Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 10:23
Charlottesville : Trump condamne le racisme, cela ne suffit pas aux gauchos

Les violences de Charlottesville, qui ont conduit à la mort tragique d’une jeune femme de 32 ans,  sont l’occasion pour les anti Trump de dénoncer ses ambiguïtés, quand on ne l’accuse pas carrément de complaisance envers les suprématistes, le KKK et tout ce que l’Amérique compte de néo-nazis.

De toute façon quoi que dise Trump, quoi qu’il fasse, il a tort.

Sa position a pourtant été claire :

“Le racisme est le mal. Ceux qui ont recours à la violence en son nom sont des criminels et des voyous, y compris le KKK, les néo-nazis et les suprémtcistes blancs qui sont à l’opposé de tout ce qui nous est cher en tant qu’Américains.”

Et quand il ajoute que les violences étaient des deux côtés, il dit vrai, quoi qu’en pensent les hypocrites, pour lesquels le mot impartialité n’a aucune signification.

L’extrême gauche adepte des méthodes violentes est une réalité aux Etats Unis comme dans de nombreux pays occidentaux. Les comportements de cette gauche ultra n’ont rien à envier aux méthodes musclées de la mouvance extrémiste Alt-right.

Mais en Amérique comme en Europe, quand on prône le contrôle de l’immigration et qu’on dénonce les excès du politiquement correct, on est forcément raciste.

N’oublions pas que Trump a été élu par les petits Blancs de l’Amérique profonde, celle qui souffre du déclassement économique, s’inquiète de la dilution de son identité et du terrorisme islamique.

Il doit donc se démarquer des racistes sans pour autant s’aliéner sa base électorale. Les élections de mi-mandat ne sont pas à négliger.

La vérité est que chez certains extrémistes blancs, la guerre de Sécession n’a toujours pas été digérée et le fait d’effacer peu à peu tous les symboles de la Confédération, au prétexte qu’ils seraient l’expression du racisme, ne fait que mettre de l’huile sur le feu.

Déboulonner la statue du général Lee, icône confédérée, fut une irresponsable décision de la municipalité de Charlottesville, qui ne pouvait que faire monter la tension. Les risques de confrontation étaient pourtant connus.

C’est donc dans une hystérie collective généralisée que les médias occidentaux se livrent à une surenchère pour dénoncer le racisme anti Noirs et cette extrême droite américaine sulfureuse, qui défile en criant “Les vies blanches comptent” ou même, pour les plus disjonctés, “Heil Trump” !

Mais dénoncer le seul racisme des suprémacistes, en faisant l’impasse totale sur le racisme anti-Blancs qui se propage aux Etats-Unis, est une vaste escroquerie de la presse occidentale. Elle confond information et lavage de cerveau.

Car sous Obama, les groupes racistes noirs et blancs ont fortement augmenté.

“Le nombre total de « groupes haineux », répertoriés par le Southern Poverty Law Center (SPLC), une association de surveillance des groupes extrémistes, a ainsi augmenté pour la première fois en quatre ans, faisant un bond de 14 % en 2015.”

“Parmi eux, les groupes racistes anti-Noirs et anti-Blancs sont ceux ayant enregistré les plus fortes progressions. Les antennes locales du Ku Klux Klan sont ainsi passées de 72 en 2014 à 190 en 2015, selon le SPLC, tandis que les groupes séparatistes noirs ont progressé de 113 à 180 sur la même période.”

“Mouvement créé à la fin des années 1980, le New Black Panther Party propose un discours beaucoup plus radical que les fameux Black Panthers des années 1960 et 1970, n’hésitant pas à tenir des propos racistes et antisémites. Outre sa volonté de créer une nouvelle nation 100 % noire, il affirme notamment que les Blancs ont un plan secret pour commettre un génocide contre les non-Blancs et que les juifs sont responsables du 11-Septembre.”  (France 24).

Voilà qui montre les limites de la société multiraciale paradisiaque que nous vantent les dirigeants européens depuis des lustres.

Même Obama, élu par 85% des Noirs, n’a pas réussi à apaiser les tensions raciales.

L’Amérique porte encore le fardeau de l’esclavage.

Et l’Europe celui de la colonisation.

La société multiraciale harmonieuse n’est pas pour demain.

Jacques Guillemain

Partager cet article

Repost 0
Published by Lazare
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog