Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 18:37
L’huile de roucou, l’inconnue aux multiples vertus

L’huile de roucou cache de nombreuses vertus. Colorant alimentaire E160, usage cosmétique et médicinale, découvrez ce qui se cache derrière ce drôle de nom

L’huile de roucou, une huile végétale issue d’un fruit

Le roucou provient d’un arbuste, le rocouyer, originaire d’Amérique du Sud. Il est désormais aussi cultivé dans d’autres régions tropicales ou subtropicales du monde (Amérique centrale, Afrique, Asie, etc.).

roucou fruit rocouyer

Le roucou, fuit du rocouyer

Le fruit produit par le roucoyer, aussi appelé urucum, est en forme de coeur. Il devient brun rougeâtre à maturité et est couvert de poils raides, un peu comme une châtaigne. À pleine maturité, la coque se fend et laisse apparaître de nombreuses graines rouges sombres à l’intérieur. Ce sont ces graines qui disposent du pouvoir colorant.

roucou-peinture-indiens-amazonie_shutterstock_382956343Certains historiens supposent que le terme « Peaux-Rouges », provient de l’utilisation du roucou comme peinture de corps par les indiens d’Amazonie. En effet, il est traditionnellement utilisé afin de protéger la peau contre le soleil, les insectes et les mauvais esprits.

Les nombreuses vertus du roucou

Surtout connu pour son pouvoir colorant, l’huile de roucou a aussi d’autres atouts. Examinons sa composition en nutriments :

Principes actifs en mg pour 100 g de roucou :

  • Provitamine A (bêta-carotène) : 3200 mg
  • Calcium : 206 mg
  • Soufre : 87 mg
  • Magnésium : 70 mg
  • Sélénium : 0,41mg
  • Zinc : 2,6 mg
  • Cuivre : 1.3 mg
  • Manganèse : 0,49 mg
  • Cellulose

L’huile extraite des graines est la principale source de pigments caroténoïdes tels que la bixine et norbixine.

La bixine, est utilisée comme colorant alimentaire, est aussi reconnue comme un agent protecteur contre les rayons ultraviolets et comme un antioxydant.

Les usages cosmétiques de l’huile de roucou

100 fois plus riche en bêta-carotène que les carottes, l’huile de roucou stimule la production de mélanine.

Elle contient également de l’acide ellagique, qui neutralise les radicaux libres et a des propriétés antioxydantes qui protègent contre les rayons UV. C’est donc un excellent préparateur pré- et post- soleil.

Elle est également utilisée dans d’autres produits cosmétiques (fard à paupière, poudre, rouge à lèvre etc.) pour ses propriétés :

  • antibactérienne et antiseptique,
  • émolliente,
  • astringente et antiacnéique.

Ses usages alimentaires

Utilisé en cuisine surtout comme colorant, dont le code européen est E160b, le roucou contribue à la coloration naturelle de produits industriels comme les fromages, les sauces, les confitures, les potages, les beurres, ou encore les bonbons et chocolats. Économique, il constitue une alternative au safran.

En termes de saveur, lorsqu’il est utilisé à petite dose, son goût n’est pas discernable. En revanche, lorsqu’il est utilisé en plus grande quantité, il est décrit comme légèrement poivré avec une note de noix de muscade et d’amertume.

roucou e160b

Le roucou : colorant alimentaire E160b

Comment concevoir votre propre huile de roucou ?

Tout simple ! Il suffit de mélanger une cuillère à soupe de graines de roucou avec 10 cl d’huile vierge (type huile de tournesol). Secouer vigoureusement et laisser reposer 3 à 7 jours. Vous obtiendrez alors une huile colorée qui agrémentera vos plats d’une jolie couleur rouge orangée.

Certains préconisent de faire chauffer l’huile légèrement ou même d’écraser les graines pour accélérer le processus… À vous de voir quelle méthode vous préférez

Les usages médicinaux de l’huile de roucou

Dans les pays en développement et en particulier en Colombie, le roucou est utilisé dans la médecine traditionnelle comme remède naturel pour le traitement des infections courantes. Le roucou est utilisé pour traiter les infections d’origine microbienne.

Ses propriétés :

  • anti-inflammatoire pour traiter les problèmes de peau, les fièvres, la dysenterie et l’hépatite
  • antifongique
  • antimicrobienne
  • antivenin, les guérisseurs traditionnels l’utilisent dans les cas de morsure de serpent.
  • expectorante.

En somme, de beaux attributs pour ce produit qui ne demande qu’à se faire connaître davantage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lazare - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog