Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2023 3 25 /01 /janvier /2023 07:06
L'Allemagne, serait le pire pollueur d'Europe avec ses nombreuses Éoliennes qui émettent de l'Hexafluorure de Soufre (SF6) très dangereux pour l'Environnement ! 
Les Éoliennes seraient très Polluantes en SF6

Alors que l'Allemagne se précipite pour construire des parcs éoliens, il y a lieu de s'inquiéter, avec un produit chimique identifié comme le gaz à effet de serre le plus puissant au monde émis par les éoliennes. 
En fait, les mesures de l'air au-dessus de l'Allemagne ont déjà identifié le pays comme le pire contrevenant en Europe en ce qui concerne la substance hautement dangereuse, l'hexafluorure de soufre (SF6). 

Le produit chimique est utilisé dans la fabrication d'éoliennes et est directement relaché dans l'environnement. L'Allemagne étant le leader de l'utilisation des éoliennes en Europe, les scientifiques affirment que c'est le principal facteur à l'origine des niveaux exceptionnellement élevés de lectures de SF6 en Allemagne. 
Selon le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, le SF6 serait un tueur climatique. 
En fait, il est 26.087 fois plus nocif pour le climat que le dioxyde de carbone. 
L'hexafluorure de soufre est un gaz que les industriels considèrent comme excellent isolant, et bien qu'interdit dans de nombreux autres secteurs manufacturiers, il est largement utilisé dans les éoliennes, principalement dans les appareillages électroniques, c'est-à-dire les "nœuds" à travers lesquels l'énergie électrique transite. 
Lorsqu'il y a peu d'espace pour travailler, comme à l'intérieur des éoliennes, le gaz est un excellent isolant, permettant de gagner de l'espace pour les machines et les pièces vitales. 
Une fois que cette substance pénètre dans l'atmosphère, il faut plus de 3.000 ans pour que le SF6 se décompose à nouveau et devienne inerte, selon un rapport du média allemand Taggeschau.

On sait depuis des décennies à quel point la substance est problématique. 
Dès 1997, le protocole de Kyoto stipulait que les émissions de SF6 devaient être limitées. 
Bien qu'il ait été progressivement supprimé, il est toujours autorisé dans les appareillages de commutation électroniques et il n'y a aucune restriction légale à son utilisation dans ce domaine. 
L'industrie s'est engagée à réduire son utilisation à des systèmes fermés, à le recycler et à le neutraliser à la fin de son utilisation. 
L'engagement de 1998 stipulait également que les entreprises enregistreraient et déclareraient la quantité qu'elles utilisent et recyclent. 
Ces engagements n'ont pas été respectés. 
En fait, l'Allemagne viole massivement cette recommandation et les données atmosphériques le prouvent. 
Selon Taggeschau, les scientifiques rapportent que les niveaux de SF6 sont 50% plus élevés que ne le suggèrent les données actuelles sur les émissions fournies par l'industrie. 
C'est une preuve solide que l'Allemagne émet plus d'hexafluorure de soufre que ce qui est déclaré. 
Le SF6 est non seulement problématique pour le climat, mais aussi dangereux pour l'homme, car il empêche l'expiration du dioxyde de carbone. 
Ceux qui inhalent accidentellement du SF6, peuvent souffrir de narcose au dioxyde de carbone et d'arrêt respiratoire. 
 
Lorsque le magazine économique financé par l'ARD Plusminus a interrogé les deux plus grands fabricants d'éoliennes sur les niveaux élevés de SF6, Nordex et Vestas ont répondu qu'il n'y avait pas d'alternative. 
Ils affirment que seules de petites quantités de SF6 s'échappent dans l'air et garantissent que l'élimination appropriée du produit chimique est effectuée à la fin de la durée de vie de la turbine. 
Cependant, il existe des preuves solides qui réfutent en partie leurs affirmations, et cela a à voir avec le fait que les entreprises ne sont pas personnellement responsables du recyclage des éoliennes. 
Au lieu de cela, les propriétaires individuels qui achètent les turbines sont responsables, et il n'y a aucun contrôle en place pour s'assurer qu'ils éliminent les produits correctement. 
Il est en fait beaucoup plus rentable de simplement laisser le produit chimique s'échapper dans l'environnement. 
L'UE ne prévoit pas d'interdire le gaz avant 2030. 
Il existe actuellement un système à vide Siemens qui n'utilise pas ce produit chimique, mais il est rarement utilisé dans les éoliennes. 

Source

https://rmx.news/article/wind-turbines-emit-highly-dangerous-climate-destroying-gas-with-germany-the-worst-polluter-in-europe/
En français : https://t.me/FrenchWhistleblowers/6539

Plus vous construisez d'éoliennes, plus vous devez mettre en service des centrales thermiques au gaz ou au charbon, qui sont les seules suffisamment réactives pour compenser les aléas important de production (hors barrages hydrauliques), liés à la variation des vents. Idem pour les cellules solaires, qui ne produisent pas dans l'obscurité ou peu par faible ensoleillement. 

L'année dernière, les vents en Allemagne, l'hiver, ont été faibles et l’enneigement a recouvert les panneaux des champs solaires. 
L’Allemagne a du redémarrer dans l'urgence des centrales à charbon pour compenser le manque important de production électrique. 
Dans les faits, il faut disposer de moyens de production électrique thermique en réserve, presque équivalents au potentiel de production éolien. 
Double investissement, qui a comme résultat un coup du Kw/h très élevé. 
Les énergies dites renouvelables, telles qu'existantes, sont un mythe moderne, un non-sens technologique, qui ne mène nul part, sauf à l'enrichissement de certains industriels et des politiques (corruption), ainsi qu'à la ruine des pays. Les énergies dites "vertes" sont un énorme business... 
La crédulité des populations est devenue abyssale !

Diffusé par : 
https://echelledejacob.blogspot.com/2022/08/eoliennes-lallemagne-le-pire-pollueur.html#more
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog