Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2020 1 09 /11 /novembre /2020 08:18
Les tests Covid ne sont pas fiables, mais ils fondent notre politique : pourquoi ?

À ce stade de l’épidémie les tests, tels qu’ils sont pratiqués, sont inutiles pour les individus testés et inefficaces pour la santé publique et la prévention de l’épidémie.
Il est particulièrement dommageable pour les citoyens et l’économie que la politique de santé soit fondée sur des tests extrêmement discutables qui conduisent à fermer des entreprises ou des écoles.

Pourquoi vont-ils se faire tester ?

Les jeunes trop sensibles à la propagande gouvernementale via France info, le Monde ou Libération courent faire la queue pour se faire tester. Bizarre, à l’heure où l’épidémie est terminée en France depuis plus de trois mois, où il est clairement dit, même par le Premier ministre, que la jeunesse n’est pas exposée, et qu’il existe un traitement efficace et non toxique, même si les manipulateurs de Libé ou du Monde nient l’efficacité du protocole Raoult que pourtant beaucoup ont utilisé quand il y avait de vrais malades.

Qu’on ne prétexte pas la prétendue volonté de « protéger leurs grands-parents », car au temps où on administrait larga manu le Rivotril dans les Ehpad pour les euthanasier, on n’a pas entendu protester cette population qui remplit aujourd’hui les laboratoires « pour savoir ». Administrer du Rivotril sur injonction du décret de Véran était-il moins dangereux au pensionnaire d’un Ehpad que la chloroquine ? On s’est bien moqué de nous et on continue, avec la compassion comme paravent.

Deux petites histoires qui pourraient vous arriver

Tests « par précaution » un véritable risque pour vos études
Ils ont peur, leur com a été efficace. Mais chers soumis, attention à votre avenir. En vous y soumettant, vous pouvez hypothéquer votre avenir, comme cette jeune fille d’une amie qui, au moment d’entre en prépa dans un grand lycée parisien, se fait tester malgré l’absence de tout signe clinique et les mises en garde de sa mère et la lecture des recommandations du CDC déconseillant de tester les asymptomatiques non exposés et rappelées dans les tribunes du NY Times très respecté dans ce milieu.

Tant pis ! la mode, la pression sociale, les copines et le « toutlemondelefait » l’ont conduite droit dans le précipice. Testée positive, elle se fait exclure de sa classe bien que le labo ait conclu « très faibles traces du virus, non contagieuse » car le ministère prévenu impose pour tout cas reconnu confinement, traçage familial, tout le tintouin pour rien. Elle met en cause son année préparatoire et sa motivation altruiste « ne pas risquer que sa classe ne soit contaminée », prouve qu’elle a beaucoup à apprendre, en particulier à lire la littérature médicale internationale. Les enfants et jeunes adultes ne contaminent quasiment personne (zéro pour les moins de 19 ans et quasi nul chez les 20-25 ans). Eh bien oui, chers jeunes gens qui voulez faire de grandes études, développez votre esprit critique et n’avalez pas les nouvelles BFM ou du Monde sans esprit critique. Pensez avant d’agir selon le guide suprême. Mao n’est pas déjà tout à fait au pouvoir.

Tests systématiques un risque pour les entreprises et votre emploi
Comme aucun test n’est infaillible, certains cas ne seront pas reconnus (faux négatifs), et certaines personnes seront obligées de s’absenter du travail après de faux positifs.
Autre histoire toute récente, une employée travaille seule sur une chane de fabrication de prototypes ; elle attrape un rhume et tousse ; le test Covid est réalisé mais comme le résultat ne sera pas officiel avant une semaine la fabrication est interrompue pendant huit jours pour un test qui reviendra négatif.

Les morts dues au Covid sont bien moins nombreuses que les chiffres déclarés
Deux nouvelles importantes sont arrivées dans les derniers jours du mois d’août 2020 : le CDC américain a finalement avoué que seulement 6 % des malades déclarés Covid aux USA sont réellement morts du COVID ! Il avait avoué aussi que les médecins cédaient à l’incitation financière pour coter Covid tout malade grave, ce qui rapportait plus à l’institution ou au médecin. Là aussi information non reprise par la presse mainstream.
Ce scoop américain vient confirmer les informations italiennes, allemandes, que nous avions déjà soulignés.

Les faux positifs
Le gouverneur de l’Ohio, Mike De Wine, a déclaré qu’il avait été testé positif sur un diagnostic rapide pour détecter le virus Covid-19 avant de saluer le Président Donald Trump dans un aéroport de Cleveland. Deux tests de suivi utilisant un test plus précis ont montré que le gouverneur n’avait pas le virus.

Les tests positifs ne démontrent pas un danger de contagion
Le New York Times vient également de rapporter une bombe qui aurait dû affoler les médias, mais non, silence. La nouvelle est que 90 % des tests PCR positifs sont des faux positifs ! Pourquoi cette nouvelle n’atteint-elle pas les médias français ? Seul Jean Quatremer un journaliste européen a tweeté sur cette information, s’étonnant du silence médiatique.

À quoi correspondent ces tests : probablement des gens qui ont eu la Covid ou éventuellement rencontré un autre coronavirus les années précédentes. Les tests PCR donnent 90 % de faux positifs de risque de contagion, principalement à partir de fragments viraux résiduels, après que la personne a vaincu maladie il y a des semaines ou l’a simplement rencontrée sans avoir présenté la moindre infection clinique. En d’autres termes, le test détecte la trace d’un coronavirus récent ou ancien, mais ils sont faux positifs au sens où ils ne peuvent être contaminants, que leur maladie éventuelle, s’ils l’ont eue, est lointaine et donc sans intérêt au moment du test, et surtout sans aucune justification pour entraîner isolement, tests des contacts ou à répétition.

Ces tests d’anticorps comptabilisés comme de « nouveaux cas » chez les patients ayant déjà eu (ou pas) la maladie, induisent évidemment en erreur, et les personnes testées, et les soignants mais aussi épidémiologistes et journalistes à l’affut et peuvent gravement perturber les activités professionnelles et scolaires. Quant aux politiques, on se demande bien à quoi ils jouent tant dans la majorité au pouvoir que dans l’opposition car on a l’impression d’une manipulation conjointe de l’opinion, de la surenchère comme si l’épidémie existait encore …
Surréaliste situation mondiale fruit d’une folie collective alimentée et initiée par la grande finance internationale.

Ainsi les tests RT-PCR du Covid-19 se révèlent être de très mauvais tests de contagiosité du Covid-19.

Selon le New York Times, trois ensembles de données de test comprenant des seuils de cycle des tests Covid-19 compilés par des responsables du Massachusetts, de New York et du Nevada ont révélé que jusqu’à 90 % des personnes testées positives ne portaient pratiquement aucun virus.

Neuf Tests Covid-19 positifs sur dix ne précisent en rien le risque de contagion
Selon des données officielles compilées par le @nytimes jusqu’à 90 % des tests positifs concernent des individus “à peine” infectés et ne présentant pas de risque de contagion !
Vraie question. Par nature et de façon générale, les tests de type PCR livrent ~3 % de faux positifs. Dans le cas du Covid, si on ajoute un surcyclage des prélèvements (>30 cycles) on obtiendrait de 60 % à 80 % de nouveaux faux positifs. Peut-être un début d’explication pour cette “remontée” des cas sans malades ?

Les tests sont trop sensibles
Question de technique bien expliquée par les spécialistes, dont je vous ferai grâce. La question est plutôt politique. Pourquoi continue-t-on à utiliser des tests trop sensibles et pourquoi cette obsession du test à grande échelle, alors que l’épidémie est terminée et que si on découvre quelques cas résiduels en queue d’épidémie, on n’a qu’à les traiter par le traitement Raoult reconnu efficace dans des dizaines de pays, peu importe si Gilead n’est pas content et ne veut plus fournir les badges à la société d’infectiologie qui semble (ou non) attaquer Raoult.

https://news-24.fr/les-experts-disent-que-le-taux-de-positivite-des-coronavirus-aux-etats-unis-est-eleve-parce-que-les-tests-sont-trop-sensibles/
« Les experts disent que le taux de positivité des coronavirus aux États-Unis est élevé parce que les tests sont «  trop sensibles ».
Le taux de mortalité par coronavirus peut être faible par rapport au taux d’infection élevé, car les tests standard diagnostiquent un grand nombre de personnes qui peuvent être porteuses de quantités « relativement insignifiantes » du virus, selon les experts. »

Le premier septembre, Didier Raoult a fait le point sur l’évolution du nombre de nouveaux cas de Covid-19 à Marseille. 30 à 40 % des tests PCR contrôlés sont en fait de faux positifs détectés à cause de critères d’évaluation erronés dans d’autres régions. Donc comme aux USA les tests ne sont absolument pas fiables. Ils n’ont qu’une utilité, continuer à faire peur aux français, à ne penser qu’à cela, à aller se faire tester, pourquoi faire ? Un mystère qui s’épaissit jour après jour.

Les tests ne sont pas adaptés à la réalité des faits, ils signifient dans 90 % que vous n’êtes pas malades, simplement que “quelque quantité insignifiante” circule dans votre corps ! Voilà sur quoi repose LA POLITIQUE SÉCURITAIRE de notre gouvernement ! RÉVEILLEZ-VOUS !

La réponse « oui ou non » n’est pas adaptée au problème soi-disant posé, la personne est-elle contagieuse ?
“Le test de diagnostic le plus largement utilisé pour le nouveau coronavirus, appelé test PCR, fournit une simple réponse “oui-non” à la question de savoir si un patient est infecté. […] Mais “oui-non” ne suffit pas […] C’est la quantité de virus qui devrait dicter les prochaines étapes du traitement d’un patient infecté selon le Dr Michael Mina, épidémiologiste au Harvard T.H. Chan School of Public Health”.
“Le test PCR amplifie la matière génétique du virus par cycles ; moins il faut de cycles, plus la quantité de virus, ou charge virale, dans l’échantillon est élevée. Plus la charge virale est élevée, plus le patient est susceptible d’être contagieux.”
“Ce nombre de cycles d’amplification nécessaires pour trouver le virus, appelé seuil de cycle, n’est jamais inclut dans les résultats envoyés aux médecins et aux patients atteints de coronavirus, même s’il pourrait leur dire à quel point les patients sont infectieux.”

Des tests avec des seuils si élevés peuvent détecter non seulement des virus vivants, mais aussi des fragments génétiques, des restes d’infection qui ne présentent aucun risque particulier – un peu comme trouver un cheveu dans une pièce longtemps après le départ d’une personne, a déclaré le Dr Mina.”

Le nombre de personnes avec des résultats positifs qui ne sont pas contagieux est particulièrement préoccupant, a déclaré le directeur de l’association des laboratoires de santé publique Scott Becker.” […]

Enfin plusieurs récits de kits commercialisés défectueux

Enfin rappelons que de nombreux tests sont tout simplement faux comme déjà au Canada fin mai des milliers de tests avaient été retirés du marché car déjà contaminés, et récemment des milliers de suédois (3 700) ont reçu des résultats faussement positifs de test Covid en raison de kits défectueux de tests en provenance de Chine « ne pouvant pas distinguer entre taux très bas de virus et une absence de virus. Elle est très bonne, non ? La responsable du département de microbiologie a précisé que le fabricant devrait améliorer ses performances, mais a ajouté que ce kit a été largement exporté dans d’autres pays, sans qu’elle puisse donner plus de précisions. Cela rassure ….

CONCLUSION : REFUSEZ TOUS LES TESTS ! ÉPIDÉMIE TERMINÉE DEPUIS TROIS MOIS
En conclusion de ce petit survol ? commentaire à l’article récent du NYT, ne vous faites pas tester. Comme nous le répétions déjà il y a quelques semaines, refusez ces tests gratuits ou pas (de toute façon vos impôts paieront).
« Les “gentils” vaccinateurs suivent leur méthodologie habituelle. Ils vont commencer par les tests. Ils testeront les gens gratuitement (bons de la Sécu) dans les villes d’Île-de- France les plus défavorisées. Il y a actuellement une liste de 32 villes publiée par Véran (liste non exhaustive qui s’étendra ensuite à la France entière).

Ils utiliseront les bâtons dans le nez, dangereux pour plusieurs raisons :
Risque de perforation des sinus et atteinte du 6e chakra : Ajna, le chakra de la clairvoyance (troisième œil). Risque d’inoculer par ce moyen des nanoparticules, virus ou bactéries…

Risque de fichage de la population
Risque de chantage : une personne entrée à l’hôpital récemment pour se faire opérer a refusé de se faire tester, se sachant parfaitement saine. On l’a alors menacée de ne pas l’opérer. Elle a été obligée de subir ce test invasif.
Risque de faux positifs, ces tests n’étant pas fiables. Les tests ne sont que la première étape du processus… Vous avez compris la suite ».
Les tests sérologiques à partir de votre sang ne sont pas fiables non plus. Et des articles allemands américains, entre autres, le répètent chaque jour ».

Nicole et Gérard Delépine

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog