Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2022 5 27 /05 /mai /2022 03:57
Le port de Marioupol est passée sous contrôle de la RPD et de la Russie

Le 11 avril 2022, la totalité du port de Marioupol est passée sous contrôle de la RPD (République Populaire de Donetsk) et de la Russie. Dans le même temps, des groupes d’assaut des forces armées russes et de la RPD ont suivi un entraînement spécial pour éliminer les forces armées ukrainiennes encore retranchées dans l’usine Azovstal.

Le 2 avril 2022, nous sommes retournés à Marioupol, apporter de l’aide humanitaire aux civils que nous avions trouvés dans le district est de la ville. Nous avons ensuite pris la direction de la mer, pour rencontrer les soldats tchétchènes qui affrontent les soldats ukrainiens près de l’usine d’Azovstal et du port de Marioupol.

Ces derniers nous ont expliqué comment les soldats ukrainiens se cachent parfois littéralement derrière des civils pour tirer sur les forces armées russes et celles de la RPD, ce qui ralentit considérablement leur progression.

Ils nous ont aussi raconté comment, une fois acculés, tant les soldats ukrainiens ordinaires que les néo-nazis du régiment Azov, tentent de fuir en se déguisant en civils. Une technique peu efficace, surtout pour les femmes snipers, qui se font démasquer à cause des traces que leur laisse leur lunette de visée ! Ils confirment aussi que des étrangers combattent côté ukrainien, puisqu’ils ont affronté et retrouvé les corps de plusieurs combattants noirs, que les soldats ukrainiens envoient se faire tuer en premier pour repérer les soldats tchétchènes !

Voir le reportage sous-titré en français :

Les soldats tchétchènes expliquent aussi l’aide qu’ils apportent aux habitants de Marioupol, qui manquent de tout, et surtout d’eau. Ils nous racontent aussi dans quelles conditions terribles les civils étaient retenus dans la ville par les soldats ukrainiens. Des habitants qui continuent d’évacuer la ville avec l’aide des soldats russes et de ceux de la RPD. Actuellement plus de 135 000 habitants de Marioupol ont déjà pu évacuer la ville.

Les témoignages des soldats tchétchènes confirment ceux des civils que nous avions interrogés dans la partie ouest de Marioupol, le 31 mars 2022.

Voir le reportage sous-titré en français :

Plusieurs habitants de Marioupol nous ont confirmé que les soldats ukrainiens s’installaient dans les appartements pour tirer, qu’ils n’ont apporté aucune aide aux civils, et qu’ils ont même laissé mourir un homme, blessé après un bombardement, en faisant prisonnier ses voisins qui cherchaient une ambulance pour l’emmener à l’hôpital après le couvre-feu. Un des habitants nous a même déclaré que les soldats ukrainiens avaient pris un enfant pour se couvrir lors de leur retraite de la gare routière AC2.

Nous avons aussi pu visiter une école, que les soldats ukrainiens avaient transformé en quartier général, faisant de ce bâtiment une cible militaire.

Les soldats tchétchènes nous ont aussi expliqué que le comportement des soldats ukrainiens qu’ils capturent laisse supposer qu’ils consomment de la drogue, car ces derniers sont comme des zombies, indifférents à tout, même à la douleur.

L’incroyable discipline des soldats tchétchènes qui appliquent à la lettre les ordres de leurs supérieurs (avancer tout en protégeant au maximum les civils), malgré les risques que cela leur fait courir, montre clairement que les histoires de croque-mitaine russe inventés par la propagande ukrainienne (comme l’histoire du massacre de Boutcha) ne tiennent pas la route.

En attendant, le fait de se cacher derrière les habitants, mais aussi derrière les équipages des bateaux coincés dans le port de Marioupol n’a pas sauvé les soldats ukrainiens. Le port est désormais totalement sous contrôle de la RPD, et l’assaut contre Azovstal est prêt. L’expérience acquise lors des assaut contre l’usine métallurgique Ilitch a montré que l’utilisation des lance-flammes étaient efficace dans les souterrains, ils seront donc réutilisés par les forces armées russes et celles de la RPD lors de l’attaque contre la dernière poche de soldats ukrainiens à Marioupol.

Devant l’inévitable, de nombreux soldats ukrainiens de la 36e brigade de marine des Forces Armées ukrainiennes se rendent aux forces armées russes et celles de la RPD à Marioupol. Après un groupe de plus de 250 soldats, puis un deuxième groupe de 160 soldats, un troisième groupe d’une centaine de soldats ukrainiens vient de se rendre.

L’équipage d’un des navires pris en otage par les soldats du régiment néo-nazi ukrainien Azov (le navire « Azov Concorda »), a expliqué comment ces derniers sont montés à bord le 24 mars, menaçant l’équipage avec leurs armes, avant de voler leur téléphones, ordinateurs, biens personnels et leur argent. Les soldats du régiment Azov ont ensuite détruit l’équipement radio et les instruments de navigation du bateau, volé la nourriture qui était à bord et menacé les marins de représailles s’ils tentaient quoi que ce soit.

Le lendemain de la prise de contrôle de cette partie du port, les soldats de la RPD sont montés à bord et le surlendemain ils leur ont apporté de l’aide humanitaire, et leur ont permis d’appeler leurs proches en mettant à dispositions leurs propres téléphones (chose que beaucoup de journalistes font aussi pour rassurer les proches de civils bloqués à Marioupol).

La bataille de Marioupol touche à sa fin, et la bataille de Kramatorsk et Slaviansk va bientôt commencer. Les nouvelles autorités municipales, déjà désignées, vont pouvoir commencer l’évaluation des dégâts et déterminer quels bâtiments peuvent être réparés, et lesquels devront être démolis et totalement reconstruits, afin de lancer le plus rapidement possible la reconstruction de Marioupol.

Christelle Néant

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog