Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2021 2 13 /07 /juillet /2021 11:45
Général Flynn : 5 leçons apprises lorsque l’État profond s’en est pris à moi

Foi en Dieu, fondement de la nation, famille, amitié et combat sont les 5 piliers proposés par Flynn pour résister à la destruction des États-Unis par les mondialistes de l’État profond.

N’attendez pas que d’autres se battent pour vous, pour votre liberté et votre patrie, c’est à chacun d’entre nous de retrouver les valeurs fondamentales de justice, de vérité, de liberté, d’amitié, de famille, de patrie et de prendre part à l’insurrection contre l’impitoyable nouvel ordre mondial. 

Il n’est pas nécessaire de regarder les informations pendant longtemps pour constater que l’Amérique est en train de changer rapidement. Ce glissement vers le bas se retrouve non seulement dans nos dirigeants, mais aussi dans les définitions changeantes du Bien et du Mal acceptées aveuglément par de nombreux Américains aujourd’hui.

Nos dirigeants voudraient nous faire croire que ces valeurs changeantes sont inévitables et qu’elles sont bonnes. C’est pourquoi on les appelle “progressistes”.

Pourtant, pour ceux d’entre nous qui croient encore aux vérités immortelles sur lesquelles l’Amérique a été fondée, leur soi-disant “progrès” est pour le moins alarmant.

Malheureusement, certains vont laisser cette inquiétude se transformer en défaitisme. Ils détourneront le regard de la bataille qui se déroule devant nous dans l’espoir de trouver une position où se retirer.

À ceux qui préfèrent la retraite ou la capitulation plutôt que le combat, je pose une simple question :

Si l’Amérique tombe, où irez-vous ?

Où irez-vous pour trouver une autre nation qui offre les opportunités et les garanties individuelles de vie, de liberté et de poursuite du bonheur ?

Où trouverez-vous une nation dont les documents fondateurs garantissent un gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ?

Nommez un endroit qui vous offre, à vous et à votre famille, autant ou plus que nos États-Unis d’Amérique.

La réponse est simple : il n’existe aucun endroit de ce genre.

En dépit de notre déclin, l’Amérique reste la meilleure nation au monde. C’est notre terre, ce sont nos gens, ce sont nos villes, nos quartiers et nos rues. C’est notre pays.

Bien que la bataille pour l’âme de l’Amérique soit féroce devant nous, nous ne pouvons pas nous permettre de regarder ailleurs dans l’espoir de trouver une retraite. Il n’y en aura pas.

Bien que je puisse paraître pessimiste, je suis tout sauf pessimiste. Dieu m’a permis d’endurer une campagne de plusieurs années menée par la gauche pour me détruire, moi et ma famille. Ils voulaient que je serve d’exemple à quiconque voudrait défier les bureaucrates retranchés du marais de l’État profond.

Malgré tous leurs efforts, je me tiens devant vous comme la preuve vivante que la victoire est absolument possible.

Le fait même que nous soyons réunis ici aujourd’hui en tant que citoyens américains libres de s’exprimer et de se rassembler pacifiquement devrait nous remplir d’espoir.

Mais l’espoir n’est pas un plan de survie. L’espoir n’a jamais gagné une guerre, et il ne gagnera pas la paix sur le front intérieur. Dans cet article, j’ai l’intention aujourd’hui de partager avec vous quelques leçons que j’ai apprises dans ma bataille contre les forces obscures qui menacent encore notre nation aujourd’hui.

Lorsque l’on se bat pour la vérité, le point de départ le plus important est d’être bien ancré dans la Vérité elle-même. Je fais référence à la Vérité avec un V majuscule, comme dans “Je suis le chemin, la vérité et la vie”.

La foi en Dieu est une partie essentielle de la lutte pour restaurer la grandeur de l’Amérique. Notre foi personnelle est inextricablement liée à nos libertés personnelles.

Alexis de Tocqueville, le grand auteur français de l’ouvrage révolutionnaire “La démocratie en Amérique”, a écrit : “Dès mon arrivée aux États-Unis, l’aspect religieux du pays a été la première chose qui a frappé mon attention…”.

“Les Américains combinent si intimement dans leur esprit les notions de christianisme et de liberté, qu’il est impossible de leur faire concevoir l’une sans l’autre.”

Tocqueville a tout à fait raison. Avant la fondation de l’Amérique, aucun document au monde n’avait directement lié les droits individuels des citoyens à leur valeur unique et à leur autonomie devant un Créateur omnipotent.

Nous ne devrions pas essayer de commémorer la volonté de nos fondateurs d’engager leur vie, leur fortune et leur honneur sacré sans reconnaître également la foi qui a servi de fondement à une telle audace.

La foi et la liberté ne peuvent jamais être séparées l’une de l’autre.

Si vous souhaitez avoir de l’audace dans la lutte pour l’Amérique comme l’ont fait nos Pères fondateurs, ayez foi en Dieu tout-puissant. Ayez confiance en sa puissance comme votre épée et votre bouclier.

Je dois avouer que je suis rarement du genre à porter ma foi sur le revers de ma veste, mais combattre l’État profond m’a appris à quel point notre Dieu est fidèle. Même lorsque tant de mes amis et collègues m’ont abandonné, Dieu ne l’a jamais fait. En fait, traverser ces épreuves n’a fait que le rapprocher de moi. Faites de la foi un élément essentiel de votre stratégie de combat aujourd’hui.

Si nous nous enracinons dans la foi, nous devons aussi nous enraciner dans les écrits de nos Pères fondateurs. Si nous voulons préserver l’héritage de grands hommes tels que George Washington, John Adams et Patrick Henry, nous devons savoir ce qu’ils défendaient.

Tout le monde peut en apprendre davantage sur la fondation de notre nation. Commencez simplement. Quand avez-vous lu pour la dernière fois la Constitution ou encore la Déclaration d’indépendance ?

Nous avons tendance à oublier à quel point il est facile de lire la Constitution de bout en bout. Le “Affordable Care Act” (loi sur les soins abordables) du président Obama comptait plus de 314.000 mots, mais le document qui encadre l’ensemble de notre système de gouvernement ne compte que 4.500 mots. L’Américain moyen peut le lire en une demi-heure.

Bien sûr, si nous voulons vraiment entrer dans l’état d’esprit de nos Pères fondateurs, nous devons creuser davantage. Les Federalist Papers, De la Démocratie en Amérique de Tocqueville, Le Sens Commun de Paine et les écrits de John Locke valent tous la peine d’être lus.

La conception de l’Amérique est certes miraculeuse, mais elle est loin d’être accidentelle. Les hommes qui se sont réunis à Philadelphie étaient des hommes de foi et de caractère audacieux qui ont tout risqué pour “assurer les bienfaits de la liberté”.

Nous devons apprendre de leur sacrifice, et nous devons l’honorer.

Le grand pamphlétaire Thomas Paine a écrit avec éloquence dans sa Crise américaine que “ce que nous obtenons à trop bon marché, nous l’estimons trop légèrement : c’est seulement la cherté qui donne à chaque chose sa valeur. Le Ciel sait mettre un prix approprié à ses biens ; et il serait étrange, en effet, qu’un article aussi céleste que la liberté ne soit pas hautement apprécié”.

Ces mots ont été lus à l’ensemble de l’armée continentale sur ordre du général George Washington, mais ils s’appliquent également à nous aujourd’hui. La liberté exige les sacrifices de chaque génération.

Alors que nous nous appuyons sur notre foi et une compréhension claire de nos documents fondateurs, nous ne devons jamais oublier l’importance de notre famille dans la défense de la vérité.

Lorsque personne d’autre ne voulait se tenir à mes côtés, ma femme Lori était là, comme elle l’a toujours été depuis notre rencontre à l’âge de 13 ans. J’ai épousé mon amour de collège en 1981, et ce fut l’une des meilleures décisions que j’ai prises.

Lori a été mon rocher sur une mer d’incertitude. La même force de caractère et la même conviction qui ont fait d’elle une épouse extraordinaire de militaire l’ont également équipée pour résister aux batailles politiques de ces dernières années.

Elle est ma meilleure amie. J’ai la chance inouïe de l’avoir à mes côtés.

Ce n’est pas sans raison que les forces des ténèbres s’efforcent d’éradiquer la famille telle que nous la connaissons. Elles voient combien le lien familial peut être puissant, alors elles veulent le redéfinir, le diluer et le remplacer par une dépendance à l’égard de l’État.

Nous ne pouvons pas les laisser détruire la famille. Tant que les mariages et les familles seront forts, la liberté aura toujours une chance de se battre.

Ne cédez jamais à ceux qui disent qu’ils savent mieux que vous comment élever vos enfants. Dieu a confié le soin des enfants aux parents, pas aux gouvernements.

Comme l’a dit Ronald Reagan : “La liberté est une chose fragile, et elle n’est jamais à plus d’une génération de son extinction.” Prenez les mots de Reagan à cœur lorsque vous formez vos enfants. Votre combat pour la liberté aujourd’hui ne signifiera rien si la génération suivante ne sait pas la conserver.

Ne pensez pas que le combat pour protéger nos familles est distinct de notre combat pour sauver l’Amérique. Le combat pour protéger la famille est la pierre angulaire de notre combat pour sauver l’Amérique. Il est peu probable que tout ce que vous ferez dans la vie sera aussi important ou aussi significatif.

En regardant à nouveau nos ancêtres, nous constatons qu’ils ont agi avec courage pour le bien des générations futures. Nous voyons leur souci de leurs enfants et des enfants de leurs enfants dans tout ce qu’ils ont dit et fait.

Benjamin Franklin a encouragé la ratification de la Constitution des États-Unis avec le raisonnement suivant : “Pour le bien de notre postérité, nous agirons de tout cœur et à l’unanimité en recommandant cette Constitution, partout où notre influence peut s’étendre, et nous tournerons nos pensées et nos efforts futurs vers les moyens de la faire bien administrer”.

Lorsque vous vous battez pour l’Amérique, n’oubliez pas que vous vous battez pour votre famille (mamans, papas). Faites-en un fil conducteur lorsque vous vous battez contre les forces des ténèbres.

Après avoir construit l’importance de la famille sur la base de la foi et de la fondation, les patriotes doivent voir l’importance de la véritable amitié.

John Adams a dit de l’amitié qu’elle était “l’une des gloires distinctives de l’homme… C’est d’elle que je compte tirer le principal bonheur de ma vie future”.

Lorsque je suis devenu la cible préférée de la gauche pour le crime d’avoir aidé le candidat Trump à gagner la présidence des États-Unis, puis d’avoir été son premier conseiller en sécurité nationale, j’ai été abandonné par beaucoup de ceux qui disaient être mes amis.

Ceux avec qui j’avais auparavant passé du temps ont soudainement cessé d’appeler, d’envoyer des SMS et de s’engager avec moi et ma famille. Ce n’est que lorsque j’ai eu le plus besoin d’eux qu’ils ont révélé leur vrai visage.

Pour être honnête, je me suis sentie trahi.

Pourtant, c’est pendant ces jours sombres que j’ai découvert que j’avais plus d’amis que je ne l’avais jamais imaginé. Des lettres ont commencé à affluer de tous les coins de la nation, et dans certains cas, du monde entier.

Ces lettres, dont beaucoup provenaient de chrétiens et de patriotes que je n’avais jamais rencontrés, contenaient des mots d’encouragement, des fonds pour ma défense juridique et des offres de prières en mon nom dans mes heures les plus sombres. C’était l’expression de vrais amis.

J’ai été si ému par ces milliers d’amis que je me suis donné pour mission de remercier chacun d’entre eux. Aujourd’hui encore, je chéris leurs lettres.

Vous ne recevrez peut-être pas des milliers de lettres d’encouragement comme je l’ai fait, mais vous devriez réfléchir maintenant à qui sont vos vrais amis. Si vous voulez mener la bataille pour la liberté, vous devez vous demander si les personnes dont vous dépendez seront à vos côtés dans les moments difficiles.

N’oubliez pas que vous n’êtes pas seul. Il y a beaucoup d’autres Américains comme nous qui veulent défendre notre grand héritage national, mais ceux qui s’opposent à nous veulent diviser pour mieux nous conquérir.

Ne les laissez pas s’en tirer à bon compte. Trouvez vos vrais amis et défendez-les avec audace. Nous pouvons gagner ce combat si nous travaillons ensemble.

Jusqu’à présent, je vous ai parlé de l’importance de la foi, de la fondation de notre nation et de l’importance de la famille et de la valeur de la véritable amitié. Ce sont les éléments que j’ai trouvés vitaux lorsque tout le reste semble s’accumuler contre vous.

Je voudrais maintenant parler du combat.

L’Amérique a besoin de combattants aujourd’hui. Nous avons besoin de ceux qui diront, comme le président Andrew Jackson, “Je suis né pour une tempête, et le calme ne me convient pas”.

Nous avons besoin de ceux qui se dresseront contre les idéologies marxistes ratées qui ont envahi le courant principal de notre conscience comme un réseau de plantes étouffantes cherchant à étrangler le puissant chêne américain.

Ces plantes parasites se manifestent par :

  • La censure des médias sociaux pour le libre échange d’idées
  • Les messages grand public qui visent à contrôler la pensée
  • Le politiquement correct conçu pour forcer la conformité comportementale
  • L’application sélective et la militarisation des idéaux, lois et institutions conçus pour nous protéger.
  • Des attaques à grande échelle contre la famille et le patriotisme lui-même.

Ces problèmes sont importants, mais vous n’avez pas besoin d’être une superstar de Washington pour faire partie de la solution. La victoire peut être obtenue grâce aux efforts coordonnés de nombreuses personnes accomplissant de petits mais courageux actes de patriotisme.

Commencez par tendre la main à ceux qui vous entourent. Soyez une voix franche dans votre église et votre communauté. Vous serez étonné de voir combien de cœurs et d’esprits peuvent être influencés simplement en présentant calmement, intelligemment et respectueusement un point de vue différent de ce qui est dit dans les informations grand public.

Ensuite, fixez-vous comme objectif d’être là où l’action se déroule. On dit souvent que “l’histoire est faite par ceux qui se présentent”. Prenez le temps d’assister aux réunions à la mairie. Soyez présent aux réunions de votre commission scolaire locale. Apprenez à connaître les législateurs de votre État et tenez-vous au courant de ce qui se passe à l’Assemblée de votre État.

Ne vous contentez pas de vous plaindre du manque d’équité des élections. Faites partie de la solution en lançant une pétition ou en faisant pression au niveau politique qui vous convient pour renforcer les lois sur l’intégrité des élections. Contactez le bureau de votre parti local pour vous porter volontaire comme observateur de scrutin. N’oubliez pas que le poste le plus puissant au monde n’est pas celui du président des États-Unis, mais bien celui d’un volontaire déterminé et patriotique.

Si vos représentants locaux refusent de défendre ce qui est juste, utilisez l’arme ultime de l’activiste de base. Dites-leur que vous vous présenterez contre eux et allez jusqu’au bout.

Tous les politiciens, à tous les niveaux, ne craignent rien de plus que la possibilité de perdre leur pouvoir. Même si les chances de réussite de votre commune ou de votre district sont faibles, une forte présence des conservateurs peut empêcher vos représentants de s’écarter trop vers la gauche à l’avenir.

Quelle que soit la façon dont vous décidez de vous impliquer, prenez la décision aujourd’hui. L’Amérique a besoin de soldats dans le combat pour la liberté.

Personne ne viendra nous sauver de nos problèmes. Certains pensent que le système judiciaire résoudra tous nos problèmes, mais ils ont prouvé qu’ils n’étaient pas fiables, au mieux.

Plutôt que d’attendre que quelqu’un d’autre se batte pour nous, nous devons être prêts à faire le travail difficile nous-mêmes.

Les forces qui s’opposent à nous sont grandes. Ces gens ont l’argent, le pouvoir et les privilèges de leur côté.

Ils veulent forcer le cou de chaque Américain qui travaille dur à subir le joug de la servitude et des impôts.

Ils veulent forcer nos bouches à se soumettre à la censure de Big Tech et à la culture de l’annulation.

Ils veulent nous enlever nos enfants, les forçant à se tourner vers le gouvernement de Big Brother plutôt que vers ceux qui les aiment vraiment.

Pourtant, malgré tous leurs plans et toute leur puissance, les forces des ténèbres peuvent encore être vaincues.

Un ami m’a récemment donné une nouvelle perspective intéressante sur un chapitre familier de l’histoire américaine. Rappelons que le général George Washington commandait un petit groupe de patriotes contre la plus grande force militaire de la planète.

Mon ami m’a dit : “Son armée continentale était complètement inférieure een entraînement, en armement et en nombre par les réguliers britanniques. Les Tuniques rouges étaient une armée endurcie et bien disciplinée contre laquelle les volontaires en haillons de Washington ne faisaient pas le poids.

“Les colonies étaient divisées sur la guerre. Le Congrès était pratiquement dysfonctionnel pendant la période la plus critique. Et lors du tristement célèbre campement hivernal de 1778 à Valley Forge, l’armée de Washington, forte de 11 000 hommes, a failli se dissoudre à cause de la famine, de la maladie et du découragement dans les rangs !”

Nous savons tous comment l’histoire s’est terminée. Contre toute attente, les Américains ont battu les Britanniques et formé la plus grande nation de l’histoire mondiale.

Ce ne sont pas des coups de chance mais la Providence divine qui a rendu cela possible. Plus tard, le président Washington a dit à ses concitoyens américains: “Nous devrions toujours être persuadés que les sourires propices du Ciel ne peuvent jamais être attendus d’une nation qui ne respecte pas les règles éternelles d’ordre et de droit que le Ciel lui-même a ordonnées”.

En tant que patriotes d’aujourd’hui, nous nous battons pour ces mêmes “règles éternelles d’ordre et de droit”. Quoi qu’on en dise, le caractère de la droiture n’a pas changé.

Ces règles ont été établies avant la fondation du monde, affirmées par nos grands Pères fondateurs et maintenues par chaque génération américaine jusqu’à ce chapitre critique de notre histoire.

Avec ces vérités éternelles en jeu, allez-vous vous battre avec moi maintenant pour la cause de la liberté ?

Ferez-vous partie de ceux qui se sont suffisamment souciés de transmettre le flambeau de la liberté à une nouvelle génération pendant qu’il brûle encore ?

Il ne peut y avoir de retraite ni de reddition. Comme je l’ai déjà demandé, où irez-vous si l’Amérique tombe ?

Notre champ de bataille est ici. Notre bouclier est la foi. Notre épée est la vérité.

La victoire est à nous si nous ne cédons pas face au mal et à l’oppression.

Rejoindrez-vous le combat ?

Pour le bien de nos enfants et petits-enfants, je prie pour que vous le fassiez.

Que Dieu bénisse l’Amérique.

Source : Western Journal

Traduction : Complotix

Julien Martel

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog