Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2018 1 23 /04 /avril /2018 02:24

Je n’aime pas l’outrance et pas plus les propos orduriers. Certes, il m’arrive d’exploser devant l’hypocrisie de nos politiciens vendus au Qatar et à l’Arabie Saoudite. De rentrer en rage contre les attitudes honteuses des gauchistes en général, celle des antifas, cette milice digne de la SA de Rhöm dans les années trente en Allemagne. 

La langue française est assez riche pour dire mon ressenti. Je veux éviter de réduire ma colère, ma grogne et je refuse de m’étaler dans le cloaque politicien. De mêler mon discours à la fange des orduriers ! Ce serait à mon avis, me mettre au niveau de ceux qui justement, pataugent dans les égouts rédactionnels de la presse bien pensante, et les cuvettes des cabinets politiques !

Les coqs chantent sur le fumier, n’est-ce pas, MM. les journalistes ?

C’est ce que je pense des journalistes de la bien-pensance. Rares sont ceux qui ont du courage. Combien de Natacha Polony, d’Ivan Rioufol, de Caroline Parmentier, d’Eric Zemmour, de Gabrielle Gluzel, et pardon pour les patriotes que j’oublie.

Les journalistes bien-pensants confondent informations et gargouillis de tripailles. Ils sortent de temps en temps des pets, et ils se regardent ravis. Ils se gargarisent autour des mêmes plateaux de télévision, entre eux, ou avec les mêmes animateurs, tous venant des mêmes écoles de journalisme, tous s’auto-déclarant experts, déblatérant leurs propos propagandistes comme étant LA vérité. Mais un mensonge répété mille fois, ne peut pas, et en aucun cas, devenir une vérité ! La vérité étant inconnaissable par définition, il ne reste que d’essayer de parler vrai, ce que refusent nos bien-pensants !

Qui est en mesure de commenter cette photo?

Certes, ces mensonges, contre-vérités et autres démentis, finissent par perturber le bon peuple, la cible, ceux qui continuent de voter malgré tout, dans cette société française si peu démocratique. Il paraît, nous dit cette presse, que 80% des Français sont ravis de notre démocratie ! C’est pourquoi Emmanuel Macron a été élu avec 44% des inscrits et qu’il est donc, un président minoritaire. Mais la « fausse nouvelle » est qu’un sondage dit que 52% des Français seraient contents de lui ! Allez, on y croit !

Les Français d’en bas, les sans-dents, n’ont pas besoin de dentier pour comprendre que ces gargouillis, ces pets et même trop souvent cette diarrhée verbale n’est pas la vérité. Car c’est bien de ça qu’il s’agit le plus souvent. Les Français sont en direct des estomacs de leurs dirigeants. Ils peuvent écouter leur digestion. Ils peuvent réaliser que ces femmes et ces hommes de pouvoir, ne mangent pas que des pommes de terre, du riz et des pâtes comme le tout venant, le franchouillard de base, voire le smicard et le retraité ! Leur nourriture est plus riche, et cela fini par se voir sur leurs visages, leur taille, leur embonpoint. Les Français savent bien que tôt ou tard, ces reliquats de riches agapes politiciennes, après un périple de quelques dizaines de mètres, vont finir par produire ce que les paysans appellent, du fumier.

C’est seulement un Prêtre! Silence des étrons médiatiques. Ah si cela avait été un Imam !

La terre ne ment pas. Les coqs chantent sur le fumier ! Les restes de la parole politique relèvent de ces monticules malodorants. Ces tonnes d’étrons encore fumantes, ne sont rien d’autre que les résultats de tristes personnages qui, au contraire des Français, n’ont plus les pieds sur terre. Ils sont installés sur leurs toilettes. Ils chantent et sifflotent et se laissent aller à vider leurs intestins politiciens.

Ceux des énarques sont les plus riches en général. Dès leur plus jeune âge, ils ont été habitués à gaver tous ceux qui avaient la malchance de faire partie de leurs administrés. Souvenons-nous d’un Giscard qui se vantait de pouvoir soutenir une thèse pendant 1 heure, et en suivant, la démolir point par point. C’est l’avantage de ces individus qui n’ont aucune vertèbre. Capable de tout et de rien, mais surtout capable d’enfumer une étable, d’empoisonner un poulailler, de mener un pays à la ruine !

N’est-ce pas ce que vient de nous dire le Premier ministre Edouard Philippe en démontrant que pendant cinquante ans, aucun dirigeant n’a su, n’a pu, n’a voulu finaliser le nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Il y a eu à boire et à manger dans ce dossier. Surtout de l’argent à distribuer. Des contrats juteux et curieux avec des prestataires comme Vinci, etc. Là aussi, les ventres se sont délivrés sur les pieds des cochons de payants de France. En cinquante ans, ce sont des tonnes d’étrons qui furent déversées. Des gargouillis, des pets, et des diarrhées à répétition sortant de ces ventres anonymes, de ces « trous de balle » responsables, mais pas coupables ! Combien de « fausses nouvelles » (fake new) durant ces cinquante ans. Que pensez de celle du président Macron qui, lors de sa campagne, les yeux dans les yeux, a affirmé que cet aéroport allait se faire !

A propos de ces « fausses nouvelles » que faut-il penser de celles à répétition que nous avons eu à subir ces dernières années ! Nous nous félicitons chaque jour d’avoir des sites alternatifs pour comprendre toutes ces logorrhées dignes des pires toilettes publiques, qui nous tombent dessus lors des 20 heures !

J’exagère à peine car, que penser de ces « fausses nouvelles » concernant la guerre en Syrie, les gentils djihadistes de Juppé et Fabius contre le méchant Bachar Al Assad, le « génial » François Hollande, et maintenant, le « splendide » Emmanuel Macron face à Vladimir Poutine. « Fausse nouvelle » comme celle considérant Donald Trump comme l’idiot du village sans tenir compte, dans aucun média français, des victoires économiques qu’il obtient aux USA,  et celles concernant les « déséquilibrés » qui ne peuvent plus se passer d’un couteau, ou d’un camion et hurlent contre leur plein gré « Allah ou Akbar ».

 

Des étrons lâchés de ci de là par des journalistes en laisse, sans que leurs maîtres ne viennent, avec un petit plastique à la main, les ramasser et les mettre dans la poubelle médiatique !

Tout cela pour dire, que l’on peut dire la même chose, et de manière élégante, sans utiliser des mots orduriers qui vous positionnent au même niveau que ceux que vous avez voulu cibler. Je fais confiance aux coqs de France pour savoir rester au-dessus du tas de fumier !

Gérard Brazon (Libre expression)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog