Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2018 4 03 /05 /mai /2018 01:13
Sébastien Jallamion - Au tribunal correctionnel pour une « critique » de Pôle Emploi

Lazare : A quand la correctionnelle pour une critique du gouvernement  ?

Une chef d’entreprise, Karine Vasseur, spécialisée dans le recrutement, a décidé en septembre 2016 d’élargir son implantation à Nice, et a procédé à la distribution d’un tract sur lequel était inscrite la phrase suivante : « Pôle emploi ne vous aide pas ? Confiez votre recherche à un spécialiste ». Il n’en fallut pas plus pour attirer les foudres de l’agence gouvernementale, qui a aussitôt décidé de déposer plainte pour diffamation.

En effet, informée par l’une de ses employées ayant trouvé le tract incriminé sur le pare-brise de son véhicule, la direction de Pôle Emploi a immédiatement contacté Karine Vasseur pour se plaindre, à la suite de quoi la dirigeante a aussitôt décidé d’interrompre la distribution du document publicitaire. Mais visiblement, le « mal était fait ».

Convoquée par les fonctionnaires de police de la Sûreté Départementale de Nice, Karine Vasseur a été longuement entendue (pendant près de quatre heures), expliquant ne jamais avoir eu l’intention de diffamer qui que ce soit.

Malgré cela, elle fut convoquée à nouveau devant un Juge d’Instruction, mise en examen, et renvoyée devant le Tribunal Correctionnel de Nice. La date d’audience sera fixée au cours du mois de février 2018.

Ainsi, comme dans les régimes totalitaires, il suffit désormais en France d’oser poser la question de l’efficacité d’une institution pour vous retrouver devant un tribunal, même sans la critiquer ouvertement. L’efficacité et le fonctionnement de Pôle Emploi sont pourtant loin d’être irréprochables, comme le prouvent les nombreux témoignages de ceux qui ont eu à faire à l’agence au cours de leur parcours professionnel.

Karine Vasseur devra donc répondre d’avoir laissé entendre ce que tout le monde sait déjà, au péril de son entreprise, de ses collaborateurs, et sans garantie d’obtenir gain de cause dans un parcours judiciaire qui pourrait avoir raison de sa vie sociale, par son coût, sa durée, ses sentences éventuelles.

Mais peut-être que Pôle Emploi estime qu’une telle atteinte à son « honneur » ou à sa « considération » pourrait lui faire perdre des « clients », qui sait ?

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des développements de cette incroyable affaire, qui s’inscrit dans la droite ligne de la dictature qui se met en place dans notre pays, et que nous ne cesserons jamais de dénoncer, quel qu’en soit le prix à payer. Nos libertés ne sont pas négociables.

Sébastien JALLAMION

NB : Karine Vasseur a sollicité et obtenu le soutien de l’association ANDELE.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog