Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2019 1 28 /01 /janvier /2019 11:54

Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador et ses homologues de trois pays d’Amérique centrale ont signé un accord en vue de formuler un plan visant à stopper le flux de migrants demandeurs d’asile aux États-Unis, ce qui constitue l’un de ses premiers actes.

Le nouveau président mexicain signe un accord pour stopper le flux des migrants

Le plan comprendra un fonds pour créer des emplois dans la région, tout en s’attaquant aux “causes structurelles des migrations en provenance d’El Salvador, du Guatemala et du Honduras”, a rapporté AP, citant une déclaration faite samedi par le ministère des Affaires étrangères du Mexique.

Au cours des deux derniers mois, des milliers de migrants, pour la plupart honduriens, se sont regroupés dans des caravanes et ont traversé le Mexique vers le nord en direction de la frontière sud des États-Unis.

La majorité de la plus récente caravane de migrants d’Amérique centrale se sont réunis à Tijuana, où les autorités viennent d’évacuer environ 6 000 demandeurs d’asile d’un complexe sportif extérieur près de la frontière américaine, les transférant dans un ancien lieu de concert situé à environ 22 kilomètres du poste frontière de San Ysidro. Le premier abri a été fermé en raison de problèmes d’assainissement selon la ville.

Les experts s’étaient dits préoccupés par les conditions insalubres qui s’étaient développées dans le complexe sportif partiellement inondé, où les migrants avaient été entassés dans un espace suffisant pour la moitié de leur nombre. La boue, les infestations de poux et les infections respiratoires étaient endémiques.Washington Times

Les autorités de Tijuana avaient auparavant déclaré que personne ne serait obligé de déménager dans les nouvelles installations, mais elles avaient averti qu’elles ne fourniraient plus de nourriture et de services médicaux gratuits au complexe sportif Benito Juarez.

Ce déménagement intervient une semaine après qu’environ 500 migrants ont cessé de manifester pacifiquement contre les délais interminables pour les demandes d’asile et se sont précipités vers la frontière américaine, ce qui a entraîné le déploiement de gaz lacrymogènes par les agents des douanes américaines.

Source: Zero Hedge, le 2 décembre 2018Traduction Nouvelordremondial.cc

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog