Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2017 6 08 /07 /juillet /2017 06:44
Message de Marie sur la Canalisation

Maitre Marie nous parle du processus de canalisation.

 

Canalisation du 7 Mars 2017

Je positionne l’énergie en vous et en ce corps, je positionne la nature vibrante et aimante, je positionne l’amour en vous, je suis Maître Marie.

Vous savez, on va peut-être un peu parler, ce soir, de la manière dont nous interagissons avec vous, notamment par ce processus de canalisation, ce processus d’écoute.

Lorsque nous pénétrons un corps, c’est à titre exceptionnel. Nous devons préparer ce corps et vous le voyez parfois il ne l’est pas, alors vous pourrez nous entendre, avec les qualités et les défauts de ce corps, vous parler tout de même. Parce que nous n’avons pas forcément à rectifier une croyance complètement, alors nous l’utilisons (cette croyance). La manière dont certains canaux s’expriment avec vous par la voix, cela s’appelle un adombrement.
C’est une capacité à recevoir l’énergie, et j’allais dire, à ne pas la traduire, plutôt à parler directement sans passer par le processus de traduction habituel de vos croyances, de vos pensées, de vos actions, de ce qui vous semble juste ou de ce qui vous semble faux. C’est juste une canalisation, juste une réception d’un message, juste la traduction de la langue de lumière en langue de mots et rien d’autre.
Nous n’entrons que très rarement dans un corps entier, et si nous le faisons, nous risquons ici d’amplifier le problème de traduction alors nous aidons, comme Sylvain qui doit nous recevoir de plus en plus, comme d’autres, comme vous. Beaucoup d’entre vous, ce soir, aimeraient nous recevoir, et beaucoup d’entre vous nous reçoivent déjà, mais pas sous la forme qui leur semble adéquate.
La pensée, ce fil de lumière en vous, ce fil d’énergie en vous, la pensée est un outil de canalisation. Et si vous étiez en train de vous dire que en pensant vous vous canalisez, vous entendez, vous vous souvenez de cette voix dans votre tête, vous percevez cette voix. Elle est claire pour vous n’est-ce pas, vous l’avez toujours appelée « moi », vous l’avez toujours appelée « vous », mais est-ce que vous êtes capables d’imaginer que parfois cette voix c’était moi ?

En vérité souvent vous avez cru ou voulu voir une autre intonation, un autre espace, une autre vibration que votre propre pensée, et c’est vrai que nous avons une tonalité et vibration particulière. Mais n’oubliez pas, nous passons à travers le filtre de vos croyances, et nous respectons vos croyances, même celle que Sylvain a d’être parfois malade, et la vôtre aussi.
Nous passons à travers ce filtre, alors si vous ne croyez pas pouvoir agir, nous faisons cela pour vous, et nous travaillons même, en vous. Nous travaillons à laisser passer des énergies en vous. Nous travaillons à laisser cette vibration passer à travers vous, nous travaillons à laisser cet espace discuter en vous. Alors c’est difficile parfois, c’est difficile de se laisser aller, c’est difficile de se laisser être. Recalons ici l’espace et le temps, un peu, pour discuter avec vous. Se laisser être, se laisser traverser par un message, c’est quelque chose de particulier. C’est une expérience dont vous n’avez pas, j’allais dire, pas la moindre idée, parce que vous vous imaginez souvent que cette expérience doit vous mener à une connaissance, que cette expérience va vous mener à autre chose que ce que vous êtes déjà. Cette expérience, elle va vous révéler qui vous êtes déjà. Cette expérience de réception de messages va vous révéler dans quel espace et dans quel temps vous vous situez, cette expérience va vous révéler qui vous êtes, qui vous êtes vraiment.

Bien sûr, tout ce que j’ai évoqué avant n’était pas fait pour être en vous une source de conflit, mais juste une source pour vous montrer à quel point vous n’êtes pas indignes de notre présence, et à quel point nous sommes présents, très souvent à vos côtés, et cette présence à vos côtés m’amène à vous dire ceci : vous êtes toujours, toujours, en communication avec nous. Alors quel est cet écart temporel, qu’est-ce qui vous fait croire que vous n’êtes pas en communication avec nous ? Oublions, dans un premier temps, la pensée d’indignité, celle qui fait que vous pensez qu’il serait nécessaire et juste, pour nous parler, d’être plus ceci, ou moins cela, un peu plus ceci ou un peu moins cela. Laissons ça de côté, c’est un bon facteur certes, mais laissons ça de côté parce que petit à petit vous allez comprendre le processus simple.

Entrons dans une autre croyance : « si j’entends quelqu’un je suis fou », vous la connaissez cette croyance, « si je perçois quelqu’un dans ma tête qui n’est pas moi alors je vais être catégorisé de schizophrène, de malade, de névrotique, à très haut niveau », et si je viens vous dire que c’est déjà cette croyance-là que vous devez travailler. Ce n’est pas parce que vous entendez quelqu’un, quelque chose dans votre tête, une pensée un peu différente, que cela signifie que vous êtes fous. Cela signifie que vous êtes un poste émetteur-récepteur qui reçoit une fréquence. Alors bien sûr vous êtes habitués à ce que ce décodage de fréquences soit effectué par des appareils et pas par votre corps. Vous êtes habitués à ce que ce décalage de fréquence génère des sons, des images, mais vous n’êtes pas tellement habitués au fait que ce décalage génère en fait et généralement de l’énergie, juste de l’énergie, juste de l’énergie en vous. Cette énergie qui circule en vous, c’est un message complet, c’est un message complet sous la forme d’une bulle, sous la forme d’une bulle de pensée, sous la forme d’une onde de pensée, d’une vague de pensée. Cette vague de pensée, cette vague d’informations traverse votre corps et vous la traduisez à travers votre vocabulaire, à travers le filtre de vos croyances, à travers vos possibilités d’incarnation, à travers votre acceptation.

Donc ce premier palier de « j’entends des voix, c’est pas normal », et bien vous ne pouvez pas à la fois avoir cette croyance et à la fois vouloir nous entendre. Donc encore une fois, pour limiter tout cela, nous vous parlons à travers votre pensée, et vous pensez avoir l’idée, vous pensez avoir réfléchi pour obtenir la réponse de notre part. Nous plaçons aussi la réponse en votre corps, nous plaçons la réponse dans cet espace du corps, et dans cet espace du corps il dit oui ou il dit non. En vérité votre corps il est très basique, il est très simple. Schématiquement il observe lui aussi ce qui vous traverse, et il est en capacité comme un vote de chacune de vos cellules en fait, d’accepter ou de refuser l’information, en fonction de ce que pense la majorité de ses cellules j’allais dire. Alors vous avez l’habitude effectivement de localiser, cela a été évoqué déjà aujourd’hui, mais de localiser votre cerveau comme la plus belle chose qui soit dans votre corps, comme cet acte d’énergie, cet acte pensant, j’allais dire, quand je dis cet acte, ce n’est pas cet acte pour penser, pour parler voyez vous , de pensées densifiées. Une pensée densifiée devient un acte, une somme d’actes devient une réalité, un acte posé comme un écrit, voilà ce qu’est une pensée envers ce qui est traduit encore une fois, alors en ce cas-là oui, acceptez le cerveau comme un traducteur. Acceptez votre cerveau comme ce poste émetteur-récepteur qu’il est, mais sachez comprendre qui vous êtes vraiment, aussi.

Deuxième croyance, importante : vous voudriez recevoir des êtres en particulier, des énergies en particulier, et vous refusez de recevoir votre ange gardien souvent, de recevoir la présence de l’ange. Je vais vous expliquer. Vous vous dites souvent que tant qu’à canaliser quelqu’un, autant que ce « quelqu’un » soit très haut placé, et là je vous invite à considérer que les Archanges ne sont que le deuxième degré d’un système qui en vaut 12 à 24. C’est pour vous donner une image ces chiffres, c’est bien plus fort que cela, plus grand que cela. Nous, Maîtres d’ascension représentons un palier, un palier intéressant pour vous, parce que nous avons déjà vécu, mais votre présence Divine, vous savez celle par laquelle vous êtes reliés, celle qui est reliée par l’âme – l’âme c’est ce fil conducteur entre les diverses énergies subtiles que vous êtes, entre ces différents corps d’énergie que vous êtes – l’âme devient alors comme le fil reliant tout cela. Donc quand on dit que vous ne pouvez vivre sans âme, ce n’est pas un simple point de lumière, parce que cela en fait c’est ce que vous êtes et c’est sans doute la seule chose immortelle en vous, mais bien le fil généré, j’allais dire, par ce point de lumière qui voyage de dimension en dimension. Ce fil-là on peut l’appeler l’âme, on peut l’appeler l’Esprit, vous l’appellerez comme vous voulez peu importe, et bien cette âme aussi vous parle, cette énergie aussi vous parle. Votre propre plan supérieur vous parle en permanence, il vous infuse d’idées, il vous infuse de force, il vous infuse de joie, il vous infuse d’amour et de paix. Alors vous ne l’acceptez pas, souvent.

Là aussi, nouvelle croyance : « si je m’arrête, je n’avance pas. Il faut que je fasse énormément d’efforts ». Maître El Morya qui me suivra, viendra vous expliquer quelques mots, viendra vous donner son essence sur ce qu’est la constance. Mais pour ma part, je ne peux vous inviter, comme je l’ai toujours fait, qu’à l’amour, c’est-à-dire au fait de se dire que vous êtes comme vous êtes, que vous n’avez pas à être parfaits, mais, par amour que nous n’avons pas à être parfaits. Voici ce que je veux exprimer aussi, votre souci de perfection du message extérieur vous empêche de le traduire au début, j’allais dire, en faisant des erreurs de traduction, en étant, vous diriez, de mauvais canal. Mais parfois il vaut mieux recevoir une énergie consciente, faible, de nous, si c’est ce qui vous plaît. Nous pouvons envoyer 100 % de ce que nous sommes dans l’énergie de votre corps, n’importe quand, mais votre goût, encore une fois, à vouloir nous contacter par la voix nous le comprenons, nous l’acceptons et nous diffusons très largement cette possibilité en vous.

Mais je vous invite à ne pas avoir peur de l’erreur, à ne pas voir peur, j’allais dire, d’être qui vous êtes, c’est-à-dire imparfaits, dans le corps, dans l’esprit, dans la forme, dans les pensées, dans les croyances. Cette « imperfection » en fait c’est votre forme, c’est votre manière de capter les choses. Mon discours du début disait à quel point nous utilisons vos croyances. Votre croyance en l’imperfection génère aussi, parfois, des erreurs de traduction. Nous sommes là, nous parlons, nous discutons ensemble, dans l’énergie, dans la forme, sans le savoir, même sans le vouloir, et vous voilà en train de vouloir que tout ait un sens, que tout soit juste, que tout soit parfait, et vous comprendrez à peine parfois que dans notre discours nous plaçons certains mots avant d’autres, non pour que vous ayez à justifier de chaque écart entre ces mots, ou de chaque interprétation entre ces mots , mais parce qu’ils représentent une sorte de mantra énergétique, une sorte de manière de diffuser, là-aussi, l’énergie à travers vous. Alors n’ayez pas peur que ce que vous entendez, ce que vous percevez, ait un sens ou n’en ait pas.

Comprenez juste l’énergie. Ne diffusez pas forcément vos messages, sauf aux canaux à qui cela est dit très clairement, mais laissez ces messages, laissez ce que nous sommes infuser, j’allais dire, régulièrement, avec constance en vous. Les capacités que vous demandez elles s’éveilleront, tranquillement, doucement, et j’allais presque dire impeccablement, impeccablement. Cela veut dire dans une certaine pureté, parce que, à chaque écart entre deux moments, vous allez apprendre à nous recevoir, eh bien vous allez purifier quelque chose en vous, vous allez nous permettre de libérer quelque chose en nous, et en vous. Nous libérons le message et nous libérons chez vous des croyances, des informations encore une fois, une sorte de grand échange d’informations.

Si je voulais être juste je vous dirais qu’il s’agit d’un grand échange de lumière et certainement pas d’un échange d’informations, mais de quelque chose de supérieur à la lumière, supérieur encore à ce que peut être la lumière. Mais dans votre dimension, j’aimerais vraiment que vous gardiez le mot, peut-être « information », parce qu’il vous parle encore, parce qu’il est en capacité de faire avancer votre cheminement, votre conscience consciente, j’allais dire, votre intellect dans la forme.

Voici le résumé de mes paroles, nous vous parlons en permanence, lâchez prise de la croyance qu’entendre des voix vous nuira. Si vous appelez Michael à votre côté, vous ne risquez rien, parce que j’entends ces questions de : « et si je pouvais canaliser quelque chose de négatif ? ». C’est vrai, si vous n’êtes pas protégés, il existe une possibilité, mais déjà nous veillons et sachez nous appeler dans le cœur. Quand vous appelez l’un d’entre nous, qui que ce soit, et peu importe la hiérarchie, dans votre cœur, nous protègerons systématiquement vos communications, nous protègerons systématiquement votre conscience, votre corps, votre esprit, votre âme, votre atman, appelez cela comme vous voulez, peu importe, vous serez dans votre espace juste, vous serez dans l’endroit idéal pour vous, et tout ira bien.

Merci à vous, à bientôt. »

Transmis par Sylvain Didelot
Retranscription de Michèle, image de Marianne Lemarchand

Source : http://sylvaindidelot.com/

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog