Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2018 7 07 /01 /janvier /2018 21:23
Message de Jésus - Vie, conscience et l’héritage de l’ancienne Égypte
Pamela Kribbe canalise Jeshua
 

Chers amis, je suis Jeshua. Je vous salue tous sur la rive du Nil ! Je suis si heureux d’être avec vous. En tant que famille, nous nous réunissons de temps à autre, en divers lieux  et dans des cultures différentes. Il y a un fil conducteur commun qui nous unit et nous guide ; c’est le fil conducteur de la vie et de la conscience qui cherche à se manifester plus largement et plus profondément sur terre.

La Vie, à l’intérieur, de nous, aspire à la conscience et la conscience en nous désire la Vie, pendant que la Terre nous offre la Vie à travers nos corps et nos émotions. Ces émotions représentent la Vie à l’intérieur de nous, comme une rivière qui coule sans arrêt, et à certains moments sauvage et incontrôlable, de sorte que vous pouvez avoir la sensation comme si vous étiez en train de vous noyer et que vous ne savez plus bien vers où vous diriger. La liberté est au cœur de la Vie–la Vie veut vivre. Pour la Vie, être en vie est un but en soi : elle est lasse des buts « extérieurs », pour ainsi dire. Et ce but peut être ressenti quand vous regardez la nature : les oiseaux les montagnes, les fleurs. La nature est intensément en vie, et quand vous êtes le témoin de l’abandon insouciant de la nature aux forces et au cycle de la vie, vous pouvez vous rendre compte que le sens de la vie ne peut pas être la vie extérieure, mais doit être à l’intérieur de l’expérience de la vie elle-même.

Cependant, expérimenter la vie requière la conscience. Plus vous serez conscients et éveillés, plus votre vie devient abondante et pleine. En tant qu’être humain, vous êtes encouragés à développer votre conscience, de telle sorte permettre à la vie d’ évoluer et de s’exprimer elle-même de façon toujours plus créative.La conscience procure un espace de liberté beaucoup plus large. Quand vous regardez les animaux dans la nature, ils sont pleins de vie et cependant ils demeurent–plus ou moins–confinés dans le cadre de leurs instincts,de leur nature animale. Vous en tant qu’être humain vous avez aussi une nature animale, cependant en même temps il y a quelque chose au fond de vous–une étincelle de lumière et de conscience–qui vous donne la possibilité de transformer votre nature animale en y ajoutant quelque chose. Ce quelque chose de plus est votre conscience, qui imprègne la vie avec du sens, une direction et en fin de compte l’amour.

Cette conscience est  vous ; c’est l’étincelle divine qui est à l’intérieur de vous. Cette étincelle divine veut fusionner et danser avec la Vie, avec l’incarnation, avec la chair et le sang de votre corps. Votre étincelle divine originelle à le désir d’expérimenter la vie de la manière la plus pleine, de l’absorber dans toutes les cellules de votre corps pour l’amour de l’expérience elle-même. La conscience aspire à la Vie et la Vie aspire à la conscience. Si vous les laissez danser ensemble, vous allez ressentir que vous trouvez du sens et de l’accomplissement dans votre vie.

Vous pensez souvent que vous avez besoin de réaliser quelque chose de particulier dans votre vie, et vous êtes alors centrés sur un  but ou un objectif ultime. Si vous êtes toujours  captifs des travers de la société et êtes essentiellement «dans le monde»  vous risquez d’être centrés sur des buts extérieurs comme: un métier ou une carrière pleine de succès, une relation ou un mariage, des enfants, une maison. Si vous êtes plus orientés vers la spiritualité et le monde intérieur, vous pouvez combattre pour vous purifier, atteindre un équilibre intérieur , l’illumination. Ces dernières valeurs peuvent paraître être des buts plus valables que les buts  extérieurs, mais même là–dans le désir de l’illumination–vous ne touchez pas la raison centrale de votre présence ici. Derrière votre lutte et votre recherche centrée sur les buts il y a quelque part un déni de la vie elle-même. Vous êtes ici pour expérimenter la vie–dans l’abandon total–et d’entourer cette expérience par votre conscience, comme des bras embrassant la vie et s’appuyant sur elle de telle sorte qu’elle fleurisse et évolue.

Vous vous battez souvent avec la vie. Le pouvoir originel de la conscience s’est pour la plupart d’entre vous réduite à une énergie de pensée et d’analyse : l’énergie de la tête. Vous avez des émotions, des désirs, des passions et quand vous commencez à penser : « comment est-ce que je vais gérer cela ? Est-ce que c’est bon ou mauvais ? Comment est-ce que je pourrais avoir la main, le contrôler, le changer ? Comment est-ce que je vais pouvoir atteindre mes buts ? » De cette manière, la Vie à l’intérieur de vous–dans sa manifestation libre et sauvage–est amputée et dépérit. La pensée s’oppose voire attaque la Vie. À la place d’une danse commune entre la Vie et la conscience se crée un fossé et elles deviennent séparées à l’intérieur de vous. La Vie se rétrécit à des émotions refoulées et la conscience se retrouve réduite à penser, souvent à se faire  du souci.

Cette séparation a eu lieu chez pratiquement chacun de vous : une séparation  entre la partie de vous qui pense, qui juge et qui souhaite contrôler, et la partie émotionnelle, qui a sa vie propre et qui ne peut pas être modifié par nos pensées. Vous êtes déchirés, et la Vie et la conscience ne peuvent plus être ensemble à l’intérieur de vous. Ceci est la raison qui fait que vous en êtes venus à vous percevoir comme étant constitué d’un moi «plus élevé» et d’un moi «inférieur». La partie de vous qui pense n’est pas capable de faire face de manière constructive à vos passions et vos émotions. Pratiquement toutes les religions sur terre ont cherché à contrôler ou à «transcender»  l’énergie émotionnelle et sexuelle chez les êtres humains, endommageant de cette manière la source vivante de création et d’inspiration chez les êtres humains. Il n’y a que très peu d’enseignements spirituels qui embrassent complètement la Vie–la nature et la terre–et la reconnaisse comme un partenaire égal de la conscience.

Maintenant, ce que je vous dis n’est pas une simple histoire abstraite. Vous tous  avez vécu cette lutte douloureuse avec votre propre nature humaine, ce fossé artificiel entre la Vie et la conscience, et pas seulement dans cette vie, mais aussi dans les vies antérieures. Vous savez ce que cela signifie de se sentir déchiré à l’intérieur de soi, coupé de votre vrai moi, votre vrai vous. Votre vrai moi est beaucoup plus vivant. Comparé à votre vrai moi, vous êtes à moitié mort !

Il y a tellement de choses que vous ne vous autorisez pas à faire ou à ressentir. Vous avez un grand nombre de tabous intérieurs : « Ce ressenti, ou cette envie impérieuse, ou cette pensée sont mauvais ; je devrais les transcender ; est-ce que je ne suis pas encore débarrassé de ceux-ci ? » Un sentiment d’échec ou de manque vous accompagne constamment. De cette manière, la Vie ne peut pas vous atteindre, comme vous ne pouvez pas atteindre celle-ci. Vous avez une relation perturbée avec votre propre nature humaine. Celle-ci empêche l’âme d’entrer dans votre vie et votre existence. L’âme veut vivre ! Elle veut se montrer elle-même à vous au travers des émotions des désirs et des rêves ; au travers de la lumière et de l’ombre, du « bon » et le « mauvais ». Votre âme veut s’habiller elle-même de votre nature humaine, de votre corps vivant. Vous lui refusez cet accès parce que vous ne vous autorisez pas à être ce que vous êtes, et je ne vous critique pas de procéder de cette manière. Ce ce dont je veux vous faire prendre conscience c’est que vous provenez d’une longue tradition qui voulait que les êtres humains essayent de contrôler la vie : à la fois la vie intérieure, votre nature humaine, et la vie extérieure, la terre elle-même. Ce dont je souhaite que vous preniez conscience c’est de votre désir de contrôler la vie de telle manière à ce que vous puissiez en faire le lâcher prise.

Vous êtes les porteurs d’une longue histoire. Cela du sens que vous soyez là maintenant, en Égypte, à cet endroit et en ce temps, et je voudrais vous dire quelque chose de spécifique par rapport à cet événement. Dans l’ancienne Égypte beaucoup de savoirs concernant le monde intérieur et la psyché était disponible, et il y avait des connexions ouvertes avec d’autres mondes au-delà de la terre. L’utilisation de pouvoirs psychiques et du troisième œil était bien plus commune que ce que cela ne l’est aujourd’hui. Il n’y avait pas de séparation entre le normal et le paranormal. L’énergie psychique, l’énergie de l’intention et de concentration, était utilisé pour beaucoup de tâches quotidiennes.Elle était utilisée dans la construction de bâtiments, dans la vie politique, la guerre et le commerce. La spiritualité faisait partie de l’existence quotidienne et influençait chaque aspect de la vie.

Il y avait, d’un côté une profonde conscience du pouvoir de la psyché humaine et de sa capacité de créer et de modifier la réalité physique. Le savoir ésotérique avait atteint un haut niveau dans l’ancienne Égypte. Mais de l’autre côté, il existait beaucoup d’inégalité et d’injustice sociale. Pendant de nombreux siècles, l’élite au pouvoir s’est accrochée fermement à à ces situations privilégiées et ont empêché les êtres humains ordinaires de développer leur conscience. Il y avait à la fois un épanouissement et une répression la conscience. L’abus des pouvoirs psychiques et la manipulation étaient fréquemment utilisés, et l’inspiration originelle qui pénétrait la culture égyptienne en provenance d’autres mondes de l’univers était largement étouffée et mutilée par ceux qui était au pouvoir. Les influences extraterrestres dont je parle contenaient des semences pures de lumière destinées à aider l’humanité à acquérir plus de liberté et de conscience. Le savoir qui était canalisé vers la terre était supposé permettre les humains de marier leur nature humaine avec la présence de leur âme ; de créer un pont entre la personnalité et l’âme, entre la vie et la conscience.

L’Égypte était le berceau et la terre de naissance d’ un savoir ésotérique très profond arrivant sur Terre de lieux de l’univers hautement développés. Ce savoir et cette conscience ont été reçus par les cœurs et les esprits des êtres qui vivaient en ce temps-là et qui étaient ouverts aux influx de cette nouvelle conscience lumineuse et révolutionnaire. C’était les artistes, les écrivains, les gens du peuple avec un cœur ouvert, et aussi quelques dirigeants qui pouvaient regarder au-delà de leurs besoins de pouvoir. L’art, les mythes, et les constructions monumentales de l’ancienne Égypte sont le témoignage de la profondeur et de la puissance de cette impulsion cosmique. Il y avait quelque chose de magique dans la culture de l’ancienne Égypte dont vous pouvez sentir l’appel lorsque vous vous promenez dans les restes des temples et des tombes.

Beaucoup d’entre vous ont vécu des vies antérieures à cette époque ancienne. Vous connaissez à la fois le côté lumineux et le côté sombre de cette culture. Vous ressentez intérieurement ce qui s’est passé avec ce savoir ésotérique et les pouvoirs du troisième œil : la manière dont on a abusé de ceux-ci dans des luttes de pouvoir et les guerres. Certains d’entre étiez vous-même  «canal» ou «psychique» avec des pouvoirs psychiques et  viviez une réelle connexion avec les champs d’énergie et de force supra naturelles. Vous étiez dans un dilemme qui vous déchirait: comment exprimer votre savoir et votre inspiration dans un environnement qui pouvait les utiliser dans un but personnel ou bien supprimer la liberté et la paix. Vous souffrez intérieurement des abus de pouvoir qui ont eu lieu, et vous pouvez toujours vous sentir habités par la peur de compromettre votre intégrité si vous commencez maintenant à utiliser vos dons de lecture psychique, de soins et de canalisation.

Je suis là pour vous dire que vous pouvez maintenant le faire ; que vous pouvez maintenant utiliser votre capacité de ressentir et de canaliser les énergies et de partager votre savoir du monde intérieur, de la vie et de la mort.L’impulsion de la lumière et de la conscience qui était l’origine des expressions les plus élevés de la culture égyptienne attend toujours d’être pleinement reçus. À l’époque il n’était pas possible que cette connaissance soit complètement reçue, parce que la conscience humaine sur terre n’était pas encore prête. Vous pouvez comparer ceci à l’arrivée d’un bébé mort-né. Il a été amené sur terre, mais à l’époque il n’arrivait pas à y vivre ; les circonstances étaient trop dures, l’enfant était trop fragile. Bien qu’il soit mort-né, l’enfant était là et a été remarqué ; il a été reconnu par quelques-uns comme le porteur de lumière et de liberté.

Vous êtes appelés aujourd’hui à apporter votre sagesse, votre intuition et votre clarté d’esprit au monde ; de partager tout ceci d’un cœur ouvert, sans souci d’un abus de pouvoir, et d’honorer votre humanité. Vous êtes là pour compléter une mission, pour remplir une promesse qui vous était autrefois très chère. Vous êtes les (ap)porteurs de lumière ; vous êtes ici pour créer le changement. C’est maintenant possible de faire tout ceci sans peur de perdre votre liberté et votre intégrité.

Vous vivez à une époque différente maintenant. La conscience collective est en train d’atteindre les limites de la peur et de la séparativité. Il y a une conscience grandissante du fait que le changement est nécessaire, et pas simplement au niveau extérieur, mais un changement intérieur, un changement du cœur. L’humanité est est en train de commencer à réaliser que l’énergie la plus nécessaire maintenant est l’amour. L’amour est l’énergie de la connexion ; il reconnaît ce qui lie les êtres, ce qui les fait se ressembler ; il crée  l’empathie et  la compassion. L’amour construit des ponts, et l’amour est le pont entre la personnalité humaine et l’âme, entre la conscience et la vie, entre la terre et le ciel.

La présence de l’amour est en train de grandir dans la société humaine. De plus en plus, les êtres humains sont encouragés à honorer et à exprimer leur nature individuelle, et ceci est un signe d’amour. Avoir la liberté d’explorer qui vous êtes, comment vous exprimer vous-même–que vous soyez de sexe féminin, masculin, jeune,vieux, pauvre, riche, etc. – est maintenant considéré, de plus en plus, comme un but désirable, et ceci est un progrès incroyable. Même si la réalité à l’heure actuelle ne correspond pas aux idéaux dans beaucoup de domaines dans le monde, le fait que ce but est maintenant exprimé de manière publique comme valable et essentiel est un signe d’une conscience en expansion.

La libre expression de votre nature individuelle n’était pas possible dans l’ancienne Égypte, où seulement d’une manière très limitée. Vous êtes nés dans un monde aujourd’hui dans lequel il y a, à nouveau, un espace grandissant pour la vie. La personnalité humaine avec toutes ses passions, émotions, et toutes ses bizarreries peut maintenant être illuminée par la conscience et être changée. Ceci est réellement le but véritable de la spiritualité, de la conscience: d’honorer et de respecter la vie dans son expression la plus individuelle, qui correspond à l’âme humaine, et de l’aider à s’épanouir et à grandir au travers de la créativité et de la joie.

Pour vous tous maintenant, le chemin pour marier la vie et la conscience intérieure est d’embrasser votre sentiment de vivre, vos émotions, votre nature humaine. Étreignez les sans jugement ; acceptez-vous comme vous êtes et soyez libres. Lâchez prise des jugements spirituels ; ne vous réduisez pas vous-même, mais autorisez votre conscience ouverte à pénétrer profondément dans vos émotions les plus sombres. Ceci est l’alchimie que vous recherchez. Quand vous autorisez la conscience et la vie, la sensibilité et l’émotion, de danser ensemble dans une étreinte amoureuse, vous vous libérez. Vous apprenez alors à comprendre les messages qui sont au-delà de vos émotions les plus sombres et les plus lumineuses, et vous travaillez avec elles au lieu de les combattre.

La vie est émotion. La Vie, sous la forme d’émotions, appelle à la prise de conscience : « Regarde-moi, ressent moi, remplis-moi avec la lumière ! » L’âme est la porteuse de conscience et plus vous acceptez vos émotions avec conscience, plus votre âme pourra descendre et fusionner avec votre personnalité.Quand ceci se produit vous vous sentez pleins de vie et joyeux même si des problèmes vont et viennent, et que vous avez à faire face aux défis typiques qui concernent les êtres humains. La joie est le signe le plus sûr que vous êtes en train de vous accomplir : une fusion de la Vie et de la conscience, toujours en mouvement et en développement, et en même temps tenus en toute sécurité dans bras de l’éternité.

© Pamela Kribbe

Traduction Alain Karli

Source : http://www.jeshua.net/fr/

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog