l'ivraie en plein milieu du blé, et il s'en est allé. Quand l'herbe eut poussé et produit l'épi, alors apparut aussi l'ivraie. Les serviteurs du maître de maison vinrent lui dire : 'Seigneur, n'est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ? D'où vient donc qu'il s'y trouve de l'ivraie' ? Il leur dit: 'C'est un ennemi qui a fait cela'. Les serviteurs lui disent : 'Alors, veux-tu que nous allions la ramasser'? 'Non, dit-il, de peur qu'en ramassant l'ivraie vous ne déraciniez le blé avec elle. Laissez l'un et l'autre croître ensemble jusqu'à la moisson, et au temps de la moisson je dirai aux moissonneurs: Ramassez d'abord l'ivraie et liez-la en bottes pour la brûler; quant au blé, recueillez-le dans mon grenier'".

 

Alors, laissant les foules, il vint à la maison, et ses disciples s'approchèrent de lui et lui dirent : "Explique-nous la parabole de l'ivraie dans le champ".

Il leur répondit: "Celui qui sème le bon grain, c'est le Fils de l'homme; le champ, c'est le monde; le bon grain, ce sont les sujets du Royaume : l'ivraie, ce sont les sujets du Malin; l'ennemi qui l'a semée, c'est le diable; la moisson, c'est la consommation du siècle ; les moissonneurs, ce sont les anges. De même que l'on ramasse l'ivraie pour la brûler au feu, ainsi en sera-t-il à la consommation du siècle: le Fils de l'homme enverra ses anges; ils ramasseront, pour les mettre hors de son Royaume, toutes les causes de chute et tous ceux qui commettent l'iniquité, et ils les jetteront dans la fournaise de feu; là seront les pleurs et les grincements de dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le Royaume de leur Père. Entende qui a des oreilles"!

 

Que signifie cette parabole ? Jésus est le Semeur, c'est un langage habituel dans Bible. Même dans l'Ancien Testament, il est déjà désigné comme le Germe :

 

 Zacharie 3:8

Écoute, Josué, grand sacrificateur, toi et tes compagnons qui sont assis devant toi, car ce sont des hommes qui servent de signes; car voici, je ferai venir mon serviteur, le Germe.


D'ailleurs, les paraboles issues du domaine agricole sont nombreuses. Matthieu nous en propose d'autres, insérées dans la parabole du bon grain et de l'ivraie.

 

Matthieu 13:31,33
Il leur proposa une autre parabole, disant : Le royaume des cieux est semblable à un grain de moutarde qu’un homme prit et sema dans son champ : lequel est, il est vrai, plus petit que toutes les semences ; mais quand il a pris sa croissance, il est plus grand que les herbes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent et demeurent dans ses branches. Il leur dit une autre parabole : Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme prit et qu’elle cacha parmi trois mesures de farine, jusqu’à ce que tout fût levé.

 

Elles veulent signaler la petitesse du Royaume lorsque Jésus le crée lors de sa venue terrestre, puis de sa croissance progressive jusqu'à ce que ce Royaume domine toute la Terre.

Mais revenons à la Parabole du bon grain et l'ivraie : Jésus nous donne des clefs pour la comprendre ;

Celui qui sème le bon grain, c'est le Fils de l'homme;

le champ, c'est le monde;

le bon grain, ce sont les sujets du Royaume,

l'ivraie, ce sont les sujets du Malin;

l'ennemi qui l'a semée, c'est le diable;

la moisson, c'est la consommation du siècle;

les moissonneurs, ce sont les anges.


Satan infiltre et essaye de détruire l'Église chrétienne.

Dans un premier temps, CHRIST ne peux pas intervenir car le bon grain et l'ivraie sont mêlés au sein de l'Église chrétienne.

Au temps de la Moisson, l'ivraie sera sorti de l'Église chrétienne, à cause des différentes apostasies.

Ensuite, l'ivraie sera détruite lors du Jugement Dernier.

Cela est expliqué dans la Parabole du filet et des poissons.


Matthieu 13:47,50

Encore, le royaume des cieux est semblable à un filet jetée dans la mer et rassemblant des poissons de toute sorte ; et quand elle fut pleine, ils la tirèrent sur le rivage, et s’asseyant, ils mirent ensemble les bons dans des vaisseaux, et jetèrent dehors les mauvais. Il en sera de même à la consommation du siècle : les anges sortiront, et sépareront les méchants du milieu des justes, et les jetteront dans la fournaise de feu : là seront les pleurs et les grincements de dents.

 

Bien sur, c'est un plan qui va durer des siècles, et les hommes sont impatients.

Les Églises ont essayés de séparer le bon grain de séparer le bon grain de l'ivraie;

Les Églises orthodoxes ont essayés en 1050 de séparer le bon grain de l'ivraie;

Les Églises protestantes ont essayés en 1520 de séparer le bon grain de l'ivraie;
Mais sans succès comme Jésus l'avais prédis.

 

Entrons un peu plus dans le détail.

Les Vagues d'apostasies

Il y a eu un abandon de la doctrine originelle dans les premiers siècles, c'est certain.

Le véritable Christianisme ne subsista pas au delà des deux premiers siècles après la disparition des apôtres et de la génération de disciples formé directement par eux.

Mais ce n'est pas le sujet, apostasier, dans le sens biblique, signifie «rejeter le Christ» et non l'enseignement d'une Église.

 

La première apostasie connu dans l'Histoire : le Manichéisme

Le manichéisme est une religion, aujourd'hui disparue, dont l'initiateur fut le mésopotamien Mani au IIIe siècle. C'est un syncrétisme inspiré du zoroastrisme, du bouddhisme et du christianisme. Saint Augustin fut à l'origine un adepte du Manichéisme, avant de se convertir au christianisme. Plus tard, il critiqua férocement le manichéisme.

La seconde apostasie : l'Islam

Il y a plusieurs façon de rejeter le Christ, bien sur.

Mais on peux le rejeter tout en prétendant y croire.

Le Coran prétends enseigner la croyance en Jésus, mais quel Jésus ?

Un Jésus qui n'est pas le Fils de Dieu, qui n'est pas mort sur la croix, qui n'est pas ressuscité !

L'islam est bien une apostasie du Judéo-christianisme bien qu'elle soit issu aussi de la religion païenne arabe.

 

La troisième apostasie : Le Déisme

C'est une croyance en un ETRE SUPREME mais sans la notion de religion révélé,

On a tendance à penser à la Franc Maçonnerie, mais ce n'est pas le seul courant.

Pratiquement, tous les mouvement religieux récents relèvent du Déisme qui ne doit pas être confondue avec lePolythéisme, je précise qu'aucune nouvelle religion Polythéiste n'est apparue depuis le Christianisme; Le Déisme est entièrement issu de milieux chrétiens et occidentaux.

 

La quatrième apostasie : L’ Athéisme

Sa définition est claire, mais il ne faut pas faire l'erreur de croire qu'il s'agit d'une idéologie ancienne qui daterait de la Grèce antique ou bien qu'elle fut inventé par le Bouddha.

Les Anciens n'ont pas connu l’ Athéisme, sauf si on fait la confusion avec l' Agnosticisme.

L’ Athéisme naquis en milieux chrétiens et occidentaux, encore une fois, et pour des motivations souvent plus politique que philosophique.

 

Conclusion

On a vu que parmi tous ces mouvements d'apostasies, certains sont en plein essor, d'autres ont disparus. Quel sera l'avenir de tout cela ?

Il n'y aura plus de mouvement d'apostasies issus du Christianisme.......je dis bien issus du Christianisme, pas de l'Islam par exemple.

Les mouvements existants vont se regrouper en mouvements plus importants amenant la disparition de certains plus anciens. Remarquez aussi que la séparation du bon grain de l'ivraie aura lieu à la Fin des Temps juste avant le Jugement Dernier.

Et c'est la qu’apparaît un personnage important..........

L’Antéchrist

2ème Épître de saint Jean 5,11
Et maintenant, ce que je te demande, Kyria, non comme te prescrivant un commandement nouveau, mais celui que nous avons eu dès le commencement, c'est que nous nous aimions les uns les autres.
Et l'amour consiste à marcher selon ses commandements. C'est là le commandement dans lequel vous devez marcher, comme vous l'avez appris dès le commencement.
Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c'est le séducteur et l'antéchrist.
Prenez garde à vous-mêmes, afin que vous ne perdiez pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense.
Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n'a point Dieu; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils.
Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas: Salut! car celui qui lui dit: Salut! participe à ses mauvaises œuvres.

 

Mais qu'est ce il adviendra dans les derniers temps ?

 

1 Timothée 4 : 1,7

Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience, prescrivant de ne pas se marier, et de s'abstenir d'aliments que Dieu a créés pour qu'ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité.

Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu'on le prenne avec actions de grâces, parce que tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière.

En exposant ces choses au frères, tu seras un bon ministre de Jésus Christ, nourri des paroles de la foi et de la bonne doctrine que tu as exactement suivie. Repousse les contes profanes et absurdes.

 

Et Paul en rajoute encore une couche....

 

2 Timothée 4 : 1,9

Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles.

Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là.

Il en est parmi eux qui s'introduisent dans les maisons, et qui captivent des femmes d'un esprit faible et borné, chargées de péchés, agitées par des passions de toute espèce, apprenant toujours et ne pouvant jamais arriver à la connaissance de la vérité.

De même que Jannès et Jambrès s'opposèrent à Moïse, de même ces hommes s'opposent à la vérité, étant corrompus d'entendement, réprouvés en ce qui concerne la foi. Mais ils ne feront pas de plus grands progrès ; car leur folie sera manifeste pour tous, comme le fut celle de ces deux hommes

 

Mais qui est l'Antéchrist ? Un apostat forcément !

Mais comment le différencier des mouvements d'apostasie qui ont précédés ? C' est là la vrai question !

Il viendra dans les derniers temps.

Il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et ENSUITE on verra paraître l'homme du péché.

Mais il faut un autre critère pour l' identifier avec certitude.

 

2 Thessaloniciens 2:1,12

Pour ce qui concerne l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions, frères, de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu'on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là.
Que personne ne vous séduise d'aucune manière; car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition, l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu.
Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j'étais encore chez vous?
Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu'il ne paraisse qu'en son temps.
Car le mystère de l'iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu.
Et alors paraîtra l'impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu'il anéantira par l'éclat de son avènement.
L'apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés.
Aussi Dieu leur envoie une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice, soient condamnés.

 

C'est clair, c'est cet homme de perdition qui sera la cause de la division dans l’Église, en créant un schisme  tout simplement. Il sera le paroxysme de l'apostasie !

Mais l'Antéchrist viendra pour séparer le bon grain de l'ivraie, sans le savoir bien sur.


Aussi Dieu leur envoie une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge,

afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice, soient condamnés.

J'espère que ce passage vous semble plus clair maintenant, mais il reste encore un point à éclaircir !


Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu'il ne paraisse qu'en son temps.
Car le mystère de l'iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu.

 

Mais qui est ce qui retient l'Antéchrist ?

Une seule personne réponds à cette définition : le Pape !

 

 

Je ne dis pas que le Pape a un Super Pouvoir qui lui permets de retenir l'Antéchrist, mais il faut que la Papauté disparaisse ou abandonne la foi chrétienne pour que l'Antéchrist puisse jouer son rôle.

De la même façon qu'il a fallu le déclin de l'Empire Romain pour que la Chrétienté prenne le pouvoir. Les apostasies citées précédemment sont influentes mais elles ont un obstacle.

Staline disait : « le Pape ! Combien de Divisions ? »

Oui mais , la Papauté existe toujours et ou est Staline et son Union Soviétique ?

Mais l'Antéchrist attends son heure car il connais les Prophéties !

 

Maintenant que voulez vous savoir de plus ? le nom et l'adresse de l'Antéchrist ?

Mais nous y reviendrons dans la Rubrique Prophétie.

Ce qui est sur, c'est que à la fin les renforts arrivent !

 

 

    jesus-bagot

Partager cet article
Repost0
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 05:32
bible

Les manuscrits de la mer Morte, également appelés manuscrits de Qumrân, sont une série de parchemins et de fragments de papyrus bibliques retrouvés entre 1947 et 1956 à proximité du site de Qumrân, alors en Transjordanie. La découverte officielle de ces 870 manuscrits - dont il ne reste parfois que quelques fragments - rédigés entre le IIIe siècle av. J.-C. et le Ier siècle apr. J.-C. a été faite dans onze grottes où ils avaient été entreposés. Les manuscrits bibliques hébreux de la mer Morte sont antérieurs de plusieurs siècles aux plus anciens textes connus jusqu’alors et présentent un intérêt considérable pour la science biblique. On estime aujourd'hui qu'il y avait environ 850 rouleaux dont on a retrouvé plus de 15000 fragments.

Ils ont été fréquemment attribués, mais sans preuve définitive, au groupe des Esséniens.

La découverte majeure de Qumrân est le rouleau d'Isaïe A, devenu mondialement célèbre. C'est le plus ancien manuscrit hébreu complet connu d'un livre biblique : le Livre d'Isaïe. Le texte est écrit en 54 colonnes sur 17 feuilles de cuir cousues ensemble bout à bout, d'une longueur totale d'environ 7,30 m. Il a été confectionné au IIe siècle av. J.-C.

Une des grottes dans lesquelles les manuscrits ont été trouvés

Rappelons que d'autres lieux de la rive occidentale de la mer morte ont produit des manuscrits, entre autres Massada, Nahal Hever.

SOURCE : WIKIPEDIA
 
Par forumenclips
  


 

 

Encore plus anciens que les Manuscrits de la Mer morte !

Le mur d'enceinte de Jérusalem


On connais le Mur des Lamentations, dernier vestige du Temple de Jérusalem détruit par les Romains en l'an 70.
Mais la ville de Jérusalem était, aussi, entouré d'un mur d'enceinte. Les archéologues en ont retrouvés des vestiges.

Par Sam Przyswa
    







   

Par infolive tv




 

L'Arche d'alliance, en hébreu אֲרוֹן הָעֵדוּת, Aron ha'Edout, « Arche du témoignage », est le coffre qui, dans la Bible, contient les tables de la Loi (Dix Commandements) données à Moïse sur le mont Sinaï . C'est un coffre oblong de bois recouvert d'or. Le propitiatoire surmonté de deux chérubins, qui en forme le couvercle, est considéré comme le trône, la résidence terrestre de YHWH (Exode 25:22). Lorsque le tabernacle fut terminé, l'arche fut mise dans le saint des saints, la partie la plus centrale du Temple de Jérusalem.

 

Description

L'arche d'alliance de la chapelle de l'Adoration (Église Saint-Roch, Paris Ier)

La description de l'arche se trouve dans la Bible : le récit de l'Exode, au chapitre 25 (parasha Terouma), versets 10 à 21 :

Ils feront donc une arche en bois d'acacia, longue de deux coudées et demie, large d'une coudée et demie, haute d'une coudée et demie.

Tu la plaqueras d'or pur ; tu la plaqueras au-dedans et au-dehors et tu l'entoureras d'une moulure en or.

Tu couleras pour elle quatre anneaux d'or et tu les placeras à ses quatre pieds : deux anneaux d'un côté et deux anneaux de l'autre.

Tu feras des barres en bois d'acacia, tu les plaqueras d'or

et tu introduiras dans les anneaux des côtés de l'arche les barres qui serviront à la porter.

Les barres resteront dans les anneaux de l'arche, elles n'en seront pas retirées.

Tu placeras dans l'arche la charte que je te donnerai.

Puis tu feras un propitiatoire en or pur, long de deux coudées et demie, large d'une coudée et demie.

Et tu feras deux chérubins en or ; tu les forgeras aux deux extrémités du propitiatoire.

Fais un chérubin à une extrémité, et l'autre chérubin à l'autre extrémité ; vous ferez les chérubins en saillie sur le propitiatoire, à ses deux extrémités.

Les chérubins déploieront leurs ailes vers le haut pour protéger le propitiatoire de leurs ailes ; ils seront face à face et ils regarderont vers le propitiatoire.

Tu placeras le propitiatoire au-dessus de l'arche et, dans l'arche, tu placeras la charte que je te donnerai. »

Parcours

L'arche d'alliance amenée au Temple

De la sortie d'Égypte jusqu'à l'entrée des Israélites dans le pays de Canaan, l'arche est portée par les Lévites, qui marchent à trois journées devant les autres tribus. Elle fait partie du cortège qui permet la traversée du Jourdain sous la direction de Josué puis de celui qui permet de faire tomber les murailles de Jéricho, lors de sa conquête racontée dans le livre de Josué.

Après l'installation des Israélites, l'arche demeure à Guilgal, puis Silo et Kiryat-Yéarim (Premier livre de Samuel 7:1), et enfin conduite à Jérusalem par le Roi David (I Chron 13, 5-8), dans un tabernacle, en attendant la construction du premier temple et d'être placée dans le saint des saints par le roi Salomon.

Dans son livre A la poursuite du Mothman, Alexandre Moix écrit que d'après la légende que l'Arche d'Alliance contient les tablettes des 10 commandements mais l'on apprend plus tard dans le livre qu'elle contient une ADN qui permet de rendre immortel(cette version fictive n'est utilisée que pour le livre).


Livres des Maccabées

Si l'on se limite aux textes bibliques, d'après le canon des écritures juives, il semblerait que l'arche, après avoir résidé de nombreuses années dans le temple de Salomon, ait purement et simplement disparu.

On sait, par le témoignage du général romain Pompée, qu'il n'y avait plus d'arche dans le second temple. Il trouva le saint des saints totalement vide. Toutes sortes d'hypothèses ont été émises à ce sujet : certains pensent qu'elle aurait été dissimulée par les prêtres quelque part, dans un des tunnels souterrains du Mont du Temple, ou dans un autre endroit tenu secret jusqu'au moment propice de sa réapparition, lors de la construction du Troisième Temple.

Dans le second livre des Maccabées, on trouve rapportée comme une légende que Jérémie aurait assisté ou participé au camouflage de l'arche lors de la destruction de Jérusalem au VI e siècle avant l'ère chrétienne. C'est la source la plus ancienne et la plus autorisée, bien que très méconnue des historiens.

« Il y avait dans cet écrit qu'averti par un oracle, le prophète se fit accompagner par la tente et l'arche, lorsqu'il se rendit à la montagne où Moïse, étant monté, contempla l'héritage de Dieu.Arrivé là, Jérémie trouva une habitation en forme de grotte et il y introduisit la tente, l'arche, l'autel des parfums, puis il en obstrua l'entrée.Quelques-uns de ses compagnons, étant venus ensuite pour marquer le chemin par des signes, ne purent le retrouver.Ce qu'apprenant, Jérémie leur fit des reproches : Ce lieu sera inconnu, dit-il, jusqu'à ce que Dieu ait opéré le rassemblement de son peuple et lui ait fait miséricorde.Alors le Seigneur manifestera de nouveau ces objets, la gloire du Seigneur apparaîtra ainsi que la Nuée, comme elle se montra au temps de Moïse et quand Salomon pria pour que le saint lieu fût glorieusement consacré. »

— 2 Maccabées 2:4 - 2:8

On remarque que ce rôle attribué au prophète Jérémie dans le sauvetage de l'arche est en contradiction avec le désintérêt que le prophète marque pour l'arche puisqu'elle ne sera plus nécessaire lors des temps messianiques, la présence de Dieu remplaçant les symboles visibles :

« Alors, quand vous serez devenus, à cette époque, nombreux et prospères dans le pays, déclare l'Eternel, on ne dira plus : Arche de l'Alliance du Seigneur ! La pensée n'en reviendra plus à l'esprit, on n'en rappellera plus le souvenir ni on n'en remarquera l'absence : on n'en fera plus d'autre »

— Jérémie 3:16


Selon l'Eglise Orthodoxe éthiopienne

La chapelle de l'Église Notre-Dame de Sion en Éthiopie où l'Arche aurait séjourné d'après certaines traditions

D'autres écrits, tels que ceux du Kebra Nagast, nous proposent un autre éclairage : l'Arche aurait été dérobée par Ménélik Ier (fils légitime de Salomon et de la reine Makeda de Saba), suite à une visite à Jérusalem. La tradition du Kebra Nagast affirme par ailleurs que l'Arche se trouverait toujours dans le saint des saints d'une église chrétienne située à Aksoum : l'Église Sainte-Marie-de-Sion. En fait après avoir été apportée en Éthiopie, dans une île du lac Tana, elle aurait été apportée à Aksoum au IV e siècle, par un roi, lors de la christianisation du pays. Actuellement, elle serait alors dans la cathédrale sous la protection d'un gardien qui est le seul autorisé à la voir et qui sort rarement de l'enceinte.


L'Arche d'alliance et l'islam

L'Arche d'alliance a été citée au Coran, comme preuve du règne de Tālūt (Saül dans la Bible) :

Et leur prophète leur dit : "Le signe de son investiture sera que le coffre (l'Arche d'alliance) va vous revenir ; objet de quiétude inspiré par votre Seigneur, et contenant les reliques de ce que laissèrent la famille de Moïse et la famille d'Aaron. Les Anges le porteront. Voilà bien là un signe pour vous, si vous êtes croyants !"'

Source : http://projet-civex.com/Articles_projet_civex/l%20arche%20d%20alliance.php

 

 

 

 

  Mais qu'est devenu l'Arche d'Alliance ? 
 
   
 
Mais à quoi ressemblait l'Arche d'Alliance ? 

Par welzou



Une théorie intéréssante sur la disparition de l'Arche.
 

Eh oui ! Jésus n'a il pas dit ? : "Quelques pharisiens, du milieu de la foule, lui dirent : Maître, rabroue tes disciples ! Il répondit : Je vous le dis, si eux se taisent, ce sont les pierres qui crieront !"

La Bible: Evangile selon Luc:19:39,40

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 11:21
bible.jpg
 
 
 
 
 
Il fut une certaine époque où l'exactitude historique de la Bible fut sérieusement mise en question. Les critiques étaient surtout mises en avance contre l'existence de certains personnages de la Bible, tels que le roi Sargon d'Assyrie, Belschazzar de Babylone et ainsi que le gouverneur romain Ponce Pilate. Après cela, des découvertes récentes ont prouvé l'existance de ces personnages, les uns à la suite des autres, donnant raison à la Bible.


Ce qu'a dit un historien, un certain Moshe Pearlman: " Les sceptiques qui doutaient même de l'authenticité des parties historiques de l'Ancien Testament ont brusquement révisé leur point de vue."

Dr. Nelson Glueck, un des meilleurs experts modernes en archéologie israélienne, a dit : "Aucune découverte archéalogique n'a jamais réfuté un texte biblique. De nombreuses trouvailles archéologiques confirment en esquisse claire ou dans le détail des affirmations historiques de la Bible. De même, une évaluation exacte des descriptions bibliques a souvent conduit à des découvertes remarquables
."

I° Découvertes archéologiques.

La trace d'un déluge universel

Ces dernières années, les archéologues ont trouvé la trace d'un déluge universel,que selon la Bible, a eu lieu il y a plus de 4 000 ans. Cela ne fait que confirmer les récits à propos du déluge et de Noé.

 


Le déluge dans les légendes

                       

Pays Correspondances

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

Grèce

7

 

X

X

X

X

X

   

X

X

Rome

6

X

X

X

 

X

X

   

X

 

Lituanie

6

X

X

X

 

X

X

   

X

 

Assyrie

9

 

X

X

X

X

X

X

X

X

X

Tanzanie

7

 

X

X

X

X

X

X

X

   

Inde - Indiens

6

 

X

 

X

X

X

   

X

X

Nouvelle-Zélande - Maoris

5

X

X

   

X

X

     

X

Micronésie

7

X

X

X

X

X

X

   

X

 

Washington, U.S.A. - Yakimas

7

X

X

X

X

X

X

   

X

 

Mississippi, U.S.A. - Choctaws

7

 

X

X

X

X

X

X

X

   

Mexique - Michoacans

5

 

X

   

X

X

X

X

   

Amérique du Sud - Quechuas

4

 

X

 

X

X

 

X

     

Bolivie - Chiriguanos

5

 

X

X

X

X

X

       

Guyana - Arawaks

6

X

X

X

X

X

X

       
                       

1. Dieu irrité par la méchanceté

2. Destruction par un déluge

3. Décidé par Dieu

4. Avertissements de Dieu

5. Peu d’humains survivent

6. Sauvés dans une embarcation

7. Des animaux sont sauvés

8. Lâcher d’un oiseau ou d’une autre créature

9. Échouage sur une montagne

10. Sacrifice offert

                     
Depuis la fondation de l'Etat d'Israël en 1948, des fouilles n'arrêtent pas d'être faites. Les fouilles effectuées dans des ruines d'anciennes villes du Moyen-Orient confirment que les personnages bibliques, même les plus anciens, ont réellement existé.

L'obélisque noir
trouvé par Henry Layard en 1845, il est question du roi d'Israël Jéhu qui a régné au IVème siècle av. J.C.. En 2 Rois, la Bible raconte exactement ce que le belisque nous montre., C'est-à-dire Jéhu, roi d'Israël Jéhu devant Salmanazar III, suzerain de l'Assyrie, après la défaite contre celui-ci.
Qui peut maintenant nier l'existance du roi Jéhu après cette découverte ?

La pierre de Moab
découverte en 1868 par un missionaire alsacien. L'inscripiton de la stèle est rédigée en langue moabite mais avec des caractères phéniciens. La stèle raconte les guerres entre les rois d'Israël, de Juda et d'Edom. On peut trouver ce récit dans l'Ancien Testament plus exactement en 2 Rois chapitre 3.

La stèle d'Hammourabi
, trouvé en Iran en 1902, se trouvant actuellement au musée du Louvre à Paris.

Stèle de Tel Dan, faisant référence à la " Maison de David

stele-Tel-Dan-bruchstuecke.jpg

Parmi les objets qui constituent des preuves matérielles concrètes de l'existence de figures historiques ou de lieux marquants mentionnés dans la Bible, on trouve la stèle de Tel Dan qui mentionne le nom du roi David. Retrouvée en 1993 en Galilée et remontant au 9e siècle avant notre ère, cette stèle en basalte gravée d'inscriptions constitue, en dehors de la Bible, le plus ancien objet historique connu faisant référence à la maison de David. Ces données archéologiques sont intéressantes parce qu’elles rejoignent les témoignages apportés par un ange, par Jésus lui-même et par ses disciples, ainsi que par une foule anonyme, à l’appui de l’historicité de David (MJérémie 21:12 ; Matthieu 1:1 ; 12:3 ; 21:9 ; Luc 1:32 ; Actes 2:29).

Cylindre de Cyrus préservé au Musée de Londres

cyrus.jpg

Du fait de l’interdiction de l’esclavage, tous les palais des rois perses ont été construits par des ouvriers libres à une époque où les esclaves réalisaient généralement les grands travaux. De même, l’armée perse est une armée de conscription et de mercenaires.
La même année, Cyrus promulgue un décret qui autorise le retour des juifs à la terre promise ; tout en les aidant matériellement et financièrement. Les livres bibliques des Chroniques et d’Esdras mentionnent toutes ces réformes de Cyrus.

Les manuscrits de la mer Morte

On peut également acquérir la certitude que le texte des Saintes Écritures est authentique en examinant de près les manuscrits anciens qui nous sont parvenus. Cela permet de constater la précision avec laquelle les Écritures ont été copiées.

Fichier:Qumran2.jpeg

Les manuscrits de la mer Morte ( ou de Qumran ), sont l'une des plus importantes découvertes archéologiques du XXe siècle. Ils ont été retrouvés par un berger en 1947 dans une grotte près de la mer Morte, on y découvrit plusieurs jarres, soigneusement alignées contre une paroi. L’une des jarres, haute de 60 cm, avait été brisée par le jet de pierre du berger. Son contenu: des rouleaux de cuir collés ensemble, noircis et partiellement enveloppés dans des toiles.

Les Esséniens étaient les membres d'une communauté juive, ce sont eux qui ont protégé ces manuscrits en les plaçant dans des récipiants en terre, comme Yahvé conseillait de le faire.

tonkruege_2.jpg








« Prends ces contrats, (…) mets-les dans un récipient de terre, pour qu’ils se conservent longtemps »Jérémie 32,14.

Il s’agissait de rouleaux d’écriture vieux de plus de 2000 ans, parmi lesquels se trouvaient les manuscrits bibliques les plus vieux au monde.

On appelle ça un hasard de l’Histoire. N'est-ce pas frappant de penser que, le jour-même où les Nations Unies ont décidé du partage de la Palestine, le monde était mis en face de la plus sensationnelle des découvertes archéologiques du XXe siècle? Car avec les exhumations consécutives, c'est un Ancien Testament hébreu presque complet, caché avant l'an 70, qui est réapparu, apportant au monde une double démonstration:

- 1° Le sort d'Israël est toujours étroitement lié à celui de ses propres Ecritures, appelées à resurgir des antres de la terre quand le peuple hébreu retourne en Israël.

- 2°
le texte hébraïque transcrit au travers des siècles par des milliers de copistes juifs, base de la plupart des traductions modernes de l'Ancien Testament, est étonnamment confirmé dans son authenticité par ces documents, de mille ans plus anciens. Ils ont apporté la preuve que des siècles de copies et de recopies n'ont pas deformé le message de Dieu.

- Les Manuscrits de la Mer Morte sont d'un millénaire plus récents que les manuscrits les plus anciens que l'on possédait de l'Ancien Testament : les manuscrits Masorétiques (le Texte Masorétique date d'environ 900 apr. J.C.; 916 pour celui d'Ésaïe.). Et lorsque ils furent examinés à la loupe, par les spécialistes du monde entier, ils révélèrent que les manuscrits utilisés jusqu'alors pour les traductions de l'Ancien Testament étaient effectivement dignes et valables.

- Le livre d'Isaïe qu'ils contenaient a été daté vers 125 av. J.C
., soit moins de cinq siècle après sa composition. Le texte est écrit en 54 colonnes sur 17 feuilles de cuir cousues ensembles bout à bout, d'une longueur totale d'environ 7,30 m.

manuscrit.gif
- Le bilan actuel des fouilles faites au cours des années dans les grottes surplombant la Mer Morte est le suivant : 100'000 fragments de vieux textes juifs, répartis en 870 manuscrits différents, dont 220 sont des textes bibliques de l'Ancien Testament. Tous les livres canoniques de l'A.T. y sont représentés, sauf celui d'Esther ( les scribes de Qumran ne pouvaient pas se fier à l'authenticité d'un livre où ne figure pas le nom de Yahvé ).

Livres Nombre de manuscrits
Psaumes 35 de 250 av. J.C. à l’an 68 ap.J.C.
Deutéronome 33
Hénoch 1 25
Genèse 24
Isaïe 22
Jubilés 21
Exode 18
Lévitique 17
Nombres 11
Petits prophètes 10
Daniel 8 plus ancien : 165 av. J.C.
Jérémie 6
Ezéchiel 6
Job 6
Samuel 1 & 2 4

psalm-b.gif
( Exemple d'un des psaumes du roi David datant de 250 av. J.C. )

- La Septante, traduction grecque de l'Ancien Testament ordonnée par le Roi Ptolémée Philadelphe d'Égypte (285-246 av. J.C.) est très proche du Texte hébreu Masorétique et celui des Manuscrits de la Mer Morte.

- On estime à plus de 13 000 le nombre de manuscrits des Écritures grecques accessibles aujourd’hui. Leur étude révèle que le texte original des Écritures grecques chrétiennes a lui aussi été préservé avec exactitude. Par exemple, l’Institut allemand d’études textuelles sur le Nouveau Testament a mis à la disposition des chercheurs environ 95 % de ses quelque 5 300 copies manuscrites des Écritures grecques chrétiennes, soit sur microfilms, soit en reproductions photographiques. Leur comparaison permet de se faire une idée de l’exactitude avec laquelle le texte biblique a été transmis jusqu’à notre époque. La rédaction originale des Écritures grecques chrétiennes et celle des plus anciens manuscrits sur papyrus qui soient parvenus jusqu’à nous ne sont séparées que d’un intervalle très court, au maximum 25 ans.

" Les ouvres historiques de l’Antiquité reposent sur une base documentaire infiniment moins étendue "

Si, malgré tout, vous continuez à juger que la Bible est peu digne de foi, au point de vouloir l'éliminer, il vous faut aussi éliminer par exemple Platon, Aristote, Jules César, Tacyde ou Homère ! Car les manuscrits chrétiens sont de très loin plus nombreux et plus exacts que tous les autres manuscrits historiques anciens.

En fait, c'est toute l'Histoire de l'humanité qu'il faudrait éliminer, car elle repose souvent sur des manuscrits bien moins dignes de foi que ceux de la Bible. Jugez-en par les comparaisons suivantes :

- Œuvres poétiques d'Aristote (384 - 322 avant JC) : 49 manuscrits conservés. Date de la copie la plus ancienne : 1100 après JC.

- Tétralogies de Platon
(427 - 347 avant JC) : 7 manuscrits conservés. Date de la copie la plus ancienne : 900 après JC.

- Hérodote
(488 - 428 avant JC) : 8 manuscrits conservés. Date de la plus ancienne copie : 900 après JC.

- Tacite
(100 avant JC) : 20 manuscrits conservés. Date de la plus ancienne copie : 1100 après JC.

- Thucydide
(460 - 400 avant JC) : 8 manuscrits conservés. Date de la plus ancienne copie : 900 après JC).

- Iliade d'Homère
(800 avant JC) : 643 manuscrits conservés. Date de la plus ancienne copie : 400 avant JC.

- Guerre des Gaules de Jules César
(58 - 50 avant JC) : 10 manuscrits conservés. Date de la plus ancienne copie : 900 après JC.

- Histoire Romaine de Tite-Live
(59 avant JC - 17 après JC) : 20 manuscrits conservés. Date de la plus ancienne copie : 900 après JC.

Bien que nous n’ayons toujours pas à ce jour de manuscrit hébreu complet de l’Ancien Testament antérieur au Xè siècle de notre ère, les rouleaux de la mer Morte démontrent donc que l’on peut s’y fier de manière incontestable. Dans l’ensemble, nous possédons pour la Bible des manuscrits 1000 fois plus nombreux et sans comparaison plus anciens que pour les autres grands classiques de l’Antiquité, ceux d’Homère ou de Tacite, par exemple.

II° Le témoignage des manuscrits

Qu'est-ce qui a permis la conservation des textes sacrés ?

La Sainte Ecriture, minutieusement copiée et recopiée, a survécu à la fois à l'usure des siècles et des millénaires et aux tentatives de destructions humaines.

«
Vous n'ajouterez rien aux paroles des commandements que je vous donne, et vous n'y enlèverez rien, afin de garder les commandements du Seigneur votre Dieu que je vous donne. » Deutéronome 4:2

« Je l'atteste à quiconque entend les paroles prophétiques de ce livre: Si quelqu'un y ajoute, Dieu lui ajoutera les fléaux décrits dans ce livre. Et si quelqu'un retranche aux paroles de ce livre prophétique, Dieu retranchera sa part de l'arbre de vie et de la cité sainte qui sont décrits dans ce livre. »
Apocalypse 22:18-19

silverscroll.gifDès le départ, des hommes ont réalisé des copies à la main (manuscrits) des textes originaux de l’ensemble des Saintes Écritures. Cela s’est fait par des prêtres aaroniques sous la surveillance de Dieu, qui voulait que sa direction soit connue et respectée des hommes. (Voir Deutéronome 17:18.) Les copistes se montraient extrêmement méticuleux dans leur travail. Par exemple, les anciens copistes hébreux allaient jusqu’à compter chaque lettre de la Torah pour éviter que des erreurs ne soient introduites lors des recopies. Chaque fois qu’ils copiaient un manuscrit, ils comptaient les lettres de leur exemplaire et comparaient celui-ci à l’original pour s’assurer que les deux étaient identiques. On rapporte qu’ils avaient recensé 815 140 caractères dans les Écritures hébraïques. Ils comptaient le nombre de versets, de mots et de lettres dans chaque livre. Ils ne se sont jamais permis de corriger eux-mêmes leurs manuscrits; si une erreur leur avait échappé, ils rejetaient le papyrus ou la peau qu'ils avaient blanchi et recommençaient à neuf. Cela démontre comment ces prêtres avez crainte de Dieu, et ne pourraient jamais modifier les textes bibliques car pas seulement ils étaient surveillés comme ils ne pouvaient pas commettre une seule petite erreur, même des signes ou des accents, qui ne servaient plus à rien et qui ne changeanit pas le sens des écrits, étaient recopiés comme tels sans aucune modification. En copiant les manuscrits originaux, les scribes juifs ont fait preuve du plus grand soin possible. Même, chaque fois qu'ils écrivaient le nom de Dieu, peu importe la forme, ils devaient respectueusement essuyer leur plume et se laver en entier avant d'écrire " Yahvé" La nouvelle copie était examinée et soigneusement comparée à l'original presque immédiatement, et si on décelait une seule lettre incorrecte, la copie était entièrement rejetée. En plus chaque nouvelle copie devait être faite à partir d'un manuscrit approuvé.

Imaginez cela dans des dizaines de synagogues différentes avec des centaines de prêtres aaroniques éparpillés partout dans le Moyen-Orient (Israël, Iran, Babylone) ainsi qu'en l'Egypte et en Grèce.

Ce serait donc inconcevable de changer quoi que ce soit. Pour changer un seul accent dans un des manuscrits, il faudrait également changer le même accent dans des centaines d'autres manuscrits éparpillés un peu partout que ce soit en Moyen-Orient ( Israël, Iran, Babylone ), Grèce, Egypte et pourvu que ces prêtres aaroniques craintifs de Dieu soient d'accord pour le faire.

Au premier siècle de notre ère, Jésus lui-même et ses disciples ont cité les copies qui existaient à l’époque sans exprimer le moindre doute sur l’exactitude du texte (Luc 4:16-21 ; Actes 17:1-3).
Pour les chrétiens, la façon dont Jésus Christ considérait les premiers livres de la Bible confirme l’intégrité textuelle des Saintes Écritures. Des remarques telles que : “ N’avez-vous pas lu dans le livre de Moïse ? ” ou : “ N’est-ce pas Moïse qui vous a donné la Loi ? ” montrent que Jésus jugeait dignes de foi les copies manuscrites disponibles quand il était sur la terre (Marc 12:26 ; Jean 7:19). Par ailleurs, il a confirmé l’intégrité de l’ensemble des Écritures hébraïques lorsqu’il a dit : “ Il fallait que s’accomplissent toutes les choses qui sont écrites à mon sujet dans la loi de Moïse et dans les Prophètes et les Psaumes. ” —
Luc 24:44.

La précision de ceux qui ont copié les Écritures au cours des siècles a permis une transmission exacte du texte jusqu’à nos jours.
Le Diable ne souhaite pas que les hommes accèdent à la direction venant de Dieu. Par conséquent, il est logique de penser que lui et ses suppôts allaient s’efforcer de falsifier les Saintes Écritures dans l’objectif d’égarer les humains et de les éloigner de Dieu. Au cours des siècles, divers individus ont essayé de leur ajouter des versets. Mais ont-ils réussi à fausser les paroles de Dieu ? Dieu allait-il les laisser faire ? Non ! Dans les Écritures, Dieu affirme à maintes reprises qu’il préservera ses paroles. On lit en Isaïe 40:8 : “ L’herbe verte s’est desséchée, la fleur s’est flétrie, mais la parole de notre Dieu, elle, durera pour des temps indéfinis. ” (Voir aussi 1 Pierre 1:24, 25). Par conséquent, toutes les tentatives visant à modifier les paroles de Dieu ont échoué parce qu’il est inconcevable que Dieu permette une quelconque altération de ses livres Dieu a fait la promesse de veiller sur sa parole (Jérémie 1:12; Isaïe 55:11).
 
 
        
Partager cet article
Repost0
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 17:39

  fin-du-monde

 

 

Dans notre culture Judéo- chrétienne la Fin des Temps est devenu synonyme de Fin du Monde : Pourquoi ? Essentiellement à cause d'une mauvaise interprétation de la Bible. Les exégèses interprètent, de façon littérale, certains passages de la Bible qui ont un sens figuré comme dans le Livre de l'Apocalypse. Mais examinons les passages les plus litigieux.

 

Pour commencer , il y a les problèmes de traduction, la majorité des traducteurs traduisent Fin des Temps par Fin du Monde : Chaque traducteur est influencé par ses propres croyances.

Prenons un exemple de la traduction de l'expression Fin des Temps : Évangile selon Matthieu 13:49

Version Segond

Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d'avec les justes

Version Darby

Il en sera de même à la consommation du siècle: les anges sortiront, et sépareront les méchants du milieu des justes,

Version Chouraqui

Ainsi en sera-t-il à l’achèvement de l’ère. Les messagers sortiront, ils sépareront les criminels du milieu des justes.

 

Mais comme la majorité des traducteurs traduisent Fin des Temps par Fin du Monde, il y a un préjugé des Chrétiens qui s'installe.

 

Ensuite, lorsque vous lisez le passage suivant, vous allez penser à la Fin du Monde avec tout un tas de cataclysmes.  

 

Seconde épître de Pierre 3:10,13

Voici déjà, bien-aimés, la seconde lettre que je vous écris. Dans l'une et dans l'autre je cherche à éveiller par des avertissements votre saine intelligence, afin que vous vous souveniez des choses annoncées d'avance par les saints prophètes, et du commandement du Seigneur et Sauveur, enseigné par vos apôtres, sachant avant tout que, dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises, et disant : Où est la promesse de son avènement ? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création. Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu'une terre tirée de l'eau et formée au moyen de l'eau, et que par ces choses le monde d'alors périt, submergé par l'eau, et que par ces choses le monde d'alors périt, submergé par l'eau, tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d'à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies. Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c'est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour. Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance.

Le jour du Seigneur viendra comme un voleur ; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu'elle renferme sera consumée.

Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété,tandis que vous attendez et hâtez l'avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront ! Mais nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habitera.

 

Vous me direz : il s'agit d'une lettre écrite par Pierre, ce n'est pas suspect de symbolisme, pourquoi ne pas le prendre dans un sens entièrement littéral ?

Oui, mais il y a encore façon et façon de le comprendre

 

Pierre parle du scepticisme de certains, en ce qui concerne la venue du jour du Seigneur.

Ensuite, il fait une comparaison avec le Déluge des Temps Anciens et la Fin des Temps ; Remarquez qu'il ne dis pas que les choses doivent se passer à l'identique. Il dis que tout sera détruit par le feu. Mais quel feu ? Est ce le feu d'un incendie ?

Examinons le passage qui suis :

 

Évangile selon Matthieu 3:11

Moi, je vous baptise d'eau, pour vous amener à la repentance ; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera d'Esprit Saint et de Feu.

 

Jean Baptiste annonce la venue de Jésus qui baptisera ses disciples d'Esprit Saint et de Feu.

Nous savons tous ce qui signifie le baptême d'Esprit Saint puisqu'il existe depuis 2000 ans, il semble évident, ici, que le le baptême de Feu n'est pas lié à un feu physique, encore moins un cataclysme. Continuons........

 

Première Épître de Paul au Corinthiens 3:11,15

Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus Christ. Or, si quelqu'un bâtit sur ce fondement avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l’œuvre de chacun sera manifestée ; car le jour la fera connaître, parce qu'elle se révélera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu'est l’œuvre de chacun. Si l’bâtie par quelqu'un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. Si l’œuvre de quelqu'un est consumée, il perdra sa récompense ; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu

 

Paul nous explique que Jésus jugera ses disciples à leurs œuvres lorsqu'elles seront éprouvées par le feu. Mais, on voie bien qu'il s'agit d'un langage symbolique, le Feu en question est un Feu cosmique.

 

Évangile selon Marc 9:49,50

Car tout homme sera salé de feu. Le sel est une bonne chose ; mais si le sel devient sans saveur, avec quoi l'assaisonnerez-vous ? Ayez du sel en vous-mêmes, et soyez en paix les uns avec les autres.

 

Il en est de même pour ce passage. Maintenant , on comprends mieux le verset : Si l’œuvre de quelqu'un est consumée, il perdra sa récompense ; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu

 

Il signifie : Si l’œuvre de quelqu'un est consumée par ce feu cosmique, il perdra sa récompense; mais, il sera, tout de même, sauvé mais seulement après avoir été purifié par le feu.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 12:11

 LEMNISCATE

 

Pourquoi la doctrine de la Réincarnation n'est elle pas intégré aux dogmes Judéo-chrétien ?

 

Certains disent qu'elle a été supprimé des croyances originelles parce que elle était trop libératrice.Elle a été supprimé oui, mais pas pour cette raison la. Pour comprendre, faisons une incursion dans l'Islam.

 

     Le chrétien Abul Faradj, évêque d'Alep en 1286, rapporte que, lorsque les Arabes s'emparèrent d'Alexandrie (22 décembre 642), la bibliothèque fut livrée aux flammes par l'ordre de leur chef Amrou ibn al-Asi. Celui-ci ayant consulté le calife Omar Ier (v. 581-644) sur ce qu'on devait faire de tous ces livres, en reçut la réponse suivante : « S’ils sont conformes au Coran, ils sont inutiles, s’ils sont contraires au Coran, ils sont pernicieux : donc il faut les détruire ». En conséquence, conclut Abul Faradj, Amrou ibn al-Asi fit distribuer les manuscrits dans les bains d'Alexandrie qu’ils chauffèrent durant six mois.

 

 Que pensez de ce genre d'attitude ? c'est obscurantiste ! oui c'est vrai, mais encore.

Cela soutend la croyance que tous les sujets de la Connaissance Universelle sont contenus dans le Coran. Ce qui est faux, bien sur, mais cela  explique ce genre d'attitude !

Pour les Chrétiens et la Bible, c'est la même chose,  mis à  part que ces derniers ne brulent pas les bibliothèques.

 

Si vous demandez à certains chrétiens  : "croyez vous à une vie extraterrestre ?" on vous répondra : "Non, ce n'est pas dans la Bible"

Mais la Bible ne parle pas non plus d'une vie après la mort ! Faut il en conclure que cela n'existe pas non plus ? certains chrétiens n'hésitent pas à franchir cette ligne jaune.

 

  Il est évident que les prêtres juifs croyaient en la loi de la renaissance, sinon ils n'auraient pas envoyé demander à Jean Baptiste: "Es-tu Elie?".  Dans Matthieu 16:13, le Christ demande à Ses disciples :

 

"Que dit-on que je suis, Moi, le Fils de l'Homme ? "Et ils répondirent: les uns disent que tu es Jean Baptiste; certains Elie et d'autres, Jérémie ou l'un des prophètes."

 

Au chapitre 9 de l'Evangile selon Jean, nous avons une confirmation de la Réincarnation et même de la notion de Karma :

 

"Jésus vit, en passant, un homme aveugle de naissance. Ses disciples lui firent cette question: "Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu'il soit né aveugle"?

Jésus répondit: "Ni lui, ni ses parents n'ont péché; mais c'est afin que les oeuvres de Dieu soient manifestées en lui."

 

 Mais il n'y a pas de traité didactique de la Réincarnation dans la Bible. Pourquoi ?  Parce que la Bible n'est pas un traité didacticiel ! les vrais réponses sont toujours simples et logiques.

Pourquoi croyez vous qu'il y ai autant de chapitres sur la condamnation de l'idolatrie dans la Bible ? parce ce que c'est une condamnation justement ! si la Bible approuvais l'idolatrie, il y a des chances qu'il n'y ai eu aucun mot sur ce sujet.

Pour la Réincarnation c'est pareil. Si la Bible n'en parle pas, il y a toutes les chances qu'elle admette les croyances en vigueur à l'époque de sa rédaction, soit la Réincarnation.    

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog