Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2017 2 19 /12 /décembre /2017 23:46
Hillary Clinton et le faux dossier russe sur Trump : l’arroseuse arrosée

Depuis que le Washington Post a révélé que c’est Hillary Clinton et le Comité national démocrate qui ont commandé à Fusion GPS et financé le faux dossier russe impliquant le candidat Trump, les informations vont dans tous les sens.

 

Hillary Clinton et ses collaborateurs ont successivement déclaré :

  • Nous ne savons strictement rien sur cette histoire de dossier russe. C’est une diversion de la droite pour détourner l’attention de l’enquête sur la collusion entre la Russie et Trump pour voler l’élection présidentielle.
  • Ce dossier est une banale étude commandée à Fusion GPS destinée à fouiller le passé de Trump, tous les candidats en font.
  • Nous avons donné l’ordre aux dirigeants de Fusion GPS de se retrancher derrière le 5e amendement pour ne pas dévoiler qui a payé le dossier.

 

Cela ne vous rappelle rien ? Le chaudron de Freud :

«Premièrement je n’ai absolument pas emprunté de chaudron à B ; deuxièmement le chaudron avait déjà un trou lorsque je l’ai reçu de B ; troisièmement je lui ai rendu le chaudron intact.»

Par ailleurs, le témoin central du scandale Uranium One a enfin été autorisé à témoigner devant la commission d’enquête du Sénat alors que l’administration précédente le lui avait interdit– une première dans la démocratie américaine. Il va pouvoir dévoiler ce qu’il a appris pendant les 4 ans où le FBI l’a infiltré chez les Russes. Nous allons enfin savoir qui est corrompu, qui a touché des dessous de table, pourquoi à ce moment-là 9 dirigeants des entreprises russes qui ont bénéficié de la vente de l’uranium ont versé 140 millions de dollars à la fondation Clinton et jamais rien depuis, pourquoi Bill Clinton a été payé, toujours à ce moment-là, 500 000 dollars pour une conférence de 20 minutes en Russie, soit trois fois plus que ses émoluments habituels pour de telles conférences, et pourquoi il a demandé au Secrétariat d’Etat, pendant la négociation sur l’uranium, la permission de rencontrer des dirigeants des sociétés russes impliquées dans l’achat de l’uranium américain, et a rencontré Vladimir Poutine lors de ce voyage.

Nous allons enfin comprendre tous les détails de la machination montée par Poutine pour mettre la main sur l’uranium américain.

Car le Sénat, et pas seulement les Républicains, est furieux que l’administration Obama ait fait accepter par le Congrès la vente de 20% de l’uranium américain en lui cachant que le FBI avait découvert que la Russie était impliquée dans une affaire de corruption, de pots-de-vin, de blanchiment d’argent et d’extorsion autour d’Hillary Clinton afin de faciliter cette vente, et qu’il ait interdit au témoin clef de dire au Sénat ce qu’il savait.

⇒ Ironie de l’affaire :

 

  1. la commission d’enquête du Sénat a auditionné les dirigeants de Fusion GPS, la société qui a fabriqué le dossier sur Trump pour savoir qui l’a commandé et financé. Ils se sont réfugiés derrière le 5e amendement pour ne pas répondre.
  2. Puis la commission a exigé leurs relevés de compte bancaire, et Fusion a saisi un juge pour qu’il interdise la communication des relevés bancaires.
  3. Et 24 heures plus tard, c’est par une fuite au Washington Post que l’information a fait surface !

 

Enfin, les commentateurs politiques se demandent comment la gauche a pu, en quelques jours, être passée de la position où elle considère que la Russie est le plus grand danger pour les Etats-Unis, qu’il est en guerre contre l’Amérique, que Trump est un traître, et que sa collusion avec elle est un scandale d’Etat, et rester d’une indifférence absolue en apprenant que Clinton s’est acoquinée avec les Russes pour la fabrication du dossier sur Trump, que la fondation Clinton a reçu des millions d’une entreprise russe d’uranium, que Clinton a donné son accord sur la vente de 20% de l’uranium aux Russes– ce dont personne à ce jour ne peut expliquer la logique et le bénéfice pour l’Amérique.

Depuis un an les médias nous rabattent les oreilles avec la collusion de Trump et la Russie, et depuis 48 heures que l’implication de Clinton et Obama deviennent de plus en plus difficile à cacher, plus un mot sur la Russie.

 

Je disais à Guy Millière aujourd’hui être sans explication du fait que c’est le New-York Times qui en 2016 a révélé l’affaire des emails non sécurisés et du serveur privé d’Hillary Clinton qui ont contribué à lui faire perdre les élections, et sans explication du fait que c’est le Washington Post qui vient de révéler que c’est Clinton et le Comité national Démocrate qui ont payé le dossier russe, ce qui est une double infraction au regard de la loi électorale : une première infraction car un candidat ou son organisation n’ont pas le droit de faire appel à des sources étrangères, et une autre car le coût du dossier accablant Trump était de 6 millions de dollars, et cette somme a été dissimulée des comptes de campagne.

Conclusion

 

Si la fondation de Donald Trump avait reçu 140 millions de dollars, si le Président Trump avait vendu 20% de l’uranium américain aux Russes, et si les journalistes qui ont révélé l’affaire étaient démocrates, ils seraient célébrés comme des héros. Ils seraient les Carl Bernstein et les Bob Woodward du Watergate.

Et il me semble important de les citer et de mentionner leur courage et leur persévérance pour avoir enquêté depuis des mois sur la corruption autour des Clinton :

  • John Solomon, qui a enquêté pour The Hill.
  • Sara Carter de Circa News.
  • L’auteur Peter Schweizer –qui a parlé d’uranium One et des eaux troubles de la fondation Clinton dans un livre paru en 2015, «Clinton Cash»,
  • Et Sean Hannity, de Fox News, qui les a invités de nombreuses fois dans son émission politique, l’une des plus regardées d’Amérique, pour parler de l’avancement de leurs enquêtes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog