Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 16:13
Message sur Le discernement

« Nous voulons parler de discernement car beaucoup d’informations affluent que vous pouvez vous trouvez noyés en ce flot – là. Comment discerner le « bon grain » de l’ivraie ?

D’abord, commencez par vous dire qu’il n’y a pas de mauvaises expériences et que ce que vous considérez comme une erreur, un échec, une tromperie est en réalité une source d’apprentissage.

Le discernement fait pleinement partie du chemin d’évolution. Il est même un des apprentissages majeurs permettant de Grandir. Nous voulons préciser donc qu’il n’y a rien à juger. Ni soi – même, ni autrui. Il y a à faire acte de responsabilité car dans l’apprentissage du discernement, il y a tôt fait de se croire – après coup – victime de l’autre, de sa manipulation – consciente ou inconsciente – Ou de s’auto – juger en se disant d’avoir été trop bête d’avoir cru, de s’être fié à.

En réalité, tout est question de vision intérieure tout d’abord. Car c’est bien par cela que tout commence. Et que tout ce qui vient à vous dépend de ce qui se trouve dans votre intériorité. Donc plus celle – ci est en « ordre » d’une certaine façon, plus ce qui vient à vous l’est aussi.

Beaucoup d’entre vous – si ce n’est tous en vérité – ont sur le chemin des épisodes d’apprentissage de discernement. La réponse se situe dans le coeur. C’est d’ailleurs ce que vous entendez souvent dire. Mais le coeur ne peut -il se « tromper » ? Le coeur, enfoui encore sous un lot d’illusions, de croyances, peut -il vraiment faire entendre sa voix ?

Alors comment faire ? Car il vous est arrivé de penser suivre votre coeur et de vous être retrouvé dans une impasse ou tout au moins dans une situation inconfortable.

Parlons – nous du même coeur ? Pour notre part, nous parlons du coeur qui vibre, qui se sent jusque dans votre corps. Pas de celui qui passe par votre tête et qui semble vous dire que voilà une bien belle idée, situation. Non de cela il ne s’agit pas.

En fait, il convient de vous relier à cet état que vous avez connu enfant. Cet état sans filtre et sans barrière. Cet état qui ne passe nullement par le raisonnement. Car souvent, nous vous entendons confondre discerner et raisonner. Il n’en est rien. Rien de commun.

Le discernement, le vrai, ne passe pas par la réflexion, par peser le pour et le contre. Aucunement. Le discernement ne passe pas non plus par poser un jugement. Cela est affaire de l’ego. Non. Cela passe par votre centre qui se situe tant dans le coeur que dans les tripes.

Vous avez tous ressenti, au contact de quelqu’un, ce que vous nommez cette première impression. Parfois, vous l’avez écouté. Parfois non et vous avez poursuivi jusqu’à vous rendre compte que vous saviez déjà, que le signal vous avait été donné dès le début et que vous en avez fait fi, raisonné par votre mental ou votre ego.

Eh bien c’est de cela que nous parlons et que nous vous invitons à appliquer à grande échelle pourrions – nous dire. Et surtout dans un espace de présence à soi, à l’instant présent. Oui, c’est dans l’attention dans ce qui se passe au moment où vous êtes mis en contact avec telle relation, telle situation, tel propos, que vous pouvez exercer le discernement dont nous parlons.

Si vous êtes en pilotage automatique, en situation de séduction, dans le besoin de contrôle ou de pouvoir, alors vous risquez de passer à côté des signaux de votre discernement. En réalité, ce n’est pas « grave » car rien ne l’est de notre point de vue.

Si vous prenez, une fois votre conscience ouverte et éveillée, acte de l’apport de la situation enclenchée par votre déficit de discernement et sans même vous poser en victime mais bien en vous sentant pleinement responsable – et non coupable – de votre expérience et de ses conséquences, alors vous aurez gagné. Gagné en Grandir et c’est bien cela qui compte par – dessus tout.

Donc, il suffit de vous en tenir à comment ce qui vient résonne – et non raisonne – en vous. Laissant parler cette part de vous non assujettie aux croyances, dogmes, peurs… Cette part profondément libre. Appelez – la simplement. Elle vous attend. Elle attend votre sollicitation. Juste tournez – vous vers elle. Et plus vous le ferez, plus vous l’autoriserez à prendre sa place. Et en faisant cela, nous vous assurons que le chemin est largement plus fluide, plus doux. Nous vous disons qu’alors vous commencez à quitter le chemin sinueux, encombré voire chaotique.

Nous voulons préciser que ce choix du discernement n’entraîne aucun rejet de l’autre. Nous redisons qu’il n’y a rien ni personne à juger. L’autre vous propose une expérience que vous acceptez ou pas.

Alors, mes enfants, marchez le coeur en éclosion, marchez les yeux ouverts oubliant, là, la mécanique infernale du mental et les roulements intempestifs de votre ego qui vous assurent savoir. Car que pourraient – ils savoir que le coeur ne sait déjà ? Si de « vérité » nous parlons, alors c’est bien dans ce seul espace qu’elle réside. Et à celui – ci – à cet espace – que nous venons de vous convier. »

Seuls la ponctuation et l’orthographe ont été rectifiés. Selon l’usage, merci d’indiquer la référence de ce site lors de toute reproduction qui ne peut être que totale. Egalement, je vous invite à l’usage de votre propre discernement et à prendre ce qui résonne en vous.

Source : http://des-mots-a-l-ame.over-blog.com/

Partagé par : www.messagescelestes-archives.ca – Messages Célestes

Partager cet article

Repost 0
Published by Lazare
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog