Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2021 5 09 /04 /avril /2021 08:37
Election américaine, Crise de conscience : des employés des Postes témoignent de fraudes électorales à grande échelle

Trois dénonciateurs, qui ont eu des remords, ont déclaré sous serment à une ONG de protection des droits civiques que plus d’un million de bulletins de vote sont potentiellement frauduleux.

Des bulletins déjà remplis expédiés d’un État à l’autre, des courriers antidatés par la Poste pour qu’ils soient comptés dans les délais, et des fonctionnaires qui manipulent les systèmes de Dominion pour empêcher un audit. Voilà ce que le projet Amistad, qui vise à préserver les libertés civiles, et a été créé par la Thomas More Society, un cabinet juridique national d’intérêt public à but non lucratif, a découvert.

Plus de 300 000 bulletins de vote en Arizona, 548 000 dans le Michigan, 204 000 en Géorgie et plus de 121 000 en Pennsylvanie sont concernés par les déclarations des lanceurs d’alerte recueillies par the Amistad Project.

Jess Morgan, chauffeur de camion de l’USPS

« Je transportais des bulletins de vote préremplis de New York en Pennsylvanie. Je ne savais pas, alors j’ai décidé de parler »

« Le 21 octobre, je suis arrivé à Bethpage où j’ai vu 24 gaylords (grands conteneurs en carton utilisés par l’USPS), et j’ai appris qu’ils contenaient des votes par correspondance.

Les gaylords contenaient des bacs de courrier en vrac remplis d’enveloppes de taille identique empilées en croix, qui contenaient probablement entre 144 000 et 288 000 bulletins de vote, ou plus.

J’ai pu voir des adresses de retour manuscrites et l’une d’entre elles portait même la mention « courrier recommandé ». »

M. Morgan est arrivé à Harrisburg à 9 h 15, les bulletins étaient dans des remorques, mais il a été obligé de rester assis dans la cour de l’USPS jusqu’à 15 h. Lorsqu’il est entré pour parler à quelqu’un parce que ses heures étaient sur le point d’expirer, un superviseur de transport a demandé à Jesse de conduire tout le chargement à Lancaster, sans décharger la partie destinée à Harrisburg.

« Le superviseur ne m’a pas fourni de bordereau écrit, et m’a dit que je devais décharger à Harrisburg pour recevoir un bordereau. »

Morgan s’est rendu à Lancaster sur ordre du superviseur des postes de Harrisburg, a décroché la remorque à l’endroit habituel, a garé son camion à l’endroit habituel, et est rentré chez lui.

Le lendemain, sa remorque, la seule qu’il ait jamais utilisée sur son itinéraire de Bethpage, avait disparu.

« Ce qui s’est passé le 21 octobre est une série d’événements inhabituels qui ne peuvent pas être une coïncidence. Je sais que j’ai vu des bulletins de vote avec des adresses de retour remplies, des milliers d’entre eux, chargés dans ma remorque à New York en direction de la Pennsylvanie. »

Un deuxième employé de l’USPS originaire du Wisconsin, Nathan Pease

Autre dénonciateur, Nathan Pease, à qui deux employés de la poste ont dit à deux reprises que l’USPS du Wisconsin a antidaté plus de 100 000 bulletins de vote pour s’assurer qu’ils seraient comptés à temps, même s’ils arrivaient après la date limite légale.

Nathan Pease n’a voté ni pour Trump ni pour Biden, mais pour un petit candidat d’un tiers parti. Il a déclaré que le 4 et le 5 novembre, deux postiers distincts lui ont dit qu’ils collectaient des dizaines de milliers de bulletins de vote et qu’ils les antidataient.

Pease a également décrit l’étrange situation où il n’a trouvé que quelques bulletins dans des boîtes de dépôt les 2 et 3 novembre, puis s’est fait dire plus tard par un employé supérieur de l’USPS qu’il manquait 100 000 bulletins et que d’autres employés des postes seraient envoyés pour les trouver.

Des employés des postes de Traverse City (Michigan), Coraopolis (Pennsylvanie), Erie (Pennsylvanie) et Elkins Park (Pennsylvanie) ont également parlé des mêmes malversations du service postal, des bulletins de vote antidatés.

L’organisation dit disposer en outre d’autres preuves, notamment des employés de la poste de Pennsylvanie qui ont reçu l’ordre de placer le courrier émanant de la campagne Trump – y compris la documentation de la campagne – dans des bacs non distribuables, et s’assurer que le courrier de la campagne Biden soit distribué en temps voulu.

Le projet Amistad engage six procès

Dans un communiqué de presse, le projet Amistad de la société Thomas More, a annoncé le 30 novembre qu’il engage des poursuites judiciaires au niveau fédéral et au niveau des États pour contester les résultats des élections présidentielles dans le Wisconsin, la Pennsylvanie, le Michigan, le Nevada, la Géorgie et l’Arizona.

La campagne Trump va s’associer au projet Amistad pour ces poursuites au cas par cas, a déclaré Rudy Giuliani.

Le projet Amistad a déclaré que le FBI lui avait demandé de transmettre ses conclusions à son bureau de Los Angeles. Probablement parce que la terre y étant plus sableuse, le dossier sera plus facile à enterrer.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  • https://got-freedom.org/2020/12/01/press-release-amistad-project-announces-major-new-election-whistleblowers/
  • https://got-freedom.org/2020/12/01/press-conference-election-whistleblowers-come-forward/
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog