Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juin 2022 2 28 /06 /juin /2022 03:24
Famine mondiale ? Mais c’est Zelensky qui bloque les ports ukrainiens

Famine mondiale ? C’est Zelensky qui bloque sciemment les navires dans les ports ukrainiens, pas Poutine !

Encore une fable, présentant Poutine comme l’infâme salaud qui affame le monde. Zelensky a parfaitement compris qu’il pouvait tromper l’humanité entière, avec la complicité de Biden et la naïveté des Européens, toujours prêts à tout gober pourvu que cela diabolise le maître du Kremlin.

Vladimir Poutine étant responsable de la pandémie du Covid-19, du réchauffement climatique, de l’arrivée de la variole du singe et autres calamités qui s’abattent sur la planète, rien d’étonnant à ce que l’ONU et les procureurs occidentaux accusent maintenant le tsar de Russie de provoquer sciemment une famine mondiale. Guerres, famines ou épidémies, c’est la faute à Poutine !

Selon nos fins analystes, celui-ci étant en train de perdre la guerre en Ukraine, il se lancerait dans une fuite en avant démentielle, en provoquant un chaos alimentaire planétaire.

À lire de tels délires, dignes des pires lavages de cerveau, on se demande si nous vivons dans une démocratie, qu’on appelle pompeusement « le monde libre », ou bien en Corée du Nord. Les superlatifs ne manquent pas pour accabler le « boucher de Moscou ».

Selon le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, le conflit pourrait entraîner un « effondrement du système alimentaire mondial », « un ouragan de famine ».

https://www.ouest-france.fr/monde/guerre-en-ukraine/guerre-en-ukraine-la-russie-accusee-devant-l-onu-de-provoquer-une-crise-alimentaire-mondiale-d3214575-8a4b-4aae-9f3c-7b8ea734ab87

S’il est vrai que la Russie et l’Ukraine fournissent à eux deux 30 % des exportations mondiales de blé, et que de nombreux pays d’Afrique et du Moyen-Orient dépendent du blé ukrainien, les Russes n’entendent aucunement endosser la responsabilité de l’inflation et de la pénurie qui menacent. 

La Russie dénonce « l’hystérie incontrôlée » de l’Occident

De fait, Vassily Nebenzia, le représentant de la Russie au Conseil de sécurité de l’ONU, a répondu à Antonio Guterres :

« Les véritables raisons des graves turbulences sur les marchés mondiaux de l’alimentation ne sont en aucun cas dues aux agissements de la Russie, mais plutôt à l’hystérie incontrôlée des sanctions lancées par l’Occident contre Moscou. »

Les Européens n’ont toujours pas compris que la Russie, qui possède 20 % des ressources minières mondiales, est devenue depuis les sanctions de 2014, consécutives à l’annexion de la Crimée, une grande nation agro-alimentaire, autosuffisante à 90 % !! Le mérite de cette impressionnante performance agricole russe incombe à Vladimir Poutine, qui a fait des sanctions un tremplin pour la modernisation de l’agriculture russe. 

Par conséquent, la Russie est non seulement blindée face aux stupides sanctions occidentales, qui pénalisent en priorité l’Europe et le monde, mais elle sait mettre à profit cette mise au ban des nations pour mieux développer son indépendance nationale dans tous les domaines. Poutine est un homme d’État, pas un politicien.

L’ambassade de Russie à Paris vient de diffuser un bulletin sur les véritables causes de la menace d’une crise alimentaire mondiale. Une mise au point salutaire, après le déluge de désinformation que subissent les citoyens occidentaux sur ce conflit en Ukraine.

https://france.mid.ru/fr/presse/bulletin_de_presse_39/

La Russie n’interdit aucunement aux bateaux céréaliers de quitter Odessa ou d’autres ports ukrainiens. Le prétendu blocage des ports par Poutine est une ignoble fake news, comme toutes les accusations de crimes de guerre russes, à Doucha ou ailleurs.

En réalité, 75 navires étrangers de 17 nationalités sont bloqués par Kiev dans les ports ukrainiens.

Fin mars, la Russie a mis en place un corridor humanitaire en mer Noire, de 80 miles de long sur 3 de large, pour permettre aux navires de quitter les ports ukrainiens. Ce couloir est ouvert tous les jours.

Mais Kiev refuse de sécuriser  sa partie du couloir. Tous les navires de commerce sont interdits d’entrée et de sortie dans les ports ukrainiens.

Ce sont les Ukrainiens qui ont miné les ports et les eaux côtières, mais sans établir de carte précise des mines déployées ! Par conséquent, il faudrait déminer la partie ukrainienne du couloir humanitaire.

« Pour Moscou, les navires civils et leurs équipages bloqués servent d’otages au régime de Kiev qui les utilise comme des boucliers humains. Chaque fois que la question des navires étrangers bloqués se pose, les Ukrainiens conditionnent le retrait de ces navires de leurs ports par la cessation des hostilités et par le retrait complet des troupes russes du territoire ukrainien. »

« L’armée russe pourrait entamer le processus de déminage des ports. Cependant, le gouvernement ukrainien évite par tous les moyens toute coopération, y compris avec les armateurs, pour résoudre la question de la sortie sécurisée des navires. »

Par conséquent, prétendre que Poutine organise la pénurie alimentaire dans le monde et sème sciemment le chaos est un mensonge criminel de plus. C’est Zelensky qui affame le monde.

L’Amérique a toujours menti pour justifier sa politique agressive, diabolisant ses ennemis et les accusant de crimes imaginaires. Ce furent les armes de destruction massive en Irak pour diaboliser Saddam Hussein. Ce fut l’épuration ethnique au Kosovo pour justifier le bombardement de la Serbie. Des fake news montées de toutes pièces.

Personnellement, je fais davantage confiance à Poutine qu’à Zelensky, qui a laissé son armée massacrer les populations russophones du Donbass pendant huit ans et qui est cité par les Panama Papers pour avoir dissimulé des millions dans les paradis fiscaux.

Les Occidentaux en ont fait un héros. Mais Poutine fera un jour éclater la vérité sur les véritables causes de ce conflit, qui va coûter la vie à des dizaines de milliers de civils et de soldats, parce que Biden hait la Russie et a décidé poursuivre la guerre froide, en sacrifiant le peuple ukrainien.

Dans ce bras de fer qui oppose le nationalisme russe à l’Occident décadent, ce n’est certainement pas Poutine qui va capituler. Et ni les sanctions, ni les fake news, ni les armes livrées à l’Ukraine, ni les scènes de crimes de guerre maquillées n’empêcheront la victoire totale de l’armée russe.

Car je constate que cette armée russe si mal entraînée, si mal équipée, si peu motivée et si mal commandée, appliquant une doctrine soviétique dépassée, ne cesse de progresser et occupe 20 % du territoire ukrainien sans intention de le céder.

Quant à l’armée ukrainienne, entraînée par de brillants officiers otaniens et formée à la doctrine occidentale si performante, laquelle a fait ses preuves en Irak, en Syrie et en Afghanistan comme chacun sait, soutenue et armée par 40 nations, cette armée redoutable ne cesse de reculer et de se rendre par unités entières. Les fake news et la propagande outrancière ne font pas les victoires sur le terrain.

Nos fins stratèges, qui parient depuis trois mois sur une défaite russe grâce au soutien de l’Otan, ont oublié l’essentiel : c’est que si la France aligne au maximum 200 Rafale et 200 chars Leclerc, de quoi tenir quelques jours dans un conflit majeur, Moscou aligne 3 400 chars, 2 000 avions de combat et 1 000 hélicoptères. Quant aux munitions, chaque jour nous prouve que l’armée russe n’en manque pas. Nos bonimenteurs étoilés, qui chaque matin nous annoncent la victoire prochaine de Kiev, vont bientôt changer de discours. Leurs contorsions sur les plateaux TV vont valoir le détour…

Nous compterons les points en fin de partie. Les historiens pourront enfin prendre le relais des politiciens bonimenteurs, afin de rétablir quelques vérités sur les causes réelles de la guerre et sur le déroulement du conflit. 

Jacques Guillemain

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog