Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2022 7 17 /04 /avril /2022 23:46
Message des Guides - Le Soi Interdimensionnel

Bien-aimé, je voudrais maintenant vous parler de votre Être véritable, de qui vous êtes et d’où vous venez. Je vous parlerais pour répondre aux nombreuses questions que vous vous posez sur la vie, sur les raisons de votre présence ici et sur la façon dont vous pouvez voir votre vie et vos circonstances plus saintes. Je voudrais vous parler de l’amour que vous avez oublié, et comment vous pouvez vous en souvenir.

Bien-aimé, ce que vous faites dans cette réalité est un grand miracle. Vous vous concentrez si intensément et si spécifiquement sur une réalité que tout le reste de la Réalité – avec un « R » majuscule – est momentanément oublié. Vous vous concentrez le plus merveilleusement sur un temps, un lieu, une personnalité, une individualité, une réalité – un petit « r » – et en même temps vous fonctionnez dans d’autres réalités – un petit « r ». Vous avez des vies dans d’autres réalités, des vies aussi longues que vous pouvez l’imaginer et aussi courtes que vous pouvez l’imaginer : vivre une vie entière dans ce qui serait dans votre mesure une nanoseconde, et pourtant c’est une vie pleine d’expérience dans cette étincelle du temps.

Dans votre réalité actuelle, la conscience collective – la croyance profondément ancrée en vous en tant que conscience collective – dit qu’il n’y a qu’une seule réalité. C’est ce moment « maintenant », et vous devez vous occuper de cette réalité. Vous devez lui donner tout ce que vous sentez votre énergie d’être. Dans d’autres réalités, il existe des systèmes de croyances qui permettent d’échantillonner divers lieux d’expérience où vous savez que vous vivez une expérience – toute votre vie dans cette dimension – mais vous savez aussi que vous vous exprimez et que vous vivez également dans d’autres réalités.

Maintenant, dans votre réalité actuelle, vous vous êtes déplacés vers un lieu de semi mémoire de la totalité de vous, où vous permettrez qu’il y ait une conscience élargie avec certains des frères et sœurs qui n’ont pas à se concentrer sur le corps ; autrement dit, un lieu que vous appelez maîtres, guides, enseignants, anges, ceux qui ne font pas fonctionner le corps. Et vous avez construit dans votre système de croyance une porte merveilleuse, une porte qui s’ouvre maintenant parce que vous décrétez qu’il est temps qu’elle s’ouvre, une porte qui permet à votre conscience de savoir davantage qui vous êtes.

Vous avez fait beaucoup de rêves, et vous avez rêvé de vous réveiller. C’est là où vous en êtes aujourd’hui. Vous savez que l’éveil aura lieu – c’est dans votre acceptation maintenant – mais il y a toujours la croyance dans le processus qui dit qu’il est encore à venir ; il est dans le futur quelque part. Mais dans votre système de croyance, vous avez aussi mis la plus belle porte et une clé pour ouvrir cette porte, et vous êtes en train de tourner la clé et d’ouvrir la porte.

La clé est la plus merveilleuse, et pourtant elle est la plus simple. C’est difficile pour l’ego, car l’ego séparé ne voudra pas que cela fasse partie de votre système de croyance. La clé, c’est la volonté de croire, la volonté de dire : « Il doit y avoir plus que cette réalité. » C’est aussi simple que cela. Vous avez écouté encore la petite Voix en vous qui a dit : « Je suis prêt maintenant à savoir qui je suis. Je suis maintenant prêt à ouvrir la porte et à la franchir pour réaliser et me souvenir de Qui j’ai toujours été et de Ce que j’ai toujours été avant que les temps ne commencent. »

Ainsi, tandis que vous vous concentrez encore miraculeusement et spécifiquement sur cette réalité, vous construisez aussi dans cette réalité la porte ouverte qui vous permettra d’accéder à la compréhension et à l’expérience du Vous interdimensionnel. Il vous permet également d’entrer en contact, d’avoir une conversation avec l’autre vous, en vous exprimant au pluriel dans d’autres dimensions.

Maintenant, dans les moments de méditation, dans les moments où vous laissez l’esprit se libérer des contraintes du monde, vous avez été en train de rêver – la chose la plus merveilleuse, la rêverie – permettant à l’esprit d’aller sans jugement là où il vous mènerait. Vous êtes allés vers d’autres réalités et vous avez joué ; vous avez fait l’expérience de ce que cela fait d’être l’étoile la plus expansive du ciel. Vous avez regardé les plus merveilleuses lumières dans vos cieux, et vous avez connu l’Unitude avec ces lumières. Vous vous êtes sentie mélangée, si vous voulez, à l’énergie de l’étoile, et vous vous êtes déplacée au-delà du périmètre du petit moi.

En regardant la plus belle fleur, vous avez entrevu un instant ce que cela fait d’être l’énergie de cette fleur ; ou comment cela fait d’être ce que vous appelez dans votre concept la déva de cette fleur, l’énergie qui guide, dirige la croissance et l’expression de cette fleur ; la même chose avec un brin d’herbe, le même avec un arbre ou un petit, petit plant. Vous le regardez et vous vous émerveillez devant le miracle de la vie. Vous voyez au milieu de chaque création le miracle de la vie partout. Vous vous êtes permis de temps en temps de perdre le sentiment de restriction qui dit : « Je ne suis que cette individualité. Je ne suis que ce corps. Je ne suis que cette personnalité. » Vous avez perdu ce petit sens et vous avez étendu votre connaissance de votre vrai Soi dans ce que vous appelleriez des dimensions, même dans cette réalité.

Dans les temps de méditation, vous avez perdu tout sens du corps. Vous avez même perdu tout sens de l’esprit. Puis vous êtes revenu à cette réalité et quelqu’un vous a peut-être demandé : « Où étais-tu ? » Et vous répondez : « Je n’ai pas senti le temps passer. Je ne sais pas où j’étais, mais ça m’a fait du bien. C’était expansif. C’était le paradis. C’était merveilleux. » Vous essayez de trouver des mots pour l’expliquer, et il n’y a pas de mots, car c’est un savoir et un souvenir qui va au-delà de la restriction de cette réalité.

Vous jouez dans de nombreuses réalités comme si vous voyiez une tranche de temps. Vous jouez dans de nombreuses réalités qui ne connaissent pas ou ne croient pas au concept du temps. Vous savez ce que c’est que d’aller comme le flux d’énergie qui est sans restriction. Dans votre concept dans cette réalité, vous l’appelleriez la vitesse de la lumière, parce que c’est la plus rapide que vous connaissez ou que vous pouvez imaginer dans cette réalité, et pourtant elle est plus rapide que la lumière. C’est au-delà du concept de lumière.

Vous savez ce que c’est que d’être Un avec l’océan de l’être. Vous savez ce que l’on ressent quand on fait l’expérience de la plénitude, de la sainteté et de la guérison que l’on désire tant. Vous avez touché ce lieu de grande guérison dans les moments de méditation, dans les moments de calme. Permettez à l’imagination d’être libre, de vous emmener au-delà de ce que l’on appelle cette réalité, puis de libérer même l’imagination et d’être juste.

Pendant que vous commencez le processus de connexion avec tout ce que vous êtes, utilisez les outils que vous avez dans cette réalité. Vous êtes les plus merveilleux fabricants d’outils, de techniques. C’est vous qui êtes créatifs en mettant en avant les enseignants qui vous parleront des moyens qui serviront de catalyseurs du Souvenir. Utilisez ces outils au début de ce processus. Vous l’avez déjà fait en visitant de nombreux ateliers, beaucoup de conférenciers qui se sont retrouvés vivants avec une énergie qui va au-delà de ce que vous avez connu dans vos activités quotidiennes, et leur énergie a été si contagieuse que vous avez voulu être en leur présence. Vous avez voulu vous asseoir à leurs pieds et apprendre ce qu’ils peuvent vous transmettre.

Vous appelez ces enseignants parce que vous êtes prêts ; vous désirez connaître le prochain outil que vous pouvez utiliser, le prochain catalyseur du Souvenir. Vous voulez en savoir plus sur votre vrai Soi. Vous voulez devenir vraiment vivant. Vous savez que vous pouvez vivre la vie quotidienne, vous pouvez gagner les pièces d’or assez pour soutenir le corps, mais il doit y avoir plus à la vie. En voyant votre vie se précipiter – et vous avez tous ressenti une accélération du temps – vous sentez qu’il vous incombe plutôt de poursuivre cette recherche, de ne plus perdre de temps.

Maintenant, en vérité, vous n’avez jamais perdu de temps, mais l’ego vous parlera, et parfois il y a le sentiment que vous avez perdu du temps. Vous avez exploré de nombreuses avenues, mais maintenant vous êtes à un endroit où vous voulez connaître les outils ; vous voulez connaître le processus ; vous voulez connaître la porte et comment l’ouvrir.

La porte est dans votre compréhension, votre croyance, même en ce moment. La clé pour l’ouvrir, c’est la volonté de croire que vous pouvez l’ouvrir, de croire que vous l’ouvrez ; non pas pour vous juger vous-même, pour ne pas juger chaque révélation et pour la déposer, mais pour regarder chaque expérience avec admiration et émerveillement et pour vous louer pour ce que vous vous laissez saisir comme outils dans ce processus.

Jouez avec les outils que vous créez. Jouez avec les outils du processus. Ensuite, asseyez-vous avec les révélations que ces outils vous présenteront. Asseyez-vous avec les révélations et demandez : « Où ces révélations m’emmènent-elles ? »

Permettez-vous d’être le magicien qui assemblera diverses révélations, apparemment séparées, et au fur et à mesure que vous les assemblerez, le magicien en vous fera une nouvelle révélation, une nouvelle gestalt (thérapie), si vous voulez, de toutes les pièces des révélations qui ont précédé.

Alors asseyez-vous avec cette révélation et dites : « Si cela est vrai, où cela m’amène-t-il ? » N’ayez pas peur de réclamer où cela vous mènera. Pénétrez avec audace dans un nouveau territoire.

Savez-vous que c’est pour ça que vous aimez tant vos programmes de science-fiction ? C’est parce que vous voulez vous débarrasser des restrictions de ce que cette conscience collective de la réalité vous a dit qu’elle doit être. Et vous, au plus profond de votre être, vous avez dit : « Non, il y a plus. Il y a beaucoup plus. Je me souviens vaguement, très vaguement – et parfois pas trop vaguement – de la vie dans les Pléiades. Je me souviens avoir volé à la vitesse de la lumière. Je me souviens de grands vaisseaux spatiaux activés par mon énergie, activés par la pensée. Je me souviens… » Et puis vous l’avez mis dans le futur, comme une histoire, en disant, « Eh bien, c’est un temps à venir. » Et pourtant, vous n’auriez pas cette « histoire » dans la conscience en ce moment même si ce n’était pas quelque chose que vous avez déjà vécu.

Tout le temps est comme une sphère, et chaque point de l’expérience liée au temps est dans cette sphère. Chaque point d’expérience que vous appelleriez « dans le passé » se situe dans cette sphère. Chaque point d’expérience que vous appelleriez « votre avenir » se situe dans cette sphère. Comme vous contemplerez un autre point d’expérience d’où vous vous voyez maintenant pour être, ce qui vous relie est la ligne, et c’est pourquoi vous croyez au temps linéaire ; pourtant c’est une sphère d’expérience dans un concept appelé temps.

Toutes les dimensions de la réalité ne sont pas limitées par le concept de temps. En fait, vous vous éloignez de cette sphère, de cette bulle du temps. Vous avez même le dicton «Je manque de temps» ou «Je n’ai plus de temps».. Vous êtes en train d’éclater la bulle du concept du temps et d’aller au-delà. Jouez avec les révélations au fur et à mesure qu’elles viennent à vous. Laissez-les se mettre en place, dans une nouvelle compréhension, une nouvelle gestalt, et voyez où cela vous mènera. Alors laissez-vous respirer et soyez. Permettez-vous, quand vous avez suivi les révélations aussi loin qu’elles vous mèneront, juste pour être.

Sachez que vous êtes l’expansion de tous. Sachez que vous faites l’expérience des réalités et que vous vous exprimez en énergie, comme vous le comprenez sur ce plan. Sachez aussi que vous exprimez en tant que conscience de l’Absence dans d’autres réalités et dimensions, et ce qui permet l’expression et l’expérience de toutes les dimensions et réalités est le Vous interdimensionnel, la matrice de Vous qui ne se limite à aucun point spécifique de la réalité. C’est l’océan de l’Insignifiance.

Je l’ai comparée à l’amour, et je vous ai parlé dans ce que vous appelez les temps anciens pour être dans la conscience de l’amour, pour vous connaître vous-même en tant qu’amour, car comme vous revendiquerez l’Être d’amour, vous connaissez la compréhension étendue du tout.

L’amour est expansif. Même ce que vous connaissez sous le nom d’amour humain est expansif. Quand on est tombé amoureux de quelqu’un, le monde entier change. Vous vous sentez plus grand que ce que vous avez toujours su être. Vous sentez que l’objet de votre amour est encore plus grand que ce que vous avez toujours connu, et l’expérience va au-delà de tout ce que vous avez connu dans le monde pour être. Vous feriez n’importe quoi pour rester amoureux. C’est un rajeunissement. C’est un endroit merveilleux où il fait bon être, et l’amour humain n’est qu’un échantillon de l’Amour qui est vraiment vous, qui est votre Vous. J’ai caractérisé l’absence de Vous en l’expliquant comme amour, et pourtant c’est beaucoup plus que l’amour humain.

Vous êtes tous bien-aimés du Père. Vous luttez pour survivre à vos jours. Vous avez des objectifs, des activités qui doivent être accomplies au quotidien. Vous devez aller ici. Vous devez y aller. Il faut être une certaine personnalité. Vous espérez être à la hauteur de ce que l’employeur veut que vous soyez. Vous espérez être à la hauteur de ce que le second veut que vous soyez. Vous espérez être à la hauteur de ce que les amis, les pairs attendent de vous. Vous espérez, au plus profond de vous, que vous serez à la hauteur de ce que vous pensez être. C’est le plus difficile de tous.

Et tout le temps vous êtes aimé du Père, merveilleux, merveilleux, merveilleux être qui est vous. Vous jouez à un jeu. Vous jouez un match des étoiles, et vous êtes la star. Vous entrez dans un point précis, sachant que vous devez vous connecter avec la balle qui vient vers vous et que vous devez jouer selon les règles du jeu, des règles arbitraires, et vous espérez pouvoir vous mesurer. Quand vous vous connectez, vous vous sentez si vivant. Et tout le temps que vous jouez le jeu, votre Soi est assis dans les gradins, si vous voulez, à regarder le vous qui joue le jeu des étoiles, à vous encourager.

Votre matrice, le Vous interdimensionnel, est la source de votre pouvoir d’expression et d’expérience. C’est hors de la matrice, du Vous interdimensionnel, que vous manifestez chaque réalité que vous expérimentez. De votre matrice, vous façonnez chaque expérience dans chaque réalité. Vous le faites si merveilleusement dans cette réalité que vous ne savez même pas que vous le faites.

Si vous pouviez voir quelque chose dans votre expérience de vie transformée, élargissez-vous à Votre interdimensionnelle, la matrice de Vous, l’îlot de vous, l’amour de vous.

Traduit par Frédérik pour https://messagescelestes.ca

Partagé par : https://messagescelestes.ca – Messages Célestes

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog