Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juillet 2022 7 24 /07 /juillet /2022 10:18
Scatologie Covid : Macron nous emmerde et les vaccins nous font pisser

Dans la revue Journal of Clinical Medecine, une équipe de chercheurs taïwanaise vient de publier un article concernant un effet indésirable des « vaccins » anti-Covid, qui était jusque-là passé au-dessous des radars des scientifiques : ces « vaccins » donneraient à ceux qui les ont reçus un impérieux besoin d’uriner.

***

On croyait connaître tous les effets délétères des vaccins anti-Covid, entre autres :

  • Thrombose veineuse profonde.
  • Embolie pulmonaire.
  • Infarctus.
  • Vision floue.
  • Tachycardie.
  • Myocardite.
  • Pétéchie.
  • Tremblements.
  • Épilepsie.
  • Arythmie.
  • Hypertension.
  • Syncope.
  • Thrombocytopénie.
  • Paralysie faciale.
  • Vertiges.
  • Acouphènes
  • Aphasie.
  • Hémiparésie.
  • AVC.
  • Péricardite.
  • Guillain-Barré.

https://crowdbunker.com/v/B6WezUYx

 

L’équipe taïwanaise vient de rajouter un nouvel effet délétère à cette liste déjà fort longue (et partielle) : les « vaccins » donnent aux piquouzés une irrépressible envie d’uriner. Sachant qu’un nombre important de seniors hommes souffrent déjà de problèmes de prostate, problèmes qui se manifestent par de fréquentes et impérieuses envie d’uriner – entre autres la nuit – on conçoit qu’en ce qui les concerne, un tel handicap n’a nul besoin d’être aggravé.  Or c’est pourtant le cas avec les vaccins anti-Covid.

Les données ont été récoltées par le biais d’un questionnaire en ligne, de façon anonyme auprès de 889 « vaccinés » : 89 l’ont été par Moderna, 171 par Pfizer-BioNTech, 586 par AstraZeneca et 43 par Medigene Vaccine Biologic. Seuls 71 des 889 patients pris en compte (8% du total) souffraient déjà de troubles urinaires avant la « vaccination ».

119 des patients (13,4 %) ont ressenti des effets indésirables urinaires, dont 49 (5,5 %) ont nécessité une consultation médicale. Les symptômes décrits étaient : un besoin impérieux et une augmentation de la fréquence d’émission des urines. Sans surprise, les personnes déjà sujettes aux problèmes urinaires avant la vaccination avaient plus de risques d’avoir un effet indésirable urinaire après la vaccination que les autres.

L’équipe taïwanaise émet l’hypothèse que le système immunitaire est fortement stimulé après la vaccination (avant un effondrement immunologique quelques semaines à quelques mois plus tard, nécessitant en principe une nouvelle injection « de rappel »). Cette surstimulation ponctuelle du système immunitaire pourrait avoir des conséquences sur la composition des urines. D’autre part, la vaccination déclenche un processus inflammatoire qui pourrait avoir des conséquences sur les muscles de la vessie : une autre explication des symptômes décrits par les patients après la vaccination.

***

La « vaccination » de masse anti-Covid nous réserve sans doute encore quelques belles surprises. Rappelons qu’aucun des produits injectés dans le monde n’a encore reçu d’AMM définitive : aucun n’a dépassé le stade 3 des essais cliniques. Les milliards d’humains injectés ont donc participé volontairement à une expérience médicale, à leurs risques et périls.

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog