Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2022 4 10 /03 /mars /2022 08:33
Officiel : les « vaccins » anti-Covid affaiblissent l’immunité

Deux énormes pierres dans le jardin de la dictature sanitaire ambiante. Deux pierres qui vont sacrément « emmerder » les thuriféraires du « sanitairement correct »

Source : https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-01-11/repeat-booster-shots-risk-overloading-immune-system-ema-says

***

Le mardi 11 janvier dernier, l’Agence européenne du médicament (AEM) avertissait que les injections répétées de rappel de « vaccins » anti-Covid-19 (appelées en franglais les « boosters ») pourraient dégrader l’immunité des patients.

Les rappels « peuvent être effectués une ou peut-être deux fois, mais ce n’est pas quelque chose qui, selon nous, devrait être répété constamment », a déclaré ce mardi lors d’un point de presse Marco Cavaleri, responsable de la stratégie des menaces biologiques pour la santé et des vaccins à l’AEM. Une « révélation » qui ne date d’ailleurs pas d’hier…  Ce qui est nouveau est que cette vérité sorte enfin de la bouche de l’un des principaux responsables européens de la gestion de la « crise sanitaire »

***

Deuxième révélation : « Nous devons réfléchir à la manière dont nous pouvons passer du cadre pandémique actuel à un cadre plus endémique » a ajouté M. Cavaleri. L’Agence européenne est donc sur le point de cesser de considérer le Covid-19 (et son dernier variant, Omicron, désormais largement majoritaire, plus transmissible mais beaucoup moins pathogène que les précédents) comme une pandémie, mais comme une endémie, laquelle rend caduque tout programme de vaccination de masse, volontaire ou imposée. Il est fort probable que les autorités sanitaires européennes commencent à prendre peur face au prévisible raz-de-marée d’effets secondaires liés aux vaccins à ARNm, massivement utilisés dans l’espace européen :

Dans les semaines ou les mois qui viennent, les gouvernements européens devraient emboîter le pas aux Anglais (ne pas confondre Anglais, Gallois, Ecossais, etc.), lesquels ont décidé de « laisser filer le variant omicron » et de desserrer peu à peu l’étau sanitaire

***

Marco Cavaleri n’oublie cependant pas ses « amis », Pfizer et Gilead. Il ajoute en effet que « les antiviraux oraux et intraveineux, tels que Paxlovid   et Remdesivir,  maintiennent leur efficacité contre Omicron ». On relèvera que le Paxlovid est produit par Pfizer et le Remdesivir par Gilead

***

Concernant le Paxlovid, ce n’est qu’en février 2021 – donc il y a à peine un an – que Pfizer a commencé son premier essai de phase I. Un peu court pourra-t-on objecter… Mais il est vrai que ce médicament est un inhibiteur de protéase, mécanisme sur lequel les pharmacologues ont un recul certain (contrairement à la technologie de l’ARNm) puisque c’est ce mécanisme qu’utilisent de nombreux médicaments antiviraux pour traiter le VIH/sida et l’hépatite C.  On remarquera néanmoins que, l’Union européenne entend troquer le juteux – pour son fabriquant – mais calamiteux – pour la populace transformée en troupeau de cobayes – « vaccin » Tozinameran, coproduit par Pfizer et BioNTech, et simplement connu sous le nom de « vaccin Pfizer », par un autre produit, le Paxlovid, également fabriqué par Pfizer, administré cette fois-ci par voie orale, et donc de manière plus souple que le Tozinameran. Dans ce troc, on peut parier que Pfizer est loin d’être perdant…

***

Quant au Remdesivir, on ne s’étonnera pas de le voir mentionné par l’un des responsables de l’AEM : le 8 octobre 2020, la Commission de Bruxelles a en effet signé un contrat-cadre de passation de marché avec le laboratoire Gilead pour l’achat de 500 000 doses de Remdesivir, à plus de 2000 euros la dose intraveineuse, soit 1,035 milliard d’euros au total. Ces doses sont restées sur les bras de l’UE, depuis la publication d’études montrant le caractère totalement inapproprié de ce « vaccin »  contre – à l’époque – la pandémie de Covid 19. L’UE entend naturellement écouler ces doses auprès de la populace, en en redécouvrant subitement les mérites dans la lutte contre Omicron, un variant du Covid qui n’existait pas à l’époque où elle a passé la commande auprès de Gilead… Vous avez dit bizarre ?

***

Rappelons que l’étude totalement bidonnée du Lancet « prouvant » les dangers de l’hydroxychoroquine (voir LancetGate) a probablement été commanditée par Gilead auprès de « scientifiques » peu scrupuleux. Le professeur Raoult a parlé du LancetGate comme de « la plus grande escroquerie scientifique de tous les temps » :

 

***

L’AEM a déclaré qu’il faudrait encore « trois à quatre mois » pour « valider » le Paxlovid. Son AMM (autorisation – temporaire ? – de mise sur le marché) serait donc délivrée courant avril au plus tôt.

***

Bonus : la dernière vidéo du Pr Raoult, qui constate que le variant Omicron occasionne peu d’hospitalisations et aucun mort. Une donnée qui rend totalement surréaliste tout le ramdam gouvernemental sur la vaccination. « C’est difficile de protéger contre la mort si on ne meure plus du tout », ironise l’infectiologue. Une phrase qui devrait devenir culte…

 
 
 

 

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni 

Partager cet article
Repost1

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog