Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 05:05

jesus

Jésus, transmis par John Smallman

Je veux juste vous rassurer sur l'Amour infini de Dieu pour vous, pour toute l'humanité, et sur le fait que c'est la chose la plus réelle dont vous pouvez vous occuper et sur laquelle vous focaliser. Ce que vous venez de lire sur les activités horribles menées « au nom de Dieu » à travers les âges par des gens de différentes confessions religieuses est choquant. Mais rappelez-vous que l'environnement physique dont vous faites l’expérience en tant qu'humains incarnés est irréel, imaginaire, illusoire ; et bien que le traitement horrible infligé par certains humains à d'autres, quelle qu'en soit la raison, soit monstrueux, horrible, et inadmissible, il ne s'est pas réellement produit.

C'est pour vous très difficile à saisir parce que vous avez construit une illusion tellement convaincante, et parce que votre corps peut faire, et fait, l’expérience d’une douleur intense — physique, émotionnelle et psychologique — en cas d'abus ou de torture. En outre, ceux qui infligent de la douleur aux autres souffrent eux-mêmes des peurs et des croyances les plus terribles, et décochent leurs coups dans la terreur — une terreur qu'ils refusent de s’avouer à eux-mêmes et qu’ils enterrent par conséquent sous un manteau de déni. Être dans la peur c’est avoir le dos au mur sans aucun espoir d'évasion et aucun endroit où aller. Vous avez une expression pour cela : « être entre le marteau et l'enclume ». Alors vous vous déchaînez ! Parce que vous avez déjà vu des gens qui avaient choisi de ne pas se défendre contre une attaque puissante être blessés et même se faire tuer, il semble vraiment que vous n'avez pas le choix.

La peur déshumanise, et cela dure depuis la nuit des temps. Lorsque vous êtes déshumanisés vous ne pouvez pas reconnaître l'Amour parce qu’Il vous terrifie ; Il est l'antithèse de la peur. Mais ce n’est pas tout le monde qui a été déshumanisé — juste un nombre suffisant pour causer des dommages considérables et maintenir la peur vivante chez à peu près tous les autres ; et l'humanité est actuellement en train de reconnaître que les horreurs qu'elle s’est infligées au cours des âges, à partir de sa propre PEUR d’elle-même (tout par elle-même, puisqu’elle est un) est due à l'absence apparente, ou au véritable déni, de l'AMOUR dans toutes ces actions. Ces actes ne pouvaient être perpétrés par personne qui soit conscient, réfléchi, et par conséquent ouvert à l'Amour !

Lorsque vous étreignez l'Amour qui vous entoure en permanence, votre peur diminue, se dissout et se dissipe, et vous avez alors la possibilité de voir et de comprendre la souffrance intense, et non reconnue, ensevelie au plus intime des auteurs. Les comprendre vous permet de ressentir de la compassion pour eux, et ensuite de la leur offrir au lieu de les juger. Comme tous ceux des royaumes spirituels ne cessent de vous le répéter, et d’insister à nouveau, l'Amour est la réponse à chaque question, à chaque problème, à chaque désaccord ou à chaque sujet de conflit. L'humanité est enfin en train d’apprendre cette leçon et de mettre en pratique ce qu'elle apprend. Au cours des dernières décennies, en dépit de leurs souffrances, beaucoup pardonnent* aux auteurs de crimes motivés par la haine. À l’occasion, les médias signalent bien de tels cas, mais pour la plupart ils passent inaperçus, sauf chez ceux qui sont directement concernés.

Ce pardon actif et délibéré est un signe des extraordinaires changements d'attitude qui se produisent partout dans le monde. Tout le monde porte haut sa Lumière, forme l'intention de vivre avec amour et met ensuite cette intention en pratique ; cela fait une grande différence, en intensifiant le champ d'Amour qui vous enveloppe. Ne soyez pas découragés par la violence et la souffrance rapportées dans les médias ; rappelez-vous plutôt que le temps des modes de vie fondés sur la peur touche à sa fin, et envoyez amour et compassion vers toute personne ou toute situation dont vous avez connaissance, et dans lesquels de la souffrance est vécue, peu importe sa cause, par les victimes ou les auteurs. C’est efficace, cela fait une différence, et cela modifie les champs d'énergie des personnes concernées en réduisant la peur et le stress vécus, ce qui leur permet de prendre du recul par rapport à des réactions instinctives instantanées, et de réévaluer la situation avec moins de fureur.

Au début de chaque journée, émettre l’intention consciente de vivre avec amour et d’être un canal ouvert par lequel l'Amour peut circuler en permanence constitue un aspect essentiel du chemin de vie que vous avez choisi avant de vous incarner ; et ré-émettre cette intention chaque fois que vous y pensez tout au long de votre journée renforce encore l’écoulement de cet Amour.

Quand vous faites ce choix conscient, votre chemin de retour à la maison est reconnaissable entre tous. Souvent, cependant, les inquiétudes que vous éprouvez dans l'illusion vous conduisent à vous engager avec la peur de faire un choix dépourvu d'amour, et qui vous conduirait ensuite sur un chemin de diversion où vous seriez de nouveau confrontés à des leçons que vous aviez pensé bien apprises et laissées loin derrière vous. Cela peut être choquant et déprimant, mais ce n'est pas la fin du monde ; ce n'est pas une catastrophe, et ce n'est pas un désastre irrémédiable. Vous devez juste reconnaître la possibilité d’avoir fait une erreur... sans plus. Et alors, si vous la demandez, vous recevrez une abondance d'aide pour retrouver votre chemin.

Ne craignez jamais l’éventualité de mourir dans le péché ! Le péché relève de l'illusion, c’est irréel, mais votre croyance en lui peut vous causer d’indicibles inquiétudes et intensifier les sentiments d'indignité auxquels vous pourriez vous cramponner. Les sentiments d'indignité conduisent souvent à des choix imprudents lorsque vous prenez des décisions dans votre vie quotidienne. Presque toutes vos cultures ont parfaitement réussi à faire naître un sentiment de culpabilité ou de péché chez leurs membres dès le plus jeune âge, et certains d'entre vous ont beaucoup plus de difficultés que d'autres à se défaire de cet auto-jugement erroné. Lorsque vous êtes conscients d'abriter et de vivre de tels sentiments, dites-vous avec beaucoup de fermeté, et même de force, qu'ils sont absolument faux. Cela ne signifie pas que vous n'avez jamais fait d'erreurs ou maltraité les autres; cela signifie simplement que Dieu ne vous jugera jamais indignes et que vous ne serez jamais punis.

Si vous avez eu des comportements dépourvus d’amour, essayez, si possible, de remédier à ces paroles ou à ces actions ; si ce n'est pas possible, envoyez une intention aimante à la(aux) personne(s) lésée(s), et puis PARDONNEZ-vous. Pardonner vraiment élimine les sentiments de culpabilité, de reproche, ou d'indignité, et vous permet d'avancer à nouveau avec amour. Vous devrez peut-être émettre plus d'une fois l'intention de vous pardonner, parce que la culpabilité a été extrêmement enracinée au cours de nombreuses vies. C'est comme une douleur physique ou une contrainte qui pèsent sur vous après vous être trop dépensés, et qui vous obligent à vous traiter avec douceur jusqu'à ce que les dommages physiques soient complètement guéris.

Et vous pardonner c’est vous traiter avec respect et douceur, un respect aimant. Accordez-vous suffisamment de temps pour guérir, parce que le pardon est un processus de libération de vieilles croyances et d’habitudes dépassées qui supposent, et peuvent souvent avoir apparemment exigé, de vous engager dans un auto-jugement assez sévère. Lorsque vous cessez de vous juger sévèrement, alors vous pouvez commencer à pardonner aux autres. Si vous éprouvez des difficultés à pardonner aux autres, tournez-vous vers l'intérieur pour découvrir ce que vous y trouvez d’inacceptable à vos yeux, et lâchez-le.

L'Amour inclut tout. Si vous excluez n'importe qui, y compris bien sûr vous-mêmes, ce n'est qu'une imitation, un simulacre d'amour. Lorsque vous rencontrez des difficultés avec l'acceptation de soi et l’abandon de l'auto-jugement, rappelez-vous que Dieu vous aime inconditionnellement à chaque instant, et que si c'est le cas — comme ça l’est assurément — alors vous n’avez absolument aucune raison valable de pas vous accepter simplement comme vous êtes : des enfants parfaits de Dieu. Si vous avez encore des difficultés, rappelez-vous alors des moments où vos propres enfants se sont mal comportés et où vous les avez tendrement pardonnés, puis ouvrez-vous pour réaliser que Dieu est infiniment plus aimant et indulgent que vous, en tant qu'humains, pourriez jamais l’être !

Votre frère qui vous aime, Jésus.

Traduction AD
Page d’origine : http://johnsmallman2.wordpress.com/2013/08/07/do-not-be-disheartened-by-the-violence-reported-in-the-media/
-----

 

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog