Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2020 4 29 /10 /octobre /2020 19:38
Le prêtre Johann Gregor Mendel, père de la génétique

Johann Mendel est né en 1822 à Heizendorf bei Odrau, à l’époque en Silésie autrichienne, mais se situant aujourd’hui en Tchéquie, province de Moravie-Silésie. Ses parents sont Anton et Rosina Mendel, il a trois sœurs.

 

Le nom de MENDEL est un nom juif ashkenaze, diminutif de Menahem. Fréquent dans cette région d’Europe centrale, on le retrouve sous d’autres formes : Mendelovitch, Mendeloff.

 

Elevé dans une famille catholique, Johann entre au monastère St Thomas de Brünn (Brno) pour faire ses études. C’est un établissement tenu par les Augustins, et orienté vers un enseignement de haute qualité. Puis, en 1843, Johann est accueilli comme postulant au noviciat, où il reçoit le nom de Gregor. Durant plusieurs années, Johann Gregor apprend l’hébreu, le grec et le latin et il se forme en théologie. Il prononce ses vœux religieux puis il est ordonné prêtre en 1847.

La communauté à laquelle appartient désormais Johann est dirigée par l’abbé Cyril Napp, observateur attentif des critères de reproduction des ovins, présents en grand nombre dans l’élevage du monastère. Tout en assurant des cours de mathématiques et de physique dans les collèges de la région, Johann Mendel poursuit ses propres réflexions scientifiques. En 1851, il part à Vienne pour se perfectionner à l’Institut de physique, où il se concentre surtout sur la botanique, la physiologie végétale et l’entomologie. C’est dans ce cadre qu’il acquiert les bases interprétatives de ses futures expériences, en cela inspiré par les travaux du professeur Franz Unger, centrés sur les mutations des végétaux.

De retour au monastère, Johann Gregor installe des plantations de végétaux dans une serre spécialement aménagée, ce qui va lui permettre de mettre à jour des phénomènes d’hybridation significatifs pour ses hypothèses scientifiques. C’est sur les plants de petits pois et leurs variations que durant dix ans il note soigneusement ses observations. Il élève par ailleurs des souris dans sa propre cellule pour en observer les caractéristiques de reproduction et les changements survenus au fil des générations.

En 1861 Johann Gregor est cofondateur de la société des sciences naturelles de Brünn. Expert en météorologie, il publie en 1863 un article apprécié sur la question, mais c’est en 1866 que son étude « Versuche über Pflanzenhybriden » synthétise les résultats de ses études sur l’hybridation. En 1868, à la mort de l’abbé Napp, Johann Gregor Mendel est élu supérieur de la communauté du monastère, ce qui l’amène à abandonner ses tâches d’enseignant. Sans laisser de côté ses recherches sur les lois d’hybridation, Mendel se consacre à l’horticulture et à l’apiculture. En 1884, il meurt d’une insuffisance rénale sévère.

Johann Gregor Mendel a été le contemporain de Darwin devenu rapidement une célébrité scientifique. Mais la théorie de l’évolution et celle de la génétique se sont développées parallèlement sans interférences mutuelles. Il faut relever le fait que le prêtre et scientifique Mendel a terminé sa vie dans l’indifférence totale de la part des universitaires et des intellectuels de l’époque. C’est au début du 20ème siècle que Hugo De Vries, Carl Erich Correns et Erich von Tschernach redécouvrent les lois de l’hérédité et qu’ils reconnaissent officiellement, 35 ans plus tard, l’apport décisif de Mendel. Les lois de l’hérédité sont désormais dénommées « lois de Mendel ».

En 1902, Lucien Cuénot démontre que les lois de Mendel ne s’appliquent pas qu’aux végétaux, mais aussi aux animaux, ce que le moine scientifique avait déjà élaboré en 1861 à partir de ses expériences sur les souris. En 1905, William Bateson généralise les lois de Mendel dans leur application au monde animal, et Thomas Hunt Morgan recevra le prix Nobel de médecine pour avoir apporté la preuve, par ses expériences sur les mouches, que les facteurs héréditaires postulés par Mendel correspondent à des cellules qui seront appelées chromosomes. En 1918, Ronald Fischer authentifie les bases de la biologie évolutive en s’appuyant sur la génétique de Mendel. Quant à l’hypothèse darwinienne de la « pangénèse », théorie alternative de l’hérédité, prisée durant quelque temps, elle s’avèrera complètement fausse.

En ce 19ème siècle effervescent où beaucoup d’esprits dits modernes s’ingénient à opposer idéologiquement la science et la foi, les travaux de l’abbé Johann Gregor Mendel montrent à quel point une spiritualité intelligente alliée à une rigueur d’investigation peut favoriser la recherche sur les merveilles du vivant et aboutir à des connaissances porteuses d’avenir.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez, prêtre catholique, commission judéo-catholique de la conférence des évêques suisses et de la fédération suisse des communautés israélites, pour Dreuz.info.

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2020 1 20 /07 /juillet /2020 23:38
Une protéine qui dénoue l’ADN au rythme de l’horloge biologique

Des chercheurs ont montré qu’une protéine appelée Rev-erb, calée sur le rythme circadien (jour/nuit) régulait l’activation de gènes en dénouant des boucles d’ADN dans le foie des souris. L’action sur Rev-erb, impliquée notamment dans le cancer, ouvre de nouvelles possibilités.

Les gènes dont l’activité dépend de notre horloge biologique sont régulés grâce à une protéine qui crée des boucles dans l’ADN : la formation de la boucle active le gène, le relâchement de la boucle l’inactive. Faite sur la souris, cette découverte a été publiée vendredi 9 février 2018 dans la revue Science par des chercheurs américains de la Perelman School of Medicine de l’Université de Pennsylvanie.

Rev-erb, la protéine qui dénoue les boucles d’activation de l’ADN

Cette “protéine horloge”, appelée Rev-erb, était connue pour maintenir les cycles quotidiens de l’horloge moléculaire du corps, du métabolisme et même de la santé du cerveau. On sait également qu’elle est sensible au lithium, utilisée pour soigner les troubles bipolaires. Cette fois, l’équipe a démontré que Rev-erb inactivait plusieurs gènes en congédiant les protéines responsables de cette activation. Ces dernières ont pour rôle de mettre en contact des régions “on” et “off”, espacées l’une de l’autre sur l’ADN, sous forme de boucle. A l’arrivée de Rev-erb, les protéines responsables de la formation et du maintien de la boucle d’activation sont déstabilisées, la boucle se relâche et les gènes sont alors désactivés. La concentration de Rev-erb est elle-même régulée par le rythme circadien (jour/nuit) : elle atteint son niveau le plus élevé vers 17h dans le foie de la souris, puis diminue vers la tombée de la nuit pour quasiment disparaitre du foie aux alentours de 5 heures du matin.

Schéma du rôle de Rev-erb dans l’expression des gènes. La nuit (à gauche), lorsque la concentration de Rev-erb diminue, les gènes sont activés par des ensembles de protéines qui bouclent le chromosome en regroupant des régions éloignées (bleu et rose). Au cours de la journée (à droite), lorsque les niveaux de Rev-erb augmentent, les ensembles de protéines sont expulsés, provoquant le relâchement de la boucle et la désactivation de l’expression génique.

CANCER, DIABETE ET OBESITE. “Les mécanismes par lesquels Rev-erb” agit “sont susceptibles de s’appliquer à d’autres ‘protéines horloges’“, a déclaré Mitchell A. Lazar, MD, PhD, directeur de l’Institut du diabète, de l’obésité et du métabolisme de Penn, dans un communiqué de l’université. Des études récentes ont en effet lié Rev-erb au cancer et aux maladies cardiovasculaires. L’équipe a pour objectif d’examiner de nouveaux médicaments qui affectent le bouclage chromosomique pour voir comment cela pourrait affecter l’activité des gènes (expression génique) dans les cellules cancéreuses et les tissus autres que le foie. “De nombreuses études, y compris celle-ci, soulignent un lien entre l’horloge interne humaine et des troubles métaboliques tels que l’obésité et le diabète“, a déclaré Lazar. “Les protéines telles que Rev-erb sont les rouages ​​de l’horloge et la compréhension de leur rôle est important pour l’étude de ces maladies et de nombreuses autres.”

Source: https://www.sciencesetavenir.fr/

Partager cet article

Repost0
8 mars 2020 7 08 /03 /mars /2020 05:27

Des scientifiques Russes prouvent que l’ADN peut être reprogrammé uniquement par nos mots et l'utilisation de certaines fréquences ! 

Notre ADN résonne avec notre Langage

L’ADN Humain est un Internet Biologique et peut être reprogrammé !


La recherche scientifique russe explique les phénomènes surnaturels humains tels que la clairvoyance, l’intuition, les actes de guérison spontanés et lointains, l’autoguérison, les techniques d’affirmation, les lumières et les auras inhabituelles autour des gens (notamment les maîtres spirituels), l’influence de l’esprit sur les modèles météorologiques et beaucoup plus. 
En outre, il existe des preuves d’un tout nouveau type de médecine dans lequel l’ADN peut être influencé et reprogrammé par des mots et des fréquences SANS couper et remplacer des gènes isolés. 
Seulement 10% de notre ADN est utilisé pour fabriquer des protéines. 
C’est ce sous-ensemble d’ADN qui intéresse les chercheurs occidentaux et qui fait l’objet d’un examen et d’une catégorisation. 
Les 90% restants sont considérés comme de "l’ADN poubelle !". 
Les chercheurs russes, convaincus que la nature n’est pas muette, se sont joints aux linguistes et aux généticiens pour explorer ces 90% "d’ADN poubelle". 
Leurs résultats, leurs constatations et leurs conclusions sont tout simplement révolutionnaires ! 
Selon eux, notre ADN n’est pas seulement responsable de la construction de notre corps, il sert aussi de stockage de données et de communication. 
Les linguistes russes ont constaté que le code génétique, en particulier dans les 90% apparemment inutiles, suit les mêmes règles que toutes nos langues humaines. 
À cette fin, ils ont comparé les règles de syntaxe (la façon dont les mots sont assemblés pour former des phrases et des phrases), de sémantique (l’étude du sens dans les formes linguistiques) et les règles grammaticales de base. 
Ils ont découvert que les alcalins de notre ADN suivent une grammaire régulière et ont établi des règles tout comme nos langues. 
Les langues humaines ne sont donc pas apparues par hasard, mais sont le reflet de notre ADN inhérent. 


 

 


 
Le biophysicien et biologiste moléculaire russe Pjotr Garjajev et ses collègues ont également étudié le comportement vibratoire de l’ADN. 
L’essentiel, c’est que : “Les chromosomes vivants fonctionnent comme des ordinateurs solitoniques/holographiques utilisant le rayonnement laser endogène de l’ADN.” 
Cela signifie qu’ils sont parvenus par exemple à moduler certains modèles de fréquence sur un rayon laser et ont ainsi influencé la fréquence de l’ADN et donc l’information génétique elle-même. 
Étant donné que la structure de base des paires ADN-alcalines et du langage (comme expliqué plus haut) est de la même structure, aucun décodage d’ADN n’est nécessaire.
On peut simplement utiliser des mots et des phrases du langage humain ! 

Cela aussi a été prouvé expérimentalement ! 
La substance vivante de l’ADN (dans les tissus vivants, pas in vitro) réagira toujours aux rayons laser modulés par le langage et même aux ondes radio, si les fréquences appropriées sont utilisées. 



 

 




Ceci explique enfin et scientifiquement pourquoi les affirmations, l’entraînement autogène, l’hypnose, la médiation, la prière et d’autres formes de Focus, peuvent avoir des effets si forts sur les humains et leur corps. 
Il est tout à fait normal et naturel que notre ADN réagisse au langage. 
Alors que les chercheurs occidentaux coupent des gènes isolés des brins d’ADN et les insèrent ailleurs, les Russes ont travaillé avec enthousiasme sur des dispositifs qui peuvent influencer le métabolisme cellulaire par des fréquences radio et lumineuses modulées appropriées et ainsi réparer des défauts génétiques.
Le groupe de recherche de Garjajev a réussi à prouver qu’avec cette méthode, les chromosomes endommagés par les rayons X par exemple peuvent être réparés. 

Ils ont même capturé des modèles d’information d’un ADN particulier et l’ont transmis à un autre, reprogrammant ainsi des cellules à un autre génome. 
Ils ont donc réussi à transformer, par exemple, des embryons de grenouilles en embryons de salamandres simplement en transmettant les profils d’information génétique ! 
Les enseignants ésotériques et spirituels savent depuis des siècles que notre corps est programmable par le langage, les mots et la pensée. 
Cela a maintenant été scientifiquement prouvé et expliqué. 
Bien sûr, la fréquence doit être correcte. 
Et c’est pourquoi tout le monde n’a pas le même succès ou ne peut pas le faire avec toujours la même force. 
La personne individuelle doit travailler sur les processus internes et la maturité afin d’établir une communication consciente avec l’ADN. 
Les chercheurs russes travaillent sur une méthode qui ne dépend pas de ces facteurs mais qui fonctionnera TOUJOURS, à condition d’utiliser la bonne fréquence. 



 

 


 
Dans la nature, l’hyper-communication est appliquée avec succès depuis des millions d’années. 
Le flux organisé de la vie dans les états d’insectes le prouve de façon dramatique. 
L’homme moderne ne le connaît qu’à un niveau beaucoup plus subtil, celui de "l’intuition", mais nous aussi, nous pouvons l’utiliser à nouveau pleinement. 
Un exemple de Nature : Lorsqu’une reine fourmi est spatialement séparée de sa colonie, la construction se poursuit toujours avec ferveur et selon le plan. 
Si la reine est tuée, cependant, tout travail dans la colonie s’arrête. 
Aucune fourmi ne sait quoi faire. 
Apparemment, la reine envoie les “plans de construction” aussi de loin via la conscience de groupe de ses sujets. 
Elle peut être aussi loin qu’elle le veut, aussi longtemps qu’elle est en vie. 
Chez l’homme, l’hyper-communication se rencontre le plus souvent lorsqu’une personne accède soudainement à des informations qui ne font pas partie de sa base de connaissances. 
Cette hyper-communication est alors vécue comme une inspiration ou une intuition. 
Le compositeur italien Giuseppe Tartini, par exemple, a rêvé un soir qu’un diable jouait du violon à son chevet. 
Le lendemain matin, Tartini a pu noter la pièce exactement de mémoire, il l’a appelée la Sonate de Trille du Diable. 



 

Le livre n’est malheureusement disponible jusqu’à présent qu’en allemand. 

 

 



Dans le livre “Vernetzte Intelligenz” (Intelligence en réseau), Grazyna Gosar et Franz Bludorf expliquent ces liens avec précision et clarté. 
Les auteurs citent également des sources qui supposent que, dans le passé, l’humanité avait été, tout comme les animaux, très fortement liée à la conscience de groupe et agissait en tant que groupe. 
Pour développer et expérimenter l’individualité, nous, les humains, avons dû oublier presque complètement l’hyper-communication. 
Maintenant que nous sommes assez stables dans notre conscience individuelle, nous pouvons créer une nouvelle forme de conscience de groupe, c’est-à-dire une forme dans laquelle nous accédons à toutes les informations via notre ADN sans être forcés ou contrôlés à distance sur ce que nous devons faire de ces informations. 
Nous savons maintenant que, tout comme sur Internet, notre ADN peut introduire ses propres données dans le réseau, appeler les données du réseau et établir des contacts avec d’autres participants du réseau. 
La télémédecine, la télépathie ou la “télédétection” sur l’état des proches, etc. peuvent ainsi être expliquées. 
Certains animaux savent aussi de loin quand leurs propriétaires prévoient de rentrer chez eux. 
Cela peut être fraîchement interprété et expliqué par les concepts de conscience de groupe et d’hyper communication. 
Toute conscience collective ne peut être utilisée de façon sensée sur une période de temps quelconque sans une individualité distincte. 
Sinon, nous reviendrions à un instinct de troupeau primitif qui est facilement manipulable.
L’hyper-communication dans le nouveau millénaire a un tout autre sens : Les chercheurs pensent que si les humains avec une pleine individualité retrouvaient la conscience de groupe, ils auraient un pouvoir divin pour créer, modifier et façonner les choses sur Terre !
De plus en plus d’enfants clairvoyants naissent. 

Quelque chose chez ces enfants s’efforce de plus en plus vers la conscience de groupe du nouveau genre, et elle ne sera plus supprimée.
Quand un grand nombre de personnes se réunissent par la prière ou la méditation, toutes se concentrant sur le même résultat, nous pouvons changer le monde. 

Le concept selon lequel nous changeons notre propre ADN, par nos paroles et nos vibrations, est maintenant un FAIT connu. 
Nous obtenons une mise à niveau.

 

Lire la version complète :  https://wakeup-world.com/2011/07/12/scientist-prove-dna-can-be-reprogrammed-by-words-frequencies/

 

Source : https://universallighthous.wixsite.com/loveandlight/post/scientists-prove-dna-can-be-reprogrammed-by-our-own-words?fbclid=IwAR05Qo3ac6v4CZeo_NTBGu1VgAxxDeCREhjijqt6xYA5T3jnFDYTYn8fnRMFB : https://www.facebook.com/ULight1123/
Diffusé par : Stop Mensonges
http://nouveau-monde.ca/fr/les-scientifiques-prouvent-que-ladn-peut-etre-reprogramme-par-nos-propres-mots/
 

Partager cet article

Repost0
1 mars 2020 7 01 /03 /mars /2020 20:15

 

Influence du Géomagnétisme et des Résonances Schumann sur la Santé et le Comportement Humain !

Influence des Résonances Schumann sur la Santé

Dans cet article, j'aimerais me concentrer sur cette question : Y a-t-il un lien entre l'activité solaire, les orages géomagnétiques et les résonances Schumann et la santé et le comportement humains ?
Dans le dernier article, j'ai parlé des résonances Schumann. 

Comme un diapason, la terre a des fréquences sonores naturelles, appelées résonances Schumann. 
Il y a environ 1000 orages à tout moment dans le monde entier, qui excitent la cavité. 
Ces résonances se forment dans l'ionosphère conductrice qui agit comme un guide d'ondes. 
Les dimensions limitées de la terre font que ce guide d'ondes agit comme une cavité résonante pour les ondes électromagnétiques (EM) dans les bandes de fréquences extrêmement basses (voir figure ci-dessous). 

 

 


Le mode de basse fréquence des résonances Schumann est d'environ 7,83 hertz (Hz), avec une variation quotidienne d'environ ± 0,5 Hz. 
Les autres fréquences sont 14, 20, 26, 33, 39 et 45 Hz.
A l'époque, le physicien W.O. Schumann publiait les résultats de ses recherches sur ces résonances dans la revue Technische Physik, un médecin, le Dr Ankermüller, a immédiatement établi le lien entre les résonances Schumann et le rythme alpha des ondes cérébrales. Il a trouvé très excitante l'idée que la terre ait la même résonance naturelle que le cerveau et a contacté le professeur Schumann, qui à son tour a demandé à un candidat au doctorat d'étudier ce phénomène. 

Ce candidat au doctorat était Herbert König, qui est devenu le successeur de Schumann à l'Université de Munich. 
König a démontré une corrélation entre les résonances de Schumann et les rythmes du cerveau. Il a comparé les enregistrements EEG humains aux champs électromagnétiques naturels de l'environnement (1979) et a constaté que les cinq premières résonances Schumann, 0-35 Hz, se situaient dans la même gamme de fréquences que les ondes cérébrales dans un EEG humain et que le signal 7,8 Hz était très proche du rythme alpha du cerveau.
 

Les cinq premières résonances de Schumann chevauchent les bandes de fréquences cérébrales :
• Delta : 0.5Hz - 4Hz
Cela se produit dans un sommeil profond sans rêve ou dans l'inconscience. 

• Thêta : 4Hz - 7Hz
Ceci est associé à la somnolence. Elle se produit aussi au premier stade du sommeil et pendant la méditation profonde, lorsque nous sommes éveillés mais ouverts à l'imagerie mentale. Elle a été associée à la créativité, à l'intuition, à la rêverie et au fantasme. On croit qu'il reflète l'activité du système limbique et on observe une augmentation de l'activité dans l'anxiété, l'activation comportementale et l'inhibition. 

• Alpha : 8Hz - 12Hz
C'est le rythme majeur que l'on observe chez un adulte normal et détendu. Il est présent pendant la plus grande partie de la vie. Il est considéré comme un état courant pendant la phase de vigilance, mais il ne traite pas activement l'information. Alpha a été lié à la créativité (les créatifs font preuve d'alpha lorsqu'ils écoutent et trouvent une solution) et au travail mental. L'activité alpha est également associée à la coordination, au calme, à la vivacité d'esprit et à l'apprentissage de l'ensemble du corps et de l'esprit. 

• Bêta : 2Hz - 30Hz
Le bêta reflète un traitement très actif. Se produit pendant le réveil normal de la conscience et de l'attention extérieure. Bêta lente : 12-17 est le traitement normal de l'information et l'activité mentale ; bêta rapide : 17-30 est une vigilance accrue et le combat ou la fuite, ou l'anxiété. 

• Gamma : 30Hz - 100Hz
Ceci est associé aux états d'éveil et peut se produire lorsque nous traitons simultanément des informations dans les deux hémisphères du cerveau. Les baleines et les dauphins opèrent également dans ces fréquences.

 

Résonances de Schumann le 17 juin à 13h UTC avec des pics à 55Hz (au lieu de la fréquence de base de 7,83Hz) pouvant perturber la santé de certaines personnes !

 

 

 


Depuis cette première découverte, d'autres recherches scientifiques ont montré que les résonances de Schumann sont des ondes stationnaires électromagnétiques très importantes, agissant comme fréquences de fond et influençant les oscillateurs biologiques dans le cerveau des mammifères.
Tant que les propriétés de la cavité électromagnétique de la Terre restent à peu près les mêmes, ces fréquences restent les mêmes. 

Certains des changements qui se produisent dans les résonances de Schumann sont causés par le cycle des taches solaires, car l'ionosphère de la Terre change en réponse aux changements du vent solaire associés au cycle de 11 ans d'activité solaire. 
Lorsque l'intensité moyenne des résonances de Schumann augmente ou diminue en raison des différences jour/nuit, des changements dans l'activité solaire, du temps global, etc., notre cerveau et notre système nerveux réagissent à ces changements.
La résonance peut être définie comme la fréquence à laquelle un objet veut vibrer le plus naturellement possible. Par exemple : Dans les systèmes cohérents, un objet peut en mettre un autre en mouvement s'il partage la même fréquence de résonance. 

Si, par exemple, vous frappez un diapason de 100 cycles par seconde et le rapprochez d'un autre diapason de la même fréquence, le deuxième diapason sera mis en résonance. 
Même si elle n'a pas été frappée, le deuxième diapason commencera à vibrer et à émettre un son simplement en étant dans la même fréquence que le diapason vibrant.
Comme dans l'exemple de l'accordage, il est prouvé qu'il est possible pour le cerveau de détecter un signal de résonance Schumann, de s'y accorder et d'y répondre. 

 

 

 


La question se pose : Comment pouvons-nous syntoniser les résonances de Schumann ?
La réponse est que notre cerveau possède le Zeitgeber, un mot allemand qui se traduit littéralement par les donneurs de temps et fait référence à des agents ou événements externes qui fournissent des signaux - dans ce cas, les résonances Schumann. 

Ces signaux externes aident le système biologique humain à se synchroniser avec les cycles rythmiques quotidiens de la terre.
Les recherches menées au cours de la dernière décennie montrent qu'une altération importante de l'activité solaire et géomagnétique causée par des phénomènes tels que les orages géomagnétiques peut précipiter des changements importants dans l'intensité et la stabilité du signal de résonance Schumann. 

Cela peut faire sortir un signal de résonance Schumann de sa plage normale et induire des altérations dans la synchronisation du cerveau et du cœur et des changements dans le niveau de mélatonine du cerveau.
Certains effets néfastes associés aux changements de l'activité géomagnétique solaire :
• Tension artérielle altérée.
• Problèmes reproductifs, immunitaires, cardiaques et neurologiques.
• Troubles mentaux, dépression et suicide.
• Augmentation des admissions à l'hôpital, des accidents et des morts subites, ainsi que d'innombrables autres conditions liées au stress.

Un certain nombre d'expériences sur le temps de réaction humain ont été menées relativement à des événements externes et aux résonances de Schumann. 

En 1974, par exemple, König a montré que les temps de réaction humains étaient significativement corrélés avec l'intensité du signal Schumann 8-10 Hz. 
Il a été démontré que la fréquence de 10 Hz accélère les temps de réaction, tandis que les signaux de 3 Hz provenant d'orages locaux réduisent considérablement les temps de réaction. 
Ce phénomène peut être démontré par des changements dans les modèles d'EEG et l'absorption des ions calcium dans le cerveau. 
 

 

 


Les effets des champs électromagnétiques d'origine humaine sur la santé humaine :
Les champs électromagnétiques générés par les systèmes d'alimentation électrique, les télécommunications, les appareils électroménagers, les ordinateurs et autres technologies produits par l'homme sont extrêmement puissants et, dans certains cas, ont été associés à une incidence accrue de cancer, de maladies cardiaques, de dépression et autres maladies. 

L'exposition à de forts champs électromagnétiques dans les zones résidentielles et dans certaines professions a été documentée comme augmentant significativement l'incidence ou le risque des maladies énumérées. 
Certains groupes de personnes, tels que les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes et les personnes faibles, se sont révélés plus sensibles ou sensibles aux effets néfastes de ces champs que le reste de la population. (Comme c'est souvent le cas pour la recherche, les opinions divergent quant à l'existence ou à l'ampleur de ces effets néfastes.)
Nous voyons donc que les résonances Schumann, l'activité géomagnétique et solaire influencent la santé et le comportement humain. 

Il est excitant de voir que l'étude des résonances de Schumann pointe vers l'interconnectivité de tous (nous, notre planète Terre, le soleil, et probablement beaucoup d'autres facteurs planétaires dont nous ne sommes pas encore conscients).
Des recherches beaucoup plus approfondies ont été menées, mais il n'entre pas dans le cadre de ce commentaire d'en parler.
Ainsi, en résumé, les chercheurs ont trouvé des preuves indiquant que la santé et le comportement humains semblent être affectés par les changements dans les résonances de Schumann. 

De plus, de nombreux scientifiques croient que ces résonances peuvent être importantes dans les cycles biologiques humains.
Les considérations futures possibles pour les scientifiques en ce qui concerne les résonances de Schumann comprennent l'apprentissage des raisons pour lesquelles certaines personnes sont affectées négativement par les changements qu'elles subissent, pourquoi la plupart des gens ne le sont pas et ce qui peut être fait pour aider ceux qui le sont.
En plus d'explorer si l'humeur et la santé sont affectées par les résonances de Schumann, les chercheurs ont également étudié s'il existe un lien entre les événements historiques tels que les guerres et les troubles sociaux et le cycle solaire et les changements qui en résultent dans les activités ionosphériques. 


Permettez-moi de mentionner deux points qui ne sont pas directement liés au sujet d'aujourd'hui :
Parce qu'une activité géomagnétique accrue peut causer un déséquilibre dans la synchronisation cœur-cerveau, nous voulons vous encourager à pratiquer la cohérence régulièrement pour vous aider à maintenir cet équilibre.
Vous avez probablement reçu des courriels au sujet de l'étude actuelle sur l'interconnectivité du GCI, qui vise à nous aider à obtenir une image plus holistique de la santé et du comportement humains et de la façon dont ceux-ci sont influencés par divers facteurs planétaires.


Souviens-toi de ce qu'Albert Einstein a dit : "Tout dans la vie est vibration."

Annette Deyhle, Ph.D. et GCI  sur :
https://www.heartmath.org/gci-commentaries/influence-of-geomagnetism-and-schumann-resonances-on-human-health-and-behavior/

 

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 22:46

Des SCIENTIFIQUES ont découvert un nouvel état de la matière, dans une percée promettant une révolution imminente de la puissance informatique.

Percée scientifique : Un nouvel état de la matière vient d’être découvert

Cette découverte marquante devrait permettre d’augmenter l’espace de stockage et d’accélérer l’informatique quantique. La recherche est axée sur l’informatique quantique, une méthode de pointe permettant des performances exponentiellement plus rapides que l’informatique traditionnelle. Dans l’informatique quantique, les données sont traitées en qubits au lieu des octets binaires traditionnels sous la forme de 0 et de 1.

Cela permet de calculer des valeurs comprises entre 0 et 1, ce qui accélère instantanément la vitesse de traitement des données.

Le professeur Javad Shabani, de l’Université de New York, a dit : « Nos recherches ont permis de mettre en évidence les preuves expérimentales d’un nouvel état de supraconductivité matière-topologique. »

« Ce nouvel état topologique peut être manipulé d’une manière qui pourrait à la fois accélérer le calcul quantique et booster le stockage. »

Le professeur Shabani et son équipe ont examiné une transition d’un état quantique de son état conventionnel à un nouvel état topologique, mesurant la barrière énergétique entre ces états.

Les physiciens y sont parvenus en mesurant directement les caractéristiques de signature de cette transition dans le paramètre d’ordre régissant la nouvelle phase de supraconductivité topologique.

Ils se sont concentrés sur d’étranges particules de Majorana, qui sont leurs propres antiparticules, des substances ayant la même masse, mais avec la charge physique opposée.

Les particules de Majorana fascinent les physiciens en raison de leur capacité à stocker des informations quantiques dans un espace de calcul spécial où les informations quantiques sont protégées du bruit ambiant.

Cependant, il n’y a pas de matière hôte naturelle pour ces particules, aussi connues sous le nom de fermions de Majorana.

Les chercheurs ont donc cherché à synthétiser de nouvelles formes de matière sur lesquelles ces calculs pourraient être effectués.

Le professeur Shabani a ajouté : « La nouvelle découverte de la supraconductivité topologique dans une plate-forme bidimensionnelle ouvre la voie à la construction de qubits topologiques évolutifs permettant non seulement de stocker des informations quantiques, mais aussi de manipuler les états quantiques sans erreur. »

Cette découverte révolutionnaire coïncide avec une autre découverte qui alimente l’espoir que les ordinateurs quantiques deviendront bientôt commercialement viables.

Le matériau supraconducteur, le ditelluride d’uranium (UTe2), a été mis au point pour la première fois dans les années 1970, mais des scientifiques du National Institute of Standards and Technology (NIST) en ont découvert des propriétés inconnues qui pourraient s’avérer essentielles au développement des ordinateurs quantiques.

Les développeurs d’ordinateurs quantiques ont dû relever des défis considérables pour maintenir la cohérence quantique assez longtemps pour effectuer les calculs requis parce que les relations entre qubits sont si délicates, ce qui les rend très faciles à perturber de l’extérieur, des perturbations courantes, comme des champs magnétiques faibles.

Les scientifiques ont découvert que le supraconducteur non seulement n’est pas magnétique, mais qu’il a une forte résistance aux champs magnétiques, ce qui est extrêmement rare pour ce type de matériau.

Cela signifie qu’il pourrait être utilisé pour concevoir des qubits qui seraient moins susceptibles de perdre la cohérence quantique, réduisant ainsi les erreurs actuellement courantes dans les ordinateurs quantiques.

Source: Express.co.uk, le 19 août 2019Traduction par Aube Digitale

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 12:04
L’US NAVY CONSIDÈRE LA PROPULSION ÉLECTROMAGNÉTIQUE  ET LES BREVETS DU BOUCLIER TESLA  COMME FONCTIONNELS.
Écrit par le DR MICHAEL SALLA le 16 aout 2019.
La Marine des Etats-Unis (US Navy) est intervenue pour la deuxième fois cette année pour appuyer une demande de brevet pour une technologie de système de propulsion exotique déposée par un de ses employés, le Dr. Salvatore Pais, qui avait été rejetée par le Bureau des Brevets et des Marques Américain. The Drive de Brett Tingley a réalisé un examen complet des nombreux détails de l’invention proposée par le Dr. Pais, et de la raison pour laquelle la Marine est intervenue pour appuyer deux de ses applications.
 
La première fois que la Marine est intervenue, il s’agissait d’une demande de brevet pour un « Appareil hybride aérospatial et sous-marin* » (HAUC), capable de générer un vide quantique (une bulle électromagnétique) autour de l’appareil lui permettant de se déplacer dans l’air et l’eau à d’énormes vitesses. Voici comment Tingley a résumé les capacités du HAUC :
US US10144532B2 Salvatore Cezar Pais The United States Of America As Represented By The Secretary Of The Navy
Priority 2016-04-28 • Filed 2016-04-28 • Granted 2018-12-04 • Published 2018-12-04
A craft using an inertial mass reduction device comprises of an inner resonant cavity wall, an outer resonant cavity, and microwave emitters. The electrically charged outer resonant cavity wall and the electrically insulated inner resonant cavity wall form a resonant cavity. The microwave emitters … Source Google Patents
Un véhicule utilisant un dispositif de réduction de masse inertielle comprend une paroi de cavité résonante interne, une cavité résonante externe et des émetteurs à micro-ondes. La paroi de la cavité résonante externe chargée électriquement et la paroi de la cavité résonante interne isolée électriquement forment une cavité résonante. Les émetteurs de micro-ondes
 
Dans la demande de brevet pour l’HAUC, il est spécifié que les capacités de propulsion radicales et de manœuvrabilité sont rendues possibles par un champ magnétique d’une puissance incroyable qui sert essentiellement à créer un vide quantique autour de lui qui lui permet de s’affranchir des forces aérodynamiques et hydrodynamiques et de sa propre masse inertielle. Par conséquent, la capacité de générer des ondes électromagnétiques de haute fréquence est cruciale pour les capacités supposées de cet appareil hybride théorique qui peut se déplacer pratiquement sans effort à travers l’air et l’eau à des vitesses incroyables avec peu ou pas de résistance ou d’inertie.
La demande de l’HAUC a été rejetée le 28 novembre 2017 jusqu’à ce que le Directeur de la Technologie de l’Entreprise d’Aviation Navale de la Marine, James Sheehy, intervienne pour le compte du Dr. Pais, ce que j’ai mentionné dans un article précédent. Le brevet fut finalement accepté un an plus tard, le 4 décembre 2018.
Cependant, une autre demande de brevet révolutionnaire de Pais, pour un « Supraconducteur de climatisation piézoélectrique* » a été initialement rejetée par l’examinateur du brevet comme l’a expliqué Tingley :
*Piezoelectricity-induced Room Temperature Superconductor
US US20190058105A1 Salvatore Cezar Pais United States Of America As Represented By The Secretary Of The Navy
Priority 2017-08-16 • Filed 2017-08-16 • Published 2019-02-21
The present invention is a room temperature superconductor comprising of a wire, which comprises of an insulator core and a metal coating. The metal coating is disposed around the insulator core, and the metal is coating deposited on the core. When a pulsed current is passed through the wire, … Source Google Patents
La présente invention concerne un supraconducteur à température ambiante comprenant un fil, qui comprend une âme isolante et un revêtement métallique. Le revêtement métallique est disposé autour de l'isolant central et le revêtement métallique est déposé sur le noyau. Lorsqu'un courant pulsé est passé à travers le fil,..
 
Néanmoins, le brevet de supraconducteur de climatisation de Pais fut rejeté sous le code 35 U.S.C. 101 parce que l’examinateur a conclu que « l’invention présentée était inopérante et ne présentait donc aucune utilité » et « qu’aucune affirmation de supraconductivité de climatisation n’avait été reconnue ou vérifiée jusqu’ici par la communauté scientifique ». Ce code stipule que les brevets ne seront accordés que pour des « procédés, machines, procédés de fabrication ou composition de matériaux, nouveaux et utiles, ou pour toute nouvelle amélioration utile des précédents ». Selon le Manuel de la procédure d’examen des brevets (MPEP) code 2164.07, les brevets sont rejetés pour ces raisons dans les cas « où l’examinateur conclut qu’une application revendique une invention qui est non-utile, inopérante ou qui contredit les principes scientifiques reconnus ».
Une fois de plus, le Dr. Sheehy est intervenu et le 27 novembre 2018 il a écrit une lettre à l’examinateur de brevets dans laquelle il déclarait :

Je suis familier de la demande de brevet susmentionnée (et son annexe jointe), ainsi que du développement, de l’usage et des propriétés du supraconducteur de climatisation piézoélectrique. En raison de ma formation et de mon expérience professionnelle, je suis considéré comme un expert en la matière et peux être considéré comme « une personne versée dans l’art » du sujet de la demande de brevet susmentionnée. J’affirme donc que l’invention décrite dans la demande de brevet référencée ci-dessus est fonctionnelle et faisable par la physique décrite dans la demande de brevet et le rapport de vérification par les pairs décrit dans l’Annexe de l’Inventeur.


 

 

La référence de Sheehy au fait que la demande de brevet était « fonctionnelle et faisable » est hautement significative, comme le fait observer Tingley Au cœur de ces questions se trouve le terme « fonctionnel ». Dans la plupart des demandes de brevet, les demandeurs doivent apporter la preuve de la faisabilité du brevet ou de l’invention, ou de la mesure dans laquelle un brevet est décrit de manière à ce que toute personne familière de technologies ou de techniques similaires soit capable de le comprendre, et de le reproduire théoriquement. 

Cependant, dans ces documents du brevet, l’inventeur Salvatore Pais, l’avocat de propriété industrielle Mark O. Glut de la Division du centre des appareils de guerre aéronavale (NAWCAD) et le Directeur de la Technologie de l’Entreprise de l’Aviation Navale des Etats-Unis le Dr. James Sheehy, affirment tous que ces inventions sont non seulement théoriquement faisables, mais fonctionnelles.
En bref, Pais et son employeur prétendent que ses inventions fonctionnent actuellement. En plus de la lettre de soutien de Sheehy, une lettre a également été écrite pour le compte de Pais par son avocat de propriété industrielle Mark Glut qui a souligné que l’invention du supraconducteur de climatisation était à la fois « fonctionnelle et faisable ». Le 6 juin 2019, Pais et Glut ont eu une conférence téléphonique avec l’Examinateur de Brevets, Paul Wartalowicz. Tingley a découvert grâce aux requêtes de la loi sur la Liberté de l’Information (FOIA) que l’appel était en cours pour surmonter le dernier rejet.
En plus du HAUC abordé précédemment, un autre brevet accepté est le « Générateur de Champ électromagnétique à haute énergie (HEEMFG) » qui est essentiellement un champ de force électromagnétique. L’importance de ce brevet est expliquée par TingleyDans le brevet du HEEMFG*, la technologie est décrite comme capable de créer ce qui est essentiellement un champ de force sortant tout droit de la science-fiction, qui pourrait générer « un bouclier défensif impénétrable sur mer et sur terre capable de protéger des installations spatiales militaires et civiles, contre des menaces telles que des missiles balistiques antinavires, des missiles de croisière évitant les radars, des attaques frontales de chars de combat (systèmes basés à terre ou sur mer), ainsi que de contrecarrer les effets d’éjections de masse coronale solaire ou défendre les satellites militaires cruciaux d’un système spatial antisatellite (ASAT).

US US10322827B2 Salvatore Cezar Pais The United States Of America As Represented By The Secretary Of The Navy

Priority 2017-02-14 • Filed 2017-02-14 • Granted 2019-06-18 • Published 2019-06-18
A high frequency gravitational wave generator including a gas filled shell with an outer shell surface, microwave emitters, sound generators, and acoustic vibration resonant gas-filled cavities. The outer shell surface is electrically charged and vibrated by the microwave emitters to generate a … Source Google Patents
Générateur d'ondes gravitationnelles à haute fréquence comprenant une coque remplie de gaz avec une surface de coque externe, des émetteurs à micro-ondes, des générateurs de son et des cavités remplies de gaz résonant aux vibrations acoustiques. La surface de la coque extérieure est chargée électriquement et vibrée par les émetteurs à… Source Google Brevets
 
La similarité avec le bouclier électromagnétique de Nikola Tesla est frappante. Dès les années 1930, Tesla a présenté un bouclier électromagnétique basé sur des ondes scalaires, expliqué comme suit Les Ondes Scalaires peuvent être transformées en un dôme surmontant des installations, telles que des villes ou des bâtiments (y compris des maisons d’édition). Un tel champ de force d’ondes scalaires est généralement appelé un Bouclier Tesla, et il serait analogue aux « boucliers » présentés dans la populaire série télévisée « Star Trek ». Les Boucliers Tesla ont une application uniquement défensive et ne pourraient en aucun cas être utilisés comme armes offensives (bien qu’un escadron de soldats pénétrant dans un Bouclier Tesla serait instantanément désintégré). La seule défense contre le tir d’un canon d’ondes scalaires serait un Bouclier Tesla.

La référence de Sheehy au fait que la demande de brevet était « fonctionnelle et faisable » est hautement significative, comme le fait observer Tingley Au cœur de ces questions se trouve le terme « fonctionnel ». Dans la plupart des demandes de brevet, les demandeurs doivent apporter la preuve de la faisabilité du brevet ou de l’invention, ou de la mesure dans laquelle un brevet est décrit de manière à ce que toute personne familière de technologies ou de techniques similaires soit capable de le comprendre, et de le reproduire théoriquement. 

Cependant, dans ces documents du brevet, l’inventeur Salvatore Pais, l’avocat de propriété industrielle Mark O. Glut de la Division du centre des appareils de guerre aéronavale (NAWCAD) et le Directeur de la Technologie de l’Entreprise de l’Aviation Navale des Etats-Unis le Dr. James Sheehy, affirment tous que ces inventions sont non seulement théoriquement faisables, mais fonctionnelles.
En bref, Pais et son employeur prétendent que ses inventions fonctionnent actuellement. En plus de la lettre de soutien de Sheehy, une lettre a également été écrite pour le compte de Pais par son avocat de propriété industrielle Mark Glut qui a souligné que l’invention du supraconducteur de climatisation était à la fois « fonctionnelle et faisable ». Le 6 juin 2019, Pais et Glut ont eu une conférence téléphonique avec l’Examinateur de Brevets, Paul Wartalowicz. Tingley a découvert grâce aux requêtes de la loi sur la Liberté de l’Information (FOIA) que l’appel était en cours pour surmonter le dernier rejet.
En plus du HAUC abordé précédemment, un autre brevet accepté est le « Générateur de Champ électromagnétique à haute énergie (HEEMFG) » qui est essentiellement un champ de force électromagnétique. L’importance de ce brevet est expliquée par TingleyDans le brevet du HEEMFG*, la technologie est décrite comme capable de créer ce qui est essentiellement un champ de force sortant tout droit de la science-fiction, qui pourrait générer « un bouclier défensif impénétrable sur mer et sur terre capable de protéger des installations spatiales militaires et civiles, contre des menaces telles que des missiles balistiques antinavires, des missiles de croisière évitant les radars, des attaques frontales de chars de combat (systèmes basés à terre ou sur mer), ainsi que de contrecarrer les effets d’éjections de masse coronale solaire ou défendre les satellites militaires cruciaux d’un système spatial antisatellite (ASAT).

US US10322827B2 Salvatore Cezar Pais The United States Of America As Represented By The Secretary Of The Navy

Priority 2017-02-14 • Filed 2017-02-14 • Granted 2019-06-18 • Published 2019-06-18
A high frequency gravitational wave generator including a gas filled shell with an outer shell surface, microwave emitters, sound generators, and acoustic vibration resonant gas-filled cavities. The outer shell surface is electrically charged and vibrated by the microwave emitters to generate a … Source Google Patents
Générateur d'ondes gravitationnelles à haute fréquence comprenant une coque remplie de gaz avec une surface de coque externe, des émetteurs à micro-ondes, des générateurs de son et des cavités remplies de gaz résonant aux vibrations acoustiques. La surface de la coque extérieure est chargée électriquement et vibrée par les émetteurs à… Source Google Brevets
 
La similarité avec le bouclier électromagnétique de Nikola Tesla est frappante. Dès les années 1930, Tesla a présenté un bouclier électromagnétique basé sur des ondes scalaires, expliqué comme suitLes Ondes Scalaires peuvent être transformées en un dôme surmontant des installations, telles que des villes ou des bâtiments (y compris des maisons d’édition). Un tel champ de force d’ondes scalaires est généralement appelé un Bouclier Tesla, et il serait analogue aux « boucliers » présentés dans la populaire série télévisée « Star Trek ». Les Boucliers Tesla ont une application uniquement défensive et ne pourraient en aucun cas être utilisés comme armes offensives (bien qu’un escadron de soldats pénétrant dans un Bouclier Tesla serait instantanément désintégré). La seule défense contre le tir d’un canon d’ondes scalaires serait un Bouclier Tesla.


 
 
Bouclier Tesla. Illustration de Hal Crawford

En résumé, voici trois brevets qui ont été attribués jusqu’ici à Pais au nom du Secrétaire de la Marine qui est le bénéficiaire. Dans l’ordre chronologique, ce sont 
- le bouclier
HEEMFG dont le titre complet est le « Générateur de champ électromagnétique et méthode pour générer un champ électromagnétique » (accordé le 20/11/2018. 
- un «
 Appareil utilisant un dispositif de réduction de la masse inertielle » (accordé le 4/12/2018), 
- et le «
 Générateur d’Ondes gravitationnelles à haute fréquence » (accordé le 18/06/2019).
 
A ce jour, les brevets accordés à Pais ont rencontré un considérable scepticisme scientifique. Tingley a interviewé le Dr. Mark Gubrud, un physicien de l’Université de Caroline du Nord, qui a déclaré ce qui suit à propos de la demande de brevet de supraconducteur de climatisation : Le brevet de Pais est un flot intimidant de charabia que la plupart des physiciens de métier qualifieraient d’absurdité, bien que beaucoup d’entre eux abandonneraient tout simplement par confusion, et il y en a toujours qui seront crédules. De quoi, cependant, il est difficile de le dire, étant donné que ce que prétend Pais n’est pas vraiment évident, mis à part le supraconducteur de climatisation, qui, s’il était avéré, ferait les gros titres. Pais emploie un discours très subtil pour que cela paraisse plausible pour ceux qui savent ce qu’est la vraie physique, mais n’en comprennent pas grand-chose. Ce qui inclut probablement la plupart des examinateurs de brevets, des journalistes et les propres soutiens de Pais au sein de la Marine.
 
Pour conclure cet article, Tingley est arrivé aux conclusions suivantes :
Si la Marine a effectivement réussi à développer des supraconducteurs de climatisation et des champs de force électromagnétiques fonctionnels, ces technologies révolutionneraient la guerre d’une manière inégalée depuis des siècles, ou même jamais, sans mentionner les conséquences sur le paradigme de la technologie militaire. Pourtant cela laisse ouverte la principale question : si la Marine dispose vraiment de ces technologies, ou même pense en disposer à court terme, pourquoi rendre ces brevets publics ?
Tingley examine un certain nombre de possibilités, y compris le fait que les demandes de brevet de Pais fassent partie d’une subtile campagne de désinformation de la Marine pour déstabiliser la Chine et d’autres concurrents militaires des Etats-Unis. Parmi ces possibilités, il y en a une qui est proche de la vérité sur la base de mes recherches sur les Programmes Spatiaux secrets de l’US Navy et de l’Air Force, qui ont été documentées dans deux livres respectivement disponibles ici et ici.
Tingley déclare : Il ne faut pas exclure que certaines percées scientifiques dans des systèmes de propulsion extrêmement exotiques puissent avoir été faites et que la Marine soit désireuse d’investir beaucoup d’argent dans leur développement ultérieur. Peut-être que ces avancées se sont produites il y a de nombreuses années et que ce n’est que maintenant que le Pentagone est disposé à les divulguer progressivement.
 
C’est précisément ce que je pense qu’il se passe avec les demandes de brevet de Pais. L’US Navy fait savoir au monde que des technologies ont fait l’objet de recherches et développements secrets il y a des décennies, et sont mises en œuvre dans des programmes spatiaux classifiés. C’est la raison pour laquelle Pais, Sheehy et Glut affirment tous que le supraconducteur de climatisation (ainsi que les autres inventions de Pais) sont fonctionnelles et faisables. On nous dit que la Marine a déjà développé ces technologies dans des programmes spatiaux secrets, et qu’il est temps que les physiciens traditionnels s’éveillent à la vérité et que des entreprises commerciales commencent à développer ces technologies pour l’industrie aérospatiale civile.
 
Autres lectures
Envois et traduction de Patrick T.

Partager cet article

Repost0
16 janvier 2019 3 16 /01 /janvier /2019 11:40

Selon des scientifiques, les humains MODERNES descendent d’un couple unique qui s’est accouplé il y a 200 000 ans.

Nous sommes TOUS cousins : Comment toute l’humanité descend d’UN couple il y a 200 000 ans

La conclusion étonnante a été tirée par des chercheurs qui ont étudié des millions de “codes-barres” génétiques de 100 000 espèces différentes – y compris les humains – et qui croient qu’une union particulière a donné naissance à des milliards de personnes au cours des siècles.

On dit que la reproduction du couple solitaire qui a vécu il y a environ 100 000 à 200 000 ans a eu lieu après un événement catastrophique qui a presque anéanti toute la race humaine. Mark Stoeckle et David Thaler, qui ont dirigé l’étude menée par l’Université Rockefeller et l’Université de Bâle, sont arrivés à cette conclusion après avoir examiné l’ADN mitochondrial que les mères transmettent de génération en génération.

Les scientifiques affirment que cela a montré “l’absence d’exceptionnalisme humain” et que les humains sont en fait “avec une diversité génétique moyenne”.

Le Dr Stoeckle a dit : “On aurait pu croire qu’en raison de leur nombre élevé d’habitants et de leur vaste répartition géographique, les humains auraient pu mener à une plus grande diversité génétique que les autres espèces animales.”

Et il a ajouté : “A une époque où les humains accordent tant d’importance aux différences individuelles et collectives, nous devrions peut-être consacrer plus de temps à la manière dont nous nous ressemblons et dont nous nous rapprochons le reste du règne animal.”

Le Dr Stoeckle a même affirmé que bien que les humains soient intrinsèquement différents des animaux, en termes de biologie de base, “nous sommes comme les oiseaux”.

Les résultats publiés dans le rapport intitulé Évolution humaine sont les dernières révélations issues du monde de la science et jettent le doute sur les modèles de l’évolution humaine à travers les âges auxquels on a cru auparavant.

Stoeckle et Thaler pensent que 90 % des espèces animales vivantes aujourd’hui descendent de parents qui ont tous commencé à procréer à la même époque, il y a moins de 250.000 ans.

Le Dr Thaler a dit : “Cette conclusion est très surprenante et je l’ai combattue de toutes mes forces.”

Source: Express.co.uk, le 24 novembre 2018Traduction Nouvelordremondial.cc

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2019 5 11 /01 /janvier /2019 22:46
Le kilogramme a désormais un nouveau poids

Combien pèse un kilogramme ? 1.000 grammes ou 2,20462 livres. Mais d’où vient cette valeur et comment chacun peut-il être sûr d’utiliser la même mesure?

Depuis 1889, les pays membres de la Conférence générale des poids et mesures se sont mis d’accord pour utiliser un bloc de métal standard, conservé près de Paris, pour définir le kilogramme. Mais bien que le bloc moderne soit stocké dans un environnement hautement contrôlé, son poids peut légèrement varié car l’usure lui font perdre de la masse et la saleté, peut l’alourdir. Pour résoudre ce problème, les scientifiques du monde entier ont passé près de deux décennies à discuter de la manière dont le kilogramme pourrait être défini par rapport à des mesures constantes naturelles. Ils ont finalement pris une décision.

Le premier kilogramme (appelé à l’origine le grave) a été défini en 1793 par une commission de l’Académie française des sciences, qui souhaitait un meilleur standard que les quantités fixes de céréales utilisées traditionnellement. La commission a décidé que la nouvelle mesure serait la masse d’un décimètre cube d’eau distillée à 4°C (la température à laquelle l’eau a sa densité la plus élevée dans des conditions standard). Cela présentait l’avantage de permettre aux laboratoires les mieux équipés de reproduire cette norme. Par la suite, un prototype de cette masse a été coulé en laiton.

Malheureusement, cette définition de la masse dépend d’une autre mesure variable, le mètre. À cette époque, le mètre n’a été défini que provisoirement comme une partie de la distance du pôle Nord à l’équateur. Une fois que la valeur du mètre et la température de l’eau à sa plus haute densité ont été définies avec plus de précision, le kilogramme a également dû être remplacé. Et un nouveau prototype a été coulé en platine pour représenter cette masse.

Ce prototype a finalement été remplacé par le prototype international kilogramme (IKP) utilisé aujourd’hui, moulé dans un mélange de platine et d’iridium pour le rendre très dur et l’empêcher de réagir avec de l’oxygène. L’IPK et six autres exemplaires sont conservés par le Bureau international des poids et mesures dans le pavillon de Breteuil, à Saint-Cloud, près de Paris, pour servir de référence aux mesures. Des exemplaires de l’IPK sont acheminés dans le monde entier afin de garantir que tous les pays participants utilisent la même norme.

Mais même l’IPK moderne peut changer progressivement de masse. La réponse du Bureau international des poids et mesures a été de revoir les définitions du kilogramme, ainsi que toutes les autres unités de mesure de base utilisées en science (connues sous le nom d’unités SI pour système international).

Au lieu de mesurer le kilogramme par rapport à un bloc stocké dans un coffre-fort, nous pouvons le définir en fonction de valeurs précises : des constantes de la nature. Accepter une définition a pris du temps, car nous devions être en mesure de mesurer ces constantes à des normes précises avec une incertitude de 30 parties par milliard (ce qui signifie que les mesures sont précises à 0,00000003 unité près).

Les scientifiques l’ont déjà fait pour le temps et la longueur. Une seconde ne représente plus une fraction du temps nécessaire à la Terre pour tourner, ce qui peut changer lorsque le globe accélère ou ralentit. Au lieu de cela, une seconde est à présent définie par le temps nécessaire pour qu’une certaine quantité d’énergie soit libérée sous forme de rayonnement à partir d’atomes de césium 133. Spécifiquement, une seconde équivaut à 9 192 631 770 transitions dans les niveaux hyperfins du césium 133 à l’état fondamental. C’est le même, peu importe quand et où il est mesuré. […]

La création de la nouvelle définition a pris énormément de temps car les scientifiques ont dû créer des dispositifs très précis pour mesurer la constante de Planck avec un degré de précision suffisant. La méthode a également fait l’objet de controverses, car elle romprait le lien entre le kilogramme et d’autres unités SI de base, notamment la mole, qui mesure la quantité d’une substance en fonction du nombre de particules dont elle est composée. Certains scientifiques ont proposé des méthodes alternatives.

Suite à un vote symbolique, le Bureau international des poids et mesures et les instituts de mesure nationaux du monde entier utiliseront la nouvelle définition du kilogramme, ainsi que les nouvelles définitions des unités SI de base restantes, de la mole, du kelvin (température), l’ampère (courant) et le candela (intensité lumineuse).

Pour la plupart des gens, la vie quotidienne continuera comme d’habitude malgré les redéfinitions. Un sac de sucre standard contiendra autant de sucre qu’avant. Mais certains de ces changements, par exemple en Kelvin, apporteront des avantages pratiques aux scientifiques effectuant des mesures très précises. Et pour répondre à la question « Combien pèse un kilogramme ? », nous n’aurons plus à comparer des blocs de platine ni à nous soucier de les rayer.

The Conversation

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2018 1 08 /10 /octobre /2018 15:30
Lévitation Acoustique: Comment le son peut devenir physique

Imaginez combien la vie serait plus facile si vous étiez capables de faire léviter des objets. Les trains de Maglev, par exemple, utilisent des aimants puissants pour repousser les wagons du train sur les rails.

Mais les aimants sont juste une manière de l’accomplir – et ils demandent à ce que le l’objet ait une force magnétique repoussante. Maintenant les scientifiques ont Japon ont montré qu’un effet similaire peut être accomplit avec du son.

Dans cette vidéo ils montrent qu’il n’est non seulement possible de faire léviter des objets dans l’air en utilisant des ondes radios, mais aussi de les faire bouger. Les résultats peuvent être assez artistiques – regardez vers 1 minute pour voir ce qui est possible de faire.

Puis ils font léviter des allumettes, des gouttes d’eau, des visses et des noisettes.

Les chercheurs de l’Université de Tokyo disent qu’ils espèrent raffiner leur technique comme cela elle pourra être utilisée pour manipuler des composants électroniques délicats pour l’assemblage de hardware.

Source : Telegraph

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2018 1 08 /10 /octobre /2018 11:28

Le code secret derrière les numéros 369 de Nikola Tesla est enfin révélé !

Le secret derrière les numéros de code Tesla 369

Nikola Tesla a fait d'innombrables expériences mystérieuses, mais il était un tout autre mystère à lui seul. 
Presque tous les esprits géniaux ont une certaine obsession. 
Nikola Tesla en avait un assez gros !
Il marchait autour d'un pâté de maisons à trois reprises avant d'entrer dans un bâtiment, il nettoyait ses assiettes avec 18 serviettes de table, il vivait dans des chambres d'hôtel avec un nombre divisable par 3 seulement, il faisait des calculs sur les choses dans son environnement immédiat pour s'assurer que le résultat est divisable par 3 et baser ses choix sur les résultats. 

Il faisait tout en séries de 3.
Certains disent qu'il avait un trouble obsessionnel-compulsif, d'autres disent qu'il était très superstitieux.
Cependant, la vérité est beaucoup plus profonde.

"Si vous connaissiez la magnificence des trois, six et neuf, vous auriez une clé de l'univers." - Nikola Tesla

Son obsession n'était pas seulement avec les chiffres, mais surtout avec ces chiffres : 369 !
Il a eu un cas extrême de TOC et il était superstitieux, mais il a choisi ces chiffres pour une raison.
Tesla a affirmé que ces chiffres étaient extrêmement importants. Personne n'a écouté.
Il a même calculé les points nodaux autour de la planète liés aux nombres trois, six et neuf !
Mais pourquoi ces chiffres ?
Qu'est-ce que Nikola Tesla a essayé de faire comprendre au monde ?
NOTE : Les choses vont devenir beaucoup plus étranges en bas !

D'abord, nous devons comprendre que nous n'avons pas créé les mathématiques, nous l'avons découvert. C'est la langue et la loi universelles. 

Peu importe où vous vous trouvez dans l'Univers, 1 + 2 sera toujours égal à 3 ! 
Tout dans l'Univers obéit à cette loi !

 

 



 
Il y a des modèles qui se produisent naturellement dans l'Univers, des modèles que nous avons découverts dans la vie, des galaxies, des formations d'étoiles, l'évolution et presque tous les systèmes naturels. 
Certains de ces motifs sont le Ratio d'Or et la Géométrie Sacrée.

Un système vraiment important auquel la nature semble obéir est "The Powers of 2 Binary System" dans lequel le motif commence à partir d'un et continue en doublant les nombres. 

Les cellules et les embryons se développent selon ce modèle sacré : 1, 2, 4, 8, 16, 32, 64, 128, 256.....

 

 


 
Certains appellent ces modèles le Blueprint de Dieu.

Les mathématiques, par analogie, seraient l'empreinte du pouce de Dieu. (laissant toute religion de côté !)

Dans les mathématiques vortex (la science de l'anatomie du tore), il existe un modèle qui se répète : 1, 2, 4, 8, 7 et 5, et ainsi de suite sur 1, 2, 4, 8, 7, 5, 5, 1, 2, 2, 4, 4, 8, 7, 5, 5, 1, 2, 2, 4.....


Comme vous pouvez le voir 3, 6 et 9 ne sont pas dans ce modèle. 
Le scientifique Marko Rodin pense que ces nombres représentent un vecteur de la troisième à la quatrième dimension qu'il appelle un "champ de flux". 
Ce champ est censé être une énergie dimensionnelle supérieure qui influence le circuit d'énergie des six autres points.

Randy Powell, un étudiant de Marko Rodin dit que c'est la clé secrète de l'énergie libre, quelque chose que nous savons tous que Tesla a maîtrisé.


 

 



Laisse-moi vous expliquer !

Partons de 1, doublé c'est 2 ; 2 doublé c'est 2 ; 4 doublé c'est 4 ; 4 doublé c'est 8 ; 8 doublé c'est 8 ; 8 doublé c'est 16 ce qui signifie 1 + 6 et cela équivaut à 7 ; 16 doublé c'est 32 résultant en 3 + 2 égale 5 (vous pouvez faire 7 doublé si vous voulez ce que vous obtenez 14 résultant en 5) ; 32 doublé c'est 64 (5 doublé est 10) résultant en un total de 1 ; Si nous continuons à suivre le même schéma : 1, 2, 4, 8, 7, 7, 5, 1, 1, 2.....

Si nous partons de 1 en marche arrière, nous obtiendrons toujours le même motif seulement en marche arrière : La moitié d'un est 0,5 (0+5) égal à 5, la moitié de 5 est 2,5 (2+5) égal à 7, et ainsi de suite.
Comme vous pouvez le voir, il n'y a aucune mention de 3, 6 et 9 ! 

C'est comme s'ils étaient au-delà de ce modèle, libres de ce modèle.

 

 



Cependant, il y a quelque chose d'étrange une fois que vous commencez à les doubler. 3 doublé est 6 ; 6 doublé est 12 ce qui donnerait 3 ; dans ce modèle il n'y a pas de mention de 9 ! 
C'est comme si 9 était au-delà, complètement libre des deux schémas.
Mais si vous commencez à doubler le 9, il en résultera toujours 9 : 18, 36, 72, 144, 288, 576.....
C'est le Symbole des Lumières !

Si nous allons à la Grande Pyramide de Gizeh, non seulement il y a les trois pyramides plus grandes de Gizeh, toutes côte à côte, reflétant les positions des étoiles dans la ceinture d'Orion, mais nous voyons aussi un groupe de trois pyramides plus petites immédiatement à l'écart des trois pyramides plus grandes.


 

 



Nous trouvons beaucoup de preuves que la nature utilise une symétrie triple et sextuple, y compris la forme hexagonale de la tuile hexagonale du nid d'abeille commun.
Ces formes sont dans la nature, et les anciens ont imité ces formes dans la construction de leur architecture sacrée.
La magnificence de 9 !

 

 

 




Disons qu'il y a 2 opposés, appelez-les clairs et foncés si vous le voulez. Ils sont comme les pôles Nord et Sud d'un aimant.
Un côté est 1, 2, et 4 ; l'autre côté est 8, 7 et 5 ; Tout comme l'électricité, tout dans l'Univers est un flux entre ces 2 côtés polaires, comme un pendule oscillant : 1, 2, 4, 8, 7, 5, 5, 1, 2... (et si vous imaginez le mouvement, c'est comme le symbole de l'infini).


 

 

 


 
Cependant, ces deux côtés sont gouvernés par 3 et 6 ; 3 gouverne 1, 2 et 4 tandis que 6 gouverne 8, 7 et 5 ; et si vous regardez de près le modèle, il devient encore plus époustouflant : 1 et 2 égale 3 ; 2 et 4 égale 6 ; 4 et 8 égale 3 ; 8 et 7 égale 6 ; 8 et 7 égale 6 ; 7 et 5 égale 3 ; 5 et 1 égale 6 ; 5 et 1 égale 6 ; 1 et 2 égale 3.....

Le même modèle sur une échelle supérieure est en fait 3, 6, 3, 3, 6, 6, 3, 3, 6, 6.....
Mais même ces deux côtés, 3 et 6 sont gouvernés par le 9 qui montre quelque chose de spectaculaire.
En regardant de près le modèle de 3 et 6, vous vous rendez compte que 3 et 6 égale 9, 6 et 3 égale 9, tous les nombres ensemble égalent 9, les deux sens excluant et incluant 3 et 6 !
Ainsi, 9 signifie l'unité des deux côtés. 

9 est l'Univers lui-même !
La vibration, l'énergie et la fréquence !
3, 6 et 9 !

"Si vous voulez trouver les secrets de l'univers, pensez en termes d'énergie, de fréquence et de vibration." - Nikola Tesla

Il y a une vérité philosophique plus profonde là-dedans !
Imaginez ce que nous pouvons accomplir si nous appliquons ces connaissances sacrées dans la science de tous les jours.....

"Le jour où la science commence à étudier des phénomènes non physiques, elle fera plus de progrès en une décennie que dans tous les siècles précédents de son existence." - Nikola Tesla


Source :
https://operationdisclosure.blogspot.com/2018/08/the-secret-behind-tesla-code-numbers-369.html

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog