Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2020 3 23 /12 /décembre /2020 22:28
Le virus est politique : un retour à la vie normale s’impose

46 millions de Français victimes du couvre-feu ! 54 départements visés, que vous soyez à la campagne ou dans les villes ! Où s’arrêteront-ils ?

https://francais.rt.com/france/79940-mesures-anti-covid-france-premier-ministre-jean-castex

La gestion du Covid depuis février à octobre 2020 fut chaotique et erronée
Une politique se juge à ses résultats. La politique sanitaire française a été particulièrement contreproductive puisqu’elle nous a amenés dans le top 6 européen des plus hauts taux de morts Covid (490/million) derrière la Belgique, l’Espagne, l’Italie, la Grande-Bretagne et la Suède contre114/M en Allemagne (qui a pratiqué la quarantaine ciblée) et 376/M aux Pays-Bas qui ont laissé leur population libre de ses mouvements.

Ce n’est pas le Covid-19 qui est responsable de la plus grave débâcle française depuis 80 ans mais les mesures sanitaires inadaptées et disproportionnées (état d’urgence, confinement policier, mesures sanitaires disproportionnées, absence de débat et mensonges permanents) qui ont été imposés de manière totalitaire au pays. Depuis la dernière guerre, deux autres épidémies majeures (grippe asiatique et grippe de Hong Kong) qui ont fait plus de victimes que le Covid-19 ont touché la France. Elles n’ont pas justifié d’état d’urgence ni la suspension de nos droits fondamentaux et n’ont pas causé les dommages colossaux que nous constatons actuellement à la société, à l’éducation, à l’économie.
– Un excès de 25 000 victimes Covid-19 par rapport à l’Allemagne
– Plus de 25 000 victimes supplémentaires par les défauts de soins entraînées par le plan blanc (déjà mortes par arrêt cardiaque, accident vasculaire cérébral, ou absence de greffe d’organe ou à venir par cancer ou autre maladie chronique mal traitée ou traitée avec retard)
– Recrudescence considérable des violences familiales
– Explosion des pathologies psychiatriques et des suicides
– Fracture sociale colossale entre les salariés protégés (fonctionnaires, cadres) et les autres (indépendants, petits commerçants, professions libérales, salariés CDD et employés non déclarés) qui n’ont pas eu de revenus pendant 3 mois alors que leurs charges n’étaient que reportées
– Catastrophe éducative avec plus de 15 % de décrochage scolaire alors que les enfants risquent moins du Covid que de la grippe et qu’ils ne contaminent personne
– Crise économique d’une ampleur inégalée depuis 1945 avec une diminution prévue de plus de 10 % du PIB, des dépôts de bilan qui s’accumulent et le chômage reparti vers des records
– crise démocratique grave avec un état d’urgence qui devient la norme sans raison objective, la perte de confiance en la parole de l’État disqualifié par ses mensonges permanents et une opposition trop silencieuse quasiment disparue du paysage politique alors que les erreurs gouvernementales lui offraient un espoir vers l’alternance.

Le gouvernement de la France qui prétend donner des leçons de démocratie au monde est dirigé depuis plus de six mois plus autoritairement que Taïwan, la république de Corée (mortalité Covid 5/M)1 ou Singapour (mortalité 5/M)1 dont les taux de mortalité Covid-19 sont près de 100 fois inférieurs aux nôtres, qui ne déplorent pas de victimes collatérales et dont les dégâts économiques s’annoncent deux fois moindre.
La poursuite de prétendues mesures sanitaires dont l’efficacité n’a jamais été prouvée contribue à aggraver la panique et à détruire l’économie.

Que peut-on faire ?
L’opposition doit cesser d’être à la remorque du gouvernement et adopter une attitude de critique constructive sans concession. Il est grand temps qu’elle cesse d’être tétanisée par une épidémie qui est terminée (presque plus de morts et seulement des tests positifs chez des personnes dont la quasi-totalité est non malade et incapable de contaminer autrui). Qu’elle le dise.
Qu’elle rappelle les résultats réels catastrophiques du confinement français. Qu’elle dénonce plus violemment la prolongation de l’état d’urgence et des mesures sanitaires inutiles qui bloquent l’économie. Qu’elle propose une politique sanitaire moderne basée sur l’expérience des pays qui ont vaincu l’épidémie sans infliger un remède dix fois plus grave que le mal. Ce n’est pas le Covid-19 qui est responsable de l’état pitoyable du pays, c’est le confinement.

Le Premier ministre norvégien E. Solberg a reconnu à la télévision nationale . “J’ai probablement pris de nombreuses décisions par peur » « fermer des écoles et des jardins d’enfants, faire travailler tout le monde à domicile ou limiter les rassemblements à un maximum de cinq personnes a été excessif ». C Stoltenberg, directrice de l’Institut norvégien de santé publique, « le confinement n’était pas nécessaire pour gérer le Covid-19. »
Une politique sanitaire efficace se base sur l’expérience médicale des pays qui ont vaincu la maladie et pas sur des prédictions mathématiques catastrophiques qui se sont toutes révélées totalement fantaisistes.
Plutôt que de prendre modèle sur la Chine, nous devrions méditer les leçons que nous a données Taïwan, qui a démontré que « la meilleure façon de contenir le coronavirus n’est pas de mettre en quarantaine les informations sur l’épidémie, mais de les rendre plus faciles et plus pratiques pour personnes à accéder aux informations pertinentes. »

Arrêtons cette propagande de la terreur

Rassurons la population. Mettons fin à cette accumulation de mesures grotesques qui pourrissent inutilement la vie de nos compatriotes et vont achever l’économie. L’épidémie est terminée et la deuxième vague, dont on nous menace depuis quatre mois, ne viendra pas. Retrouvons nos libertés pour redresser le pays.

AVIS PARTAGÉ LARGEMENT, ce qui devrait rassurer nos compatriotes
Cet avis est partagé par un des plus éminents virologues allemands :
« Le principal expert allemand explose la stratégie anti-coronavirus : arrêtons de paniquer et retournons à une vie normale ».
Le directeur de l’Institut de virologie de l’hôpital universitaire de Bonn, Hendrik Streeck, critique la stratégie de la peur face au coronavirus. Le taux de mortalité est en réalité beaucoup plus faible que prévu et la société a trop peur. Il recommande d’arrêter de dramatiser et de retourner à une vie normale.

« Ce que la science apprend sur ce virus devrait au contraire donner du courage. Il n’y a presque pas de transmission par objets. Le risque d’infection est également faible dans les activités quotidiennes normales, par exemple en faisant les courses. De nombreuses infections sont asymptomatiques. Seuls 5 % des personnes infectées ont besoin d’un traitement clinique, et bien moins encore ont besoin de soins intensifs.

Selon le virologiste allemand, le taux de mortalité est au maximum de 0,37 %. La métropole brésilienne bien documentée de Manaus a fait état d’un taux de mortalité de 0,28 %. Le virus est nettement plus dangereux que les vagues classiques de la grippe, mais “le coronavirus ne sera pas notre perte”, rassure-t-il.

Hendrik Streeck souligne que la peur du virus est souvent irrationnelle. Trop souvent, les plus petites probabilités de risques secondaires deviennent des sujets majeurs de la politique et des médias.
“Le virus est devenu trop politique, alors qu’il ne devrait pas l’être”, a déploré le virologiste.

REPRENONS NOTRE VIE NORMALE !

Nicole Delépine

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog