Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2019 1 16 /09 /septembre /2019 17:51
Macron renoue avec la bourgeoisie du régime de Vichy

L’élection de Macron montre comment la bourgeoisie mondialiste française de gauche et de droite s’est accommodée du gouvernement LREM. On entend peu parler de Macron et de la collaboration avec l’Allemagne comme déjà la république bourgeoise de Vichy à propos des LREM. Cette sombre période de l’histoire française est éludée très soigneusement par Macron qui renoue avec l’Anti-France de Vichy. Pour mieux comprendre cette période de l’histoire, il faut revenir jusqu’en 2012 quand Hollande arrive au pouvoir.

C’est avec le soutien de La Banque et de la bourgeoisie mondialiste anti-nationale, qui craint le renversement de son système de profitation au vu de l’idéologie communiste du parti socialiste de Hollande : « Mon ennemi, c’est la finance ! », que Macron sera élu en 2017. Macron permet à la bourgeoisie mondialiste anti-nationale de conserver la propriété illimitée des biens mobiliers. C’est une solution pour sortir de la crise dans laquelle Hollande a placé la France. Cette tactique est utilisée en France par Macron sous la forme de la collaboration avec l’Allemagne immigrationniste de Merkel alors que la crise économique et le chômage de masse entraînent chaque samedi dans les rues les manifestations du mouvement des Gilets jaunes.

En France, les capitalistes craignent plus que jamais la prédation socialiste. C’est dans cette situation que le gouvernement LREM accueille les social-traîtres de la droite molle de Juppé qui ont rejoint les social-opportunistes du PS en dépôt de bilan venus à la soupe de Macron. Durant les manifestations du mouvement des Gilets jaunes, Macron-Castaner l’éborgneur donnent carte blanche à la répression policière contre les Français : arrestation des principaux manifestants, perquisitions, flicage et fichage des Gilets jaunes.

Avec Macron, LREM renoue avec Vichy capitale de la France ! Le 10 juillet 1940 Pétain réunit à Vichy l’Assemblée nationale afin de faire voter un texte lui donnant les pleins pouvoirs : 62,73 % des voix sont pour. Des 569 votants en faveur des pleins pouvoirs, 286 parlementaires ont été élus avec une étiquette de gauche ou de centre-gauche ! Ces résultats sont révélateurs, la bourgeoisie de droite comme de gauche a préféré la collaboration à la révolution socialiste. Pétain met en place un régime autoritaire. Comme elle l’avait fait en 1871, la bourgeoisie préféra laisser un pays envahir la France afin de maintenir la domination de l’argent. Après la guerre, les capitalistes tentent de faire oublier le régime de Vichy au nom d’une « unité nationale ».

Pour la bourgeoisie mondialiste française de gauche et de droite, la priorité est à la démagogie et à l’internationalisme. C’est elle qui a signé la capitulation et accepté de collaborer avec l’occupant. Pas question de retrouver la vraie France nationale patriote et populaire ! Pour la bourgeoisie mondialiste, la France s’était déjà perdue et elle ne devait plus jamais être vraiment elle même, dénaturée par l’emprise du grand capital.

Pour redresser le pays et les profits de la bourgeoisie mondialiste française, Macron devait remettre en avant le parti de l’ordre de Macron-Castaner l’éborgneur donnant carte blanche à la répression policière.

L’élection de Macron révèle la collaboration de la classe bourgeoise dominante française, de droite et de gauche, contre le peuple, contre les pauvres, contre la France et contre les Français : collaboration avec les islamistes radicaux : pour épargner les djihadistes, les gauchistes LREM ont pactisé avec le diable !

Le mouvement des Gilets jaunes révèle la répression politique et judiciaire LREM et les violences policières, et ensuite surtout l’opposition croissante des Français contre le régime totalitaire de Macron.

La première justification de l’élection de Macron est l’effondrement de la gauche et la crise politique de la bourgeoisie française de gauche. La seconde justification est la désagrégation de la droite et la division de la France. En réalité, l’élection de Macron représente la répression menée par le gouvernement LREM contre la grande masse du peuple au profit de la bourgeoisie française apeurée par le mouvement des Gilets jaunes. Elle redoute que l’opposition du RN au régime de l’argent ne provoque la désagrégation du régime LREM et sa défaite en 2022. C’est pourquoi la propagande LREM maintient que le peuple français veut accueillir à bras ouverts les migrants venus d’Afrique et d’Algérie et les islamistes modérément radicalisés.

Répression politique : La bourgeoisie française de gauche et de droite a voté Macron en espérant que celui-ci écraserait les syndicats et les militants communistes, mettant un coup d’arrêt à l’agitation populaire en assurant une position forte à la France dans une Europe nouvelle qui resterait dominée par l’Allemagne.

Le régime de Vichy, contre la grande masse du peuple de France, désignait les juifs comme des sous hommes, alors Macron méprise les Français et insulte les gueux et ceux qui ne sont rien à ses yeux.

La bourgeoisie française a fait Macron. Les capitalistes grands-bourgeois soutiennent le néo-fascisme migratoire des LREM en France contre les Français. C’est le grand capital qui a fait le choix de Macron. Et c’est aussi le grand capital qui a fait le choix de l’immigrationnisme forcené de l’Anti-France et de Macron.

Le mythe voudrait faire croire que la bourgeoisie de droite et de gauche ne se serait pas entièrement retrouvée aux côtés des LREM contre les Français. Cela est faux. Si la bourgeoisie soutient Macron, c’est par haine de classe, la haine du peuple des prolétaires et des Gilets jaunes, par choix de classe délibéré.

Il n’y a aucune différence entre la bourgeoisie de droite et la bourgeoisie de gauche qui ont collaboré sans le moindre état d’âme à la politique de l’Anti-France de Macron. Les grands bourgeois mondialistes sont à la manœuvre, tous grands capitalistes, tous des soutiens convaincus de La Banque à 100 %. La Banque est très bien introduite dans les activités financières et d’investissement au sein du régime de Macron. Bien que La Banque prospère sous Macron, il faut savoir que les avoirs de La Banque pourront être multipliés par trois ou plus pendant le quinquennat du petit millionnaire présidentiel Macron, un parvenu de La Banque !

Cette entente de l’argent, des cadres de La Banque, et des élus et des responsables LREM partisans d’un gouvernement technocratique a été soutenue par des politiciens UMPS collaborationnistes LREM.

L’influence très étendue de La Banque dans la liquidation économique, industrielle et financière de la France a commencé avant l’élection de Macron et elle s’est encore accrue ensuite avec la braderie des biens de l’État français comme les aéroports à la suite de General Electric, appelons un chat un chat : un grand succès de Macron qui illustre parfaitement cette atmosphère de veulerie du monde de l’argent !

Un banquier, dit Marx, qui émet des moyens de paiement, crée du capital aux dépens de l’épargne nationale. Par cette opération, le banquier peut exercer des prélèvements sur les ressources du pays !

Et en même temps, La Banque a financé de nombreux groupuscules islamo-gauchistes libertaires fascisants qui ont perpétré le terrorisme humanitaire en affrétant des navires au large des côtes de Libye pour importer des migrants en collaboration avec les mafias des passeurs, les nouveaux pirates en Méditerranée.

Des membres de ce conglomérat d’activistes libertaires seront ensuite choisis dans le gouvernement LREM !

Thierry Michaud-Nérard

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog