Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2019 6 25 /05 /mai /2019 18:37
Patrick Jardin fiché S : il ose haïr les assassins de sa fille

L’information a été révélée par l’intéressé : Patrick Jardin, père de Nathalie Jardin, assassinée par des terroristes islamistes au Bataclan, est fiché S. Il s’est rendu compte de l’existence de cette mesure de surveillance alors qu’il effectuait un séjour en Guadeloupe, eu égard à l’attitude des fonctionnaires du service des Douanes.

Article de Patrick Jardin du 29/04/2019

Nonobstant l’aberration de cette mesure de surveillance, dont j’ai moi-même fait l’objet entre décembre 2015 et janvier 2018, il convient de s’interroger sur la pertinence de ficher des citoyens au motif qu’ils osent critiquer, même vertement, l’islam, et fustiger les islamistes à l’heure où ils ne cessent de répandre la mort en France et à travers le monde. D’autant plus s’ils ont, comme Patrick Jardin, été touchés personnellement dans leur chair…

Bien sûr, le renseignement politique a toujours existé, et d’aucuns se souviennent des fameux RG qui avaient pour mission de surveiller les différents courants politiques et de rendre compte au gouvernement… D’une certaine manière, c’était sans conséquences pour ceux qui avaient participé à un meeting ou un quelconque rassemblement, dès lors qu’aucune infraction à la loi pénale n’y était commise. Mais il s’agissait tout de même d’une surveillance d’État de la « vie politique, économique et sociale », ayant donné lieu à des dérives. (Les RG ont officiellement disparu en 2008, fusionnant avec la direction de la Surveillance du territoire (DST), devenue DCRI puis DGSI).

La nouveauté, c’est qu’il suffit aujourd’hui de ficher un citoyen dont on veut connaître tous les faits et gestes, même sans véritable motif, ou alors sous prétexte de veiller à la « sûreté de l’État », pour que n’importe quel douanier, gendarme ou policier procédant à son contrôle reçoive pour instruction de relever discrètement toute information relative à la destination, aux personnes accompagnantes, au véhicule utilisé, objets transportés, etc… 

Ces informations sont alors transmises aux services de renseignements, qui rendent compte par la voie hiérarchique au pouvoir exécutif, c’est à dire au ministre de l’Intérieur, sans l’ombre du moindre contrôle d’un magistrat.

En résumé, Christophe Castaner, comme ses prédécesseurs, est à même de tout connaître des déplacements de Patrick Jardin, parce qu’il n’a pas voulu déclarer publiquement « vous n’aurez pas ma haine », parce qu’il a décidé de lutter et d’alerter l’opinion, parce qu’il s’est opposé au concert du rappeur islamiste Médine au Bataclan, parce qu’il ne cesse de dénoncer la complaisance et l’inaction des autorités vis-à-vis des islamistes dans notre pays…

J’apporte bien entendu mon soutien à Patrick Jardin dans cette épreuve. Ce gouvernement « en marche » dans les pas du précédent devrait avoir honte des mesures liberticides prises à l’encontre de ceux qui sonnent le tocsin, quand on connait par ailleurs la manière dont il œuvre à notre islamisation au nom d’une « laïcité » dévoyée accordant à l’islam un statut dont profitent allègrement ceux qui entendent nous soumettre un jour.

La surveillance d’État des patriotes doit cesser.

Sébastien Jallamion 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog