Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 février 2022 5 18 /02 /février /2022 00:21
Hommage à l’efficacité de Tsahal, qui a anéanti les terroristes du Hamas

Alors que le choeur des pleureuses en Occident n’en finit pas de se lamenter sur les victimes civiles à Gaza, se gardant bien, une fois de plus, de désigner qui est l’agresseur dans cette nouvelle guerre, où Israël ne fait que riposter aux milliers de roquettes lancées à l’aveugle sur les civils israéliens, voici la Vérité sur l’Organisation terroriste du Hamas.

Mais avant tout, je salue Tsahal pour sa redoutable efficacité. En quelques jours, l’armée israélienne, une des plus performantes au monde, suréquipée et surentraînée, a encore fait la démonstration de son écrasante supériorité face aux terroristes du Hamas.

Pas moins de 160 avions de combat ont détruit la quasi-totalité des 150 km de tunnels où se terraient les terroristes, ainsi que la totalité des sites lance-roquettes qui visent les civils israéliens.

Et que dire des chefs militaires qui ont été décimés par le feu venu du ciel ? Car le Hamas attendait une invasion terrestre, mais ce sont les chasseurs qui ont semé la mort. L’Organisation terroriste est donc anéantie pour longtemps. C’est la plus sévère correction reçue depuis l’évacuation de Gaza par Ariel Sharon en 2005.

Et rappelons que les victimes civiles collatérales ne sont pas des victimes de crimes de guerre, comme le clament la propagande palestinienne et les médias occidentaux presque tous anti-juifs. Tsahal annonce toujours les frappes aériennes pour permettre l’évacuation des civils.

Quand un chasseur largue sa bombe guidée par GPS, elle tombe exactement sur la cible. Ce qui n’est pas le cas des roquettes qui tombent n’importe où, tuant souvent des Palestiniens à Gaza !

Notons aussi que la Convention de Genève reconnaît que les victimes civiles collatérales font partie des aléas de toute guerre, dès lors que ce sont des infrastructures militaires qui sont visées. Assez de mensonges et de trémolos à sens unique.

Mais refermons cette parenthèse et revenons au Hamas.

Un spécialiste du conflit israélo-palestinien, Ben-Dror Yemini, nous livre quelques vérités que tout téléspectateur occidental, manipulé par une presse mensongère, devrait connaître avant de hurler au loup et d’accabler Israël. Je reprends de larges extraits de son texte.

En 2007, le Hamas a pris le contrôle de la bande Gaza par la violence et la barbarie. Des centaines de membres du Fatah, le mouvement palestinien rival, ont été jetés du haut des tours.

C’est donc ce groupe terroriste affilié aux Frères musulmans les plus radicaux qui prêche la destruction d’Israël et “l’extermination des juifs et des chrétiens jusqu’au dernier.” Et cette haine des Juifs se diffuse “dès le jardin d’enfants”. C’est au profit de  cette barbarie que les pleureuses occidentales se lamentent.

En 2006, le Quartet pour le Moyen-Orient (Russie, États-Unis, Union européenne et Nations unies) a présenté au Hamas les trois conditions préalables à la poursuite de l’aide occidentale : La reconnaissance d’Israël, la cessation du terrorisme et la reconnaissance des accords précédents.

Le Hamas a refusé, disant qu’il ne cèderait pas au chantage.

Mais en 2007, l’offre d’aide internationale au peuple palestinien est revenue sur le tapis.

Le Hamas a encore refusé, jugeant que “les Palestiniens ont le droit de poursuivre leur résistance par tous les moyens”.

“Le Hamas a choisi, et continue de choisir à ce jour le terrorisme plutôt que la prospérité”.

En 2014, lorsque le conflit entre Israël et Gaza a commencé, les ministres de l’UE ont proposé aux Palestiniens une aide en échange de “la démilitarisation de toutes les organisations terroristes.

La France, le Royaume-Uni et l’Allemagne ont présenté un plan détaillé. L’UE a fait une nouvelle tentative pour mettre fin aux combats dans la bande de Gaza, et a de nouveau fait une offre officielle de réhabilitation de Gaza en échange de la démilitarisation.  Et alors qu’Israël a approuvé l’offre qui verrait la fin rapide du conflit, le Hamas a de nouveau refusé.

En 2017, Yahya Sinwar, le nouveau chef du Hamas à Gaza, a réaffirmé une fois de plus que le Hamas ne reconnaîtra jamais Israël.”

 En février 2018, alors que les tensions entre Israël et le Hamas ont à nouveau augmenté, l’UE a de nouveau présenté son offre d’aide, en vain. En d’autres termes : Le Hamas ne veut pas la prospérité, il veut le terrorisme.

La majorité de l’aide internationale est détournée. Le Hamas utilise l’argent pour financer les tunnels terroristes qui passent de Gaza au territoire israélien.

“Partout où les branches de l’islam politique règnent, la destruction, les effusions de sang et la destruction prévalent”.

“Sans le blocus, l’Iran ne fournirait pas de médicaments, mais des roquettes.”

“Sans le blocus, le Hamas développerait son industrie de la mort.”

“Sans le blocus, le Hamas ne construirait pas d’écoles ou d’industries menant à la prospérité, il construirait davantage d’outils de destruction destinés au meurtre de masse. Ce sont les faits.”

Par conséquent, il est clair que le Hamas ne veut pas la paix, sauf le temps de reconstruire ses forces afin de frapper Israël. L’Occident, mais surtout l’Europe devenue l’otage des musulmans avec sa forte proportion d’immigrés, ne dénonce jamais la politique agressive du Hamas, prenant systématiquement position contre Israël.

Une infamie qui se répète depuis des lustres, alors que les Arabes, en 1948, 1967 et 1973 ont toujours été les agresseurs.

Si Israël parlait comme les chefs du Hamas, prêchant la destruction de Gaza et l’extermination des Gazaouis, l’État hébreu serait mis au ban des nations.

La religion des droits de l’homme est devenue un délire occidental qui protège une organisation terroriste  appelant à la mort d’Israël, et qui nie aux Juifs le droit de se défendre. L’Occident est vraiment mûr pour sa disparition !

“Lorsque des images de destruction sont montrées au monde, on peut comprendre la demande d’un cessez-le-feu. Mais personne n’a le droit d’exiger quoi que ce soit d’Israël. Même la Suède aurait bombardé toute cible de l’organisation du Jihad islamique près de sa frontière si elle avait tiré des missiles sur Stockholm.”

Tout ce qu’a fait Israël ces jours-ci, cela s’appelle de la légitime défense face à une agression ennemie.

Jacques Guillemain

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog