Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2019 7 03 /02 /février /2019 10:21

Le mal est mort

Un peu de bonnes nouvelles : George H.W. Bush est enfin mort. Au moins, il ne fera plus de mal. Mais le mal qu’il a fait est suffisant.

A la découverte du côté obscur de George H. Bush Skull & Bones 322

Comme les nazis avec lesquels son père faisait de bonnes affaires, Bush voulait un nouvel ordre mondial – et en parlait avec amour et souvent. Et maintenant, c’est sur nous, en grande partie à cause de ses machinations et de celles de son fils, un criminel de guerre adepte de la torture et meurtrier, qui a été élevé au point où il a pu tuer en masse uniquement par le biais du soutien de son père qui était en contact avec lui.

Toute la famille Bush est un syndicat du crime qui fait honte aux Corleone (George W. Bush jouant le rôle de Fredo).

Bush le père – qui n’était pas à Dallas le 22 novembre 1963 et qui n’était pas un agent de la CIA à l’époque – s’est avéré par la suite être ces deux choses. Ses empreintes digitales lépreuses sont partout sur la fin du Dernier président américain qui n’était pas une filiale à part entière du complexe militaro-industriel.

La famille Bush était aussi une bonne amie d’une autre famille. La famille Hinckley. Et puis une chose curieuse s’est produite le 30 mars 1981.

Et les mains lépreuses ont pris le contrôle du gouvernail. Le justicier châtié savait où en était la situation après ça.

En temps voulu, celui qui avait été oint a officiellement assumé le pourpre – et nous avons reçu le No New Taxes que ses lèvres nous ont dit de ne pas lire.

Il a ensuite travaillé avec Clintigula pour piétiner Ross Perot, qui nous a raconté tout ce qui allait se passer à la suite des accords de “libre-échange” qui ont été enfoncés dans la gorge du peuple américain comme du gras pour oies.

Et ils l’ont fait.

Et nous y voilà.

Il y aura maintenant une période d’onction et de prostration devant l’effigie de cette quintessence du bidouillage politique, qui a utilisé ce pays comme un Twink à San Quentin pour la promotion des intérêts de sa famille répugnante.

Ce n’est qu’à cause de la chance inattendue du Orange One que nous ne sommes pas actuellement affligés par les mains d’un autre Bush sur le gouvernail. Nous devons en être éternellement reconnaissants, au moins.

Pendant ce temps, le cadavre de la créature sera exposé comme Lénine et Staline pour les pleurs et le grincement de dents. Mais celui qui sort les poubelles chaque semaine mérite une estime infiniment plus grande.

Au moins, il fait un travail productif et n’a tué personne.

Mais il n’est pas trop tard pour faire bon usage du vieux macchabée filandreux. Il y a des chats sans abri qui ont besoin d’être nourris. Il est également possible que certaines expériences puissent être réalisées pour obtenir des informations scientifiquement utiles – par exemple, combien de temps faut-il pour que divers acides pénètrent dans la peau écailleuse des reptiles bipèdes ? Combien de temps faut-il pour qu’on en fasse autant de litres de boue visqueuse, qu’on les jette dans les toilettes et qu’on les jette à la mer… la seule sépulture convenable pour ce qu’on appelle George H.W. Bush.

H.W. Bush a grandement approfondi le marais que Trump doit maintenant drainer.

Bush restera dans les mémoires comme l’un des pires présidents de notre histoire. Il a passé huit ans en tant que vice-président à saper le président Reagan. En tant que président, il a annulé presque toutes les réalisations de Reagan. En 2016, il a voté pour Hillary Clinton, parce que le marécage de l’Etat Profond reste uni.

“RIP Poppy” Passe le bonjour à McCain.

Source

Bon débarras plutôt qu’au revoir.

Source: Zero Hedge, le 2 décembre 2018Traduction Nouvelordremondial.cc

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog