Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 août 2019 1 26 /08 /août /2019 11:10
La Hongrie n’assouplira pas sa législation pour permettre à l’université de Soros de rester dans le pays

La Hongrie ne veut pas assouplir ses lois pour les universités internationales malgré les pressions de l’UE et les offres de l’Allemagne de faire office de médiateur dans une université fondée par George Soros, un milliardaire américain, a dit un porte-parole du gouvernement.

Le Premier ministre Viktor Orbán, un nationaliste qui a souvent été en conflit avec l’Union européenne, a été accusé de restreindre les libertés académiques avec ses nouvelles règles d’enseignement supérieur, ce qui a contraint l’Université centrale européenne de quitter le pays.

“Le porte-parole du gouvernement, Zoltan Kovacs, a déclaré à l’agence Reuters qu’il n’y avait pas de changement dans notre point de vue.”

“Nous ne modifierons pas les lois et règlements qui régissent l’enseignement supérieur en Hongrie. Nous fonctionnons toujours sur cette base.”

L’Université d’Europe centrale, créée par Soros, transférera une partie de ses activités en Autriche à partir de septembre en raison de règles lui interdisant de décerner des diplômes américains.

Ce différend, souvent considéré comme un substitut aux désaccords entre Soros et Orbán sur les migrations, est l’une des principales raisons pour lesquelles le Parti populaire européen a suspendu le Fidesz d’Orbán avant les élections au Parlement européen.

A l’initiative de Manfred Weber, principal candidat du PPE à la tête de l’exécutif européen après les élections de mai, le gouvernement du Land allemand de Bavière et l’Université technique de Munich sont intervenus pour aider.

Offrant trois nouvelles chaires et de nouveaux cours pour compléter l’enseignement de la CEU, ils ont dit qu’ils permettraient à la CEU de décerner des diplômes internationaux.

Un fonctionnaire du gouvernement hongrois a déclaré à un membre de l’opposition au parlement de Budapest que la Hongrie considérait la participation bavaroise dans le secteur hongrois de l’enseignement supérieur comme “une étape qui renforce la confiance”.

Et Balazs Orbán, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, a déclaré que le gouvernement était “prêt à examiner la possibilité de décerner des diplômes reconnus aussi bien aux Etats-Unis et en Allemagne qu’en Hongrie”.

Toutefois, il a réitéré que toutes les universités devaient se conformer à la loi hongroise, et Zoltan Kovacs a également précisé que la participation bavaroise, bien que bienvenue, n’entraînerait aucune modification juridique.

Source: Voice of Europe, le 12 avril 2019Traduction Nouvelordremondial.cc

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog