Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2022 5 02 /12 /décembre /2022 09:32
Ultimatum de Poutine : si l’Otan continue, cela sera la guerre totale…

300 000 réservistes seront mobilisés, selon le ministre russe de la Défense, soit 1% parmi les millions de citoyens ayant servi et possédant une spécialité militaire. Cette incorporation va s’étaler dans le temps.

Par ailleurs, le ministre annonce 6 000 soldats tués, soit 30 tués par jour,  ce qui correspond à une étude faite récemment par un média anglais, qui a répertorié les avis de décès dans les communes russes. Ce chiffre semble donc crédible et n’a rien à voir avec les 100 000 soldats hors de combat annoncés dans les médias occidentaux. Mais c’est toujours trop, évidemment. Et selon le ministre,   90 % des blessés sont remis sur pied par les médecins.

L’armée russe est donc loin d’être exsangue, mais tenir un front de 1000 km avec 150 à 200 000 soldats, sur plusieurs mois, est impossible. D’où cette mobilisation pour sécuriser les territoires conquis.

Nous avons toujours dit sur Riposte Laïque que Poutine n’était pas homme à bluffer et que par conséquent il ne reculerait jamais, quels que soient les sanctions, les menaces, les insultes, les humiliations, les mensonges et autres rodomontades du camp occidental, annonçant l’inéluctable défaite de la Russie.

Une défaite russe ? Difficile de tenir discours plus stupide quand on connaît la détermination du peuple russe lorsqu’il est menacé dans son existence. D’autant plus que la panoplie d’armements sophistiqués et inédits dont dispose Poutine lui donne une suprématie incontestable, sans même recourir à l’arsenal nucléaire.

Et si les peuples occidentaux, totalement avachis et décadents, n’ont plus le courage ni la volonté d’endurer les souffrances qu’ont connues leurs ascendants au cours des deux guerres mondiales, le mental du peuple russe est apparemment resté intact. Et un peuple capable de sacrifier 26 millions des siens pour écraser le nazisme a visiblement de la ressource.

Boris Karpov l’a maintes fois rappelé dans ses articles : l’opération spéciale atteindra les objectifs fixés, par tous les moyens dont dispose la Russie, si l’Otan s’obstine à y faire obstacle.

https://ripostelaique.com/referendums-4-regions-de-lex-ukraine-integrent-la-federation-de-russie.html

C’est donc hier que Poutine a décidé de mettre les points sur les « i », compte tenu de l’acharnement des Occidentaux à vouloir faire plier l’Ours russe. Voici l’essentiel de son discours :

  • Les objectifs de l’opération spéciale restent inchangés
  • L’Otan n’a jamais voulu la paix et veut détruire la Russie
  • Depuis le coup d’État de 2014 en Ukraine, l’Otan ne cesse de menacer la Russie
  • L’opération spéciale était nécessaire pour protéger les populations du Donbass
  • La ligne de front s’étend sur plus de 1000 km
  • Toutes les propositions de paix ont été rejetées par l’Occident
  • L’Otan fournit des armes toujours plus puissantes, forme des soldats ukrainiens
  • Kiev a mené au Donbass une politique de répression, de terreur, de violence, d’intimidation
  • Depuis 2014, les habitants pro-russes subissent la terreur ukrainienne
  • Le régime de Kiev, c’est un régime adepte de Bandera. Il envoie des frappes sur les civils
  • Nous n’avons pas le droit d’abandonner ces populations à la barbarie
  • Il leur faut avoir le droit à l’autodétermination. Elles se tournent vers nous, nous les aiderons
  • Les régions de Lougansk, Donetsk, Zaporijjia et Kherson votent pour leur rattachement à la Russie
  • Face à la menace otanienne, nous avons décidé la mobilisation partielle, avec les réservistes
  • L’Occident est agressif, ils veulent nous écraser en se servant de l’Ukraine
  • Ils fournissent des armes à l’Ukraine pour frapper la Crimée
  • Ils font du chantage au nucléaire, bombardent les centrales
  • Mais nous aussi nous avons des armes nucléaires pour défendre nos intérêts vitaux
  • Je suis très sérieux. Nous défendrons notre liberté et notre intégrité territoriale par tous les moyens
  • Nous défendons notre patrie. Je sais que je peux compter sur le peuple russe.

Par conséquent la situation est très claire

Dès lors que les objectifs de Poutine restent inchangés et qu’il est prêt à l’épreuve de force avec l’Otan par tous les moyens, la balle est dans le camp occidental.

Soit les Occidentaux acceptent la partition de l’Ukraine et accordent des garanties de sécurité à la Russie (neutralité de l’Ukraine), soit la guerre nucléaire devient une option d’ultime recours.

Chez RL, depuis sept mois, nous avons toujours dit que :

Les États-Unis sont les principaux responsables de cette guerre ;

Depuis 1991, ils entretiennent la guerre froide alors que le pacte de Varsovie a été dissous ;

Ils ont élargi l’Otan de 16 à 32 membres en trente ans ;

Ils ont rejeté toutes les demandes de Poutine pour garantir la sécurité de la Russie ;

Ce que veut Poutine, c’est ce que voulait Kennedy en 1962, face aux fusées russes de Cuba ;

Les Occidentaux n’ont jamais fait respecter les accords de Minsk ;

Les Américains ont fomenté le coup d’État de 2014 pour renverser le gouvernement pro-russe ;

Cette guerre n’est pas la nôtre, l’Ukraine n’est ni dans l’Otan, ni dans l’Europe ;

C’est une guerre États-Unis/Russie que Biden transforme en guerre Otan/Russie en utilisant les Ukrainiens comme chair à canon ;

Les sanctions ruinent l’Europe et vont détruire notre économie faute d’énergie ;

Armer l’Ukraine, c’est prolonger les souffrances des deux camps, sans espoir d’éviter la partition ;

Kiev a persécuté les populations pro-russes du Donbass depuis 2014 ;

Ceux qui accusent les soldats russes de crimes de guerre sont les mêmes qui ont fermé les yeux pendant huit ans sur les atrocités commises par les ultra-nationalistes ukrainiens sur les civils ;

Ceux qui jugent les référendums du Donbass illégitimes sont les mêmes qui ont déclaré l’indépendance unilatérale du Kosovo, toujours pas reconnue par l’ONU ;

La conclusion de tout cela est que les Occidentaux ont toujours cru que Poutine bluffait.

Le narratif otanien a été un monument de mensonges et de fables grotesques :

Poutine est fou et gravement malade ;

Il peut être renversé ;

Son armée date de l’ère soviétique, mal commandée, mal équipée et peu motivée ;

Elle n’a plus de munitions et sa logistique est déplorable ;

Elle est exsangue et doit vider les prisons ; 

Les sanctions vont détruire l’économie russe ;

La Russie est isolée (alors qu’en dehors de l’Occident, le monde entier se désintéresse de l’Ukraine) ;

L’offensive ukrainienne de Kharkov signe la proche victoire de l’Ukraine etc.

Mais comment peut-on délirer à ce point, comme si la Russie était un pays du tiers-monde totalement insignifiant, qu’on peut manipuler et impressionner à volonté ?

La Russie exporte du pétrole, du gaz, du blé, des armes et son nucléaire civil. Qui va la briser ? Elle n’a pas de dettes et possède des armes imparables et dévastatrices.

La France de Macron, qui fanfaronne, cumule 3000 milliards de dettes et son armée n’a que trois jours de munitions ! Celle-ci est déjà « au taquet » avec seulement 5000 soldats engagés au Sahel ( général de Villiers )

Pour Tatiana Stanovaya, spécialiste de la vie politique russe, le message est clair :

« Ce qui se passe aujourd’hui est un ultimatum sans ambiguïté de la Russie à l’Ukraine et à l’Occident. Soit l’Ukraine bat en retraite, soit c’est la guerre nucléaire ».

La seule question qui vaille pour les Occidentaux et notamment pour les Européens, est donc la suivante :

L’Ukraine, pays mafieux et corrompu, vaut-elle une troisième guerre mondiale, qui pourrait tourner à l’holocauste nucléaire ?

Il serait temps de se calmer et d’envisager la paix. Non contente de détruire son économie, l’Europe veut-elle voir quelques-unes de ses bases détruites ? Le Donbass veut être russe, ce n’est pas notre problème.

Quand l’Amérique bombarde et dépèce la Serbie en l’amputant du Kosovo, sur un odieux mensonge d’État, l’Europe applaudit. Mais quand c’est la Russie qui veut annexer des provinces russophiles du Donbass, persécutées par Kiev depuis huit ans, l’Europe dénonce une infamie.

Le droit international invoqué par Biden à l’ONU, c’est le seul droit américain depuis 1945 ! Toute la planète doit se plier à la loi de Washington.

Un minimum de lucidité et d’honnêteté ne serait pas de trop avant  de provoquer  l’irréparable. Que la France sorte de cette spirale suicidaire, elle a tout à perdre pour une cause qui n’est pas la sienne.

Jacques Guillemain

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog