Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 03:29
Ils vont finir par craquer : Angela Merkel exhorte les Allemands à combattre la terreur par l’amour et la compassion

Angela Merkel a été traitée de folle et de cinglée après son étrange discours au peuple allemand à l’occasion du Nouvel An.

 

Elle a conseillé aux Allemands de lutter contre les bombes et les armes par l’amour et la compassion !

La Chancelière, qui est constamment protégée par de gardes armés et se déplace en voiture blindée, a gentiment conseillé aux citoyens terrorisés de répondre à la menace de l’EI par « l’ouverture d’esprit ».

Si ce conseil peut nous paraître bizarre, voire incompréhensible et susciter des interrogations, l’ami des dirigeants extra-terrestres J.C. Juncker navigue sur la même longueur d’onde compassionnelle que Mutti Angela. « Peace and love » et petites fleurs pour combattre le méchant, comme dans les contes de fées pour enfants. N’est-ce pas attendrissant…

A l’instar de la Chancelière, il prône l’ouverture à l’autre comme moyen radical pour lutter contre les attentats terroristes perpétrés par nos ennemis islamistes. Seulement l’autre ne veut pas d’ouverture, car son devoir de pieux musulman est de convertir ou tuer les mécréants. Drôle de guerre qui se profile à l’horizon entre un Occident bisounours et des organisations islamistes pieusement vouées à la cause d’un dieu sanguinaire.

« Nos valeurs, notre façon de vivre ensemble en liberté et notre ouverture sont nos meilleurs moyens de lutter contre le terrorisme », avait déclaré samedi 24 décembre le président de la Commission européenne à plusieurs médias allemands.

Il peut toujours rêver, « ce fou dangereux » comme l’a qualifié un internaute sur Twitter.

Moins de deux semaines après l’attentat meurtrier du marché de Noël à Berlin, ôtant la vie à 12 personnes et blessant gravement des dizaines d’autres, les conseils bizarres de Merkel au peuple allemand défient l’entendement.

Après une vague d’attaques terroristes islamistes qui frappa l’Allemagne, cette dernière tragédie a mis encore plus de pression sur la politique migratoire portes ouvertes de Merkel, politique de plus en plus haïe par les Allemands.

Mais cela n’a pas empêché la Chancelière, sous le feu des critiques, d’exhorter, au cours de son discours, les citoyens allemands à continuer à participer aux festivités et évènements publics, même au risque de leur vie, pour montrer aux méchants de l’EI et à leurs soutiens infiltrés en Allemagne que « nous les Allemands, nous n’avons même pas peur ! »

Elle affirma avec conviction que l’Allemagne émergera de ce chaos migratoire encore plus forte, et bizarrement ajouta que le deuil public, suite à l’attaque jihadiste de Berlin, lui avait donné confiance en l’avenir du pays.

« De quelle confiance ai-je parlé au début de mon discours ?

Confiance en dépit du chagrin pour les morts et les blessés ? Je pense que nous pouvons ressentir cette confiance — ici à Berlin et dans de nombreuses autres villes allemandes, même en ces jours difficiles — dans le réconfort que nous fûmes capables de donner ou de recevoir, ainsi que dans notre ferme détermination à répondre à la haine avec notre humanité et notre solidarité. En poursuivant nos activités, nous disons aux terroristes : vous êtes remplis de haine, mais vous ne déterminerez pas notre façon de vivre. Nous sommes des êtres humains libres, ouverts ! »

Sans le moindre doute, un discours aussi puissant va pétrifier les égorgeurs de l’EI et les transformer en petits anges.

Madame Merkel déclara également qu’elle avait été choquée et dégoûtée d’apprendre que les auteurs de ces attaques terroristes étaient des demandeurs d’asile, accueillis avec affection par les Allemands, mais, s’empressa-t-elle d’ajouter, la dévastation d’Alep justifie sa décision de maintenir ouvertes les frontières du pays.

 

S’exprimant au sujet de ses politiques migratoires, elle déclara :

« Tout cela est reflété dans notre démocratie, notre état de droit, nos valeurs. Elles sont l’antithèse du monde du terrorisme rempli de haine et elles seront plus fortes que le terrorisme. Ensemble, nous serons plus forts. Notre Etat est plus fort… ».

Son discours angélique suscita immédiatement des réactions ironiques de la part de plusieurs personnalités. Selon elles, la Chancelière est devenue une menace sérieuse pour la sécurité de son propre peuple.

Certains soulignèrent que Merkel avait été une fervente partisane de la libre circulation dans l’UE, y compris de la politique de frontières ouvertes dans l’espace Schengen, ce qui permit les attaques terroristes islamistes en France, en Belgique et en Allemagne au cours de ces derniers 18 mois.

L’ex-dirigeant d’Ukip, Nigel Farage, fustigea le discours de Frau Merkel :

« si Madame Merkel est sérieuse, elle devrait mettre fin à l’espace Schengen en 2017. »

L’analyste politique Mike Doughty, un vétéran de la US Navy, se moqua également de la chancelière :

« Angela Merkel pense qu’elle peut arrêter le terrorisme avec la compassion. C’est la chose la plus stupide que j’ai jamais entendue. Mais il reste encore 19 jours à Obama avant son départ. »

La chroniqueuse américaine conservatrice, Basima Faysal, déclara :

« Madame Merkel a admis que les gens accueillis en Allemagne constituent la menace la plus grave ».

Et elle qualifia ironiquement la Chancelière de « génie fou ».

Et l’éditorialiste britannique Katie Hopkins, interrogée sur la Chancelière en difficulté à cause de sa politique migratoire, répondit :

« Il faut être cinglé pour prétendre que l’on puisse combattre la terreur par l’ouverture, ajoutant, je préfère les cadenas, les murs et les contrôles extrêmes. »

Le bon sens des citoyens contre la folie douce des élites dirigeantes !

Conclusion

Si les citoyens européens veulent arrêter le terrorisme islamiste, ils doivent cesser de critiquer l’islam, ainsi que la politique migratoire « portes ouvertes », imposée par l’UE ; ils doivent accueillir dans la joie encore plus de migrants musulmans et enfin, montrer amour et compassion envers les jihadistes pétris de haine génocidaire à leur égard.

Alors, et seulement alors, ils vivront dans la paix et la sécurité, et une fois devenus minoritaires dans leurs propres pays, ils goûteront aux délices de la charia. D’autres temps, d’autres tactiques pour se défendre contre les ennemis.

Je ne suis pas certaine que cette recette concoctée par nos grands humanistes islamophiles qui n’ont jamais lu une page du coran sauvera les peuples européens de l’appétit féroce des soldats d’Allah et de leur inassouvible soif du sang des mécréants.

Juste une question : dans quel pays musulman, régi ou non par la charia, les habitants coulent-ils des jours heureux sous la douce bénédiction d’Allah ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Source: Off her rocker Merkel mocked for urging Germans to beat terror with love and compassion, by Nick Gutteridge, Express

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lazare
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog