Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2020 6 09 /05 /mai /2020 09:11
Bill Gates a installé un terroriste génocidaire à la tête de l’OMS

Madame, Monsieur, chère amie, cher ami,

L’OMS, avec à sa tête l’Érythréen Tedros Adhanom Ghebreyesus est-elle dirigée par un terroriste génocidaire ? À lire les révélations faites par Senta Depuyt dans un article publié en anglais dans Health Impact News, la réponse est affirmative.

Cela fait plusieurs semaines qu’une lutte féroce secoue les fondations du temple de l’Église mondialiste génocidaire, l’OMS.
Depuis la présidence Bill Clinton, l’OMS s’est peu à peu transformée en club d’affaires occultes au service de Bill Gates et de ses amis chinois (cela fait des décennies que le Grand prêtre admire l’organisation politique et économique de la Chine communiste).

C’est ainsi que l’OMS est devenue la vitrine des objectifs avouables du Nouvel ordre mondial : éradiquer les maladies pour sauver l’humanité grâce à la vaccination mondiale (injecter des poisons qui tuent les nourrissons, rendent déficient, abrègent la vie et stérilisent les femmes) et favoriser et implanter des structures de planning familial (c’est-à-dire organiser les avortements et la stérilisation des femmes de pays pauvres).

Depuis que Donald Trump a lancé sa contre-offensive à l’attaque coordonnée des mondialistes contre sa Présidence et, surtout, contre sa réélection, il n’y a plus une journée sans qu’il soit demandé de part et d’autre la démission de Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui n’est que la potiche sanguinaire de Bill Gates et de ses amis chinois.
Il est possible de lire à ce sujet un article de Fox News en cliquant sur « Le terroriste génocidaire à la tête de l’OMS dans la tourmente ».

https://www.foxnews.com/politics/who-director-faces-growing-calls-to-resign-over-handling-of-coronavirus-china?fbclid=IwAR3wchPIHXzJ6Xj-yl6zMbDUwvi6fgZS1AJK-sNUxgzdljb0Pu9IwTxIcRE

Qui est Tedros Adhanom Ghebreyesus, l’actuel directeur de l’OMS ?

Né le 3 mars 1965 à Asmara (Éthiopie), Tedros Adhanom Ghebreyesus est « élu » directeur général de l’OMS en 2017.
Ce que nous apprend l’article de Senta Depuyt, c’est qu’il est un pion tenu en laisse par ceux-là mêmes qui l’ont fait élire, c’est-à-dire nommer, et aux premiers rangs desquels on trouve Bill Gates, la fondation Clinton, l’ambigu docteur Fauci et les représentants du gouvernement chinois.

Il a été ministre de la Santé de l’Éthiopie de 2005 à 2012 tout en étant, de 2009 à 2011, directeur d’un programme de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, financé par la Fondation Bill & Mélinda Gates, ainsi que directeur du Conseil de coordination du programme de l’Onusida et membre du conseil d’administration de l’Alliance pour la vaccination (Gavi), véritable organisation criminelle qui œuvre au profit de l’industrie pharmaceutique pour imposer la multivaccination à la terre entière (nous reviendrons très prochainement dans une prochaine lettre sur cette organisation criminelle).

En 2001, alors chef du bureau régional de la Santé du Tigré, il aurait intensifié les vaccinations forcées, en particulier celle contre la rougeole qui aurait été portée à 98 % ainsi que celles des enfants de moins de 12 mois qui aurait été portée à 74 %.
Il a également occupé le poste de ministre des Affaires étrangères de 2012 à 2016.

Les fonctions qui le lient et le soumettent à Bill Gates ne sont que la partie émergée d’un curriculum vitae qui fait peur.

Senta Depuyt révèle dans son article que Tedros Adhanom Ghebreyesus a été membre du bureau politique Tigray People’s Liberation Front (TPFL), une organisation inscrite dans la liste des organisations terroristes du US Homeland Security.
Elle nous apprend également que cette organisation est inscrite dans la base de données mondiale sur le terrorisme pour une série d’enlèvements, d’attentats à la bombe et de vols à main armée (!).

Pour consulter le registre du US Homeland Security, cliquez sur « Organisation terroriste ».
https://www.uscis.gov/sites/default/files/USCIS/Laws/TRIG/2014_Implementation_of_New_Discretionary_Exemption_for_Activities_or_Associations_Relating_to_TPLF.pdf

Pour consulter la base de données, cliquez sur : « Le directeur de l’OMS impliqué dans des activités terroristes avec enlèvements, attentats à la bombe et vols à main armée ».
https://www.start.umd.edu/gtd/search/Results.aspx?page=1&search=Tigray&charttype=line&chart=country&ob=GTDID&od=desc&expanded=yes#results-table

Comble de l’abomination, le Tigray People’s Liberation Front est une organisation ethnique (ethnie des Tigrès qui représente 4,3 % de la population érythréenne) qui dans un manifeste de 1975 a déclaré une « guerre éternelle » contre les ethnies Amhara et Oromo qui représentent respectivement 32,1 % et 30,2 % de la population érythréenne.

Arrivée au pouvoir, cette organisation a été accusée :
– d’abuser des notions « d’autodétermination et de démocratie » pour piller l’Éthiopie
– d’utiliser les 3,5 milliards de dollars d’aide reçus par l’Éthiopie, soit 60% du budget national, pour la répression politique des opposants.

En 2016, Human Rights Watch (HWR), accusa le Parlement européen d’avoir négligé les nombreuses violations commises par le régime éthiopien qu’il finançait et qui détournait les fonds des programmes d’aide internationale pour contrôler la population et réprimer ses opposants. Les programmes d’aide alimentaire, d’agriculture, de microcrédit ou de soins de santé auraient alors profité exclusivement à certains groupes ethniques.

Accusations de génocide

En 2017, une organisation de défense des droits de l’ethnie Amhara, l’Amhara Professional Union (Apu), accuse Tedros Adhanom Ghebreyesus d’avoir mené une véritable politique génocidaire en tant que ministre éthiopien de la Santé entre 2005 et 2012. La population de cette ethnie aurait chuté 2,5 millions de personnes entre les recensements de 1997 et 2007. Alors que les autres grands groupes ethniques érythréens auraient vu leur population croître annuellement de 2,6 %, cette croissance n’aurait été que de 1,9 % chez les Amharas.

Pour seul programme de santé publique, il semblerait que l’ethnie Amhara ait eu droit à des campagnes de contraception chimique au Dep-Provera bien plus importante que l’ethnie Tigrès (19 % pour les Tigrès contre 29 % pour les Amharas).
L’Apu a accusé le gouvernement éthiopien de discrimination raciale en poussant l’utilisation du Depo-Provera sur leurs femmes sans leur consentement éclairé.

Précisons que le Depo-Provera est réputé aux États-Unis favoriser l’ostéoporose et les cancers du sein. Voir à ce sujet : « Fiche 1 » et « Fiche 2 ».
https://www.accessdata.fda.gov/drugsatfda_docs/label/2004/20246s025lbl.pdf

Depo Provera and Bone Mineral Density

Le Depo-Provera n’a pas été autorisé aux USA, et partout son emploi est très critiqué à cause de ses multiples effets secondaires, mais il serait toujours recommandé par l’OMS et par la Fondation Bill et Mélinda Gates.

Alors que l’administration Trump décidait de cesser de financer le Fonds des Nations unies pour la population ainsi que les organismes qui « exécutent ou fournissent des incitations à l’avortement », à Londres en 2017, Tedros Adhanom Ghebreyesus promit de « défendre personnellement la question des droits sexuels et reproductifs comme une priorité absolue » (lorsqu’il parle de cela, il parle de l’avortement provoqué sans le consentement des femmes).
Voir à ce sujet l’article de Reuters en cliquant « ici »
https://www.reuters.com/article/us-global-contraception-summit/contraceptives-are-one-of-the-greatest-anti-poverty-innovations-melinda-gates-idUSKBN19W0PC?fbclid=IwAR2eyw0zYXRpuOZ8wUbbsCN7Au_K1e3meaNWb8GTS-EVhaaMJD3iO7tKcYU

Expert en avortements chimiques et en vaccinations forcées

Pour le génocidaire Bill Gates, qui a estimé publiquement que « grâce aux nouveaux médicaments et aux vaccins on va réduire la population de 15 %, mais ce n’est pas suffisant » Tedros Adhanom Ghebreyesus est un précieux technicien, son Mengele soft à lui tout seul.

Pour revoir le discours du grand prêtre de l’Église mondialiste, cliquez sur « Bill Gates utilise les vaccins et les nouveaux médicaments pour nous tuer »
https://tvs24.ru/libre-consentement-eclaire-fr/watch/83/bill-gates-et-emmanuel-macron-mieux-que-hitler/

Pour en savoir plus sur le médecin Josep Mengele, cliquez sur « Un rappel instructif sur ce que peuvent être ceux qui prétendent nous soigner ».
https://fr.wikipedia.org/wiki/Josef_Mengele

Le Fonds mondial comme tirelire :

Cet organisme privé largement financé par l’argent public est dirigé par la Fondation Bill et Mélinda Gates pour, officiellement, lutter contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

En juillet 2009, le technicien en avortements chimiques et en vaccination forcée de Bill Gates, Tedros Adhanom Ghebreyesus, est « élu » (c’est-à-dire désigné par le Grand prêtre de l’Église mondialiste) à la tête de ce joujou des génocidaires.
En 2012, ce Fonds verse 1,3 milliard de dollars de subvention à l’Éthiopie, alors que l’avorteur ethnique, Tedros Adhanom Ghebreyesus, en est le ministre de la Santé à moins qu’il ait été déjà nommé ministre des Affaires étrangères (en 2012 il passa du ministère de la Santé à celui des Affaires étrangères).

Les services de John Parsons, l’inspecteur général du Fonds mondial chargé de l’audit général de la gestion entre 2008 et 2012, révélèrent que jusqu’à deux tiers de certaines subventions du Fonds mondial pourraient avoir financé la corruption grâce à des documents falsifiés, à une comptabilité inappropriée, ou encore au détournement de médicaments délivrés sur des ordonnances, mais à destination du Noir.

Naturellement, le Grand prêtre de l’Église mondialiste a obtenu la peau de ce trublion et le conseil d’administration du Fonds mondial, présidé par son technicien en avortements chimiques et en vaccination forcée a mis fin aux fonctions de John Parsons en novembre 2012.
Pour en savoir plus sur John Parsons, cliquez sur « Ils écartent l’inspecteur général ».

Les incroyables résultats du travail de Tedros Adhanom Ghebreyesus dans son pays

Un des audits de John Parsons révéla qu’en Éthiopie, alors que le technicien en avortements chimiques et en vaccination forcée de Bill Gates était aux affaires, 77 % des centres médicaux construits n’avaient accès à l’eau potable, 32 % n’avaient pas d’installations sanitaires, seuls 14 % avaient un microscope ou une table d’accouchement et 12 % une pharmacie.
Pour lire un rapport d’audit sur l’Éthiopie, cliquez « ici »
https://www.theglobalfund.org/media/7033/oig_gf-oig-17-025_report_fr.pdf?u=637166001700000000

Sanglant terroriste ministre des Affaires étrangères de l’Éthiopie

Senta Depuyt nous apprend qu’en 2013, alors que l’Arabie saoudite expulsa des migrants, le seul pays qui ne prit aucune mesure pour rapatrier et assister ses ressortissants était l’Éthiopie, dont le ministre en charge de cette question était le génocidaire Tedros Adhanom Ghebreyesus.
Lire à ce sujet l’article paru dans « Tadias ».
http://www.tadias.com/11/18/2013/the-ethiopian-migrant-crisis-in-saudi-arabia-taking-accountability/

Mieux, en 2014, l’actuel directeur général de l’OMS, l’ancien terroriste du TPLF, le technicien en avortements chimiques et en vaccination forcée de Bill Gates, aurait commandité et organisé l’enlèvement, l’extradition et la condamnation de plusieurs dirigeants dissidents yéménites, ainsi que celle de centaines de demandeurs d’asile qui fuyaient la guerre au Yémen.
Lire à ce sujet l’article publié sur le site ecadforum.com en cliquant sur « Les basses œuvres du terroriste et technicien en avortements chimiques et en vaccination forcée de Bill Gates ».
https://ecadforum.com/2017/05/05/tedros-adhanom-played-a-key-role-in-kidnapping-of-prominent-dissident/

Et c’est ce type que les mondialistes ont mis à la tête de l’OMS.

Le programme de sécurité sanitaire mondiale

Avez-vous déjà entendu parler du programme de sécurité sanitaire mondiale ? Il y a fort à parier que non, tout comme nous avant de nous renseigner pour écrire ces lignes.

Ce programme, dont vous n’avez jamais entendu parler, est financé par les impôts des pays promoteurs comme les États-Unis (24 %), le Royaume-Uni (11 %) et par la Fondation Bill et Mélinda Gates (14 %), le Gavi (Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination), lui-même financé par Bill Gates (17 %), les États-Unis (11 %) et le Royaume-Uni (31 %).

Son programme est simple et se résume en quelques mots : vacciner de force tous les habitants de la planète et leur implanter des puces RFID ou d’autres marqueurs que l’évolution technologique permettra.

Le programme de sécurité sanitaire mondiale est celui de l’Église mondialiste et de son Grand prêtre génocidaire Bill Gates soutenu par la Chine

« Rencontrez le médecin le plus puissant du monde : Bill Gates » titrait Politico quelques semaines avant la nomination de son technicien en avortements chimiques et en vaccination forcée à la tête de l’OMS.
Un article intéressant qui commence ainsi :« Certains milliardaires sont satisfaits de s’acheter une île. Bill Gates a obtenu une agence des Nations unies à Genève. » (Some billionaires are satisfied with buying themselves an island. Bill Gates got a United Nations health agency in Geneva.).

Pour lire l’article de Politico, cliquez sur « Le médecin le plus puissant au monde n’est pas médecin »
https://www.politico.eu/article/bill-gates-who-most-powerful-doctor/

Bill Gates, les Chinois et le Centre africain de prévention et de contrôle des maladies

La nomination de Tedros Adhanom Ghebreyesus à la tête de l’OMS a également été soutenue par la Chine, partenaire important de l’État éthiopien puisqu’elle a financé et construit 70 % de ses infrastructures récentes et qu’elle finance également la construction du siège du futur Centre africain de prévention et de contrôle des maladies.

En mars 2017, deux mois avant sa nomination à la tête de l’OMS, le technicien en avortements chimiques et en vaccination forcée de Bill Gates a été invité par le gouvernement chinois à prononcer un discours d’ouverture à l’université de Pékin.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, l’OMS et la fausse pandémie du Covid-19

Ce qui précède nous permet de mieux comprendre les déclarations du directeur général de l’OMS dans la gestion :
« Nous apprécions le sérieux de la réponse de la Chine à cette épidémie, en particulier la force de son leadership et la transparence dont ils ont fait preuve. » ;
« La Chine illustre de nouvelles normes en matière de préparation et de riposte aux épidémies. »

Il a par ailleurs qualifié les mesures draconiennes de séquestration de la population chinoise d’« héroïques » alors qu’il recommandait avec insistance le maintien du trafic aérien avec la Chine et il a critiqué le 3 février 2020, les États-Unis et les pays qui fermaient leurs frontières.

Interrogé par des journalistes, le directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID), Anthony Fauci, a refusé de répondre lorsqu’il lui a été demandé son avis sur les propos du technicien en avortements chimiques et en vaccination forcée de Bill Gates qui étaient très favorables à la Chine.

L’ambigu docteur Antony Fauci, directeur du NIAID

Au sujet du docteur Fauci, en 2017 il a déclaré : No doubt, Trump will face surprise infectious disease outbreak, « Sans aucun doute, Trump fera face à une épidémie surprise de maladies infectieuses ».
Cette déclaration rejoint celles de Bill Gates sur le même sujet, et à moins qu’ils aient la capacité de lire dans viscères de poulets ou le marc de café l’avenir de l’humanité, ces déclarations font partie du conditionnement psychique qu’ils tentent de nous imposer, ce qui revient à nous dire : « Attention, il va y avoir une pandémie, vous allez tous risquer de mourir, mais ne vous inquiétez pas, nous sommes là et nous avons tout prévu pour vous sauver, nous trouverons très vite des vaccins ».

Depuis 1984, Anthony Fauci est le directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) qui dépend du ministère de la Santé US.

Il est un fervent partisan des vaccins et, comme l’a dénoncé en 2010 le sénateur américain Tom Coburn (1948-2020), il s’est fait un nom au panthéon des escrocs qui vivent de l’argent public en réussissant a dépenser plus de 5,2 millions de dollars sur une période de quatre ans pour de somptueux événements de « sensibilisation au vaccin contre le VIH ».

Alors qu’en 2013, sous la présidence Obama, il vantait les vertus de la chloroquine pour lutter contre une épidémie virale, il a publiquement contredit, de manière mesurée, le Président Donald Trump qui vantait à son tour les effets de cette substance.

Par ailleurs, il serait associé avec la fondation Bill et Mélinda Gates via la compagnie Moderna Inc. qui est basée à Cambridge, dans l’État du Massachusetts. Moderna est une entreprise de biotechnologie spécialisée dans la recherche de nouveaux vaccins, auxquels ils ont donné le nom « ARNm » (rappelons que les Coronavirus sont de type ARN).

La fondation Bill et Mélinda Gates cofinancerait avec le NIAID, dirigé par Anthony Fauci, le développement rapide un vaccin contre le Covid-19 (déjà !). Ce qui fait dire à l’économiste et journaliste Frederick William Engdalh « Le vaccin contre le Coronavirus Fauci-Gates Moderna, ARNm-1273, a été mis en place en quelques semaines, et non en quelques années. Le 24 février, il a été envoyé directement au NIH (National Institutes of Health) de Fauci pour des tests sur des cobayes humains, et non sur des souris comme c’est normalement le cas. »

Ajoutons que Wikileaks a révélé lors de la dernière élection présidentielle américaine des courriels dans lesquels Anthony Fauci clamait son admiration pour la « crapule » Hillary Clinton, dont celui-ci qui se termine sur un « Veuillez lui dire que nous l’aimons tous et que nous sommes très fiers de la connaître » (Anyone who had any doubts about the Secretary’s stamina and capability following her illness had those doubts washed away by today’s performance before the Senate and the House. She faced extremely difficult circumstances at the Hearings and still she hit it right out of the park. Please tell her that we all love her and are very proud to know her.)

Pour lire un courriel d’Anthony Fauci à l’attention de Hillary Clinton, cliquez sur « Wikileaks dévoile les courriels d’Anthony Fauci à Hillary Clinton ».
https://wikileaks.org/clinton-emails/emailid/4379

Les liens entre Tedros Adhanom Ghebreyesus et Anthony Fauci

Ils ont tous deux signé en 2018 un protocole d’accord entre le NIAID et l’OMS afin officiellement de favoriser la recherche sur les « réponses à apporter aux nouvelles flambées de maladies infectieuses et aux urgences de santé publique », ce qui revient à dire : comment imposer les vaccins ?

******

Si nous les laissons faire, l’Église mondialiste et son Grand prêtre en France, l’éborgneur en chef Emmanuel Macron vont nous imposer le puçage et la vaccination obligatoire contre la fausse pandémie du Covid-19.

C’est au nom de cette bande de criminels que l’éborgneur en chef, Emmanuel Macron, ainsi que l’ensemble de la classe politique française, dont le Führer de la France islamique, le raciste Jean-Luc Mélenchon, vont nous imposer la vaccination obligatoire contre le Covid-19, avec puçage RFID.

https://tvs24.ru/libre-consentement-eclaire-fr/watch/67/m-lenchon-raciste-et-antis-mite/

Le 1er mai 2020, disons-leur « Non ! » refusons notre séquestration !

Résistons !

Pierre Lefevre

******

Beaucoup d’informations de cette lettre sont tirées de l’article publié dans Health Impact News.
Pour lire l’article (en anglais) de Senta Dupuyt, cliquez sur « Les génocidaires ont pris le pourvoir à l’OMS »

https://healthimpactnews.com/2020/is-w-h-o-director-tedros-a-terrorist-global-ties-to-bill-gates-clinton-foundation-dr-fauci-china-and-genocide/

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog