Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 août 2022 5 19 /08 /août /2022 09:15
"Pourquoi la ruée vers les vaccins pour les tout-petits ?" demande un membre du comité de rédaction du Wall Street Journal !
États-Unis : Remise en cause de la Vaxxination des Bébés

Allysia Finley, membre du comité éditorial du Wall Street Journal, a remis en question lundi les motifs de la décision de la Food and Drug Administration américaine d’étendre l’utilisation d’urgence des vaccins COVID-19 de Pfizer et Moderna aux nourrissons et aux jeunes enfants. 

Lundi, un membre du comité éditorial du Wall Street Journal (WSJ) a remis en question les motifs de la décision de la Food and Drug Administration (FDA) américaine d’étendre l’autorisation d’utilisation d’urgence des vaccins COVID-19 de Pfizer et Moderna aux tout-petits et aux nourrissons âgés de 6 mois seulement, écrivant que cette décision était motivée par la politique et la pression plutôt que par la science.

Dans son article d’opinion du WSJ intitulé "Pourquoi la ruée vers les vaccins pour les tout-petits ?" – Allysia Finley écrit :
"La norme de la FDA pour l’approbation des vaccins chez des personnes par ailleurs en bonne santé, en particulier les enfants, est censée être plus élevée que pour les médicaments qui traitent les malades. 
Mais la FDA a ostensiblement abaissé ses normes pour approuver les vaccins COVID pour les tout-petits. 

Pourquoi ?"
Finley a commencé son article avec une citation du président Biden, qui a loué la recommandation de la FDA : "Il s’agit d’une étape très historique. Les États-Unis sont désormais le premier pays au monde à proposer des vaccins COVID-19 sûrs et efficaces pour les enfants dès l’âge de six mois." 
Elle a répondu en écrivant : "En fait, nous ne savons pas si les vaccins sont sûrs et efficaces !" 
Elle poursuit :
"L’action précipitée de la FDA était basée sur des preuves extrêmement faibles. 
C’est une chose de faire preuve de souplesse réglementaire en cas d’urgence. 
Mais pour les enfants, le Covid n’est pas une urgence. 
La FDA a plié ses normes à un degré inhabituel et a écarté des preuves troublantes qui justifient une enquête plus approfondie !"
"L’hypocrisie de M. Biden est difficile à digérer", a-t-elle écrit, énumérant de nombreuses raisons de faire preuve de prudence dans la vaccination des jeunes enfants contre le COVID-19, notamment :
• Les enfants ont un faible risque de mourir du COVID-19 : Seuls 209 enfants âgés de 6 mois à 4 ans sont morts du COVID-19, soit environ 0,02 % de tous les décès dus à un virus aux États-Unis. Environ deux fois moins de bambins ont été hospitalisés pour le COVID-19 entre octobre 2020 et septembre 2021 que pour la grippe au cours de l’hiver précédent.
• Les deux enfants de l’essai de Pfizer qui sont tombés le plus malades avec le COVID-19 ont également été testés positifs pour d’autres virus. Il est possible que de nombreuses hospitalisations attribuées au COVID-19 cet hiver aient été provoquées ou exacerbées par d’autres virus.
• La FDA a autorisé la vaccination des tout-petits en se basant sur une comparaison entre les anticorps qu’ils ont générés contre le variant originel de Wuhan et ceux des jeunes adultes qui avaient reçu deux doses. Mais deux doses n’offrent que peu ou pas de protection contre l’infection par Omicron chez les adultes, et même la protection contre l’hospitalisation n’est que de 40 à 60 % environ.
• Les tout-petits vaccinés dans l’essai de Pfizer étaient plus susceptibles de tomber gravement malades avec le COVID-19 que ceux qui avaient reçu un placebo. La plupart des enfants qui ont développé des infections multiples pendant l’essai étaient vaccinés.

"La FDA a accordé aux vaccins Pfizer et Moderna pour les tout-petits une autorisation d’utilisation d’urgence permettant à l’agence d’accélérer l’accès aux produits qui ‘préviennent des maladies ou des conditions graves ou potentiellement mortelles' ", écrit Finley.
"Alors que les vaccins adultes COVID répondaient clairement à cette norme fin 2020, les vaccins pour les tout-petits ne le font pas." 
Quant à savoir pourquoi la FDA s’est "précipitée" et a "plié ses normes", Finley a suggéré que "peut-être [la FDA] a ressenti la pression de la Maison Blanche ainsi que des parents anxieux".
Le coordinateur de la réponse au COVID-19 de la Maison Blanche, Ashish Jha, a répété aux parents qu’il s’attendait à ce que les vaccins pour les tout-petits soient disponibles en juin, a-t-elle écrit.

Lire l’article du WSJ (payant)
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog