Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2022 6 26 /11 /novembre /2022 00:08
Kherson-Kharkov : il est temps de remettre les pendules à l’heure

Le lavage de cerveau pratiqué par nos médias, pour nous prouver que l’Ukraine va gagner cette guerre et que l’armée russe est au dessous de tout, s’intensifie et la presse occidentale pavoise.

Une opération ukrainienne est systématiquement montée en épingle. Mais quand elle se solde par un désastre, on l’oublie aussitôt, comme ce fut le cas pour les deux assauts sur la centrale de Zaporijjia. Un fiasco total passé sous silence.

Après six mois de guerre qui se soldent par des pertes colossales côté ukrainien, Kiev a lancé deux offensives à Kherson et à Kharkov, faisant reculer les troupes russes sur 30 kilomètres. C’est l’euphorie dans le camp occidental et certains analystes pro-russes parlent même d’un échec de l’armée russe retentissant à Kharkov. Voici un exemple de ce qu’on peut lire dans nos médias :

« Non seulement l’opération patine dans la semoule depuis cinq mois face à un adversaire censé être bien moins puissant, non seulement les flops se sont accumulés (système anti-aérien passoire, navires coulés, sans compter les fiascos du début sur lesquels nous aurons la charité de ne pas revenir). Voilà maintenant que l’armée russe se fait culbuter au sud de Kharkiv et se débande. »

Devant tant d’âneries, il est temps de remettre les pendules à l’heure.

1) Au cas où cela aurait échappé à certains, au 10 septembre 2022, c’est bien l’armée russe qui occupe 20% du territoire ukrainien et pas l’inverse.

2) Si les Ukrainiens ont repris temporairement près de 1000 km2 de territoire, les Russes en occupent encore 120 000 km2.

3) A Kherson, au bout d’une semaine de combats, les Russes ont repris la totalité du terrain perdu et 10 000 soldats ukrainiens ont été mis hors de combat, dont 3100 tués. La presse se tait.

4) A Kharkov, en revanche, les forces ukrainiennes ont pu enfoncer les lignes russes sur une trentaine de kilomètres et forcer des unités russes à évacuer certaines positions, pour éviter d’être encerclées et détruites. Elles ont notamment évacué la ville d’Izyum. Ca s’appelle un repli stratégique.

Mais comme le dit un officier russe :  « Il y a des retraites stratégiques à faire parfois pour éviter pire et pour mieux frapper ensuite. »

Comment l’armée russe a-t-elle pu se laisser surprendre par cette offensive ukrainienne ? Mystère. Qu’une attaque d’envergure ait pu déjouer le renseignement humain, les drones et les satellites de surveillance, a de quoi étonner. Mais le fait est qu’après la débâcle ukrainienne à Kherson, personne n’a vu venir l’offensive de Kharkov. J’imagine que Poutine va demander quelques explications à ses généraux.

Cela dit, cette avancée ukrainienne se solde une fois de plus par de lourdes pertes pour Kiev. On parle de  3000 tués  sous le pilonnage de l’artillerie et de l’aviation russes. Cela va se terminer par une boucherie comme à Kherson.

Après la surprise, les renforts russes arrivent et l’issue de cette bataille ne fait aucun doute. Cela se terminera comme à Kherson, par un bain de sang inutile. Une offensive de pure communication pour redorer le blason de l’armée ukrainienne en mal de victoires significatives.

L’armée russe avance lentement pour limiter les pertes civiles et militaires. C’est l’armée ukrainienne qui paie le prix fort depuis six mois, avec des dizaines de milliers de soldats tués.

Les officiers occidentaux les plus lucides reconnaissent que l’Ukraine ne peut pas gagner cette guerre. Mais Washington espère une guerre d’usure qui affaiblira la Russie, comme lors de la première guerre d’Afghanistan.

C’est oublier que Poutine n’est pas Gorbatchev et que l’armée russe de 2022, n’est plus l’armée soviétique. S’il faut porter la guerre au delà de l’Ukraine pour protéger la Russie, Poutine n’hésitera pas une seule seconde. Il en a les moyens et la volonté, ce dont Biden et les Européens ne sont pas encore convaincus. A tort…

Les Russes ne sont pas des manchots et quelques hackers pourraient paralyser une ville entière.

Et bloquer les convois d’armes occidentales avant qu’ils n’arrivent en Ukraine reste une option, si Washington intensifie son aide et opte pour une escalade sans fin. Ne prenons pas Poutine pour un timoré qui laissera faire.

En attendant, c’est l’armée ukrainienne qui se fait écraser et c’est l’économie européenne qui va s’effondrer. L’Otan est notre tombeau. C’est une machine de guerre américaine contre la Russie et plus tard contre la Chine. Biden veut enchaîner l’Europe à ses guerre futures. Quittons cette alliance qui nous détruit et ne sert que l’Amérique.

La Russie ne perdra jamais cette guerre, mais le coût en pertes humaines et matérielles sera d’autant plus élevé que les Américains attiseront les braises.

Jacques Guillemain

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Bonjour , c est sure, si on écoute LCI chaine info des merdias toujours en train de taper sur les Russes il y a du souci a se faire
Répondre
L
Bonjour Christian,<br /> ils mentent constamment les merdias.

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog