Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 avril 2019 4 11 /04 /avril /2019 09:10

Le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini et son partenaire de coalition ont annoncé leur soutien au mouvement français des gilets jaunes, accusant le président français Emmanuel Macron d’être “contre son peuple”.

Salvini soutient les Gilets Jaunes contre Macron en affirmant que le Président français est “contre son peuple”

“Je soutiens les citoyens honnêtes qui protestent contre un président qui gouverne contre son peuple”, a déclaré M. Salvini dans une déclaration – tout en condamnant “fermement” les manifestants qui ont eu recours à la violence.

Pendant ce temps, Luigi Di Maio, le vice-premier ministre italien de 32 ans, qui dirige le Mouvement cinq étoiles (M5S), a déclaré aux Gilets jaunes dans un article sur son blog lundi “Ne lâchez rien!” De Maio a proposé aux manifestants français d’utiliser la plate-forme M5S “Rousseau” pour aider les Gilets Jaunes à améliorer leur organisation et à “élaborer un programme électoral”, selon France24.

“Ce système (Rousseau) est fait pour un mouvement horizontal et spontané comme le vôtre et nous serions heureux si vous l’utilisiez.”

Le Mouvement 5 étoiles est prêt à vous donner le soutien dont vous avez besoin. Comme vous, nous condamnons aussi fermement ceux qui ont causé les violences lors des manifestations, mais nous savons que votre mouvement est pacifique… Nous pouvons mettre à votre disposition certaines fonctions de notre système opérationnel de démocratie directe, Rousseau, par exemple l’appel à l’action pour organiser des événements sur le territoire ou le système électoral pour définir le programme électoral et choisir les candidats à présenter lors des élections. C’est un système conçu pour un mouvement horizontal et spontané comme le vôtre et nous serions heureux si vous l’utilisiez. –Blog delle Stelle (traduction)

Pendant ce temps, le Globe and Mail rapporte que la position ferme de Macron sur le mouvement des Gilets Jaunes s’est retournée contre lui, alors que les autorités françaises luttent pour maintenir l’ordre.

Ce qui a commencé comme une rébellion populaire contre les taxes sur le diesel et le coût élevé de la vie s’est transformé en quelque chose de plus périlleux pour Macron – une attaque contre sa présidence et les institutions françaises.

Samedi, les manifestants antigouvernementaux ont utilisé un chariot élévateur à fourche pour entrer de force dans une enceinte du ministère, ont incendié des voitures près des Champs-Élysées et, lors d’une violente escarmouche sur un pont au-dessus de la Seine, ont frappé des policiers anti-émeutes et les ont jetés à terre. –The Globe and Mail

Macron a twitté ce week-end “Une fois encore, une extrême violence est venue attaquer la République – ses gardiens, ses représentants, ses symboles.”

Le Président de la République a profité des vacances pour tenter de réprimer le mouvement des gilets jaunes, mais il est revenu en force après le Nouvel An.

Lundi, le Premier ministre français, Edouard Philippe, a déclaré que la France allait réprimer les manifestations non autorisées en déclarant : “Suite à des violences inacceptables dans toute la France, le gouvernement a l’intention de réagir de manière décisive”. Philippe a déclaré à la télévision LE20H que toute personne qui organise une manifestation sans la déclarer en premier lieu sera sévèrement punie.

 

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a déclaré vendredi que le gouvernement ne cesserait pas ses efforts pour remodeler l’économie, et a stigmatisé les manifestants agitateurs qui cherchent à renverser le gouvernement de Macron. Vingt-quatre heures plus tard, Griveaux s’est enfui par la porte arrière de son bureau lorsque des manifestants ont envahi la cour et détruit plusieurs voitures.

“Ce n’est pas moi qui ai été attaqué”, a-t-il dit plus tard. “C’était la République.”

Pendant ce temps, la “République” écrase ses citoyens sous le poids des impôts les plus élevés du monde, ce qui a alimenté l’agitation et la colère, en particulier parmi les ouvriers français dont les revenus ont été réduits par une avalanche d’impôts gouvernementaux.

C’est cette colère qui a culminé avec le mouvement des gilets jaunes, qui a commencé par le blocage des routes, l’occupation des péages autoroutiers – et qui s’est transformé en violentes manifestations dans tout le pays (et au-delà).

Source: Zero Hedge, le 7 janvier 2019Traduction Nouvelordremondial.cc

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog