Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2020 2 03 /11 /novembre /2020 18:53
Message de Saul - Vous êtes toujours accepté inconditionnellement et infiniment aimé

Saul, canalisé par John Smallman

Au fur et à mesure que le processus d’éveil de l’humanité se poursuit et s’intensifie, de plus en plus de gens se retrouvent envahis ou submergés par des émotions, des choses si profondément enfouies ou si fortement niées qu’ils ne savaient tout simplement pas qu’elles étaient là, attendant d’être reconnues et libérées. Vous n’êtes pas vos émotions, vous n’êtes pas vos sentiments, vous ne faites qu’en faire l’expérience… . . si vous permettez qu’ils surgissent. Vous ne pouvez pas les libérer si vous refusez de les vivre, et la plupart du temps vous les gardez cachés, enterrés ou niés par peur que la douleur qu’ils vous causeront soit totalement accablante. Eh bien oui, la douleur peut être intense, extrêmement désagréable, mais elle ne vous dominera pas parce que vous êtes beaucoup, beaucoup plus fort que les émotions ou les sentiments qui pourraient surgir en vous.

Il s’agit de vous rappeler au fur et à mesure qu’ils se présentent qu’ils ne sont pas vous. Ensuite, vous pouvez vous retirer un peu et les observer et, au fur et à mesure que les expériences s’écoulent, ne tentez pas de les analyser ou de découvrir l’endroit d’où elles surgissent. Ce sont tous des souvenirs d’événements anciens, parfois extrêmement anciens, qui ont été très douloureux au moment où ils se sont produits et qui ont donc été enterrés et niés à ce moment-là. Ils restent enfouis en vous jusqu’à ce qu’ils soient reconnus et relâchés, et c’est ce qui se passe actuellement. Il peut sembler approprié de les attacher ou de les blâmer pour des événements qui se sont produits dans cette vie, mais qu’ils soient liés ou non à des événements de votre vie présente, ou qu’ils soient profondément enfouis depuis longtemps, ils sont du passé, et comme vous le savez, il n’y a vraiment que maintenant, et en ce moment vous ne souffrez pas vraiment de douleur, mais vous demeurez sur une douleur qui n’est plus présente. En essayant de les analyser, vous restez simplement dans la douleur en construisant une boucle de rétroaction qui continue de vous présenter quelque chose qui est achevé et terminé.

La voie à suivre est de vous pardonner de vous être accrochés à la douleur et au ressentiment et de pardonner à quiconque vous a causé de la douleur. Quand vous lâchez vraiment et pardonnez, alors le ressentiment et l’amertume disparaîtront et vous trouverez la paix intérieure, la paix qui a toujours été là, attendant que vous enleviez les blocages à votre conscience. S’accrocher à la douleur en la rappelant amène la vieille souffrance dans le moment présent pour que vous la reviviez, et il n’y a aucun avantage à le faire, cela ne fait que vous causer d’autres douleurs et souffrances totalement inutiles.

La vie est un cadeau divin avec lequel vous pouvez vous engager et en profiter. Cependant, la vie en tant qu’être humain, en jouant aux jeux qui font partie intégrante de cet état, vous offre la possibilité de choisir parmi ceux qui peuvent causer de la souffrance aussi bien que de la joie. Alors que certaines personnes qui ont vécu des blessures ou des maladies qui menacent leur vie sont devenues joyeuses en apprenant à faire face à ces problèmes difficiles, d’autres, qui ont apparemment eu une vie beaucoup plus facile, choisissent de s’attarder sur ce qui les déplaît dans leur vie et semblent ensuite “jouir” d’une insatisfaction ou de souffrances constantes.

Vous avez un dicton “la vie est ce que vous en faites”, et c’est tout à fait vrai. La joie réside en vous, elle n’est pas vécue à la suite d’événements, d’objets ou de situations extérieurs, bien que ceux-ci puissent bien sûr intensifier temporairement une expérience. Vous faites un choix à chaque instant quant à la façon dont vous réagirez à la vie – s’engager avec enthousiasme, s’engager, s’engager avec résignation ou refuser de s’engager – et vos expériences correspondront à ces choix, vous apportant joie ou satisfaction, ou déception et douleur.

Aucune vie humaine ne peut être entièrement joyeuse parce que la condition humaine en elle-même est exigeante en ce sens qu’il y a des conséquences qui se produisent en raison des choix que vous faites moment par moment. Au fur et à mesure que vous grandissez de l’enfance à l’âge adulte, vous apprenez de nombreuses leçons et votre compétence à faire des choix appropriés s’accroît également. Cependant, très souvent, vous faites des choix qui sont motivés émotionnellement dans une réaction immédiate à des situations ou des événements qui surviennent. Lorsque vous conduisez une voiture dans un trafic dense ou que vous vous livrez à d’autres activités rapides, cela est non seulement approprié, mais aussi nécessaire. Et, bien sûr, dans ce genre de situations, il arrive parfois que le mauvais choix soit fait par inadvertance. Pardonnez-vous de ces erreurs et passez à autre chose, comme le font vos vies.

Définir l’intention quotidienne non seulement d’être aimant quoi que ce soit, mais aussi d’être pleinement conscient à chaque instant afin que la réaction instantanée n’est pas nécessaire et des réponses affectueuses peuvent être présentées pour faire face à n’importe quel problème qui se pose. Lorsque vous vivez comme ça, la vie se déroule beaucoup plus facilement et le besoin émotionnel d’être en contrôle, ou le sentiment que vous avez perdu le contrôle en raison d’un sentiment d’écrasement se produit beaucoup moins fréquemment. Quand vous choisissez de vivre dans la conscience de l’amour, le besoin de se presser ou de se précipiter devient moins intense, et vous vous trouvez à réaliser ce que vous avez planifié avec plus d’aisance, d’efficacité et de satisfaction.

La vie dans le monde d’aujourd’hui semble non seulement être très rapide, mais aussi s’accélérer de sorte qu’il semble y avoir peu de temps ou d’espace pour que vos besoins personnels essentiels soient satisfaits et honorés. Néanmoins, vous pouvez rendre l’espace disponible tout au long de vos journées très occupées pour aller à l’intérieur et se détendre dans la paix aimante qui est votre état naturel. Cet état, c’est ce que vous êtes, et le repos, même pour un bref instant – par exemple en attendant que les feux de circulation changent, ou entre les arrêts de métro – vous renouvelle et vous revitalise. Et bien sûr, matin et soir, les visites à ce saint sanctuaire intérieur où réside en permanence l’Amour vous permettent vraiment de renforcer votre détermination et votre intention d’aimer quoi qu’il arrive.

Lorsque vous prenez du temps pour ces visites, sachez que vous êtes pleinement soutenu par votre équipe dans les domaines spirituels, et invitez-les à partager cet espace avec vous, car ils le feront de leur plein gré. Vous sentirez leur présence aimante si vous vous détendez et permettez, aucun effort n’est exigé de vous. Vous avez simplement l’intention de cesser de vous engager dans le flux sans fin des pensées en cours pendant que vous vous installez dans ce saint sanctuaire intérieur, et de vous pardonner sans jugement lorsque vous êtes pris dans ces pensées. Souvenez-vous, peu importe ce qui se passe dans votre vie, vous êtes toujours accepté sans condition et infiniment aimé, parce que l’Amour de Dieu pour vous est constant et immuable.

Avec tant d’amour, Saul.

Transmis par John Smallman le 15 Mars 2018

Traduit par Frédérik pour https://www.messagescelestes-archives.ca

Source : https://johnsmallman.wordpress.com

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog