Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2018 2 30 /10 /octobre /2018 05:00
Orban : L’Europe a besoin de changement ou nous ne reconnaîtrons plus nos villes et nos pays

Les élections au Parlement européen de l’année prochaine devraient entraîner un changement de politique communautaire, a déclaré le Premier ministre Viktor Orban lors d’une interview à la radio vendredi, et a averti que “la bataille entre les députés pro-migration et anti-migration n’a pas encore été décidée”.

La migration est mauvaise parce qu’elle signifie en fait le remplacement de la population

S’exprimant sur la radio publique de Kossuth, M. Orban a déclaré que “les forces pro-migration ont maintenant une majorité écrasante” tant au PE qu’à la Commission européenne, et “posent un sérieux problème de démocratie car elles représentent quelque chose dont les Européens ne veulent pas”.

Les électeurs européens veulent que leurs dirigeants “se fassent une idée claire de la situation et déclarent s’ils considèrent que la migration est une bonne ou une mauvaise chose”, a déclaré M. Orban. Il a ajouté sa position selon laquelle “la migration est mauvaise parce qu’elle signifie en fait le remplacement de la population”.

“De moins en moins d’Européens naissent et de plus en plus d’étrangers sont importés. Cela changera notre culture et dans un an ou deux, nous ne reconnaîtrons plus notre village, notre ville, notre pays ou notre continent”, a insisté Orban.

Il a déclaré que si l’UE cherche à résoudre les problèmes démographiques en “important” des personnes d’Afrique ou d’Asie, la Hongrie a “besoin de Hongrois”. Il a insisté sur le fait que “de plus en plus de bébés ont besoin de familles et une famille a besoin d’une mère et d’un père – peut-être une femme et un homme”.

En ce qui concerne les remarques du commissaire européen Dimitris Avramopoulos lors de la session de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, M. Orban a déclaré que le commissaire est “notre employé” et il est “censé nous représenter”.

Il a cité le commissaire qui a affirmé que “la migration est une bonne chose et doit être poursuivie ; un programme de réimplantation doit être appliqué”.

M. Orban a insisté sur le fait que le commissaire “ne devrait pas prendre position au nom de l’UE s’il ne peut représenter chaque membre de l’UE”. Un commissaire présentant une position qui contraste fortement avec celle de certains membres de l’UE “pose un problème de démocratie”.

“Il n’est pas étonnant que beaucoup d’entre nous ont hâte que les élections européennes ne mettent enfin ces fonctionnaires à la porte”, a déclaré M. Orban. Il a également exprimé l’espoir que Federica Mogherini, haute-commissaire de l’UE pour la politique étrangère et de sécurité, “partirait aussi” en mai.

M. Orban a déclaré que l’ONU n’était pas un “bon terrain” pour la Hongrie, car elle reflète “la majorité des pays de migrants” et “les Européens de souche sont en minorité”. Il a déclaré qu’il n’était pas facile de représenter la position hongroise avec un “dos droit”, mais a salué les efforts du ministre des Affaires étrangères Peter Szijjarto.

Source: Voice of Europe, le 29 septembre 2018Traduction Nouvelordremondial.cc

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog