Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2022 3 20 /07 /juillet /2022 12:00
L’Ukraine à cours d’armement : l’Occident criminel prolonge les souffrances de la guerre

***

Selon plusieurs sources militaires américaines, l’Ukraine a épuisé la totalité de l’armement qu’elle possédait avant l’intervention russe de février dernier, ainsi que l’armement « made in USSR » dont disposaient les anciens pays du bloc soviétique, et que les Occidentaux ont gentiment réquisitionné pour les placer entre les mains des militaires ukrainiens.

***

Le pays fantoche et corrompu de l’amuseur troupier Zelensky, l’homme à la queue virtuose adulé par sa populace :

ne tient désormais militairement que grâce aux armes que lui fournissent la troïka satanique USA-OTAN-UE.

***

Jusqu’à une date récente, les Occidentaux s’abstenaient de fournir leur propre armement aux troupes ukrainiennes.

  • Il s’agissait d’abord d’éviter toute action provocatrice aux yeux de la Russie, qui aurait pu à juste titre considérer ces livraisons d’armes occidentales comme un casus belli aux conséquences planétaires cataclysmiques.
  • La crainte que des armes occidentales sophistiquées ne tombent entre les mains des Russes a également joué.
  • Les Russes disposent par ailleurs d’un excellent moyen pour rendre inefficace toute livraison d’armes occidentales à l’Ukraine : bombarder les sites de stockage de ces armes dès leur arrivée sur le sol ukrainien, avant même que les troupes du virtuose queutard ne s’en servent.
  • La crainte que les Russes ne procèdent à des destructions massives des sites de production de ces armes dans les pays occidentaux eux-mêmes a sans doute pu être envisagée par les Etats-majors des pays alliés.

***

Ces préventions viennent de sauter : les Occidentaux va-t’en guerre et jusqu’au-boutiste ont ainsi prévu de mettre dans les mains des militaires ukrainiens des armes « Made in UE » et « Made in USA » de haute technologie. Mais le fait que les préventions énumérées ci-dessus soient loin d’être levées explique que l’armement occidental arrive au compte-goutte en Ukraine.

***

Washington a pour sa part commencé à remettre à l’Ukraine de l’équipement lourd comme des obusiers Howitzers et des équipements de pointe comme les lance-roquettes Himars, d’une portée supérieure à celles de l’armée russe. Selon un haut gradé américain, le Himars est un système « sophistiqué » et « il faut s’assurer que les troupes ukrainiennes utilisent ces systèmes correctement. Il faut former les opérateurs, mais aussi les soldats chargés de la maintenance, ainsi que les officiers et sous-officiers pour qu’ils soient déployés là où il faut, quand il le faut ».

Bien que les Américains aient toujours nié la présence de membres de leurs forces armées sur le terrain, il apparaît évident que les techniciens ukrainiens entre les mains desquels seront mis ces petits bijoux technologiques sont formés sur place par des spécialistes de l’armée US.

Les Etats-Unis jouent sur les deux tableaux : fournir de l’armement « Made in USA » mais aussi tenter de convaincre les pays clients de la Russie en matière d’armement de transférer une partie de leur arsenal pour appuyer les forces armées ukrainiennes. Des représentants de Washington se sont récemment rendus à Chypre pour proposer aux autorités du pays de céder leur armement « ancien » aux Etats-Unis en échange d’armes américaines équivalentes. Les Etats-Unis envoient leur assistance militaire par tranche, dont la dernière en date, de 700 millions, annoncée le 1er juin, comprendra, outre les systèmes d’artillerie Himars mentionnés supra, 1.000 missiles anti-chars Javelin supplémentaires et quatre hélicoptères Mi-17, 15.000 obus destinés aux Howitzers, 15 blindés légers, et d’autres munitions de calibres divers. En revanche, Washington a pour l’instant exclu d’accorder à Kiev des drones de combat de longue portée comme le « Grey Eagle », dont le rayon d’action de 300 km suffirait pour frapper une grande ville russe. Ne doutons pas que la puissance satanique que sont les Etats-Unis n’hésitera pas à franchir le pas, le moment venu.

***

La volonté des Etats-Unis de défaire l’armée russe sur le terrain n’est plus une illusion d’optique. Pour les Russes, il n’y a pas d’autre porte de sortie  qu’une attaque massive de leur ennemi juré par quelques Sarmat, une arme nucléaire dont quatre exemplaires suffiraient à rayer les Etats-Unis de la surface du globe. Une éventualité que certains ont parfaitement pris en compte dans une optique eschatologique.

De son côté, la France est en train de fabriquer les 12 canons CAESAr qu’elle pourrait livrer à l’armée ukrainienne d’ici six mois. Ces canons, d’un coût unitaire de 5 millions d’euros, seront prélevés sur la dotation de l’armée française. Ils s’inscrivent dans l’enveloppe de 100 millions d’euros d’aide militaire promis par Macron à Zelinsky. Cette décision qui fait de la France une cible nucléaire russe a été prise par le président de la République sans même que les Français n’aient été consultés sur la gravité de cet engagement.

Fabriqué à Roanne, ce généreux don de la France à l’Ukraine fait de cette ville de la Loire une cible de choix pour un bombardement préventif de l’armée russe avec des ogives nucléaires de faible puissance, susceptibles de détruire le site de production sans trop de casse pour la population du coin : depuis le début du conflit russo-ukrainien, les Russes ont prouvé qu’ils savaient se montrer économes en vies civiles. Mais des dégâts collatéraux sont malheureusement toujours à craindre…

Début mai, Boris Johnson a annoncé lors d’un discours retransmis devant le Parlement ukrainien une aide militaire supplémentaire de 300 millions de livres sterling (356 millions d’euros), très supérieure donc à l’aide française. En avril dernier, le même Johnson conseillait à son ami Zelinsky de « bombarder la Russie »  Si ce n’est pas un casus belli, ça y ressemble fort. Johnson a ainsi délibérément mis son pays sous le risque du feu nucléaire russe. Que les Russes profitent de l’invitation adressée par le Premier ministre britannique au virtuose queutard pour vitrifier quelques-unes des grandes villes du royaume de Sa Gracieuse Majesté, (avant que cette dernière, âgée de 96 ans, ne fasse ses adieux au monde) ne serait après tout qu’une politesse rendue…

Quant à l’Allemagne, elle n’a pour l’instant réalisé que deux livraisons à Kiev : l’une le 30 mars, l’autre le 20 mai. Ces livraisons se composent de mines antichars et de pièces de rechange pour des fusils d’assaut. Reste les 50 chars Leopard promis en avril. Les 15 premiers appareils ne devraient pas arriver avant fin juillet, les 15 suivants sont attendus fin août sur le terrain. Comme les Américains, les Allemands se méfient des capacités des troupes de Zelinsky à manier l’armement qu’ils s’apprêtent à leur fournir, et redoutent que leurs joujoux ne tombent aux mains des Russes avant même d’avoir servi… Les usines où sont fabriqués ces chars Leopard sont situées à Münster (Land de Nord-Rhénanie-Westphalie). Cette ville, déjà totalement rasée par les alliés en 1945, pourrait connaître de nouveau le même sort si d’aventure les Russes s’avisaient de détruire le site de production des Leopard, avec quelques ogives nucléaires bien senties.

Ces 50 chars vont s’ajouter aux T-72 de conception russe que la République tchèque, qui ne tient apparemment pas à rester sur la touche, se propose d’envoyer aux forces ukrainiennes d’ici quelques mois.

***

Selon un responsable militaire américain, les Occidentaux coordonnent leurs livraisons militaires aux forces ukrainiennes de manière à ce que ces dernières les reçoivent en « flux continu » : c’est l’objectif affiché du Groupe de contact pour l’Ukraine créé par le ministre de la Défense américain Lloyd Austin, dont la première réunion s’est tenue en avril en présence d’une quarantaine de pays à Ramstein, en Allemagne. Les Occidentaux se réuniront une nouvelle fois le 15 juin à Bruxelles pour faire le point sur leur aide militaire au virtuose queutard Zelinsky.

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog