Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 02:46
Les pressions contre les grands électeurs ont fonctionné, mais contre Hillary Clinton

Je doute que les grands médias vous le révèlent :Clinton a perdu la confiance de 7 grands électeurs, et Donald Trump a été confirmé avec 304 votes.

 

Hillary Clinton n’en a recueilli que 221, et plusieurs lui ont retiré leur confiance au dernier moment. Un écart énorme en faveur du candidat réformateur qui a promis de nettoyer Washington de la corruption qui règne depuis 20 ans, et que les observateurs peu informés confondent avec le capitalisme.

Les cas de conscience se sont retournés contre Hillary Clinton

Une campagne intense a été lancée à gauche contre les grands électeurs de Trump. Les médias ont parlé de cas de conscience, et n’ont pas cessé de faire monter les pressions, et n’ont jamais évoqué les cas de conscience contre Hillary Clinton ni les menaces contre les grands électeurs de Trump. Un grand électeur de Pennsylvanie a déclaré à la Gazette de  Pittsburgh qu’il «estime avoir reçu entre 3 000 et 5 000 emails, lettre, et appels téléphoniques anti-Trump, certains de France, d’Allemagne, et d’Australie.»

Des lettres de menace ont été envoyées, des pressions ont été exercées, des campagnes ont été montées, une organisation, les électeurs Hamilton, a été inventée, avec un site internet et une page Facebook. Lawrence Lessig, un éminent professeur de droit à Harvard a offert gratuitement ses services pour conseiller les défecteurs de Trump, et des menaces ont été formulées contre les familles de certains grands électeurs de Donald Trump pour que ceux-ci fassent obstacle aux 270 voix nécessaires à son élection.

Et non seulement cela ne s’est pas produit, mais il s’est passé l’inverse. Un plus grand nombre de grands électeurs a refusé de certifier Hillary Clinton que Donald Trump.

7 grands électeurs* se sont détournés d’Hillary Clinton, hier lundi, pour voter selon leur conscience :

  • Dans le Colorado, un électeur démocrate a tenté de faire marcher sa clause de conscience et de voter pour le républicain John Kasich. Il a été remplacé par un grand électeur alternatif, qui a voté pour Clinton conformément à la loi de l’Etat.
  • Dans le Maine, un grand électeur démocrate a voté pour Bernie Sanders au lieu de Clinton. Son vote a été jugé «irrégulier,» et il a été contraint de revoter pour Clinton.
  • Dans le Minnesota, un grand électeur démocrate qui voulait voter pour Sanders a été remplacé par un électeur alternatif qui a voté pour Clinton, conformément à la loi de l’Etat qui impose de voter pour le gagnant de cet Etat.
  • Dans l’Etat de Washington, quatre grands électeurs démocrates ont refusé de voter pour Clinton. Trois ont voté pour Colin Powell, et un pour l’activiste indienne Faith Spotted Eagle. Robert Satiacum, soutien de Sanders qui a voté pour l’indienne, avait dit que Clinton était « un clown, » « un rat » et « une criminelle, » dans une interview pour Politico en octobre dernier (apparemment, ce n’est pas la Russie qui lui a donné ces idées là).
  • C’est la première fois en quarante ans que des grands électeurs n’ont pas voté pour leur candidat – et les Russes n’ont rien à voir là dedans !

Seulement 2 grands électeurs* n’ont pas voté pour Trump

Dans l’Etat du Texas, sur les 38 grands électeurs, un a voté pour Kasich et un pour Ron Paul. En toute neutralité, ajoutons qu’un troisième a donné sa démission avant le vote et a été remplacé par un électeur alternatif qui a voté pour Trump.

 

De plus, un des deux grands électeurs qui n’a pas voté pour Trump a déclaré sur Fox news avoir pris peur après qu’une voiture lui a coupé la route en signe de menace. Un grand électeur du Texas a déclaré : “j’ai été bombardé avec plus de 200 000 emails pour ne pas voter Trump.”

Une campagne anti-Trump organisée par Obama et Clinton

Dans un article paru mardi, le Daily Caller accuse “l’entreprise de relations publiques qui a travaillé en coulisse avec les grands électeurs qui ont perdu la foi’ est directement liée à des hauts-responsables démocrates, y compris Clinton et le Président Obama.

La société en question, Megaphone Strategies, a été co-fondée par l’ex tzars d’Obama pour l’emploi écologiste Van Jones. Sa présidente, également co-fondatrice de la société de RP, Molly Haigh, a travaillé pour Obama lors de sa campagne électorale de 2008. Elle a accusé Trump d’avoir obtenu sa victoire grâce à un message “raciste, misogyne, xénophobe et d’excitation des peurs.”

Conclusion

CNN, dont on se souvient qu’il a transmis à l’avance les questions d’un débat à Hillary Clinton, frustré de l’échec de sa candidate, a minimisé l’info dans son communiqué, se contentant d’un «Trump a dépassé le chiffre requis de 270 grands électeurs», pour ne pas avoir à annoncer le victorieux chiffre de 304.

Et CNN a encore menti pour adoucir l’humiliation, en affirmant que Clinton n’a perdu que 5 grands électeurs, alors qu’ils sont au nombre de 7 à lui avoir retiré leur confiance.

Quant aux autres médias, la plupart se contentent de tout bonnement cacher au public que des grands électeurs ont fait défection contre Clinton, car ils n’ont évoqué que les pressions contre ceux de Trump.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

* Sources : National Public Radio et Policy Mic.

 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lazare
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog