Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 août 2022 6 06 /08 /août /2022 23:47
La Novorossia rétablie, Zelensky devra rendre des comptes à son peuple

Les soldats ukrainiens se font littéralement broyer par l’artillerie de Poutine.

On est loin des bobards de Kiev et des médias occidentaux.

Nos fins stratèges qui annonçaient, un mois après le début de l’offensive, que Poutine allait perdre la guerre faute de munitions, se sont ridiculisés une fois de plus.

Quand les Ukrainiens tirent 6 000 obus par jour, les Russes en tirent 50 000. Par conséquent, les 36 000 obus de 155 mm que l’Occident compte livrer à Kiev, représentent une semaine de combat pour les Ukrainiens et moins d’une journée pour les Russes. Une aide symbolique, donc, pas de quoi inquiéter l’ours russe, qui n’a utilisé que 20% de ses capacités et dont les usines d’armement tournent nuit et jour.

Et je parie que si besoin était, Pékin se ferait un plaisir de soutenir Moscou en munitions, via la Sibérie. Mais ce n’est pas d’actualité. Quand la France détient trois jours de munitions, les Russes alignent des stocks inépuisables.

La France joue les gros bras avec son armée du temps de paix, tandis que Poutine a construit une armée puissante, que l’Occident n’osera jamais affronter. Dotée d’armes de dernière génération, sans parler des 6 200 têtes nucléaires que possède Moscou.

‼️🇷🇺🚀Des systèmes de défense aérienne sans précédent S-500 “Prometheus” ont commencé à équiper les troupes russes – Vladimir Poutine.

Le Président a ajouté qu’avant la fin de l’année, le premier Sarmat sera mis en service.

( extrait du Blog de Boris Karpov sur Telegram )

Le 88e bulletin de Xavier Moreau nous donne donc les dernières nouvelles du front, à 180° des délires de BFMTV et du narratif antirusse, qui sévit depuis le 24 février dans nos médias, tous à la botte des Anglo-Saxons et de Zelensky.

https://odysee.com/@STRATPOL:0/bulletin-n%C2%B088.-macrn-zelenski,:a

Zelensky, qui a choisi une fuite en avant suicidaire, au lieu de négocier quand il en était encore temps, voit son armée se faire pulvériser sous un déluge ininterrompu de l’artillerie russe.

On compte 200 tués par jour et 600 à 700 soldats ukrainiens mis quotidiennement hors de combat.

Plus de 100 000 soldats auraient été tués côté ukrainien. Côté russe, les chiffres sont tenus secrets mais, selon Xavier Moreau, les pertes russes seraient très faibles.

Poutine prend tout son temps. Pilonner et assiéger les forces ukrainiennes retranchées dans les villes évite les lourdes pertes. Là où les Occidentaux voient un enlisement, il y a en fait un souci de préserver au maximum la vie des soldats russes, tout en gagnant chaque jour du terrain. 

Partout les Ukrainiens reculent ou se rendent. Toutes les contre-attaques échouent et se soldent par un bain de sang dans les rangs ukrainiens. Sur le terrain, on est bien loin des âneries annoncées sur les plateaux TV.

Une dernière attaque sur l’Île aux Serpents s’est à nouveau soldée par un échec. Zelensky a besoin de coups d’éclat pour soutenir sa propagande de résistance à l’envahisseur. Mais en réalité il se comporte en boucher de son armée, lui interdisant toute reddition ou tout recul tactique.

Quant à la diabolisation des soldats russes, qui seraient des barbares pillant, violant et détruisant le Donbass, c’est encore une légende soigneusement entretenue par le saltimbanque Zelensky, qui sait parfaitement qu’il va bientôt tout perdre, quand son peuple va comprendre qu’il a été mené en bateau et sacrifié au bon vouloir de Biden.

Ce sont les Ukrainiens qui ont pratiqué les viols et la torture durant les huit années de guerre au Donbass. Et ce sont les Ukrainiens qui utilisent les civils comme boucliers humains pour mieux accuser les Russes de crimes de guerre. Ce sont les Ukrainiens qui ont monté, après coup, des scènes de crimes de guerre à Doucha et ailleurs.

Mais la vérité se fait jour. Les Ukrainiens abandonnent les corps des soldats morts, au mépris des familles, qui resteront dans un doute éternel et risquent de ne jamais percevoir de pension.

Au delà de la propagande victorieuse de Kiev, les familles voient bien que les hommes ne reviennent pas et ne donnent plus de nouvelles. Zelensky sait très bien qu’il devra rendre des comptes à son peuple ou se sauver à Londres.

Le ministère russe de la Défense a livré quelques chiffres sur les mercenaires servant en Ukraine. Pour beaucoup de ces Rambo l’aventure a été de courte durée.

Environ 7 000 mercenaires sont venus combattre contre les Russes. 3 200 d’entre eux sont encore en état de se battre. Les autres ont été tués, ou faits prisonniers, ou bien sont repartis calmés.

Côté mercenaires américains, c’est éloquent : sur 530 candidats à une guerre fraîche et joyeuse contre les Russes, 214 ont été tués et 227 sont repartis. Il n’en reste plus beaucoup pour casser du Popov !

Par ailleurs, l’état-major russe, qui mène méthodiquement son offensive, vient de détruire le quartier général du bataillon Azov, près de Kharkov.

Quelques missiles de précision ont également détruit un état-major ukrainien, tuant 50 généraux et officiers et disloquant un peu plus l’organisation de l’armée ukrainienne.

Et que l’Occident cesse de prendre ses rêves pour des réalités. Le vice-Premier ministre Borissov,  vient de confirmer que la Russie ne manquera jamais de missiles de précision ni d’aucune munition.

La caricature d’une armée russe de bons à rien, demeurée à l’ère soviétique, se brise sur le mur des réalités. Sauf erreur, c’est bien l’armée de Poutine qui occupe 20 % du territoire ukrainien et pas l’inverse. Sauf erreur, c’est bien l’armée ukrainienne qui passe au mixer de l’artillerie russe. Assez de niaiseries.

Pour conclure, plus Zelensky et les Occidentaux vont s’obstiner dans cette guerre perdue d’avance pour Kiev, et plus la facture sera lourde pour l’Ukraine.

Il ne s’agit plus de céder le Donbass et la Crimée à Poutine. Celui-ci va sans doute exiger 25% du territoire, depuis Kharkov jusqu’à la Transnistrie, privant ainsi l’Ukraine de tout accès à la mer.

C’est beau la propagande antirusse. Mais ça ne fait pas les victoires et la facture s’annonce salée pour Kiev et ses alliés, qui ont misé sur le mauvais cheval en prenant Poutine pour le perdreau de l’année.

Le peuple ukrainien pourra ainsi remercier Zelensky, Biden et les Européens, qui l’auront saigné au nom de la haine anglo-saxonne antirusse.

Poutine, qui n’est ni fou, ni malade, va gagner cette guerre et signer la plus grave défaite de l’Otan et de cet Occident arrogant, qui n’a toujours rien compris.

C’est non seulement une guerre territoriale pour reconstruire la nouvelle Russie que mène Poutine, mais c’est aussi une guerre de civilisation entre le monde slave conservateur et ce mondialisme dépravé, qui n’a d’autre ambition que de détruire les Nations, la famille et notre héritage judéo-chrétien.

Un suicide collectif qui sidère les Russes et qu’ils combattront toujours, à juste titre.

Jacques Guillemain

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog