Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2015 6 20 /06 /juin /2015 21:57

Veau d'or

Quelle est la définition de l'idolatrie ?

"L'idolâtrie est l'adoration d'une image, d'un astre, d'une idée ou d'un objet. Elle est couramment pratiquée chez les animistes et chez les polythéistes chez qui la représentation des divinités est généralisée. Elle consiste à rendre des cultes, des sacrifices, à offrir des offrandes et à adresser des prières à la chose sacralisée."

C'est la définition de WIKIPEDIA et c'est celle qui est couramment admise.

Mais la Bible ne donne pas la définition de l'idolatrie. Revenons à WIKIPEDIA :

"Le nom idolâtrie vient (par haplologie) du mot grec eidololatria, formé de eidolon, "image" ou "représentation", et latreia, "adoration". Bien que le terme grec semble être un emprunt à l'expression hébraïque avodat elilim, qui apparaît dans la littérature rabbinique (par ex. bChul., 13b, Bar.), le terme grec lui-même ne se trouve pas dans la Septante, Philon d'Alexandrie, Flavius Josèphe ou autres écrits juifs hellénistiques. Il n'apparaît pas non plus dans la littérature païenne grecque. Dans le Nouveau Testament, le mot grec ne se trouve que dans les Épîtres de Paul, la Première épître de Pierre et l'Apocalypse, où il a un sens péjoratif. Les termes hébreux pour l'idolâtrie sont, parmi d'autres, avodah zarah (adoration étrangère) et avodat kochavim umazalot (adoration de planètes et de constellations)."

Il n'y a pas de passage qui définisse clairement l'idolâtrie ; on trouve plutôt un nombre de commandements sur le sujet dispersés dans les différents livres de la Bible hébraïque, certains d'entre eux ayant été écrit à différentes époques historiques, en réaction à différents problèmes. Le principal étant celui ci :

Exode 20:1,6

Alors Dieu prononça toutes ces paroles, en disant : 

Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face. Je suis YHWH, ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude. Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, YHWH, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu'en mille générations à ceux qui m'aiment et qui gardent mes commandements.

 Mais que signifie adorer une "image taillée" ?  Revenons à WIKIPEDIA :

"Les idolâtres des temps bibliques croyaient-ils que les idoles qu'ils vénéraient étaient de véritables dieux ou esprits, ou les considéraient-ils comme des représentations de ces dieux ou esprits? La Bible n'éclaircit pas ce point et bannit apparemment de telles croyances et pratiques sous les deux formes (selon certaines interprétations).

Yehezkel Kaufman  fait la suggestion que les auteurs bibliques interprétaient l'idolâtrie sous sa forme la plus littérale : selon la Bible, la plupart des idolâtres croyaient véritablement que leurs idoles étaient des dieux. Kaufman est de l'avis que les auteurs bibliques firent l'erreur d'assumer que toute idolâtrie était de ce type, alors qu'en fait dans certains cas, les idoles pourraient n'avoir été que les représentations des dieux. Kaufman écrit que "Nous pouvons peut-être dire que la Bible ne perçoit le paganisme qu'à son plus bas niveau, le niveau de la croyance au mana… les prophètes ignorent ce que nous savons du vrai paganisme (i.e., sa mythologie élaborée sur les origines et exploits des dieux et leur soumission ultime à un réservoir méta-divin de puissances impersonnelles représentant le Destin ou la Nécessité.) La condamnation prononcée par les auteurs bibliques est centrée sur le sarcasme du fétichisme."

Toutefois, Kaufman affirme que dans certains passages, certains auteurs bibliques avaient compris que les idolâtres vénéraient non pas les idoles elles-mêmes mais des dieux et esprits dont l'existence était indépendante des idoles. Par exemple, dans un passage de 1 Rois 18:27 , le prophète hébreu Elie défie les prêtres de Baal au sommet du Mont Carmel d'amener leur dieu à accomplir un miracle, après qu'ils ont tenté de convaincre les juifs de s'adonner à l'idolâtrie. Les prêtres païens implorèrent leur dieu sans avoir recours à une idole, ce qui pour Kaufman, indique que Baal n'était pas une idole mais plutôt une des divinités polythéistes qui pouvaient être adorées par l'intermédiaire d'une idole.

Orestes Brownson Modèle:Ref harvard affirme que les païens de la Bible hébraïque n'adoraient pas littéralement les objets eux-mêmes et donc que le sujet de l'idolâtrie consiste véritablement à croire en un faux dieu ou au vrai Dieu."

Certains, à force de faire une fixation sur la notion de statue, finissent par oublier que l'idolatrie se situe, avant tout, dans le coeur de l'homme ! Et finissent par oublier le fond en se fixant sur la forme !

Par exemple, lorsque que l'on voie des statues des Saints, ou de Marie ou de l'Archange Mickael terrassant le Dragon, on s'empresse de crier à l'idolatrie. Mais on oublie de dire que ces statues ne sont pas les dieux des Catholiques. Ceux ci étant des Monothéistes et non des Polythéistes. De plus certains s'offusqueront de voir une statue de la Vierge Marie dans une Eglise, mais pas de vénérer un billet de un dollar avec la pyramide illuminati représenté dessus. De nos jours on aurais plus tendance à vérer l'Argent que le Veau d'or. C'est ce que Jésus nous disait : «Nul ne peut servir deux maîtres ; car, ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre : vous ne pouvez servir Dieu et Mammon». (Matt. 6 : 24)

L'apôtre Paul écrit : « Ne soyez pas non plus idolâtres... fuyez l'idolâtrie » (1 Cor. 10 : 7, 14). Il avait déjà dit aux Corinthiens que l'idole en elle-même n'était rien mais que, chose grave, derrière elle se cachaient les démons, le diable lui-même. En sacrifiant aux idoles, on sacrifiait aux démons. « Or je ne veux pas, dit-il, que vous ayez communion avec les démons » (1 Cor. 8 : 4 ; 10 : 20).

Oui mais, la bonne question à se poser est : "qui, de nos jours, adore les démons ?"

Les Catholiques ?

Paul en rajoute une couche :

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains   Chapitre 1:20,25

Depuis la création du monde, les hommes, avec leur intelligence, peuvent voir, à travers les oeuvres de Dieu, ce qui est invisible : sa puissance éternelle et sa divinité. Ils n'ont donc pas d'excuse, puisqu'ils ont connu Dieu sans lui rendre la gloire et l'action de grâce que l'on doit à Dieu. Ils se sont laissé aller à des raisonnements qui ne mènent à rien, et les ténèbres ont rempli leurs coeurs sans intelligence. Ces soi-disant sages sont devenus fous ; ils ont échangé la gloire du Dieu immortel contre des idoles représentant l'homme mortel ou des oiseaux, des bestiaux et des serpents.

Voilà pourquoi, à cause des désirs de leur coeur, Dieu les a livrés à l'impureté, de sorte qu'ils déshonorent eux-mêmes leur corps. Ils ont échangé la vérité de Dieu contre le mensonge ; ils ont adoré et servi les créatures au lieu du Créateur, lui qui est béni éternellement. Amen.

Oui mais la, la bonne question à se poser est : "qui, de nos jours, adore les créatures au lieu du Créateur ?"

Les Polythéistes ?

Je rappelle que si les athés ne croient pas au Créateur, les Polythéistes, eux, y croient !

 

Mais la raison de de fond qui fait que Dieu condamme l'idolatrie est indiqué dans le passage cité de l'Exode :

car moi, YHWH, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux

Mais de quoi voulez vous que Dieu soit jaloux si ce n'est pas des autres dieux !

 Isaïe 42:8

Je suis YHVH. C'est là mon nom ; et je ne donnerai ma gloire à aucun autre ni ma louange aux images taillées.

Exode 34:14

Car moi YHVH, je suis un Dieu jaloux,

Deutéronome 4:24

Le Seigneur ton Dieu est un feu consumant, un Dieu jaloux.

 

Comprenez vous le sens des deux premiers Commandements ? :

  1. Tu n'auras pas d'autre dieu que moi.
  2. Tu ne te feras pas d'idole 



C'est dans cette esprit que Josué déclare au peuple d'Israël : « Vous n'aurez pas la force de servir le Seigneur, car c'est un Dieu jaloux », et que Paul demande aux Corinthiens : « Voulons-nous provoquer la jalousie du Seigneur ? »

Comprenons-nous pourquoi, à tant de reprise, Moïse et les prophètes et les apôtres nous répètent que notre Seigneur est un Dieu jaloux ? 

Et à bon entendeur , salut ! 

Partager cet article

Repost0

commentaires

JP Castel 17/11/2016 22:34

Bonjour,
oui, bien d'accord avec votre article.
Puis-je vous demander l'auteur de l'image représentant le Veau d'or?
Bien cordialement

Franck 14/12/2012 15:54

Bonjour,
voici une étude sur l'idolâtrie qui est très intéressante. Je pense que ceux qui traitent les catholiques d'idolâtres, n'en savent rien sur la Foi catholique : cette étude, faite par un catholique
certainement, réfute toutes les allégations des accusateurs. Voyez le lien suivant :

http://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2012/07/21/les-catholiques-sont-ils-idolatres/

Lazare 15/12/2012 03:54



Bonjour,


C'est une excellente étude, en effet, qui mets les pendules à l'heure sur la définition de l'idolatrie.....et la mauvaise foi de certains !


En fait, l'accusation d'idolatrie est devenu un simple moyen pour condamner d'autres chrétiens.


Merci pour le lien. 



Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog