Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2019 7 27 /10 /octobre /2019 11:39
Et une image Godwin pour le pape François 0

Dans un entretien publié dans le quotidien La Stampa, François 0 ne lâche rien. Tout à son combat anti-européen, pro-migrant et islamophile, il s’attaque au souverainisme.
On savait déjà depuis Mitterrand que le nationalisme c’était la guerre, voilà que François 0 trouvant que ce n’est plus assez efficace lance que « le souverainisme c’est la guerre ».
Vouloir être protégé par des frontières, vouloir des gouvernements qui prennent soin de leurs citoyens et non pas des envahisseurs, vouloir vivre dans des pays où chaque jour n’est pas une punition, c’est la guerre. CQFD.

En grand historien, François 0 « papifie » que vouloir un État souverain est une attitude de « fermeture » qui mène au conflit. Original, François Pipeau.
« Le souverainisme est une attitude d’isolement. Je suis préoccupé parce qu’on entend des discours qui ressemblent à ceux d’Hitler en 1934 ».
Ce n’est plus un point Godwin qu’il a gagné le souverain poncif, mais une image grand format d’Adolf.

Bien sûr, il faut avoir des mites dans le cerveau pour faire un lien entre ces propos vaticanesques et la demande de Salvini pour de nouvelles élections italiennes.
Salvini le nouveau démon de l’Église. « Vade retro Salvini »

C’est la mode parmi les élites de tracer l’avenir à grands coups de crayons noirs à la mine bien charbonneuse. Comme le réchauffement climatique ne va pas assez vite, les experts, pour faciliter l’écolo-anxiété, ont ajouté quatre à cinq degrés supplémentaires agrémentés d’un ressenti poussant plus loin de sept ou huit degrés. Comme cela semble encore insuffisant aux semeurs de panique écologique, ils ont raccourci le temps avant que la planète ne subisse des dégâts irréversibles. Ce n’est plus 2050, mais demain.

Et côté politique, François 0 voit le fascisme s’installer. Avec toute la finesse qui le caractérise, il a analysé que « les populismes nous mènent aux souverainismes » et les souverainismes à la guerre. Et la guerre a encore plus de réchauffement climatique ?

François 0 ne veut pas du méchant fasciste.
Salvini à la tête de l’Italie pourrait mettre un terme au Grand Remplacement dans la péninsule et ça, François 0 en vomit d’anxiété.
Car alors que deviendraient ses chers migrants ?

Pour lui, ce sont des cargaisons de Marie, de Joseph et de petits Jésus que les bateaux des ONG débarquent. « Marie et Joseph, qui n’avaient pas de place, ont été les premiers à qui Dieu a donné des papiers d’identité » a osé le jésuite saint-pervers. Alors pas question qu’un Salvini se mette en travers de la volonté divine et refuse l’arrivée des Sauveurs.
À part lui, qui croit encore à ces conneries ?
Les cathos de gauche et leurs alliés gauchistes ?

La dernière fois que Salvini s’est adressé au chef d’État papal, c’était durant un meeting pour les élections européenne, sur la place du Duomo, la cathédrale de Milan.
« Il n’y a pas d’extrémistes sur cette place, ni de racistes, ni de fascistes, avait-il lancé. Les extrémistes sont ceux qui ont dirigé l’Europe pendant 20 ans au nom de la pauvreté et de la précarité. Ici, sur la place, il y a l’Europe originelle. Saint Jean-Paul II a parlé de la vocation européenne à la fraternité et à la solidarité de tous les peuples qui la composent, de l’Atlantique à l’Oural. De l’unité dans les différences. Et il n’a pas parlé de la Turquie en Europe parce que ce n’est pas et ce ne sera jamais l’Europe. »
Et lorsqu’il cita le nom du pape François qui venait de déclarer qu’il fallait en finir avec les morts en Méditerranée, les sifflements furent nombreux et nourris.

Ce pape est une calamité pour les Européens. Il a choisi son camp. Celui de nos ennemis.
Il rejette la raison et le réel. Préfère le cauchemar.
Nous devons être le sien.

Marcus Graven

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog