Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2022 3 20 /07 /juillet /2022 06:20
Au 102e jour de guerre, un éclair de lucidité semble frapper Biden

Au 102e jour de guerre, un éclair de lucidité semble gagner Biden

« Biden dit que l’Ukraine pourrait devoir céder des territoires à la Russie dans un règlement négocié »

Il aura fallu trois mois pour que Biden et les illuminés de l’Union européenne, qui n’ont aucune armée digne de ce nom, comprennent enfin ce que Riposte Laïque  écrit depuis le 24 février 2022 :

Rien ne fera reculer Poutine qui entend assurer la sécurité de la Russie et de son peuple. Nul besoin d’être devin pour écrire cela.

Ni les sanctions, lesquelles se retournent contre les Européens, ni les livraisons d’armes lourdes, ni la mise au ban des nations, ni les humiliations à l’égard des sportifs et artistes russes, ni l’odieuse diabolisation et l’inique campagne de désinformation ne feront renoncer l’Ours russe à combattre ce qu’il estime être une menace existentielle.

Avoir dit pendant trois mois que l’Ukraine peut gagner, alors que son armée est totalement exsangue, tandis que Poutine n’a perdu « que » 15 % de ses soldats, sans jamais avoir décrété la mobilisation générale, avoir menti au monde entier en délirant sur les soi-disant défaites et faiblesses de l’armée russe, tout cela est un crime.

Car c’est sur le dos du peuple ukrainien que Biden, Zelinsky et les dirigeants européens ont surfé, en répandant leurs fake news sur le déroulement de la guerre.

Poutine n’est ni un fou, ni un criminel de guerre, ni un dictateur aux abois.

Il est en train de réaliser TOUS ses objectifs, vitaux à ses yeux.

– Conquérir le Donbass et le rattacher à la Russie

– Casser les reins de l’armée ukrainienne pour la dénazifier

– obtenir la neutralité de l’Ukraine qui ne pourra jamais adhérer à l’Otan

– Juger tous les criminels de guerre qui ont massacré les populations du Donbass durant huit ans.

Et il est prêt à l’escalade militaire, puisque c’est la survie de la Russie qui est en jeu, une évidence incomprise des Occidentaux, qui ont voulu bluffer sans le moindre atout en mains.

Quand l’UE n’a aucune armée capable de mener une guerre de haute intensité, Poutine est capable de tirer des milliers d’obus par jour, pendant des mois. Quand l’UE n’a pas un seul gramme de matières premières, Poutine possède 20 % de toutes les richesses minières de la planète.

Quand on prétend saigner économiquement la Russie, il faut en avoir les moyens !

Comme déjà dit, Poutine possède dorénavant 20 % du territoire ukrainien.

La seule inconnue est de savoir s’il poussera son armée jusqu’à Odessa et la Transnistrie pro-russe.

Auquel cas, il prendrait 25 % du territoire ukrainien et surtout toute la côte nord de la mer Noire.

Mais il fallait être bien naïf pour s’imaginer faire plier le tsar et son peuple, qui en ont vu d’autres au cours de l’histoire. Mais les yeux s’ouvrent.

Le discours évolue. On commence à entendre qu’il ne faut pas humilier la Russie, qu’elle fait partie du continent européen et qu’elle sera un partenaire incontournable à l’avenir.

Des évidences qui avaient totalement échappé aux Occidentaux, emportés par la haine que les Américains vouent au peuple russe depuis la guerre froide.

Henry Kissinger  a soutenu au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, que l’Ukraine devrait renoncer à son espoir de récupérer le territoire que la Russie a annexé en 2014 dans le but de mettre un terme à la guerre actuelle le plus rapidement possible.

Une déclaration de bon sens, que Zelensky, en total porte-à-faux avec son peuple, qu’il a trompé depuis trois mois, refuse obstinément.

Mais l’Ukraine n’échappera pas à la partition et perdra les parties les plus riches de son territoire et peut-être même son accès à la mer.

Zelensky est dans la nasse. Il devra rendre des comptes à son peuple. Des milliers de morts et de destructions pour rien, alors qu’il suffisait de négocier et de respecter les accords de Minsk pour éviter cette guerre dévastatrice. 

Il fallait écouter et croire Poutine et surtout pas Biden ou Johnson, les va-t-en-guerre qui se foutent éperdument de l’Ukraine, mais veulent uniquement régler leurs comptes avec la Russie.

L’issue de cette guerre est écrite depuis le 24 février 2022. L’Ours russe ne peut pas perdre. Je n’ai jamais envisagé que la première puissance nucléaire de la planète pouvait renoncer, d’autant plus qu’elle possède des armes conventionnelles imparables que l’Otan essaie de développer.

Seule reste à définir l’ampleur des territoires annexés par Moscou : 20 ou 25 % ?

La responsabilité des Occidentaux dans ce désastre ukrainien est impardonnable. Biden a mené sa guerre contre la Russie sur le dos du peuple ukrainien et Macron a stupidement suivi !

Après la Libye, l’Irak, la Syrie, l’Afghanistan, le cinquième fiasco otanien est en bonne voie.

Jacques Guillemain

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog