Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 10:04
 Découverte : Pluton ne sera plus jamais comme avant

Le directeur de la Nasa a fait une annonce stupéfiante au sujet de Pluton. Toute la journée du 11 janvier 2016, le monde scientifique était suspendu aux lèvres de la Nasa. L’agence spatiale américaine avait en effet prévenu : elle allait faire une annonce fracassante. Puis l’info est tombée ! Et elle a bel et bien scotché tout le monde : le ciel de Pluton est bleu et il y a de l’eau sous forme de glace !

Quelques jours à peine après avoir révélé qu’il y avait bien de l’eau sur Mars, la Nasa revient donc déjà avec une nouvelle stupéfiante. Mais celle-ci était encore plus inattendue que la précédente.

pluton-ciel-bleu-glace-nasa

Pour vous donner une idée de son importance, sachez que, depuis quelques jours, la Nasa était sous blocus : elle avait interdit à tous ses scientifiques de communiquer quoi que ce soit sur le sujet avant l’annonce officielle. Alan Stern, le directeur de la mission New Horizons (qui explore Pluton et ses alentours) avait juste prévenu :
“Cette planète est vivante !”.

Une affirmation suffisamment dingue et mystérieuse pour tenir le monde en haleine. Jusqu’a l’annonce inouïe : la sonde New Horizons aurait donc découvert une atmosphère autour de Pluton et celle-ci aurait une couleur bien connue en ce qui nous concerne… un joli bleu !
Les particules rouges et grises en suspension dans l’air, sous forme d’une brume autour de Pluton, seraient en effet assez fines pour que la lumière du soleil parvienne jusqu’au sol de cette planète naine, laissant filtrer la couleur bleu du spectre lumineux.
Preuve que Pluton bénéficie bien d’une atmosphère et de sa couleur : cette photo aussi étonnante que splendide !

pluton-ciel-bleu-glace-nasa

Alan Stern :
«Qui aurait pu imaginer un ciel bleu dans la ceinture de Kuiper? c’est magnifique!»
Mais ce n’est pas tout. Les dernières photos effectuées par la sonde New Horizon nous en disent plus sur le paysage de Pluton, ses montagnes et ses cratères mais aussi : de l’eau glacée ! Une révélation sans précédent et qui pourrait, sur l’avis de certains scientifiques, cacher un océan sous la surface.
De l’eau à l’état de glace sur Pluton

pluton-ciel-bleu-glace-nasa

Sylvia Protopapa, un scientifique de l’University de Maryland :
« Je suis surpris que l’eau glacée de Pluton soit si rouge. Nous ne comprenons pas encore la relation entre cette eau glacée et les particules rouges sur la surface de Pluton. »
Alan Stern conclut :
«Il y a une météo, il y a de la brume dans l’atmosphère, il y a une activité géologique… Chaque semaine, je suis terrassé !»

pluton

Un ciel bleu, de l’eau… Quelle sera la suite ? Pluton a-t-elle livré tous ses mystères ? Définitivement pas. La mission continue, seuls 20% des données ont déjà été rapatriées et on a hâte de connaître la suite.

sources : http://www.buzznova.biz/ / Nasa

Partager cet article
Repost0
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 17:01
Une tour de 4 kilomètres de haut repérée sur la Lune via Google Map

lune-google-2

Date de la découverte: Janvier 2016
Lieu de la découverte: Sur la Lune, entre le cratère Rupes Liebig et le cratère Rimae Marsenius
Coordonnées: 22°27’28.22″S 45°58’51.44″W

Scott C. Waring: C’est la flèche légendaire de la Lune. Elle a été vue dans 3 photos de février 1967. Cette flèche fait 4,14 kilomètres de haut selon la règle de Google, mais ce n’est qu’une estimation. Elle peut faire 1 kilomètre de plus voire 2.

lune-google-3

Cette nouvelle découverte d’une ‘flèche’ sur notre Lune a été faite par MexicoGeek sur Youtube. Cette spirale semble sortir tout droit du centre parfait d’un cratère, mais ce ne sont pas des cratères, ce sont des petites structures artificielles. Cette tour ou ‘flèche’ a très grande comparée à un paquebot ou à un avion de ligne, ce qui permet aux vaisseaux d’y arrimer sans problèmes.

lune-google-4

 

lune-google-5

Source: UFO Sightings Daily, le 24 janvier 2016

Partager cet article
Repost0
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 12:40
Une créature sur Mars avec son petit près du Rover, Jan. 2016
creature-mars-1

 

creature-mars-2

Date de la découverte: Janvier 2016
Lieu de la découverte: Mars
Source de la photo: http://mars.nasa.gov/mer/gallery/all/2/n/087/2N134093032EFF2300P1846R0M1.JPG

Scott C. Waring: C’est intéressant, quelqu’un a trouvé un autre petit animal à côté du gros. J’avais surnommé le gros « un gorille » en 2012, mais bien sûr que je peux avoir tort car il faut en capturer un pour savoir pour de bon. Mister Enigma sur Youtube appelle cela un ours. Le petit ourson ressemble à un ourson, encore plus que le gros. Peu importe l’origine de ces créatures, elles se ressemblent. Parent et enfant. Personne n’avait jamais remarqué le petit à côté donc, j’ai du le rajouter dans cet article. C’est totalement époustouflant qu’il y ait une mère et sa progéniture sur Mars. De quoi réfléchir.

Source: UFO Sightings Daily, le 16 janvier 2016

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 14:58
Survolez les plaines et les montagnes de Pluton capturées par la sonde spatiale New Horizons

Des images capturées par la sonde spatiale New Horizons révèlent une diversité et une complexité de reliefs déroutantes, uniques dans le système solaire, selon les scientifiques de la Nasa.

Des dunes, des coulées de glace d'azote descendant de régions montagneuses vers des plaines et même un réseau de vallées... Après des photos mises en ligne le 13 septembre, la Nasa a diffusé une vidéo de Pluton, vendredi 18 septembre. Les images révèlent une diversité et une complexité de reliefs déroutantes, uniques dans le système solaire, selon les scientifiques de l'agence spatiale américaine.

C'est la sonde spatiale New Horizons qui a capturé ces images. Elle se trouve actuellement à 4,9 milliards de kilomètres de la Terre et a commencé la transmission de nouvelles images et autres données début septembre. Ce processus se poursuivra jusqu'à la fin 2016.

"Sonder le paysage soi-même"

Ces nouvelles images ont été filmées le 14 juillet, à 18 000 km, 15 minutes après le survol le plus rapproché de la surface (12 500 km), éclairée par un Soleil couchant."Cette image nous donne vraiment l'impression d'être là, au-dessus de Pluton, et de sonder le paysage soi-même", raconte le directeur de la mission, Alan Stern, sur le site spécialisé Futura Sciences. "A cet égard, Pluton est étonnamment plus semblable à la Terre que quiconque ne l'avait prédit", ajoute-t-il.

Source : francetvinfo

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 11:15

De nos jours, si vous arrivez dans des salles de classe et probablement depuis que vous êtes un enfant vous-même, il y a un modèle qui est enseigné au sujet de la structure de notre système solaire. C’est le modèle qui ressemble à ceci.

C’est le modèle traditionnel des orbites du système solaire, ou le modèle héliocentrique, où les planètes tournent en orbite autour du soleil.

Tandis que ce n’est pas totalement faux, il oublie un fait très important. Le soleil n’est pas stationnaire. En fait, le soleil voyage à une vitesse démesurée, à 828,000 km/h ou 514,000 miles par heure.

Tout notre système solaire est en orbite autour de notre galaxie que l’on appelle la Voie Lactée. En fait notre soleil met 220 millions d’années à effectuer une révolution autour du trou noir au centre de notre Galaxie.

Le modèle de notre système solaire était faux depuis tout ce temps

Sachant que cela est vrai, notre modèle visuel du système solaire a besoin de changer et il était imparfait depuis tout ce temps. En fait, nos planètes effectuent des tonneaux dans l’espace avec le soleil et forment littéralement une hélice cosmique d’ADN et un vortex similaire à celui de la Voie Lactée.

galaxie

Comme cela mais dans l’espace, créant ainsi une onde sinusoïdale sans fin.

onde

Cela veut dire que notre soleil et les planètes de notre système solaire ne sont jamais à la même place. Quand nous effectuons une rotation autour du soleil, nous avons déjà voyagé des millions de kilomètres dans l’espace, ce qui veut dire que ces cycles cosmiques sont plus grande que ce que nous avions précédemment imaginé.

Voici deux vidéos qui illustrent le modèle hélical de notre système solaire:

Voici le physicien Nassim Haramein, qui explique la différence:

Source: Humans Are Free & Enlightened Consciousness, le 21 juillet 2015

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 21:40
Découverte d'un océan salé sur Ganymède

Des données recueillies par Hubble attestent l'existence, sous la croûte de Ganymède, d'un océan d'eau salée profond de cent kilomètres. Une découverte qui renforce la probabilité d'une vie extraterrestre.

Dans l'espace, un océan d'eau salée plus vaste que tous ceux de la Terre réunis. C'est la découverte que vient de faire la Nasa. Selon les données recueillies par le téléscope spatial Hubble, Ganymède, la plus grosse lune de Jupiter et du système solaire, contient de colossales réserves d'eau sous son épaisse croûte glacée.

D'une profondeur de cent kilomètres

"Un océan profond sous la croute glacée de Ganymède ouvre encore plus de possibilités exaltantes quant à l'existence de la vie au-delà de la Terre", a jugé John Grunsfeld, responsable de la recherche scientifique de la Nasa, estimant que cette découverte marquait "une étape significative".

Selon les scientifiques, cet océan a une profondeur de cent kilomètres, dix fois plus que ceux de la Terre, et est enterré sous une croûte de 150 kilomètres formée pour l'essentiel de glace. "Nous pensons que dans un lointain passé, cet océan a même pu communiquer avec la surface", a expliqué Jim Green, le directeur de la division science planétaire.

Detecté grâce aux aurores boréales

La sonde Galilée, qui a étudié Jupiter et ses nombreuses lunes pendant huit ans pour la Nasa, avait effectué six survols rapprochés de Ganymède, détectant un champ magnétique en 2002. Cela avait été la première indication confortant l'hypothèse de l'existence d'un océan, mais ses observations avaient été trop brèves pour le confirmer complètement.

Les nouvelles observations avec Hubble, faites à partir des rayonnements ultraviolets, ont permis de détecter et d'étudier des aurores boréales dans les régions polaires de Ganymède, qui sont provoquées par le champ magnétique, comme sur la Terre. Chaque fois que le champ magnétique de Jupiter change, les aurores boréales sur Ganymède changent aussi.

C'est en observant ce mouvement des aurores boréales que les scientifiques ont déterminé l'existence de l'océan. Celui-ci affecte le champ magnétique de Ganymède, étant donné que l'eau salée est conductrice d'électricité.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog