Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2017 2 17 /10 /octobre /2017 19:19
La Birmanie est agressée par des islamistes, et elle devient la cible de l’ONU

La Birmanie sous le feu des critiques de l’ONU. Les cris d’orfraie n’ont pas cessé depuis et accusent les autorités birmanes de nettoyage ethnique. Nous savons depuis la Serbie et le Kosovo, ce que cela signifie lorsque les dhimmis de l’ONU parlent de « génocide » et de « nettoyage ethnique ».

Nous savons que les pays musulmans peuvent toujours faire du nettoyage comme l’a fait le Kosovo. Nous savons que les pays musulmans peuvent toujours refuser les clandestins chez eux comme au Qatar, en Arabie Saoudite.

Nous savons bien que ce monde sous perfusion pétrolifère peut tout se permettre y compris se faire élire comme l’Arabie saoudite à la Commission des droits des femmes à l’ONU. Nul scandale médiatique sur nos radios-télévisions, nulle interrogation par nos gouvernants de France et d’Europe. Une pensée en passant pour les femmes décapitées, fouettées, pendues en Arabie sur la place publique !

La Birmanie est agressée par des étrangers tolérés depuis des dizaines d’années et qui ne sont pas Birmans. Un peu comme si, le Sud de la France était occupé par des Arabo-musulmans.

Les violences ethniques ont débuté le 25 août en Birmanie lorsque des combattants de l’armée du salut rohingya de l’Arakan (ARSA) ont attaqué une trentaine de commissariats de police et une caserne, tuant une douzaine de personnes. La Birmanie selon l’ONU, aurait dû tendre l’autre joue. L’armée birmane s’est montrée violente nous disent les médias.

Nous avons tous vu ces reportages sur ces pauvres femmes voilées des pieds à la tête, et les sempiternelles images d’enfants pris en otages de la propagande médiatique des commissaires politiques des « droits de l’homme ». Cela marche toujours cet appel à la compassion. C’est pourquoi on évite soigneusement de montrer des images d’enfants Chrétiens massacrés par les islamistes. L’islam protégé, l’islam victime permanente, l’islam de paix, d’amour et de tolérance, l’islam modéré, etc. Cet islam fantasmé par une intelligentsia complice.

Qui sont ces  Rohingyas? Des musulmans sunnites parlent une forme du chittagonien, dialecte bengali utilisé dans le sud-est du Bangladesh, d’où ils sont originaires. La plupart vivent en Etat Rakhine, dans le nord-ouest de la Birmanie, mais ils sont apatrides, la Birmanie leur refusant la citoyenneté. (source)

Les faits sont têtus : Le gouvernement birman a expliqué qu’une opération de recherche avait été lancée après qu’un réfugié a raconté qu’environ 300 combattants de l’ARSA (Les rebelles Rohingyas) avaient capturé une centaine de personnes, et les avaient conduites à l’extérieur du village et les avaient tuées le 25 août. (…) Ils ont contraint huit femmes du village à se convertir à l’islam et les ont emmenées avec eux au Bangladesh.

N’est-ce pas du pur Boko Haram, cette organisation islamiste Africaine qui kidnappe des lycéennes chrétiennes, les convertit de force, et les viole.

Du pur Etat Islamique dont les assassins d’Allah tuent, emportent les Yazidis pour en faire des esclaves, et les vendent à des acheteurs du Moyen-Orient.

Mais qui sont les coupables en Birmanie pour l’ONU en cette Asie lointaine ? Ce sont les victimes de ces assassinats, c’est l’armée Birmane qui a pour mission de remette de l’ordre, ce sont les Birmans bouddhistes et même le prix Nobel de la paix Madame Aung San Suu Kyi qui manifestement ne pèse pas lourd face à l’islam et ses intérêts.

En France, dans le Sud occupé par une population étrangère, je vous laisse deviner les réactions. Nous irions faire une partition comme le pensait François Hollande. Nous ne verrions pas l’armée sur le terrain remettre de l’ordre, et sans doute que nous ferions repentance pour avoir négligé les demandes d’autonomie, voire d’indépendance.

Nous en sommes là à juger un pays, un peuple qui ne fait que défendre son intégrité territoriale face à des envahisseurs qui ont cru venu le temps de faire la peau aux Birmans. Faut-il rappeler que le chef de ces Rohingyas était un habitué des salons royaux du roi d’Arabie Saoudite ?

Gérard Brazon (Libre Expression)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog