Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2018 2 16 /10 /octobre /2018 10:37
Immigration : n’en déplaise à Macron-Merkel, seul Orban a consulté son peuple

Alors que Viktor Orban et Matteo Salvini ont le soutien massif de leur peuple, les anti-démocrates que sont Macron et Merkel, tous deux de plus en plus désavoués pour leur politique migratoire démentielle, n’ont qu’une obsession : taper sur les leaders hongrois et italien, en les diabolisant comme jamais.

Le vote du Parlement de Strasbourg, demandant la mise en œuvre de l’article 7 du Traité européen, pour sanctionner la Hongrie, prouve une fois de plus que l’Europe n’est pas là pour protéger les peuples, mais pour diaboliser les leaders qui ont l’audace de vouloir sécuriser les frontières de leur pays.

Heureusement, ce vote inique, qui doit être entériné par un vote du Conseil à l’unanimité, n’a aucune chance d’aboutir. Car la Pologne a déjà dit qu’elle opposerait son veto.

Mais cette sinistre mascarade aura au moins permis de démasquer les eurodéputés anti-Orban et pro-immigration, que sont les membres du PPE, dont les Républicains de Wauquiez, un faux jeton de première.

Immigration : n’en déplaise à Macron-Merkel, seul Orban a consulté son peuple

Rappelons que Merkel est en grande difficulté et n’a pas de majorité.

En France, Macron est en chute libre et ne rassemble plus que 19 % d’opinions favorables ! Véritable descente aux enfers.

Mais en Italie, le parti de Salvini, la Ligue, est maintenant au même niveau que le Mouvement 5 Etoiles. Une ascension fulgurante.

Sondage 13-18 juin :
Lega 29,2 %
M5S 29 %
Parti Démocrate 18,8 %
Foriza Italia 9,2 %
Frères d’Italie 4,1 %

Rappel élections du 4 mars :
M5S 32,66 %
Ligue 17,37 %
Parti Démocrate 18,72 %
Forza Italia 14,01 %
Frères d’Italie 4,35 %

En Hongrie, le centre droit de Viktor Orban a raflé 133 sièges sur 199 aux législatives, avec 49 % des voix. Les autres partis font de la figuration.

Mais c’est ce verdict des urnes que ne supportent pas les dictateurs de Bruxelles, qui s’assoient sur la démocratie dès lors que les peuples refusent d’être sacrifiés sur l’autel du mondialisme et du multiculturalisme.

Le journaliste Renaud Girard, résume parfaitement l’hypocrisie des leaders européens qui se trompent d’adversaire et ne font que diviser les peuples européens. Je cite :

“Faut-il le répéter ? Orban n’est pas Hitler. En Hongrie, vous pouvez dire ce que vous pensez publiquement, vendre les livres que vous voulez, lire les journaux que vous aimez, et faire campagne dans la rue contre Orban. Il ne vous arrivera rien. Si vous êtes juif et que vous habitez une banlieue de Budapest, vous pouvez pratiquer votre religion en toute quiétude. En Seine-Saint-Denis, ce n’est en revanche, plus le cas. S’il y a un scandale de libertés publiques et d’Etat de droit en Europe, c’est bien en France qu’on le trouve. Il est proprement scandaleux que, dans les banlieues de France, un juif ne se sente pas en sécurité, doive raser les murs, sous prétexte qu’il porte la kippa sur la tête.”

Enfin, un salutaire rétablissement de la vérité, systématiquement piétinée par la presse et les européistes.

Toutes les critiques sur les supposées violations de l’Etat de droit en Hongrie, ne sont que délires et mensonges, pour tromper les électeurs européens et leur imposer la société multiculturelle qu’ils ne veulent pas et qui va anéantir la civilisation occidentale.

La preuve ? Orban est le SEUL leader européen à avoir organisé un référendum sur l’immigration en 2016.

Un résultat fracassant et humiliant pour Bruxelles. 98 % des Hongrois ont voté contre les quotas de migrants imposés par l’UE.

Ils ne veulent pas du « chaos racial » que l’ont voit en France.

En bon démocrate, Orban a donc suivi son peuple. Mais Macron, qui a toujours méprisé le peuple français, s’est assis sur la volonté populaire qui ne veut plus d’immigration.

Telle est la France de Macron. Une terre d’immigration extra-européenne qui se fait au détriment de la sécurité des Français juifs, mais aussi de tous les citoyens non musulmans classés dans le camp des mécréants.

Un pays où la liberté d’expression est interdite aux patriotes, régulièrement traînés devant les tribunaux, dès lors qu’ils dénoncent les ravages de l’immigration de masse.

Macron est le fossoyeur de la nation. Son idéologie mondialiste et immigrationniste va tout détruire dans les années qui viennent.

Le combat des prochaines élections européennes sera celui des “progressistes” menés par Macron, contre les “nationalistes” menés par Orban.

Le camp des immigrationnistes contre les identitaires, des mondialistes contre les patriotes.

En 2019, il faudra voter uniquement pour ceux qui défendent la France et refusent le naufrage identitaire.

Un vote existentiel, pour barrer la route aux fossoyeurs de l’Europe et redonner la parole aux souverainistes qui défendent leur héritage culturel.

Jacques Guillemain

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog