Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2022 1 20 /06 /juin /2022 08:45
La crise alimentaire mondiale impacte très fortement l’Empire Du Milieu et les conséquences sanitaires du "Zéro Covid" achèvent l’agriculture !!!
Chine : La Politique du "Zéro Covid" qui tue l’agriculture
Un travailleur transplante des plants de riz dans la province chinoise de Jilin, où jusqu’à un tiers des agriculteurs n’ont pas suffisamment d’intrants agricoles après que les autorités ont bouclé des villages pour lutter contre le Covid-19.


Un tiers des agriculteurs du Jilin, du Heilongjiang et du Liaoning déclarent ne pas pouvoir obtenir les intrants nécessaires pour commencer à cultiver.  
Ce rapport des administrations du PCC dans ces régions arrive quelques semaines seulement avant que les agriculteurs ne commencent à planter, ce qui signifie qu’ils manqueraient au mieux le meilleur moment pour planter – ce qui réduirait les rendements – et au pire ne pourraient pas planter du tout. 

Cette dernière option semble fortement probable, compte tenu de la récente pénurie d’engrais provoquée par l’invasion de l’Ukraine par Poutine. 
La guerre en Ukraine aura un impact supplémentaire sur la Chine, en raison de sa dépendance à l’égard d’environ 2 millions de tonnes de maïs ukrainien chaque année, dont la majeure partie est utilisée comme aliment pour le bétail dans les élevages porcins chinois. 
Cette perturbation du maïs pour les éleveurs de porcs chinois survient alors que la demande augmente après trois années de coupes sévères dues à la peste porcine africaine entraînant des abattages massifs. 
Bien que ce soit tout à fait possible, la Chine n’est pas encore tirée d’affaire. Les éleveurs de porcs chinois perdraient 75 dollars par porc abattu, contre un bénéfice de 175 dollars par porc l’an dernier. 
Ceci est extrêmement important pour la santé nutritionnelle chinoise, car le porc représente plus de 60% de la consommation moyenne de viande chinoise à environ 54 livres par personne et par an.

La situation intérieure n’est pas aidée par la chute des volumes de camionnage dans les régions rurales de 87 % pour l’année. 
Le vice-Premier ministre Hu Chunhua a déjà appelé les autorités provinciales à ajuster leurs politiques Zero COVID pour cesser l’interdiction de travailler des agriculteurs dans leurs champs pendant les confinements. 
Cette crise semble être motivée par des autorités locales mettant en œuvre des politiques strictes qui obligent les camionneurs à faire face à des quarantaines de deux semaines. 
Au coût de 3360 ¥ (556 $) pour les 14 jours passés dans un camp, cela équivaut à la moitié du revenu annuel moyen des chauffeurs routiers en Chine. 
La situation reliant les zones rurales aux villes n’est pas bien meilleure car les grandes villes, et même des provinces entières, ont fermé les autoroutes pour éviter de devenir un autre Shanghai. 
Pékin a ordonné aux autorités provinciales de mettre en place des laissez-passer prioritaires pour faire venir des camionneurs long-courriers pour livrer des marchandises, mais il est probablement trop tard.

Luttes internes politiques ! 
Pour aggraver les choses, les querelles politiques entre la clique de Shanghai avec l’ancien chef du parti Jiang Zemin et la clique Tsinghua de Xi Jinping viennent peut-être d’éclater au grand jour. 
La vice-première ministre Sun Chunlan – la femme responsable de la mise en œuvre de la politique COVID de la Chine – a convoqué un certain nombre de responsables de Shanghai devant elle pour répondre aux accusations de "tout mettre à plat". 
Cela survient après que des informations sur la mauvaise gestion des partis et des gouvernements locaux ont commencé à circuler sur les sites Web de médias sociaux occidentaux. 
Il y a déjà eu des rapports de tentatives d’assassinat contre Xi dans le passé. 
Et Xi n’a pas quitté la Chine depuis sa visite d’Etat au Myanmar il y a 822 jours. 
Pendant ce temps, il a purgé les hauts dirigeants de l’appareil d’oppression interne de la Chine. 
Maintenant, avec la convocation du 14e Congrès du Parti national en mars 2023 – et avec lui la sélection du prochain président de la République populaire de Chine – il semble que Xi soit peut-être dans une très réelle lutte à mort pour le contrôle du parti. 
Cependant, ce ne sont pas les seuls problèmes auxquels la Chine est confrontée. 
Attendez de voir ce qui va se passer dans les mois à venir.

Source : zerohedge 
https://www.businessbourse.com/
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog