Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 23:39
L’Occident soutient la guerre saoudienne contre le Yemen

La guerre atroce que livre l’Arabie Saoudite, cette monarchie salafo-wahhabite dont les caisses regorgent de pétrodollars, à son voisin le Yémen, un des pays le plus pauvre de la planète n’ébranle nullement la conscience des puissants de ce bas-monde. En effet, depuis plus d’une année, l’aviation saoudienne bombarde tout ce qui bouge au Yémen où mêmes les écoles, les hôpitaux et les vestiges historiques n’échappent pas à la furie destructrice wahhabite.

L’armée saoudienne se comporte comme DAESH, à la seule différence que ce dernier nommé n’est reconnu par aucun pays par contre l’Arabie Saoudite siège à l’ONU où elle pratique la politique du chéquier pour mener son agression en toute impunité. Son entreprise criminelle est largement encouragée par les puissances occidentales ( les USA, la Grande Bretagne et la France) qui sont ses grands fournisseurs d’armes et dont les contrats se chiffrent par milliards de dollars, chaque année.

Cette guerre qui est imposée aux yéménites, est approuvée dans les coulisses par les grandes puissances et notamment les Américains qui ont passé dans la colonne pertes et profits, la destruction des tours jumelles à New York le 11 septembre 2001 et qui fut l’œuvre des islamistes formatés par le wahhabisme. Il est bon de rappeler que sur les 21 terroristes qui ont organisé le coup de New York, 19 sont de nationalité saoudienne mais ça, les USA ne veulent pas en entendre parler. Leur silence prouve que les Saoudiens, avec leur pétrole sont les enfants gâtés de la planète au point qu’aucun dirigeant de l’Occident n’ose les mettre en cause dans le financement du terrorisme islamique. Au contraire, on cherche à tout prix là obtenir leurs faveurs. Mais où passée la dignité des uns et des autres ?

En fin de compte, les Saoudiens peuvent commettre tous les criminels qu’ils veulent pourvu qu’ils continuent à signer des chèques sans rechigner. Et pourtant, ils demeurent les sponsors de l’islam sunnite conquérant qui endeuille l’humanité et nulle contrée de la planète n’est à l’abri de ses griffes assassines.
Actuellement, des milliers de travailleurs Indiens et Philippins sont privés de leurs salaires dans les pays monarchiques arabes, depuis des mois dans l’indifférence la plus totale des champions des droits de l’homme qui continuent de scander liberté, car ce scandale qui est couvert par l’oligarchie mondialisée.

Il ne faut s’attendre à ce que les Occidentaux condamnent même du bout des lèvres le massacre des yéménites mais ces derniers ne sont pas prêts de baisser les bras face à leurs agresseurs wahhabites. Comme ils sont un peuple fier et guerrier depuis la nuit des temps, ils ne se soumettront pas et déjà les combats commencent se à dérouler à l’intérieur du territoire saoudien. En effet, depuis quelques temps, les provinces saoudiennes d’Assir et de Najran sur la frontière Nord-Ouest du Yémen, sont régulièrement bombardées par les combattants Houthis au point que le secrétaire américain M. Kerry s’est envolé en catastrophe pour Ryad afin de s’enquérir de la situation qui devient préoccupante pour les USA, car il y va de la survie de leurs protégés wahhabites qui excellent dans les fatwas en tout genre, allant du djihad nikah ( djihad de la fornication) en passant par le djihad pétrolier.
Le comportement des monarchies pétrolières arabes ressemble étrangement aux méthodes de DAESH qui puise son idéologie dans le salafo-wahhabisme qui s’est propagée aux quatre coins de la planète à coup de milliards de pétrodollars mais ça, M. Kerry semble l’ignorer. Et pourquoi donc ?

En se lançant dans cette guerre destructrice contre le Yémen, pour soi-disant contrer les Iraniens qu’ils soupçonnent d’aider les Houthis qui sont des Zaydites ( une branche du chiisme), les Saoudiens sont en train de se tirer une balle dans le pied. En ouvrant la boite de Pandore, ils ont réveillé le patriotisme yéménite qui, sans aucun doute va réclamer la restitution des provinces saoudiennes sud-ouest (Assir et Narjan) que le roi Séoud, le fondateur du royaume wahhabite avec l’aide des Britanniques qui avaient trahi entretemps leur allié d’alors, le clan hachémite, les a annexées par la force, en 1934.
Cette éventualité n’est pas à écarter au vu de la haine qui s’est installée entre le peuple yéménite et le clan des Séoud. Rien n’est acquis définitivement, ce qui parait normal aujourd’hui, deviendra anormal demain. L’histoire d’un pays s’écrit dans l’adversité.
Dopés par leur arrogance et surtout l’impunité dont ils jouissent de la part de l’Occident, ils sont devenus aveugles au point de se croire invincibles.
Mais pour eux, les jours à venir seront sombres et l’intégrité territoriale de leur pays sera remise en question. Le pari est lancé.

Le soutien occidental dont bénéficient les monarchies pétrolières arabes est criminel, car il participe à la destruction de la vie de millions d’êtres humains, dans l’insouciance la plus abjecte des élites occidentales qui font la morale au monde entier, à la moindre occasion pour cacher leur collusion avec l’islam sunnite guerrier.
Pourquoi l’Occident ménage-t-il les salofo-wahhabites ? Veut-il creuser sa tombe ? Si tel est son souhait, alors bon vent et que les peuples occidentaux assument la stratégie de leurs dirigeants.
Ils n’auront alors que ce qu’ils méritent : la soumission et le déshonneur.
Accepter sans réagir ce qui se passe au Yémen, c’est admettre que le fort dévore plus faible que lui, c’est perdre son humanité et tomber dans les arcanes de la loi de la jungle.
Le moment est venu pour que l’hypocrisie occidentale avec ses valeurs à géométrie variable que sont les droits de l’homme et la dignité humaine, soit démasquée définitivement.
En fin de compte, l’Occident est l’allié stratégique de l’islamisme et du djihad.

Les masques sont tombés et dorénavant, les hommes et les femmes du monde musulman qui veulent s’émanciper, ne doivent que compter sur eux-mêmes en oubliant leurs ‘amis occidentaux’ qui leur promettent la liberté. En parlotte, évidemment !
Le fameux printemps arabe qui fut annonciateur de la création de DAEH est l’exemple parfait du double discours occidental.

Les occidentaux n’ont d’yeux que pour l’islam qui leur a imposé son agenda, alors tous ceux qui veulent s’en libérer, doivent changer de fusil d’épaule et ne plus faire confiance aux champions des droits de  l’homme qui les mènent en bateau pour mieux préparer leur égorgement. Et ils doivent dire droit dans les yeux à ceux qui prétendent être les forces de progrès en Occident (les gauchistes et assimilés ) : on vous a compris, on ne se fera plus jamais prendre, on refuse d’être vos trophées de guerre.
L’exemple de ce comportement immoral de l’Occident, c’est le changement brutal d’attitude des Américains vis-à-vis des Kurdes de Syrie. Après les avoir utilisés comme de la chair à canon contre DAESH, ils font un angle de 360° en faveur de l’islamiste Erdogan qui fut, dès le début, un ardent défenseur des terroristes djihadistes dans la guerre civile syrienne.

Les occidentaux ne sont pas à leur première trahison, ni à leurs premiers coups bas, et pour s’en rendre compte, il suffit de lire attentivement l’histoire. Les kurdes, les Chrétiens du Moyen-Orient doivent tirer les leçons du passé et ne pas se laisser berner une fois de plus, par le machiavélisme américain.

Le général vietnamien GIAP a dit : «  les Américains ne connaissent pas notre histoire ». Cette vérité se vérifie en Moyen-Orient où les Américains se sont rangés du côté des sunnites, c’est-à-dire de l’islamisme, en oubliant leur déconfiture en Afghanistan face aux talibans qu’ils avaient pourtant entrainés et armés. Ils ont une vision de l’histoire à court terme qui va les mettre en difficulté dans les années à venir dans cette partie où l’islam règne sans partage.

L’Occident qui prétend défendre les droits des femmes, refuse de reconnaître le rôle des combattantes kurdes dans la guerre contre l’islamisme armé et notamment, du lieutenant Reen Hassan qui s’est sacrifiée en tenant tête à 50 djihadistes ( les pseudo-révolutionnaires de Fabius et consort) pour permettre à ses éléments de se replier. Elle est morte en héros mais fut trahie par l’alliance occidentale qui avait refusé de bombarder les soldats d’Allah auxquels elle avait tenu tête, toute une journée et une nuit. Seule !

Devant l’accumulation de tant de preuves de cette collusion de l’Occident avec l’islam sunnite, comment peut-on encore faire confiance aux promesses prodiguées par les chantres des droits de l’homme ?
Et pendant ce temps, en l’Occident, on fait la réclame de la burka et du burkini, avec l’espoir d’obtenir les faveurs des mahométans au lieu d’aider celles qui veulent briser les chaînes de l’asservissement islamique.
Alors qu’Allah bénisse la dhimmitude des occidentaux.

*J’aurais aimé entendre les dignitaires religieux musulmans de France condamner fermement l’agression saoudienne contre le peuple yéménite mais comme ils sont sunnites, il est fort probable qu’ils ne le feront pas…

Hamdane Ammar

Partager cet article

Published by Lazare
commenter cet article

commentaires

parent 19/10/2016 20:20

Thanks for the war. Since I ve been to Asia, I am quite unkind. So I thank you to let pour blood on the earth. Cause a tree is more important than a man, I hope in yur country yu pray for that. I m happy there are not too many people in Saoudia like in India. Im sorry to be nasty.

Valérie 05/09/2016 12:38

Que les occidentaux ne se mêlent pas du Yémen et restent chez eux.

Présentation

  • : Le Blog de Lazare
  • Le Blog de Lazare
  • : Etude des Prophéties, Fin des Temps et préparation à l'ère nouvelle.
  • Contact

Recherche Dans Le Blog