Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2022 3 02 /11 /novembre /2022 12:26
L'Hiver 2022/23 sera terrible pour tous avec son Énergie hors de Prix si  la Guerre en Ukraine ne s'arrête pas !  
L'Hiver 2022/23 sera terrible pour tous

L’Hiver 2023 sera Extrême : Des crises phénoménales se succèdent dans le monde entier… Alimentaire, énergétique et inflationniste ! 

Rajoutez la guerre en Ukraine, tout va péter !!!

Je me rends compte qu’il y a de plus en plus de de gens qui ont un très mauvais pressentiment par rapport à ce qui va se passer dans les mois à venir. 
Les événements graves dans le monde deviennent comme incontrôlables et il est clair pour tout le monde que nous entrons rapidement dans une crise sans précédent. 
Dans le passé, nous parlions toujours de la famine, de la guerre et de la peste en termes hypothétiques, mais aujourd'hui, ces fléaux sont devenus de véritables dangers auxquels nous devons faire face. 
Depuis des semaines, je prévenais que la période de relative stabilité que nous avons connue cet été serait bientôt terminée. 
L’automne est presque là et l’hiver arrive. 
Bien sûr, les difficultés auxquelles nous avons déjà été confrontés en 2022 vont perdurer mais je peux vous dire que l’année 2023 représentera un vrai tournant pour l’humanité quand tous problèmes s’accélèreront… 
Les prochaines années ne ressembleront en rien aux années que nous venons de traverser, notre façon de vivre sera complètement perturbée.

Aujourd’hui, je suis allé faire des courses et j’ai été horrifié par l’augmentation des prix. 
Mais ces prix, que je trouve très élevés ressembleront à des aubaines dans six mois. 
Comme je l’ai soigneusement documenté, nous sommes au début de la pire crise alimentaire mondiale que nous n’ayons jamais vécue. 
À l’heure actuelle, les cultures sont dévastées par une sécheresse sans fin partout dans le monde. 
La Chine connaît actuellement la pire sécheresse qu’elle ait connue de son histoire, la moitié ouest des États-Unis est au milieu de la pire méga-sécheresse pluriannuelle en 1.200 ans, et l’Europe subit la pire sécheresse qu’elle ait connue depuis au moins 500 ans. 
La production agricole va chuter dans toute l’Europe en 2022, et maintenant la crise énergétique menace des cultures qui ont effectivement été cultivées avec succès.

En effet, mettre les légumes récoltés dans un entrepôt frigorifique n’est plus rentable en raison de l’augmentation insensée des prix de l’énergie. 
Par exemple, le maraîcher norvégien "Per Odd Gjestvang" laisse pourrir des tonnes de poireaux dans des champs car cela coûte tout simplement trop cher de les stocker comme il le fait normalement… 
Environ 29 tonnes de poireaux sont perdues. 
Ils ont une valeur brute d’environ 70.000€ (ou 700.000 Nok Norvégien). 
"C’est de la folie. C’est de la nourriture qui aurait dû être récoltée et entretenue", a déclaré Gjestvang. 
À la ferme, la famille cultive habituellement environ 3.000 tonnes de légumes à chaque bonne saison. 
Les poireaux avaient normalement été acheminés vers des chambres froides, pour qu’on les retrouve cet hiver dans les étals de légumes norvégiens. 
Mais cela ne s’est absolument passé comme prévu pour l’agriculteur. 
Avec les prix de l’électricité d’aujourd’hui, Gjestvang ne pense pas qu’il soit financièrement sain de dépenser de l’argent pour stocker les légumes. Dans ce cas, ce serait un projet purement déficitaire, estime-t-il. 
Ainsi des tonnes et des tonnes de bons légumes vont pourrir au lieu d’être distribués dans les magasins dans les mois à venir. 
Gjestvang sait que c’est un énorme gaspillage, mais il ne peut tout simplement pas se permettre de payer 16 fois plus pour le refroidissement que l’année dernière… 
En haute saison, Gjestvang utilise environ 80.000 KWh par mois pour le refroidissement. 
Auparavant, Gjestvang payait environ 2.400€ pour l’électricité par mois. 
Maintenant, le prix est presque 16 fois plus élevé.
Dans l’état actuel du marché, avec un prix de l’électricité prudemment élevé de 0,5€ le KWh, ce sera de 40.000€ par mois. 
Ce n’est pas possible dde couvrir les frais, dit-il.
C’est pareil partout en Europe. 
Si les Européens pensent que les prix des légumes sont chers maintenant, attendez le début de l’année 2023.

Pendant ce temps, les récoltes sont catastrophiques aux États-Unis et ce globalement. 
Ce qui suit provient du Washington Post… 
Ce fut une très mauvaise année pour le maïs. 
Et pour les tomates aussi. 
Et pour de nombreuses autres récoltes américaines. 
Les agriculteurs, les économistes agricoles et d’autres personnes faisant le point sur la saison de croissance de cet été affirment que les conditions de sécheresse et les conditions météorologiques extrêmes ont fait des ravages sur de nombreuses cultures, fruits et légumes, "l’American Farm Bureau Federation" suggère que les rendements pourraient baisser d’un tiers par rapport à l’année dernière. 
Si les rendements sont vraiment en baisse "jusqu’à un tiers", que pensez-vous que cela aura comme conséquences sur les prix des produits alimentaires ? 
Il ne faut pas être un génie pour répondre à cette question. 
Une crise alimentaire mondiale est là, et il n’y a aucun espoir à court terme de la quelconque amélioration. 
En fait, un responsable de l’ONU prévoit maintenant que la production mondiale totale de céréales pourrait encore baisser de 40 % en 2023 en raison de la hausse des prix des engrais
Plus de six mois après le début de l’invasion russe de l’Ukraine, la crise mondiale des engrais menace d’affamer la planète car les prix sont trop élevés pour certains agriculteurs avant la prochaine saison de plantation. 
C’est le point de vue de Maximo Torero, économiste en chef de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui a déclaré sur "Bloomberg TV" que les prix élevés des engrais pourraient faire baisser la production mondiale de céréales de plus de 40% au cours de la prochaine saison de plantation. 
Si cela se produisait, ce serait catastrophique. 
La seule chose qui aiderait vraiment, c’est si la guerre en Ukraine prenait fin. 
Cela stabiliserait définitivement les prix mondiaux de l’énergie et nous donnerait une chance de commencer à sortir de ce pétrin. 
Malheureusement, cela n’arrivera pas. 
Au lieu d’essayer de trouver un moyen de parvenir à la paix avec ce conflit incessant avec la Russie, l’administration Biden continue d’aggraver les choses… 
L’administration Biden arme l’Ukraine avec des armes qui peuvent causer de graves dommages aux forces russes et, contrairement au début de la guerre, les responsables américains ne semblent pas inquiets de la réaction de Moscou. 
Au cours des derniers mois, Washington a détaillé la liste des nouveaux drones, de missiles plus puissants et des roquettes meurtrières dans le cadre des milliards de dollars promis à l’ancien pays soviétique. 
Le soutien clair est bien loin des premiers jours de la guerre, lorsque le gouvernement américain semblait hésitant à énumérer exactement ce qui était envoyé en Ukraine afin de ne pas irriter l’armée russe. 
Toute cette assistance commence à vraiment aider les Ukrainiens sur le champ de bataille. 
Ces derniers jours, une contre-offensive dans la région de Kharkiv a remporté un grand succès. 
Apparemment, un très grand nombre de combattants étrangers sous l’égide de "la légion internationale d’Ukraine" sont impliqués dans cette contre-offensive. 
Mais les Russes soupçonnent qu’un grand nombre de ces combattants étrangers sont en fait du personnel d’opérations spéciales des États-Unis, du Royaume-Uni et d’autres pays de l’OTAN. 
Si cela est vrai, la guerre en Ukraine a maintenant atteint un niveau tout à fait nouveau et surtout extrêmement dangereux.

Bien sûr, les Russes continuent également d’aggraver les choses
Couper le flux de gaz vers l’Europe via le gazoduc Nord Stream 1 était une décision très agressive, et maintenant l’Europe est confrontée à un hiver au cours duquel de larges segments de l’économie se sont effondrés et ce, très rapidement… 
De plus, les prix de l’énergie ont atteint un niveau qui menace l’existence de nombreuses entreprises. 
Pas plus tard que cette semaine, la société allemande de papier hygiénique "Hakle" a déposé son bilan, les propriétaires ont expliqué que les coûts énergétiques et matériels étaient intenables. 
Pendant ce temps, le "Wall Street Journal" rapporte que l’industrie sidérurgique européenne, qui nécessite d’énormes quantités de gaz naturel bon marché pour fonctionner, réduit sa production et fait face à de graves problèmes financiers. 
D’autres secteurs, tels que la production chimique, l’agriculture et l’automatisation, sont tous confrontés à des obstacles sans précédent alors que la crise énergétique continue de secouer l’Europe. 
Les appels à l’aide de l’économie allemande autrefois en plein essor émanent désormais de chefs d’entreprise, d’associations et de consommateurs, la "Fédération des industries allemandes" (BDI) met également en garde contre une vague de faillite à venir, en raison de l’inflation des coûts de l’énergie
Une nouvelle analyse du BDI indique qu’il s’agit d’un défi majeur pour 58% des entreprises, et 34% pensent que la crise actuelle représente une question de survie. 
L’Allemagne ne fait pas exception non plus, le Royaume-Uni aussi prévient que six entreprises manufacturières sur dix risquent de fermer en raison de la crise énergétique. 
La chute de l’économie européenne est arrivée, et l’hiver qui suit, va être extraordinairement douloureux. 

 
Bien sûr, l’économie américaine se dirige également vers des problèmes majeurs
Nous sommes confrontés à une crise alimentaire mondiale massive, une crise énergétique mondiale massive, une crise inflationniste mondiale massive et une guerre contre la Russie, tout cela en même temps, cela représente un véritable chaos social et humain. 
Et pour être honnête, ce que nous avons traversé jusqu’à présent n’est que la toute petite pointe d’un gigantesque iceberg
Il faut souligner que nous payons le prix cher de décennies de très mauvaises décisions de la part de nos dirigeants, mais pour autant, nos nouveaux politiciens continuent de prendre de nouvelles décisions encore plus irresponsables que dans le passé. 
Alors attachez votre ceinture, car le trajet qui vous attend sera extrêmement désagréable.

Source : theeconomiccollapseblog 
https://www.businessbourse.com/2022/09/10/lhiver-2023-sera-extreme-des-crises-phenomenales-se-succedent-dans-le-monde-entieralimentaire-energetique-et-inflationniste-rajoutez-la-guerre-en-ukraine-tout-va-peter/
Partager cet article
Repost0

commentaires

C
il faut bien que ça pete un jour
Répondre
L
Oui mais la, ça pete fort.<br /> On va ramasser les gelés.

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog