Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2022 7 20 /02 /février /2022 20:00
Les symptômes durables de COVID-19 résolus grâce à des doses quotidiennes d'antihistaminiques qui sont en vente libre ! 
Le Covid long résolu grâce aux antihistaminiques ?

Deux personnes présentant les symptômes du COVID-19, longtemps après la période typique de la maladie, ont signalé un rétablissement presque complet après avoir pris des doses quotidiennes d'antihistaminiques en vente libre. 
Les antihistaminiques, des médicaments couramment utilisés pour traiter les allergies, la grippe et le rhume, ont été pris par des individus afin de traiter le "COVID long", également connu sous le nom d'infection post-aiguë au SRAS-CoV-2 (PASC), une maladie qui affecte des millions de personnes dans le monde et n'a pas de protocole de traitement établi. 
Le PASC est une crise sanitaire mondiale émergente, avec une prévalence estimée à 30% ! 
Le PASC est souvent douloureux, débilitant et altère la vie quotidienne. Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) rapportent que les deux tiers des patients hospitalisés avec le SRAS-CoV-2 développent un PASC dans les 6 mois suivant l'infection, selon une étude publiée par ScienceDirect. 
[Symptômes rencontrés : brouillard cérébral, troubles de l'équilibre douleurs articulaires, problèmes respiratoires à l'exercice, forte fatigue, douleurs thoraciques, maux de tête, éruption cutanée, ecchymoses, douleurs abdominales, éruptions cutanées, lésions appelées "orteils Covid", sueurs nocturnes…]

• "La patiente 1, une femme blanche dans la quarantaine, qui aurait contracté le COVID-19 en janvier 2020, a développé une fatigue profonde, des malaises et des maux de tête» dans les 72 heures suivant l'exposition. 

Par la suite, son corps a commencé à développer des éruptions cutanées, des douleurs thoraciques, des sueurs nocturnes, une toux sèche, un brouillard cérébral, etc. 
En juin, le patiente 1 a mangé du fromage, ce qui a déclenché une allergie. 
En conséquence, elle a pris 50mg de Diphenhydramine Hcl, un antagoniste de l'histamine oral en vente libre. 
Le lendemain matin, elle a noté un soulagement considérable de la fatigue et une meilleure capacité de concentration. 
Elle n'a pas pris d'antagonistes de l'histamine supplémentaires pendant les 72 heures suivantes, période au cours de laquelle elle a connu une récurrence de la fatigue et des symptômes cognitifs", indique le rapport.
Six mois plus tard, elle a commencé à prendre quotidiennement 25 mg de Pamoate d'hydroxyzine, un autre antihistaminique. 
La patiente 1 a connu une résolution partielle des symptômes. 
Lorsque la posologie a été portée à 50 mg, elle a constaté une résolution presque complète des symptômes, tels que le brouillard cérébral, la fatigue et les douleurs thoraciques. 
Elle est restée sur ce régime pendant plus de neuf mois, signalant une diminution significative des ecchymoses, des éruptions cutanées et des maux de tête. 
La patiente 1 est maintenant retournée au travail, fait de l'exercice modéré et déclare avoir atteint environ 90% de son fonctionnement pré-PASC.

• La patiente deux, une autre femme blanche, employée comme enseignante, a développé des courbatures et une toux 48 heures après avoir été exposée au virus. 
Elle a ressenti des frissons, des douleurs thoraciques inspiratoires, des douleurs articulaires, un essoufflement, de l'insomnie, de la dysgueusie, des douleurs abdominales et une acrocyanose bilatérale dans les mains au cours des mois suivants.
Elle a commencé à prendre de l'aspirine pour bébé et a constaté une diminution de certains symptômes après neuf mois. 
Treize mois après avoir contracté le COVID-19, la patiente deux a commencé à prendre l'antihistaminique Fexofénadine. 
"Le lendemain matin, elle a noté la résolution du brouillard cérébral et de la fatigue", indique le rapport. 
"Elle a donc continué avec la Diphenhydramine quotidiennement, après quoi elle a noté une nette amélioration du brouillard cérébral, de la fatigue et des douleurs abdominales, ainsi qu'une diminution de l'anosmie et de la dysgueusie."
Au moment de la publication du rapport, la patiente prenait toujours des antihistaminiques et avait retrouvée 95% de sa fonction pré-COVID-19.

L'article a été rédigé par deux universitaires en sciences infirmières de l'Université de Californie à Irvine (UCI). 
La plupart des patients qui ont été approchés par les deux chercheurs leur ont dit que les prestataires de soins de santé ne recommandaient généralement jamais rien qui les aidait à faire face à leur état, a déclaré Melissa Pinto, l'une des auteurs de l'étude, à l'UCI. 
"Actuellement, il n'y a pas de remède pour PASC, seulement la gestion des symptômes. 
Un certain nombre d'options sont à l'essai, dont les antihistaminiques. 
La possibilité qu'un médicament en vente libre facile d'accès puisse atténuer certains des symptômes du PASC devrait donner de l'espoir aux quelque 54 millions de personnes dans le monde qui sont en détresse depuis des mois, voire des années", a déclaré Pinto.


Source : https://www.theepochtimes.com/long-lasting-covid-symptoms-resolved-using-antihistamines-study_4275043.html
https://echelledejacob.blogspot.com/2022/02/les-symptomes-durables-de-covid-19.html#more
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog